Articles tagués : Les insolites

Dernières news…

Samedi 12 avril à 9h15 du matin

Bonjour tout le monde,

Un petit mot pour vous rassurer sur notre sort ! Pour l’instant, tout va bien, nous avons passé une très bonne nuit car nous suivons l’évolution de la situation sur les bulletins émis par les services officiels chaque heure et nous avons pu constater hier soir que le cyclone n’était pas encore en vue de Cairns… ce qui nous a permis de nous coucher normalement et de dormir sur nos deux oreilles !

Ce matin, il pleut fort, le ciel est très bas, les vents sont modérés et il semblerait que le cyclone doive nous atteindre dans la soirée mais qu’il diminue d’intensité. Donc, ça devrait bien se passer. Quant à notre vol, que nous devions prendre à 13h00 aujourd’hui, bien sûr il est annulé puisque l’aéroport est fermé depuis hier après-midi, mais nous sommes réservés sur le même vol demain. Nous espérons qu’il partira ! Nous attendons donc patiemment dans notre petit studio où nous sommes bien à l’abri. Ci-dessous, 2 photos prises hier…

DSC_0001 DSC_0004

Soyez rassurés, nous avons la pêche !!!

Petit encart plus personnel adressé à mon beau-frère : Bon anniversaire Jacky, ça fait quoi de devenir soixantenaire !!! ça rejeunit pas hein, surtout quand on est grand-père !!!!!!!

 

 

Publicités
Catégories : Austalie | Étiquettes : , , | Un commentaire

Visite de Roma

Mercredi 19 mars

Nous avons quitté Surat ce matin en ne manquant pas un stop pour vous montrer le dernier bâtiment digne d’intérêt de cette charmante petite ville… la poste !

Quelques travaux sur la route nous ont un peu retardé, mais comme nous avons le temps, pas de problème. Ici, c’est comme aux Etats-Unis, c’est un homme qui vous laisse ou non passer (je le plains, toute la journée à tenir son panneau…) et quand on a l’autorisation, il faut suivre une voiture pilote !!!

Après 77 kilomètres, nous arrivons à Roma (non, nous ne sommes pas en Italie mais bien en Australie) et comme nous avions vu qu’il y avait peut-être quelques points d’intérêt, nous nous sommes arrêtés au « visitor centre » afin d’avoir les détails. La dame qui s’est occupée de nous était tellement charmante et adorable qu’elle nous a donné envie de rester pour visiter sa petite ville. Du coup, on s’est installé dans un camping où nous passerons la nuit (non Sophie, ici c’est pas la N°27 mais la N° 32 qui est la meilleure !!), ce qui nous a donné tout l’après-midi pour déambuler dans les rues sous une chaleur torride. Je dois aussi ajouter que pendant que nous fumions une cigarette à côté de cet office de tourisme, nous avons vu beaucoup de beaux oiseaux… ça nous a encore plus incité à rester !

DSC_0703

Roma est connue en Australie car c’est ici qu’ont été découverts les premiers gisements de gaz et de pétrole. Il y a d’ailleurs un spectacle le soir avec effets spéciaux (!!) que nous n’irons pas voir car c’est en anglais australien et je risque fort de ne rien comprendre… J’ai un mal fou à les comprendre, c’est bien pire que les américains ! Il faut dire que l’on est ici dans le trou du c.. de l’Australie et que, comme je vous le disais, les gens sont un peu rustres !!! En plus, l’orage menace donc le spectacle risque de ne pas avoir lieu. Bref, il n’y a pas que ça à Roma vous allez voir… Il y a une église anglicane avec de très jolis vitraux et nous avons eu la chance de nous retrouver avec la dame du « Visitor Centre » qui nous a fait visiter son église qui, soit dit en passant, est recouverte de tuiles françaises de Marseille.

DSC_0721-1

Et puis, il y a le centre-ville, très important par rapport à toutes les villes que nous avons traversées depuis notre départ de Sydney , je précise que c’est quand même une grosse ville puisqu’elle compte 8000 habitants… c’est pas rien !!!

Une autre particularité de cette cité c’est qu’elle a « une avenue des héros », bordée d’arbres bouteilles, un peu plus de 140, chacun étant dédié à un soldat mort durant la première guerre mondiale. Chaque arbre a une stèle avec le nom du soldat et nous avons été émus de voir que pas mal d’entre eux étaient morts en France ! Hormis les arbres bouteilles dédiés aux soldats, il y en a beaucoup d’autres et nous sommes allés voir le plus gros d’entre eux, il a une taille impressionnante.

DSC_0712

Dans le Centre Culturel, qu’il nous avait été chaudement recommandé d’aller visiter par notre brave dame, un immense tableau en relief raconte l’histoire de la ville depuis sa création, pas mal fait !

