S’Albufera Des Grau

Jeudi 21 octobre 2021

C’est de la maison que je vous écris ce dernier article, dans la grisaille parisienne ! Comme je vous le disais avant-hier, nous avions la journée devant nous et nous en avons bien profité ! Un des incontournables de l’île est un parc naturel que nous n’avions pas encore eu le temps de visiter. Il se trouve du côté de Mahon, ça tombe bien puisque notre vol partait de ce côté de l’île.

Le parc a été créé en 1995 et en 2003 les limites ont été étendues jusqu’à un total de 5000 hectares, aussi bien marines que terrestres. C’est un bel endroit où 3 itinéraires ont été aménagés, nous en avons parcouru 2 sur les 3, ce qui représente quand même pratiquement 9 kilomètres, pas si mal avant de prendre l’avion ! Le temps était quelque peu orageux et la température avoisinait les 27/28°C, de quoi attraper une belle suée car les chemins n’étaient pas toujours faciles… Je me demandais dans quel état nous serions le soir au moment d’embarquer mais en fait, nous étions frais et dispo !

Nous n’avons pas vu beaucoup d’oiseaux, mais ils m’ont bien narguée tout au long de la balade ! Ils pépiaient sans arrêt mais étaient tellement bien camouflés dans les arbres et les arbustes qu’il était impossible de les apercevoir ou si rapidement que je n’ai pas pu en avoir un seul en photo… Je dois dire que j’ai pas mal pesté !

Tout le processus de retour (rendre la voiture de location, s’enregistrer…) s’est bien passé et nous n’avons décollé qu’avec une 1/2 heure de retard, ce qui s’est à peine ressenti à l’arrivée. Nous n’avons tout de même regagné nos pénates qu’à plus de 11 heures du soir, bien accueillis par Blandine qui nous avait fait toutes les courses pour la semaine pour nous éviter du boulot (Ah, depuis qu’elle a sa voiture, c’est super !!!).

Nous avons beaucoup aimé notre séjour (il faudrait être difficile !). La petite sœur de Majorque est très différente, nous l’avons trouvée plus verte (mais peut-être est-ce dû à la saison) et dans l’ensemble assez riche. J’ai adoré les jolis portails en bois d’olivier (mais ça, je vous l’ai déjà dit !) et bien sûr, sa richesse archéologique… Une dizaine de jours nous a suffit pour voir les principaux sites d’intérêt.

Bien sûr, nous sommes prêts à repartir… mais pour l’instant, on n’a pas de projet en vue (je ne me fais pas de souci, il ne faut pas longtemps pour élaborer une petite virée !!!).

Catégories : Les Baléares, Sans | Poster un commentaire

Cami de Cavalls et Coucher de soleil au Cap d’Artrutx

Mercredi 20 octobre 2021

Nous ne sommes pas allés bien loin aujourd’hui car la balade d’hier sur le Cami de Cavalls nous a tellement plu que nous avons décidé d’en faire un autre morceau… Nous sommes partis du Cap d’Artrutx (en fait le cami part de Cala en Bosc, un peu plus loin) jusqu’à Cala de Son Vell (je dis cela pour ceux qui connaissent où pour les curieux qui regarderont sur Maps !). En fait, cela n’a pas grande importance si ce n’est que nous nous étions fixé un endroit où faire demi-tour (il faut toujours penser au retour !) et qu’à défaut de signalisation, nous pensions en être encore assez loin… Déception, évidemment, mais je sentais qu’aller plus loin serait hasardeux, le chemin, bien qu’étant donné comme facile, est tout de même semé d’embuches et passe quelquefois dans des endroits sablonneux, toujours difficiles à aborder ! Bref, la balade nous a quand même comblée car la mer était d’une couleur absolument magnifique. Fatigués après nos 8km, nous sommes rentrés casser une petite croûte et nous reposer un peu ! C’est là que nous nous sommes aperçus que notre objectif avait été non seulement atteint mais même dépassé ! Quel joie de pouvoir se dire que nous ne sommes pas si vieux croûtons que ça !!!

