Articles tagués : Les chutes

De Kandy à Ramboda Falls

Jeudi 3 mars 2016

Aujourd’hui, nous avons visité le jardin botanique de Kandy. C’est un jardin très réputé mais qui ne vole pas cette réputation.

DSC_0322

Sa création date de 1370. Avant l’arrivée des Anglais, c’était un parc royal. Aujourd’hui il couvre 60 hectares aménagés dans une boucle de la rivière Mahaweli. Il contient une superbe collection d’orchidées et une impressionnante allée de palmiers plantés en 1950. L’une des principales attractions est le gigantesque figuier de Java qui couvre près de 1300m². Le parc contient une végétation magnifique dont des arbres à boulets de canon, des palmistes, des palmiers à cocos de mer dont chaque fruit pèse de 10 à 20 kilos (le fameux « coco fesse »), des bambous géants, et tant de beaux arbustes fleuris. De plus, ce jardin est très prisé par les futurs mariés pour leurs photos et nous avons eu la chance de croiser deux couples qui nous ont gentiment autorisés à les prendre en photo. L’un d’entre eux était habillé en costume traditionnel, superbe !

DSC_0318

Nous avons parcouru toutes ces belles allées et avons découvert d’autres attractions et particulièrement des roussettes (chauves-souris géantes) et des singes pas très pudiques !!! Je sens que ça va plaire à Blandine…. Bref, plus de 3 heures de délectation sous un soleil de plomb mais avec pas mal d’ombre quand même, heureusement.

DSC_0356-3

Nous avons ensuite repris la route, très sinueuse car nous sommes maintenant dans la montagne et les paysages étaient vraiment très beaux. Les champs de thé, à flanc de coteau, ont commencé à faire leur apparition, mais hélas, nous n’y avons pas vu de cueilleuses, ce que nous n’avons pas vraiment compris… Nous verrons demain car nous continuerons à traverser ces régions de production.

DSC_0429

Ce soir, nous sommes à Ramboda Falls, une chute d’eau de 109m de haut et notre hôtel est juste à côté. C’est très beau d’autant que nous avons vu sur les chutes de nos chambres… Heureusement, nous sommes en saison sèche et l’eau n’est pas trop abondante, ce qui limite le bruit qui aurait pu nous empêcher de dormir !

DSC_0446

En parlant de dormir, je ne vais pas tarder à aller me coucher car demain matin, nous partons relativement tôt pour nous rendre au Pic d’Adam…

Pour regarder toutes les belles choses de la journée, c’est par ici.

Publicités
Catégories : Sri Lanka | Étiquettes : , | 2 Commentaires

Les chutes côté brésilien

Jeudi 5 décembre

Que d’eau, que d’eau ! Encore des chutes au programme allez-vous râler… Oui, mais cette fois du côté brésilien et il faut dire que ça vaut aussi le coup d’œil ! C’est une autre vision, plus lointaine mais plus large aussi, donc c’est indispensable de faire les deux côtés (petit conseil pour ceux qui s’y rendront dans un avenir proche ou lointain).

DSC_0055

Pour notre part, nous avons passé une longue et excellente journée dans le parc. Nous avons commencé par le parc des oiseaux et nous n’avons pas regretté une seconde cette visite. Bien sûr, les oiseaux sont « en cage » mais les volières sont tellement grandes et comme dans plusieurs d’entre-elles on peut y pénétrer, la balade est vraiment agréable. Il faut dire en plus que l’occasion de voir certaines espèces dans la nature est tellement rare qu’on a goûté pleinement la possibilité de voir tant de beaux spécimens. Mais vous, vous ne ferez cette découverte que demain car la page « chute » est suffisamment fournie pour remplir le blog d’aujourd’hui… Et puis demain, nous n’aurons probablement pas grand-chose à vous offrir car nous devons nous occuper de réserver nos bus pour rejoindre Rio… C’est qu’il ne reste plus qu’une dizaine de jours avant d’accueillir Blandine et c’est donc le laps de temps imparti pour parcourir les 1500km qui nous séparent du Pain de Sucre !