Et figurez-vous que ce n’est pas fini ! Roma possède le « saleyards » (le marché aux bestiaux) le plus important d’Australie. On y trouve, entre autre, du Charolais… C’est un endroit assez incroyable, nous y sommes bien sûr allés ! C’est vrai, ça sent un peu la vache, mais bon, on s’y fait. Ce sont des stalles à perte de vue, la plupart étaient vide mais commençait à se remplir car les camions arrivaient avec leurs bêtes en vue de la vente de demain matin. Il y en a deux par semaines et il se vend pas moins de 300 à 400 000 têtes par an, jusqu’à 12 000 par jour. Inutile de vous dire que l’on s’est fait un peu remarquer par les éleveurs qui apportaient ou venaient chercher le bétail… L’un deux m’a demandé d’où on venait et évidemment, il était très étonné, 2 français qui viennent s’intéresser à leurs vaches, ça ne doit pas être courant !!! C’était un jeune petit gars, bien mignon et bien bâti, qui doit être né « dedans » car il n’avait vraiment pas peur de mettre les pieds dans la m….  Moi, ça me plait bien de visiter ce genre d’endroit, complètement hors des sentiers battus, et j’aimerais bien savoir combien d’entre ceux qui sont venus en Australie ont visité Roma et sa foire à bestiaux. Osez me dire que vous n’êtes pas intéressés par les magnifiques « coucougnettes » de mon taureau !!!! Bref, on a discuté avec les locaux et l’on s’est bien amusé. Si l’on veut, on peut aller à la foire demain mais j’ai peur qu’il y ait vraiment beaucoup de monde. D’un autre côté, il y aurait peut-être de beaux portraits à faire ! On verra…

DSC_0752

On a terminé notre petit tour par la gare où il passe un train (qui s’arrête et qui prend des passagers) deux fois par semaine. Voilà, je ne sais pas si ça va vous intéresser, mais nous, on adore ce genre d’endroit… Il en faut pour tous les goûts n’est-ce pas ?

Maintenant, je m’adresse exclusivement à mon petit-fils bien aimé… Alex, je t’ai pris cette photo pour que tu me dises si tu connais cette équipe de rugby australienne ??? Si tu me dis oui, alors là, chapeau la colo !!!!

DSC_0798

Si vous êtes intéressés par l’Australie profonde, cliquez ici.

Catégories : Austalie | Étiquettes : | Poster un commentaire

Du mont Cook à Oamaru

Vendredi 28 février

Journée pluvieuse (et frisquette !)  ce qui explique le peu de photos que j’ai à vous proposer !

Nous avons quitté le Mont Cook ce matin sous la pluie mais par chance, une belle éclaircie s’est développée au moment où on longeait le lac ce qui eut pour effet tout d’abord de lui donner une couleur superbe et en plus de former un très bel arc-en-ciel sur la montagne. Par contre, vous verrez qu’aujourd’hui, pour voir le Mont Cook, il fallait se lever de bonne heure ! Quelle veine nous avons eue !

Nous avons roulé une bonne partie sous la pluie, heureusement, nous n’avions pas un long chemin à parcourir car Oamaru, la ville où nous avons décidé de poser nos valises ce soir, ne se trouvait qu’à environ 150km… Nous y sommes donc arrivés de bonne heure en début d’après-midi. Oamaru se trouve sur la côte Est, en dessous de Christchurch et elle est très connue pour sa colonie de petits manchots bleus. Je dis petits car ils mesurent seulement une trentaine de cm et ne pèsent pas plus de 1kg, ce sont les plus petits pingouins au monde qu’on ne trouve qu’ici et dans le Sud de l’Australie. Évidemment, nous voulions voir ces charmantes petites créatures et nous nous sommes tout de suite rendus là où l’on peut les observer. Surprise, nous nous sommes retrouvés dans le centre de visite et l’on nous a expliqué que l’on ne pouvait les voir qu’en payant un droit d’entrée assez élevé et à partir de 20h30, heure approximative à laquelle ils reviennent de leur journée de pêche ! Vu le temps exécrable, nous avons décidé de remettre à demain cette visite éventuelle (je dis éventuelle car en plus, il est strictement interdit de photographier … Allez donc comprendre pourquoi si l’on n’utilise pas de flash !).

Nous avons par contre vu un rassemblement énorme de cormorans sur un ponton, ce doit être une nursery car ils étaient tous très jeunes.

Nous nous sommes mis ensuite à chercher une chambre d’hôtel et tout, absolument tout était plein… Nous avons donc décidé de partir plus loin et nous avons eu la chance de trouver un motel à une sortie de la ville, du bon côté d’ailleurs pour aller voir les manchots ! Petit motel très sympa où nous avons carrément un appartement avec au moins 5 lits à dispo ! Et puis surtout, le gérant nous a donné un bon tuyau pour voir nos petits amis : aller à l’endroit du centre de visite et attendre aux alentours de 21h : les petits dissidents sortent d’un peu partout (le gros de la troupe allant tout de même à l’endroit bien protégé et inaccessible à ceux qui n’ont pas payé les droits d’entrée !) mais ça, on ne nous l’avait pas dit ! Comme en plus il y a un bon restaurant juste à cet endroit, nous sommes allés nous remplir le ventre et ensuite, nous avons attendu. Vous verrez que ça valait le coup, même si on s’est gelé les fesses !!! Il ne doit pas faire plus de 8° dehors… 2 polaires et notre veste en goretex nous ont permis de ne pas nous transformer en bonshommes de neige ! Par chance, il ne pleuvait plus.