Comme c’était notre dernière chance de pouvoir observer le coucher de soleil au Cap d’Artrutx (réputé pour cela) puisqu’hélas nous rentrons demain, nous sommes allés y faire un tour. Ce n’est qu’à 7km de chez nous et cela valait vraiment la peine… C’est magnifique de voir le ciel s’embraser ainsi…

J’ai confectionné mon dernier dîner (comme toujours avec les moyens du bord, l’appartement n’est pas très bien agencé pour faire des repas élaborés !) avec tout ce qui nous restait « en magasin » et nous nous sommes régalés de spaghettis à la sauce… sans nom mais délicieuse !

Demain, nous avons encore toute la journée devant nous puisque nous décollons à 19h00 mais évidemment, nous devons rendre les clés de l’appartement dans la matinée. Nous verrons bien ce que nous irons visiter selon nos envies du moment.

C’est avec beaucoup de nostalgie que nous allons rentrer dans la grisaille parisienne, avec toutes cette actualité démoralisante mais nous pouvons nous estimer heureux d’avoir pu profiter de ces belles vacances…

Pour moi, Minorque représente la douceur de vivre dans un environnement riche de beautés naturelles. Je me souviendrai particulièrement de ces magnifiques portails qui, dès le début m’ont interpelée, faits de bois d’olivier et clôturant autant les belles villas que les entrées de champs. J’adore !

Catégories : Les Baléares | Un commentaire

Cathédrale de Ciutadella et Cami de Cavalls

Mardi 19 octobre 2021

Nous n’avions jamais réussi à visiter la cathédrale de Ciutadella, c’est chose faite aujourd’hui. Sa construction s’est étalée tout au long du 14ème siècle sur les lieux mêmes où s’élevait la mosquée principale de la médina musulmane. Après bien des péripéties (au 16ème siècle elle subit un incendie dévastateur, puis s’effondra en grande partie un an plus tard) elle fut élevée au rang de cathédrale en 1795 par le Pape Pie VI. Hélas, elle fut saccagée en grande partie pendant la guerre civile de 1936 par des groupes incontrôlés du Front Populaire. La cathédrale fut restaurée et ouverte solennellement au culte la Semaine Sainte de 1941.

Ce qui nous a particulièrement étonnés c’est sa luminosité… 12 chapelles entourent la nef, après en avoir fait le tour, nous avons été voir le jardin de l’Evêque, attenant à la cathédrale.

Le billet d’entrée à la cathédrale était aussi valable pour la visite du Couvent Saint Augustin, nous en avons donc profité ! Dans cet édifice des 17 et 18ème siècle, dont une partie sert encore de couvent, on peut admirer l’Eglise Notre Dame du Secours, qui fut dotée de riches retables et d’un orgue magnifique qui date de 1794. La quasi totalité de ce précieux ensemble artistique a été victime de la furie destructrice déchaînée par la guerre civile de 1936 !!! Depuis 1990 l’église est l’objet d’une coûteuse restauration. L’orgue baroque, pièce historique d’une valeur inestimable, a été récupéré, restauré et inauguré en avril 2006. Les salles donnant sur le cloître accueille le musée diocésain de Minorque. Nous avons pu y voir une collection d’objets hétéroclites allant des pièces archéologiques datant de l’époque talayotique en passant par des animaux empaillés (que je me suis abstenue de photographier !)

Ensuite, direction le marché aux poissons qui était ouvert, lui aussi, aujourd’hui. J’aime toujours l’ambiance marché… et là, que du beau poisson frais !

Après cette belle matinée passée à Ciutadella (que nous aimons beaucoup, soit dit en passant), nous sommes rentrés, comme nous en avons pris l’habitude pour nous restaurer un peu et nous reposer avant de repartir !