Le diaporama commence par une magnifique vue de Foz de Iguaçu prise du balcon de notre hôtel hier soir au coucher du soleil puis des vues des cataractes et de quelques animaux croisés ici et là. Nous nous sommes bien fait doucher car sur le dernier mirador, nous sommes tellement proches des cascades qu’on s’en prend plein la figure. En plus, nous nous en sommes rendus compte après, il n’y avait pas que les embruns pour nous tremper, il pleuvait vraiment très fort… Heureusement, prévoyants, nous avions mis nos ponchos (surtout pour protéger les appareils photos d’ailleurs !).

DSC_0143

Bref, plus de 7 heures à marcher, admirer et se faire tremper, c’est pas mal pour des pépés-mémés ! Nous sommes rentrés un peu crevés (mais heureux) et la journée n’était pas finie puisqu’il a bien fallu prendre son courage à deux mains et se mettre au tri des photos, tâche difficile s’il en est…

J’espère que notre choix aura été judicieux et qu’il vous ravira, ce que vous pourrez juger en cliquant ici.

Comme la première image, les deux dernières ont été prises de notre balcon, mais cette fois avec un ciel noir annonciateur d’orage, qui n’a d’ailleurs pas tardé  à éclater et qui continue à sévir.

Demain, promis, vous verrez encore des beaux oiseaux !

Catégories : BRESIL | Étiquettes : | 4 Commentaires

Passage au Brésil

Mercredi 4 décembre

Au revoir Argentine, bonjour Brésil ! Aussi extraordinaire que cela puisse paraître, nous sommes a seulement quelques kilomètres à vol d’oiseau de notre magnifique hôtel des jours derniers et tout est tellement différent. L’heure d’abord, nous avons avancé notre montre d’une heure en arrivant ici et puis l’hôtel aussi qui, s’il est bien, est loin de notre Iguazu Jungle Lodge de Puerto Iguazu… Mais nous ne sommes plus à Puerto Iguazu, nous sommes à Foz do Iguaçu (vous remarquerez la différence d’orthographe !). Enfin, nous avons aussi changé de langue (ceci dit, vu qu’on ne parle ni l’espagnol ni le portugais ça ne change pas grand-chose pour nous). Nous sommes allés faire quelques courses autour de l’hôtel et nous avons eu l’impression d’avoir quitté l’Amérique du Sud : Foz do Iguaçu ressemble davantage à une ville européenne qu’aux villes sud-américaines… mais ce n’est bien sûr que notre toute première vision.

Évidemment, le voyage n’a pas posé de problème puisque nous n’avons parcouru qu’une quinzaine de kilomètres en taxi… Bien sûr, on aurait pu avoir des ennuis au passage des frontières, mais même pas ! Nous ne sommes pas descendus de voiture, c’est le chauffeur qui s’est chargé de tout ! Étonnant tout de même, bien que ce poste frontière soit tellement usité pas les touristes qui viennent simplement passer une journée d’un côté ou de l’autre pour voir les chutes.

En parlant des chutes, nous avons réservé notre transport pour nous y rendre demain. Côté brésilien, il y a un parc à oiseaux dans l’enceinte du parc national, nous avons hésité à prendre les tickets car je préfère de loin les oiseaux dans leur milieu naturel mais bon, si ça nous permet d’en voir certains que nous n’aurons pas la possibilité d’admirer ailleurs, pourquoi pas !

Peu de photos ce soir mais quand même quelques beaux oiseaux que j’ai pu photographier ce matin avant de quitter le Jungle Lodge, quelques vues d’ensemble de ce beau complexe et par comparaison, quelques photos du hall de l’hôtel de ce soir. Pour voir tout cela, cliquez ici.