DSC_0821 (Copier)

Il y a aussi d’autres pingouins (enfin manchots) qui viennent sur une plage, ce sont des manchots aux yeux jaunes, qu’il faut attendre à partir de 18/19h… On a réussi à en voir deux, mais tellement loin que vous dire s’ils ont les yeux jaunes nous est impossible ! A ce moment là, il faisait un temps horrible, froid, vent, pluie… mais quand on aime, on ne fait pas attention à ça. Grâce au gros zoom, j’ai réussi à les prendre, mais c’est de tellement loin…

La journée a donc été froide et maussade mais d’avoir vu nos petits pingouins bleus nous a réchauffé le cœur !

Demain, nous restons encore ici et nous allons pousser plus au sud car nous avons vu sur la carte qu’il y a d’autres endroits où observer d’autres manchots. Il paraît en plus que la journée devrait être ensoleillée ce qui pourrait être vrai car ce soir, le ciel est très étoilé… Nous croisons les doigts !

Pour voir les photos du jour, cliquez là.

Catégories : Nouvelle-Zélande | Étiquettes : , | 2 Commentaires

En train pour Morretes

Lundi 9 décembre

Une fois encore, nous nous sommes levés de bonne heure… ça commence à bien faire, c’est vraiment pas une vie !!! Nous avions en effet rendez-vous dans le hall de l’hôtel à 7h00 avec notre chauffeur. Eh oui, nous sommes des globe-trotters riches (et vieillissants) et malgré les conseils que nous avions pu lire ici ou là préconisant d’aller soi-même à la gare acheter ses billets de train, nous avons opté pour le confort ! Et nous nous sommes aperçus que les conseils étaient infondés, en tout cas pour nous, car nous nous sommes adressés directement à l’hôtel pour nous organiser cette journée et le prix payé n’était vraiment pas exagéré, loin de là, avec en prime un retour par une route vraiment très belle que nous n’aurions pas faite en rentrant par un bus de ligne ! Nous avons partagé le chauffeur et le van avec une famille de brésilien de Sao Paulo qui avait 2 enfants de 5 ans et 8 mois environ.

Bref, nous avons donc embarqué dans le TGV brésilien, traduisez par Tortillard Guère Véloce puisque nous avons mis 5h pour parcourir les cinquante kilomètres séparant Curitiba de Morretes ! Une bonne heure déjà pour quitter les faubourgs de Curitiba et ensuite on s’enfonce dans la montagne avec une végétation vraiment très luxuriante et très belle… Quand il atteint les 30km/h, on se dit que ça y est, il est bien parti mais hélas, ça ne dure pas longtemps : il faut laisser passer les trains de marchandises qui font 2km de long ! On nous annonçait environ 3h de voyage mais au bout de 5h, aussi belle que soit la végétation environnante, on n’en pouvait plus ! Il faisait une chaleur torride (quand on est arrivé à Morretes, le thermomètre affichait 38°5) et je ne vous raconte pas l’état de nos fesses ! une horreur, je me demandais si je n’allais pas sauter en marche et continuer à pied !!!  Ajoutez à cela les hurlements incessants de nos petits compagnons de route (j’ai cru que j’allais les décalquer sur place, et je n’étais pas la seule sauf que les autres se disaient que le calvaire allait se terminer à l’arrivée alors que nous….)

DSC_0355

Enfin, quelques habitations (c’est toujours bon signe) et ouf, la gare et le débarquement ! Notre chauffeur était là et nous avons repris la voiture (ça a fait du bien aux fesses de changer d’environnement). Miracle, le petit gamin s’est calmé mais c’est la petite sœur qui a pris le relais ! Heureusement, le chemin n’était pas long jusqu’au restaurant où nous nous sommes retrouvés, Pépère et moi, en tête à tête pour goûter un plat typique de la région : le Barreado. C’est un plat de viande de bœuf (qui ressemble quand même à notre bœuf en sauce, bien cuit pendant plusieurs heures) auquel on rajoute de la farine de manioc. On mélange bien jusqu’à ce que ça tienne tout seul dans l’assiette renversée et l’on rajoute de la sauce à volonté. On peut accompagner cela de riz et de banane et c’est vraiment très bon.

Nous avions une bonne heure après déjeuner pour aller flâner tous les deux dans la petite ville et l’on en a bien profité. C’est vraiment très joli vous verrez, en bord de rivière. Nous avons vu des gamins monter tout en haut du pont et se jeter dans la rivière, ils sont vraiment fous les enfants (je vous en ai pris un en photo, dommage, j’ai raté le plouf final !).

DSC_0433

Nous avons retrouvé notre chauffeur (adorable, j’étais à l’avant avec lui pour les photos et il n’a pas arrêté de m’expliquer un tas de choses que je n’ai qu’en partie comprises – la madame elle comprend pas bien le portuguesh !) et aussi notre petite famille dont les membres les plus jeunes s’étaient enfin calmés, sans doute trop fatigués d’avoir braillé !