Un des incontournables de Minorque, c’est son Cami de Cavalls, sentier côtier de 185km qui fait le tour de l’île. Le tracé se divise en 20 étapes balisées, dont la longueur va de 6km à 13km. Je vous rassure tout de suite, on n’a jamais envisagé d’en faire la totalité, mais nous voulions l’emprunter sur quelques kilomètres… Nous sommes donc partis de Cala Blanca, une plage pas très éloignée de notre hôtel et avons marché pendant environ 2 ou 3km (c’est qu’il faut penser au retour pour rejoindre la voiture !!). Nous avons beaucoup apprécié cette balade, avec une très belle luminosité de fin de journée.

Nous avons terminé cette belle journée dans un restaurant au décor très sympa et nous y avons fort bien dîné. Demain, c’est notre dernier jour complet ici, je ne sais pas comment nous allons occuper cette dernière journée mais je suis sûre que nous trouverons quelque chose de chouette pour nous occuper !

Catégories : Les Baléares | Poster un commentaire

Mahon et Torre D’en Galmés

Lundi 18 octobre 2021

Comme je vous l’annonçais hier soir, nous sommes allés jusqu’à l’autre bout de l’île pour visiter la Capitale ! Mahon tient ce rôle depuis le 18ème siècle lorsque les anglais se sont emparés de Minorque. Personnellement, nous préférons Ciutadella qui, pour nous, a beaucoup plus de charme… Nous ne regrettons donc pas d’être logés par ici !

Je qualifierai Mahon de ville mignonette, mais sans plus. Le cœur historique de la ville domine le port du haut d’une falaise de 40 mètres, ce qui est assez impressionnant. Nous avons agréablement flâné dans les rues et avons été amusés par le marché qui se tient dans un ancien cloître, bizarre de voir les saucissons contre les colonnes d’un cloître !!!

Ce qui reste de l’ancienne muraille, le Bastio de Sant Roc, porte qui date du 14ème siècle, a été très endommagée lors de l’assaut du pirate Barberousse… Toute une histoire ! Nous avons visité l’Eglise Santa Maria, temple néogothique du 18ème siècle dont une grande partie de ses trésors ont été détruits lors de la guerre civile espagnole. Seul l’orgue demeura intact.

Nous avons ensuite voulu aller visiter la forteresse Mola, un incontournable de l’île mais hélas, nous nous sommes cassés le nez devant l’entrée : entre octobre et avril, elle n’est accessible au public qu’entre 10h et 14h… comme il était 13h55, tout était bouclé !

Nous avons donc repris la route du retour en prévoyant d’aller à un endroit appelé Son Bou, donné comme la plage la plus grande de Minorque (elle fait 2,5km de long) et où se tiennent les vestiges d’une basilique paléochrétienne.

Nous avions encore du temps devant nous et bien que nous nous étions dit que les sites archéologiques allaient devenir lassants, nous nous sommes rendu compte que nous étions tout proche du principal site talayotique des Baléares et nous nous sommes dit que ce serait peut-être idiot de rater ça ! Et nous avons eu bien raison car c’est de loin le plus beau site que nous ayons vu. Il s’agit de Torre D’en Galmés.

Torre d’en Galmés est le plus important village préhistorique des Baléares. On estime que durant sa splendeur maximale (entre 1300 av. J.-C. et la conquête romaine), quelque 900 personnes y ont vécu. Pour la première fois, nus avons réussi à retrouver sur le site la représentation des panneaux explicatifs…

Ceci est un exemple, mais nous avons réussi à en interpréter plusieurs comme cela ! Nous nous sommes régalés de parcourir tous ses dédales de pierres pour une fois plus compréhensibles…

A l’heure qu’il est, nous n’avons pas encore de programme pour demain… Wait and see !

Catégories : Les Baléares | Poster un commentaire

Des pierres et des plages

Dimanche 17 octobre 2021

Pierres et plages ont été le menu du jour ! Nous avons commencé ce matin par faire un tour à Ciutadella pour essayer de trouver une souris pour mon ordinateur, la mienne m’ayant lâchée… Mission accomplie rapidement grâce au bazar chinois du coin, ce qui nous a permis d’aller visiter le village talayotique voisin de celui que nous avions visité hier… Agréable balade parmi les arbres, toujours intéressant à découvrir.