Nous avons visité un autre village du nom d’Antonina qui borde la mer. Pour la première fois, nous avons vu la mer au Brésil ! Sympa.

DSC_0476

Le retour s’est donc effectué sur la «Ruta Graciosa » qui porte très bien son nom car c’est vraiment une très jolie façon de regagner Curitiba.

Un peu fatigués tout de même, nous avons commencé par un petit repos puis, le devoir nous appelant, nous nous sommes mis au blog… Pour voir le résultat cliquez ici

Catégories : BRESIL | Étiquettes : | Poster un commentaire

Notre palais de sel

Mardi 5 novembre

Nous avons quitté Uyuni en début d’après-midi pour rejoindre notre palais de sel ! ½ heure de route seulement et nous voilà dans un décor totalement différent.

Notre approche de l’hôtel nous a quelque peu surpris… Des tas de sables, de sel et autres entourent l’hôtel et l’entrée n’est pas plus réjouissante car des ouvriers s’activent un peu partout dans le lobby ! Il faut dire que nous étions un peu déçus sur le coup mais en découvrant nos chambres (vous allez voir comme elles sont spéciales) et le reste des salons, nous sommes vite tombés sous le charme. Nous ne savons pas s’il faut restaurer souvent ces structures ou s’ils sont en train de changer le décor et d’agrandir l’hôtel ! C’est malgré tout intéressant de voir comment ils travaillent. Les fauteuils, tables, murs, sols sont en sel, c’est-à-dire un mélange de plâtre et de sel. Gilbert a goûté un mur, c’est vraiment très salé !

DSC_0436

Un salon terrasse permet d’admirer les alentours et nous pouvons apercevoir au loin le début du salar… Il doit être à environ 3km d’ici. C’est un endroit idéal pour regarder le coucher du soleil.

J’ai eu toutes les peines du monde à vous envoyer ce post et surtout à télécharger les photos car la wi-fi est vraiment très lente…. Il faut vous attendre à ne pas avoir de nouvelles les jours prochains car quand nous serons en plein désert, je ne sais pas si je pourrai vous envoyer les articles. Ne vous inquiétez pas, je les préparerai et vous les enverrai dès que possible !

Cliquez ici pour découvrir notre palais de sel.

 

Catégories : BOLIVIE | Étiquettes : , | Poster un commentaire

Aux alentours de Sucre

Vendredi 1er novembre

Ce matin, branlebas de combat à 5h1/4… Eh oui, Pablo venait nous prendre à l’hôtel à 6h30, c’est vraiment pas une vie pour des retraités !!

Nous avons pris la route pour nous rendre dans un petit village du nom de Chatiquila (où la Vierge serait apparue !) avec sa petite chapelle aux cloches vraiment très atypiques, vous verrez ! De là, nous avons pris le chemin des incas, qui, apparemment est un beau chemin empierré mais ne nous y fions pas ! Pablo nous avait dit que c’était une randonnée facile, ce qui est vrai d’un côté puisque toute la balade est en descente (en fait, on est passé de 3600m à 2080m, soit 1500m de dénivelé !). Par contre, c’est 6km de chemin chaotique car les pierres ne sont vraiment pas nivelées et ça devient très vite un calvaire… Beaucoup de marches qui vous cassent les jambes viennent compliquer la progression. Heureusement, les paysages sont somptueux, des couleurs absolument incroyables transforment les montagnes en une palette de peintre. Pour admirer ce merveilleux environnement, pas d’autre choix que de s’arrêter car il faut regarder ses pieds et uniquement ses pieds en marchant… autrement, c’est la chute assurée !

DSC_0388-1 DSC_0406

C’était beau, c’était merveilleux mais c’était épuisant… Je suis arrivée en bas après 3 heures de marche, complètement cassée, un vrai zombie ! Les autres étaient peut-être un peu mieux que moi, mais commençaient aussi à être sur les genoux (à part Margaux qui a fait ça en tête avec son père et qui est arrivée fraiche et pimpante ! les gamins, on se demande où ils vont chercher leur énergie !).

Le déjeuner était prévu chez l’habitant et nous n’avons pas été déçu… ce n’était pas du tout l’attrape touristes mais bel et bien chez des boliviens de la Bolivie profonde ! Une très vieille grand-mère (95 ans) nous avait préparé une « soupe de mani » (je ne sais pas comment ça s’écrit), qui est normalement le plat du dimanche : un bouillon d’une belle couleur jaune dans lequel de la viande, des pommes de terre, des pommes de terre déshydratées (à la façon des incas qui conservaient leurs récoltes de cette manière), du riz, des carottes et d’autres légumes ont cuit pendant un long moment. Je vous laisse découvrir le décor : « la salle à manger », l’adorable mémé, les chats, les lapins, les poussins, les cochons d’inde (qui se mangent)… et je peux vous dire que nous avons passé un excellent moment. Ce fut vraiment un régal (dans tous les sens du terme) et un souvenir qui restera gravé dans nos mémoires ! Bon, il paraît que l’on aurait pu y dormir si nous avions fait un trek de plusieurs jours, mais là, vraiment sans façon ! Partager sa couche avec les poulets, non merci !!!

DSC_0474 DSC_0477

Nous avons repris la route, enchantés, et nous sommes rendus dans un autre village du nom de Maragua pour voir des tisserands… Minuscule le village, avec des ânes au milieu de la « rue ». Une femme était là pour nous montrer comment elle tissait mais, aussi intéressant, la famille préparait la fête pour demain (fêtes des morts) et une grand-mère (encore une) confectionnait un tas de petits biscuits. Le mouton avait été tué et attendait à cheval sur un fil d’être cuit dans les belles gamelles au milieu de la cour…

DSC_0563 DSC_0556

L’anecdote du jour : en rejoignant le 4×4, la petite grand-mère qui confectionnait les gâteaux nous a dépassés et est allée s’assoir dans un champ… enfin, c’est ce qu’on croyait au début et bien sûr, nous l’avons prise en photo. En fait, nous nous sommes rendus compte qu’elle était en train de faire pipi ! Moment de franche rigolade quand même ! J’ai décidé qu’à partir de maintenant, quand j’irai faire de grandes balades à pied comme aujourd’hui, je porterai une jupe et pas de culotte… je peux vous dire que c’est nettement plus simple pour faire ses besoins !

Pas loin de 3h00 de piste à travers les montagnes nous séparaient encore de Sucre. Les paysages étaient tout aussi sublimes mais la fatigue se faisait sentir et les soubresauts dans la voiture devenaient pénibles… nous avions hâte de rentrer au bercail !

Après une journée aussi éprouvante que merveilleuse, nous étions tout heureux de nous retrouver pour notre petit apéro du soir !

Que ce fut dur de regagner la chambre avec ses escaliers à grimper ! Malgré tout, j’ai voulu vous faire partager dès ce soir (ce matin pour vous) notre journée mémorable !

Pour voir les photos, c’est par ici.

Catégories : BOLIVIE | Étiquettes : , , | Poster un commentaire

Sur le lac Titicaca

Mardi 22 octobre

Quelle belle journée nous venons de passer ! Belle, cocasse et folklo…

Hier, je vous avais dit que nous avions acheté nos billets pour La Isla de la Luna et La Isla del Sol… Ce matin, nous nous présentons donc à 8h15 à l’embarcadère pour un départ à 8h30. Pas de problème jusqu’à là, nous voguons pendant 1h30 jusqu’aux Iles. A l’accostage, je demande au pépé qui conduisait le bateau si nous étions bien à l’île de la Lune (j’avais un léger doute) et il me dit que non, nous étions à l’île du Soleil… Je lui dis que nous avions acheté nos billets pour l’autre île, quand y allions-nous ? On n’y va pas, me dit-il, vous n’êtes que deux à avoir ces billets, donc on n’ira pas. Vous restez une heure sur l’île et vous venez reprendre le bateau pour être à 12h30 à Copacabana (au lieu de 17h30 prévu initialement… La colère me monte au nez et je râle très fort en lui disant que c’est inadmissible. Bref, nous débarquons et sur  le ponton,  deux mémères bloquent le passage pour faire payer un droit d’entrée sur l’île… Alors là, c’est le comble, l’arnaque à touristes dans toute sa splendeur. On refuse de payer quoi que ce soit, et la vieille peau se met à brailler que si on ne paie pas, on retourne sur le bateau… Nous étions tous les deux fous de rage et l’on décide donc de faire un seating sur le ponton ! Moins de 10mn après, le pépé revient nous chercher et nous dit « venez, vous allez sur l’île de la Lune ». On n’en croyait pas nos oreilles, on remonte donc sur le bateau… mais simplement pour passer dans un autre, une minuscule barque ! Tant bien que mal on monte dedans, et roule ma poule, nous voilà partis… On dépose un passager un peu plus loin, et direction l’île de la Lune ! On était heureux comme tout, il ne doit pas y avoir beaucoup de touristes qui se font cette traversée en barcasse ! Par contre, on ne savait même pas comment on reviendrait ni si l’on serait à temps pour prendre le dernier bateau de l’île du Soleil pour rentrer sur Copacabana…

L’île de la Lune paraît assez proche comme ça, mais en fait on a mis 1h15 pour y arriver (il faut dire qu’on n’allait pas vite !). Javier, notre sauveur, adorable pêcheur (celui qui pêche du poisson…) nous fait la conversation et c’était marrant puisque nous ne parlons pas espagnol ! Pas de problème, on a réussi à se raconter nos vies. Il nous a débarqué au petit village (25 familles vivent sur l’île) et il nous a expliqué qu’il fallait que l’on traverse l’île de part en part (donc montée et descente) pour aller visiter un temple et ensuite qu’il viendrait nous reprendre de l’autre côté sur un autre embarcadère, à 13h00… Ça nous laissait 1h3/4  pour faire notre petite virée… Vous ne pouvez pas vous imaginer comme nous étions heureux, tous seuls à grimper notre colline (ça grimpe vraiment et l’on est quand même à plus de 3800 m d’altitude). Nous avons entr’aperçu seulement 2 personnes qui ne semblaient pas être du coin !