Cet après-midi, nous sommes partis sous un ciel menaçant, très menaçant ! Il était plus noir que bleu d’ailleurs mais tant pis, nous avons tenté et nous avons bien fait car nous n’avons pas eu une goutte d’eau !!!

Nous avons visité un autre village, Son Catlar, donné comme étant un des plus vastes des Baléares, en tout cas celui qui a le mieux conservé son enceinte. Je pense que nous allons ralentir sur l’archéologie car j’ai peur que mon blog ne devienne lassant !!! J’ai trouvé sur les sites des panneaux qui expliquent bien la disposition des villages talayotiques. C’est intéressant car il faut quand même beaucoup d’imagination pour essayer de recréer ces villages dans sa tête !

Et maintenant, à vous d’être imaginatifs !!!

Comme nous étions sur la route des plages, nous en avons profité pour aller y faire un tour… En fait, il faut les mériter car pour atteindre la première il faut marcher 500 mètres (ça peut aller…) et pour atteindre la deuxième, Cala en Turqueta, c’est 1km500 (tout en descente, mais évidemment, il faudra bien remonter !) avant d’atteindre le sable fin… J’imagine en plein été, sous la cagna, avec gosses, bouées et tout le fatras… quel courage il faut déployer ! Mais nous l’avons fait ! Je crois que si nous avions su ce qui nous attendait, nous ne nous serions pas lancé sur ce chemin, il faut dire que nous avions déjà pas mal crapahuté et que nous commencions à fatiguer… Bon, j’ai eu mes photos, donc tout va bien !

Si tout va bien, demain nous envisageons la traversée intégrale de l’île puisque nous pensons aller visiter Mahon…

Catégories : Les Baléares | Poster un commentaire

Pont D’en Gil et sites archéologiques

Samedi 16 octobre 2021

Minorque, c’est le pied !!!

Les prévisions météo prévoyaient d’éventuelles averses dans l’après-midi (ce qui ne fut pas le cas, il a fait beau !), nous avons donc décidés de partir découvrir une superbe arche de pierre naturelle, Pont d’en Gil ce matin. Nous avions prévu d’autres activités pour l’après-midi en cas de pluie, entre autre faire les courses du WE, mais comme il a fait beau nous avons ajouté deux sites archéologiques à notre programme !

Pour nous rendre à Pont D’en Gil, il faut contourner Ciutadella et nous nous sommes retrouvés de l’autre côté du port de plaisance avec le Castell de Sant Nicolau en point de mire. Là aussi, il y a une belle promenade le long de la mer avec des maisons superbes ! Nous avons suivi la route en nous arrêtant à tous les miradors et ce fut un réel plaisir.

Finalement, nous sommes arrivés à destination et nous ne savions pas trop à quoi nous attendre si ce n’est qu’il fallait parcourir un bout de chemin à pied mais nous ne savions pas la distance ni l’état dudit chemin ! Heureusement, il était praticable et pas très long… L’endroit est très beau et cela valait la peine que l’on s’est donné pour y arriver.

Nous sommes rentrés pour déjeuner et nous avons ensuite décidé d’aller visiter deux sites archéologiques proche d’ici. En nous y rendant, nous avons repéré une « barraca de bestiar », sorte d’étable, que l’on retrouve un peu partout ici.

Depuis que nous sommes à Minorque, on entend parler de civilisation talayotique et je dois dire que je ne savais pas du tout ce que c’était… Peut-être êtes-vous dans le même cas que moi, aussi, voici quelques explications :

La culture talayotique est la civilisation qui s’est développée aux Baléares, et plus précisément à Majorque et à Minorque. Les premières occupations humaines de Minorque datent de 5000 ans avant J.-C., mais l’île n’a été peuplée de manière permanente qu’à partir du troisième millénaire avant J.-C. De nombreux vestiges (tombes, nécropoles, villages, sanctuaires), très bien conservés, datent de cette époque : les taulas (deux énormes pierres posées l’une sur l’autre, en forme de T), les talayots (tours de forme arrondie, vraisemblablement utilisées pour la surveillance), les navetas (mégalithes funéraires en forme de bateau renversé. On comptabilise environ 1.500 sites talayotiques sur toute l’île, soit environ deux par km2