DSC_0685 DSC_0661

Vous verrez les photos, c’était vraiment très beau, avec  la Cordillère des Andes qui commençait à sortir des nuages.

A 13h00, notre brave Javier est venu nous prendre comme prévu et nous sommes repartis pour plus d’une heure sur sa barque… Certes, on avait un peu mal aux fesses, mais nous étions tellement ravis de notre balade que ça ne nous a pas gênés plus que ça…

Retour sur l’île du Soleil, cette fois on a payé le droit d’entrée et nous nous sommes reposés au bord de la plage jusqu’au départ de notre bateau pour Copacabana. Nous n’avons même pas fait l’effort de grimper sur cette île, primo parce que la montée était on ne peut plus raide (on s’en était déjà fait une bonne) et qu’en plus, cette île, envahie par les touristes ne nous plaisait pas du tout !

DSC_0759-2

Les dernières photos sont l’arrivée à Copacabana, avec d’un côté un beau coucher de soleil sur le lac et de l’autre quelques vues de la ville, bien éclairée par le soleil.

Comme il était plus de 18h00 quand nous sommes arrivés et que nous n’avions pas mangé depuis le matin (comme d’habitude), nous nous sommes arrêtés dans un petit restaurant où nous avons diné car nous avions la flemme de rentrer à l’hôtel (encore une grosse grimpette) pour en repartir presque aussitôt !

Voilà, une journée en Bolivie ! C’est assez cocasse ici ! Pour preuve notre aventure de ce matin et ce soir, nous commandons un expresso (on en avait déjà bu un dans ce resto, super bon) mais la machine devait être en panne… Pas grave, on a vu un serveur partir avec une grande tasse, revenir avec cette tasse pleine de café et nos expressos sont arrivés sur notre table après avoir parcouru quelques centaines de mètres dans la rue !!!! C’est la Bolivie…

Pour voir les photos du jour, cliquez ici.

Catégories : BOLIVIE | Étiquettes : , , | Poster un commentaire

Voyage dans un dessin animé…

Vendredi 13 septembre

La météo ayant été suffisamment clémente, nous avons pu aller photographier la « maison fantastique ». J’espère qu’elle va vous plaire, en tout cas, nous, on est complètement sous le charme…

DSC_005

Les premières vues (d’ensemble) sont prises de la rue et vous pourrez constater qu’elle touche notre hôtel puisque « nous habitons » dans La Posada El Moro… Nous avons pris ensuite des vues de notre terrasse (ce que nous avons sous les yeux tous les jours) et comme notre hôtel a deux étages et un toit terrasse, nous ne nous sommes pas privés pour la prendre de tous les niveaux. On la domine d’ailleurs du dernier étage.

Je crois que l’on pourrait l’observer pendant des heures et trouver encore des petits détails insolites mais elle est tellement engoncée dans la végétation que c’est difficile de tout voir… Bougainvilliers, plantes et arbustes de toutes sortes l’enserrent amoureusement et même un philodendron traverse son toit…

DSC_0699

Les ouvertures (difficile de parler de fenêtres tant les formes sont tarabiscotées !) ne sont  fermées que par des moustiquaires, tout est à l’air libre… ça ne doit pas sentir le moisi à l’intérieur !

Nous avons pris aussi des photos des alentours vu du toit terrasse et vous pourrez constater que nous ne sommes pas loin de la mer. Vous pourrez aussi voir les effets des pluies sur les routes !!! Et puis, sans petite bébête, rien ne va plus alors je vous ai photographié une jolie petite chenille, très agitée, j’ai eu bien du mal à mettre au point !!

Après avoir cliqué ici, vous pourrez nous dire si pour vous aussi, c’est une maison digne d’un dessinateur de dessins animés !

Catégories : MEXIQUE | Étiquettes : , | Poster un commentaire

Fort Worth – le rodeo

Soirée rodéo du 7 septembre

Nous avons passé un excellent moment au Stockyards de Fort Worth… Le temple du Rodéo !!

Commençons par le commencement : un super steak arrosé d’un bon vin du cru, qu’est-ce qu’on s’est régalé !!! On en rêvait de notre steak car ça faisait un bon moment que l’on n’en avait pas mangé. Et puis, il faut dire que l’on s’est branché Skype avec Blandine qui recevait ses cousins et amis et ils n’ont rien trouvé de mieux que de nous mettre l’eau à la bouche en nous contant la délicieuse côte de bœuf agrémentée d’un Mouton Cadet qu’ils venaient de déguster !!! Qu’à cela ne tienne Christian et Rodolphe, vous pourrez voir que nous n’avons pas été en reste, na !

DSC_0343

Durant ce délicieux repas, nous étions à côté d’une immense tablée de cowboys, des vrais de vrai, dont l’un des couples avaient une petite fille tout droit sortie des années d’après-guerre ! Rigolote comme tout (barboteuse et boots SVP !). A un moment donné, un des organisateurs du rodéo est venu leur apporter des dossards, ce qui nous a confortés dans notre idée qu’ils devaient savoir manier le lasso ! Du coup, j’ai eu envie d’aller faire un brin de causette et je leur ai demandé s’ils participaient au rodéo… Eclat de rire sur la table, bien sûr, me disent-ils (comme si c’était une évidence). Je leur ai donc dit que nous étions des frenchies qui n’avaient jamais vu un rodéo de leur vie et qui ne savaient pas à quoi s’attendre (il faut faire les candides si l’on veut intéresser le public !)… Re-gros éclat de rire et j’avais un peu l’impression que les « blagouses » fusaient de toutes parts. Ils m’ont indiqué lesquels d’entre eux participaient et je suis allée me rassoir. A notre grande surprise, l’un deux nous propose 2 billets d’entrée pour nous permettre d’aller assister à cette grande fête. Comme nous avions déjà acheté nos tickets, nous les avons remerciés très chaleureusement et je leur ai demandé la permission de les prendre en photos, ce qu’ils ont tout de suite accepté gentiment, en prenant bien la pose ! Bref, quand on dit que les texans sont durs à approcher, nous avons été vraiment agréablement surpris… Et nous n’étions pas au bout de nos surprises !

Le ventre bien plein et l’air ahuri des gens heureux, nous nous sommes dirigés vers le stadium (enfin, le coliseum) pour assister enfin à ces joutes tant désirées. Les rues étaient bondées de monde (beaucoup de chapeaux texans à l’horizon), le rodéo, ça attire les foules par ici ! A part nous, pas de touristes à l’horizon. Quant à nous, nous étions repérables à des kms à la ronde avec nos appareils photos !

Nous pénétrons donc dans l’enceinte, nos petits nez délicats immédiatement agressés par l’odeur âcre de vache et de cheval !!! Hum, on va sentir bon en sortant… Nous ne savions trop où nous installer car il semblait que nos places soient définies mais le poinçonneur de ticket nous a dit de nous placer où l’on voulait dans la zone rouge (la meilleure entre nous soit dit) ! Pas trop sûrs de notre coup, je demande à une dame si l’on pouvait s’assoir à côté d’elle et tout de suite, elle engage la conversation. Vraiment très sympathique, elles étaient deux copines déjà bien enthousiastes à l’idée du spectacle qu’elles allaient voir. Elle nous explique donc un peu comment ça se déroule (eh oui, j’y étais allée de ma petite explication des pauvres français qui font le tour du monde et qui n’ont encore jamais assisté à un rodéo). Elles ont été adorables pendant tout le spectacle et fort heureusement, Pépère a eu la présence d’esprit de nous prendre en photos.

DSC_0352-2

Hi Girls, many thanks again for your kindness. Because of you, we enjoyed a lot our evening.

Il y a une ambiance assez incroyable dans l’arène ! Le spectacle débute par des jeux de lumière et une musique dramatique à souhait. Puis, une jolie cavalière arrive au petit trot avec son drapeau américain et tout le monde se lève pour entonner le chant (bien connu même chez nous) qui dit dans le refrain « je suis fier d’être américain » en tapant dans les mains aux moments opportuns. Un chanteur entonne ensuite, a capella, l’hymne américain et tout le monde porte sa main droite sur le cœur (émouvant tout ça) et pour finir, le speaker fait une prière face à une foule recueillie ! Le spectacle peut commencer.

DSC_0366

Quand je vous disais que nous n’étions pas au bout de nos surprises, c’est qu’au bout d’un moment, ma charmante voisine me donne un coup de coude et me dit « c’est pour vous ». Je prête donc une oreille plus attentive à ce que dit le speaker et j’entends qu’il annonce que 2 français QUI N’ONT JAMAIS VU DE RODEO DE LEUR VIE sont dans la salle !!!!! Applaudissements de toute part et il demande « où êtes-vous »… On s’est à peine fait remarquer en levant les bras au milieu de tout ce monde ! Bref, c’était marrant et sympa.

Nous nous sommes ensuite vraiment amusés comme des gosses à regarder évoluer ces as du rodéo (on se demande d’ailleurs si les texans ne naissent pas avec un cheval entre les jambes et un lasso dans la main tant leur dextérité est incroyable). Le spectacle est très varié en fait car il y a du rodéo à cheval, sur les taureaux, des courses de cavalières qui doivent contourner 3 tonneaux le plus rapidement possible sans en faire tomber sous peine de pénalité, des captures et immobilisations de veaux au lasso en 10 secondes maximum, des cavalières qui nous ont fait de belles figures équestres et aussi  les enfants, qui ne sont pas délaissés et qui courent tantôt après un veau, tantôt après un mouton… Et puis le clown, Jack Rabbit qui est là aussi pour protéger les valeureux cavaliers tombés à terre en attirant le taureau vers sont tonneau dans lequel il saute prestement à l’approche du danger !

Nous nous sommes rendu compte que le rodéo était un exercice périlleux et dangereux car plus d’un cavalier se relève en boitillant ou en se tenant l’épaule !!! Il y en a même un qui est resté à terre un bon moment et vous verrez comment ses collègues le protègent en attendant la civière (qui n’a heureusement pas servi). Comme les gagnants touchent des primes, nous avons vu plus d’un mouvement d’humeur chez ceux qui ont raté leur coup ! Ils ont le sang chaud les texans !