Le premier site que nous avons visité est la « Naveta des Tudons ». C’est le monument funéraire le plus réputé de Minorque. Ce type de tombe ne se trouve que sur cette île. Elle est construite sur le principe de la technique dite cyclopéenne, c’est-à-dire avec des pierres de dimensions modérées assemblées à sec, sans ciment ni mortier. Les fouilles archéologiques effectuées dans les années 1960, avec la participation de l’archéologue minorquine María Lluïsa Serra, ont permis de découvrir des squelettes de cent individus des deux sexes et de tout âge parsemés çà et là, la majorité d’entre eux ayant été datés du IXe siècle av. J.-C.

Nous sommes partis un peu plus loin en empruntant une toute petite route jusqu’à Torretrencada. C’est un village préhistorique qui a été habité jusqu’à la fin de l’époque romaine. On peut y voir l’une des plus belles taulas de Minorque. Nous avons beaucoup apprécié la balade au milieu d’oliviers sauvages… Nous étions tout seul sur le site !

Après, il nous a fallu revenir à la réalité et la journée s’est terminée par une balade… au supermarché !!! Il faut bien nourrir les machines !

Catégories : Les Baléares | Un commentaire

Carrière de Lithica et Cala Galdana

Vendredi 15 octobre 2021

Le blog sera moins chargé aujourd’hui pour deux bonnes raisons : la première c’est que je n’ai pas pu faire mon article hier soir et donc je l’ai fait ce matin, ce qui m’a pris beaucoup de temps. La deuxième c’est que l’on a ressenti les efforts d’hier et particulièrement ma hanche qui rechigne un peu au démarrage !

Nous sommes donc partis tardivement pour visiter un très beau site, Lithica, pas très éloigné d’ici. C’est un endroit que nous avions un peu mis de côté car il nous semblait ressembler davantage à un parc d’attraction qu’à autre chose d’après ce que nous avions pu en lire… En fait, nous sommes tombés sous le charme de cette ancienne carrière qui fonctionna pendant plus de 200 ans.

L’extraction de pierres sur le site dura jusqu’en 1994. Puis, l’avènement du béton ainsi que d’autres techniques de construction eurent raison de la carrière. Sous la menace d’être abandonnée, l’association culturelle Lithica loua le lieu afin de lui donner un autre usage. Il est indéniable que le lieu est exceptionnel. Le renouveau de Lithica est essentiellement dû au mérite de la sculptrice française de Ciutadella, Laetitia Lara. C’est elle qui est à l’origine du projet de reconvertir la carrière en centre culturel.

Il y a deux genres de carrières : les anciennes ou l’extraction était manuelle et les nouvelles ou l’extraction était mécanique. L’extraction de la pierre se faisait à l’aide de scies circulaires installées sur des rails. Le labyrinthe est situé juste à l’entrée, dans la zone des carrières modernes, aux pieds de l’emblématique Totem de pierre. Ce labyrinthe carré a été réalisé en 2014. Les carrières anciennes, elles, accueillent le labyrinthe des vergers, le jardin médiéval et un jardin botanique… Nous avons adoré notre balade et avons été impressionnés par la hauteur des murs qui nous entouraient dans le grand labyrinthe : plus de 30 mètres de haut !

Nous sommes rentrés nous restaurer et nous reposer un peu (après tout, on est en vacances que diable !) et nous sommes repartis sur la côte Sud pour explorer la Cala Galdana… une jolie plage, la plus grande que nous ayons vu jusqu’à présent. Le temps était plus maussade cet après-midi et les nuages étaient bien présents, moins sympa pour les photos !

Tout à l’heure, nous allons au restaurant, très bien coté parait-il… Nous verrons !