En résumé, une très belle soirée passée au Texas pour clore magnifiquement nos 3 mois aux Etats-Unis.

Demain, nous prenons l’avion pour le Mexique, une page se tourne, ¼ de notre tour du monde est déjà bouclé !!! Et l’on est toujours aussi heureux et enthousiaste… pourvu que ça dure !

Demain nous n’aurons sûrement pas grand-chose (voire rien) à vous proposer en photos, par contre sur la page d’aujourd’hui il y en a beaucoup, nous vous présenterons donc demain nos errements de ce dimanche dans les rues de Fort Worth.

Pour rentrer dans l’arène, sans subir l’effet des odeurs, c’est par ici. Certaines photos ont des zones un peu floues, mais les conditions de prise de vues n’étaient pas idéales, loin s’en faut et les scènes étaient loin d’être statiques !!!

Catégories : USA | Étiquettes : , , | 2 Commentaires

Dallas – Développement du la journée du 6

Samedi 7 septembre

Comme promis, voilà le développement de la journée d’hier. Pour mémoire (et pour ceux qui ne suivent pas bien !!!), nous avons tout d’abord visité le musée John F Kennedy et ensuite nous nous sommes rendus à Parker, à environ 75km de Dallas, et à l’opposé de Fort Worth, pour visiter le ranch de South Fork… Quel programme !

Vous verrez tout d’abord quelques photos à notre arrivée à Dallas, puis 2 photos du mémorial de JFK qui si situe ici à Fort Worth car à Dallas, le mémorial qui lui est consacré n’a même pas de statue ! (c’est la photo qui suit). Il n’y a pas beaucoup de photos du musée car il était interdit pratiquement partout d’en prendre…  Nous avons légendé les photos afin que vous vous rendiez compte plus facilement du déroulement des évènements… Vous verrez que le Président n’avait aucune chance de s’en tirer vu la parfaite position qu’avait le tireur… Ce qu’il ne faut pas oublier non plus, c’est que cela s’est passé il y a 50 ans et que l’arbre qui pourrait aujourd’hui boucher un peu la vue était beaucoup moins grand à cette époque…

DSC_18

Le musée est intéressant à visiter, ce sont des panneaux de photos et à l’aide d’un audio-guide en français, nous avons pu suivre la rétrospective de ces années.

Il faisait une chaleur torride à Dallas hier et comme, à part ce musée, nous n’avons pas eu l’impression qu’il y avait grand-chose à voir de plus, nous avons eu la flemme d’arpenter les rues juste pour voir les immeubles ! Nous avons donc repris notre Jeep (eh oui, le « fun ») pour nous rendre sur le lieu mythique où JR et sa bande ont fait des ravages dans les foyers jusqu’en France !

DSC_77

Juste avant d’y arriver, nous avons enfin aperçu la campagne texane et nous avons vu de superbes ranchs. Rien que pour ça, ça valait la peine d’aller là-bas.

En fait, nous n’avons pas regretté d’avoir pris la boutade de Blandine très au sérieux (il parait que pas mal de ses collègues lui ont dit qu’il n’était pas possible que l’on soit à Dallas sans nous rendre à South Fork). Blan m’a bien recommandé de ne pas faire d’impair et de ne pas demander de nouvelles de JR parce qu’il est mort (et d’ailleurs, à ce propos,  vous aurez le privilège de voir la chambre dans laquelle il a été assassiné – ben oui, comment le remplacer ? il fallait bien le faire mourir !!!) et de prendre des nouvelles de l’alcoolémie de Sue Ellen. Vous allez vous rendre compte aussi pourquoi il y en a qui appellent Blandine Sue Ellen, la ressemblance est assez frappante…  La visite a été agréable, on s’est vraiment bien amusé, vous allez voir ça… Et puis, pour une fois, on pouvait aller partout dans le ranch, faire autant de photos que l’on voulait, bref de quoi s’éclater ! En plus, quelle maison de rêve, j’aimerais vraiment en faire mon domaine (peut-être après quelques petits changements dans la déco, mais quand même, c’est super chouette).

Après vous être régalés de tout ça – voiture de Jok (??), le patriarche, l’originale qui a servi de 1977 jusqu’à la fin des années 90, robe de mariée de Lucy, etc…  (j’espère qu’il y a des fans de Dallas dans mon public, parce que si vous êtes comme moi, je n’ai pas dû regarder ce feuilleton plus d’1/2 heure tout confondu !) – vous verrez des échangeurs d’autoroutes énormes,  je crois que ce sont les plus impressionnants que nous ayons vu depuis que nous sommes aux US… Et pour finir, notre arrivée sur Fort Worth au jour déclinant, car nous sommes arrivés bien tard, le ventre vide et un peu lessivés, il faut l’avouer ! Mais nous avons passé une excellente journée, donc, on oublie vite la fatigue…

Si vous cliquez ici, vous passerez peut-être, vous aussi, un bon moment !

Catégories : USA | Étiquettes : , , | Un commentaire

Propulsé par WordPress.com.