Catégories : Les Baléares | Un commentaire

Cala Morell et Punta Nati

Jeudi 14 octobre 2021

Bien que Gilbert nous avait préparé un programme soft sur le papier, la journée a été un peu rude et longue !

Commençons par le commencement… Nous sommes partis de bon matin pour aller voir deux curiosités proches de « chez nous » : le Castell de Sant Nicolau, bel exemple d’architecture castillane de la fin du XVIIe. Partant de ce beau monument, un chemin de promenade nous a conduit jusqu’au centre de Ciutadella en longeant la Marina.

Nous avons continué par une autre tour de défense, située à proximité de notre hôtel cette fois, mais le chemin pour y accéder n’était pas de tout repos. Il nous a fallu marcher dans la caillasse ce qui n’est pas toujours facile… Nous avons fait presque tout le tour de cette édifice dont je n’ai aucun détail si ce n’est que c’est une tour édifiée par les anglais en 1799 !

Après une halte repas dans notre « home sweet home », nous avons repris la route pour nous rendre sur un très joli site archéologique : la nécropole de Cala Morell. eLLE inclue un ensemble de quatorze grottes artificielles où l’on faisait des enterrements collectifs depuis l’époque du Bronze Initial jusqu’à l’époque romaine. Les grottes les plus anciennes sont de petites dimensions et de forme ovale. Les autres sont des grottes plus grandes, quelques-unes avec des piliers qui divisent l’espace. La balade était très chouette mais aussi assez difficile car les indications étaient quelque peu légères et il nous est arrivé de ne plus trop savoir par où passer tellement le terrain était chaotique…

Nous avons exploré un peu les alentours et sommes arrivés à un endroit où il semblait encore y avoir un site archéologique que nous avons réussi à (presque) atteindre après bien des misères dans les cailloux (encore !!). Je dis « presque » atteindre car nous avons abdiqué juste avant, les ultimes centaines de mètres étant encore plus rudes que ce que nous venions de traverser ! L’endroit est magnifique et nous avons été enchanté par la blancheur des maisons. Après plus ample observation, nous nous sommes rendu compte que même les tuiles étaient peintes en blanc !

De là, nous avons repris la voiture pour nous rendre à la pointe Nati (avec son phare du même nom), réputée pour être particulièrement belle au soleil couchant. Le parking se situe à un bon kilomètre de la pointe et ensuite, nous avons encore crapahuté dans la caillasse pour mériter la jolie vue. Nous avons donc attendu le crépuscule (comme beaucoup d’autres gens présents sur les lieux) pour rentrer à la maison à 20 heures…

En fait, nous avons parcouru nos 10km, ce qui en soit n’est pas phénoménal en une journée mais ce furent pratiquement plus de la moitié dans les cailloux… pas idéal pour de vieilles jambes !!!

J’arrête là mon bavardage car Pépère s’impatiente, nous allons partir pour de nouvelles découvertes…

Catégories : Les Baléares | Un commentaire

2ème jour – Visite de Fornells

Mercredi 13 octobre 2021

Avant tout, voici une carte de Minorque afin que vous puissiez repérer un peu les endroits où nous allons… Depuis Ciutadella, où nous logeons, nous pouvons apercevoir Majorque !

Ce matin, avant de partir pour notre journée de découverte, voilà ce qui nous attendait à la porte de notre appartement !

Comme je vous l’avais annoncé hier, nous avons décidé d’aller du côté de Fornells, petit port réputé comme un incontournable de l’île… C’est un village tout blanc avec un front de mer qui, par temps venteux comme aujourd’hui, ne manque pas de charme ! Et pour du vent, il y en avait… Nous ne regrettons d’ailleurs pas d’y être allés car le spectacle était grandiose : une mer d’un bleu profond écumant de rage sous les assauts du vent ! Magnifique.

Après avoir emprunté la promenade du front de mer, nous avons bravé les rafales et avons grimpé jusqu’à la Tour de Fornells érigée par les Britanniques au tout début des années 1800 pour protéger l’entrée du port d’éventuels débarquement ennemis. Juste avant la tour, un petit sanctuaire est dédié à Notre Dame de Lourdes… Etrange à cet endroit !

Après ce bon bol d’air, nous avons flâné dans les ruelles du village avant de reprendre la route, destination le Cap de Cavalleria à 6km de Fornells. Son phare, perché sur une haute falaise de 94m de haut serait le plus spectaculaire de l’île… Tout autour, parmi les rochers, se cachent des bunkers datant de la guerre civile. Nous nous sommes baladés avec plaisir dans les sentiers caillouteux en admirant la mer déchaînée.

Nous ne savons pas encore ce que nous ferons demain, nous choisirons probablement notre programme en fonction de la météo… Vent ou calme plat, à voir ! Nous demandons surtout du soleil et du ciel bleu, pour le reste, cela n’a pas grande importance !

Catégories : Les Baléares | Poster un commentaire

Minorque

1er jour – Visite de Ciutadella

Mardi 12 octobre 2021

Nous voici de retour ! J’aurais pu vous faire quelques petits articles depuis notre retour d’Espagne car nous n’avons pas été sans bouger depuis lors, mais je n’ai pas pris le temps de le faire… Nous sommes allés en Italie au mois d’août et nous avons fait étape à Pérouges à l’aller et à Chalon-sur-Saône au retour, à Cherbourg début septembre où nous avons retrouvé mon beau-frère et ma belle-sœur et en Bretagne fin septembre… Beaucoup de belles découvertes et si j’ai le courage, je vous ferai un petit reportage sur tous ces jolis endroits mais pour l’instant, je vais consacrer mes efforts sur cette petite île des Baléares.

Nous sommes arrivés hier et comme d’habitude, nous avons commencé par prendre nos marques, entre autre à trouver le super marché du coin… Eh oui, nous sommes un peu terre à terre !!!

Nous sommes situés à Ciutadella, la deuxième ville après Mahon, la capitale actuelle. Ciutadella est à l’opposé de Mahon, c’est à dire de l’aéroport et nous avons déjà traversé l’île dans sa longueur, ce qui représente 47km. Minorque a une superficie de 702 km2, elle est entourée par une côte de 216 km, elle fait 17 km dans sa plus grande largeur, son endroit le plus élevé est à 400 m.

Elle fut capitale jusqu’à l’arrivée des anglais en 1714 et conserve des traces de son passé, en témoignent de très belles demeures de notables. Nous avons suivi le circuit préconisé par notre guide (livre, pas humain… je précise !) qui nous a fait découvrir les plus beaux endroits de la ville. Par contre, nous n’avons pu visiter aucun édifice ni musée car nous sommes le 12 octobre et c’est un jour férié (je crois que c’est la fête nationale espagnole), tout était fermé. Nous y retournerons donc et je vous donnerai plus de détails sur les différents édifices à ce moment là.

Nous sommes ici jusqu’au 21 et nous aurons donc le temps de voir tout ce qu’il y a d’intéressant à Minorque.

Comme la découverte de Ciutadella ne nous a pris qu’à peine 3 heures, nous avons pu aller voir un endroit très joli, au nom imprononçable de Cap d’Artrutx qui marque l’extrême Sud-Ouest de l’île. C’est une pointe très caillouteuse qui se distingue par son phare inauguré en 1859. Nombreux sont les habitants des alentours et les touristes qui viennent admirer le déclin du jour sur la mer. La luminosité est effectivement très intéressante pour les photos. Nous y reviendrons une autre fois un peu plus tard pour voir le soleil couchant.

J’ai eu quelques petits soucis techniques hier en faisant cet article (j’espère que j’ai bien réparé et que vous pourrez profiter de nos découvertes) c’est pourquoi je ne vous le fais parvenir que ce matin.

Aujourd’hui, il y a beaucoup de vent mais nous allons quand même partir du côté de Fornells, décrit comme un joli petit port… A voir !

Catégories : Les Baléares | 8 Commentaires

Propulsé par WordPress.com.