Catégories : BRESIL | Étiquettes : | Poster un commentaire

Visite des chutes (2)

Lundi 2 décembre

Comme je vous l’ai dit hier, nous sommes retournés aux chutes d’Iguazu… Cette fois, nous avons été voir la partie basse des chutes mais comme nous savions que nous avions du temps devant nous puisque nous avions fait la majorité des promenades hier, nous avons pris notre temps pour observer tout ce qui nous entourait. Au lieu de prendre le petit train, nous avons fait toutes nos balades à pied dans des sentiers peu fréquentés et vous allez constater que beaucoup de belles choses étaient à portée de nos yeux et que nous en avons pleinement profité !

Vous commencerez donc par un parcours faune et flore très varié : des oiseaux (comme c’est étonnant !!) et pas des moindres puisque nous avons eu la chance de croiser le chemin de Monsieur Toucan (et de plusieurs variétés en plus), des papillons, des insectes mais aussi des champignons d’arbres, des fleurs enfin bref, tout un panel des beautés de la nature.

DSC_0940

Nous avons donc vu des toucans, ce que j’espérais très fortement mais vous verrez autre chose d’assez extraordinaire et je doute que beaucoup de visiteurs d’Iguazu puissent se targuer d’avoir vu et photographié : ce sont de petits oiseaux qui grimpent avec beaucoup de difficultés les parois des falaises, juste à côté des cascades et parfois même derrière le rideau d’eau ! Il faut vraiment les distinguer mais je suis très fière de pouvoir vous présenter ces photos. Ce sont des martinets à tête grise, connu surtout comme l’oiseau symbole des chutes d’Iguazu, dans lesquelles il niche à travers les rideaux d’eau et se réfugie sur les parois qui l’abrite ainsi que sa progéniture des prédateurs.  En tout cas, il fallait vraiment scruter les parois rocheuses pour les apercevoir. Ce fut  un spectacle hallucinant de les voir s’accrocher ainsi, luttant contre les embruns et les turbulences crées par la cascade. Je me souviens avoir vu un reportage sur ces drôles d’oiseaux !

DSC_0978

Ensuite, vous verrez à nouveau les chutes, mais d’en bas ! C’est pas mal non plus mais les photos sont peut-être moins spectaculaires qu’hier d’autant plus que le ciel très nuageux se confondait avec la couleur de l’eau… Et puis, toujours cette impression de brume qui n’est évidemment due qu’aux embruns générés par les cascades.

J’espère que tout cela vous plaira, en tout cas, nous, on s’est éclaté !!! Regardez ça ici.

Demain matin, nous rendons la voiture de location et nous allons profiter de la journée pour préparer notre passage au Brésil (il est temps, c’est pour après-demain et nous ne savons pas encore du tout comment on va se rendre à Rio !!!). On verra bien, demain est un autre jour !

Catégories : Argentine | Étiquettes : | 2 Commentaires

Visite des chutes (1)

Dimanche 1er décembre

Chose promise, chose due : voici les photos des matés (celle de gauche, c’est évidemment un faux) :

DSC_0109 DSC_0112

Aujourd’hui, nous avons fait la découverte des chutes d’Iguazu avec ravissement ! Ce sont vraiment de très belles chutes, grandioses, et nous avons de la chance car si la saison n’est pas la plus propice au niveau du temps (c’est la saison des pluies et ce soir, nous comprenons ce que c’est ! il fait un orage du feu de Dieu avec une pluie torrentielle…) le débit des chutes est très important ! Nous avions visité les chutes Victoria avec un débit minimum et il est vrai que cela enlève beaucoup à la beauté du site.

La majorité des chutes d’Iguazu se situe sur le territoire Argentin (80%) et le Brésil en possède les 20% restant. Ces chutes interrompent le cours de la rivière Iguaçu, affluent du Paraná, entre l’État brésilien du Paraná et la province argentine de Misiones.

Il ne s’agit pas à proprement parler d’une chute, mais d’un ensemble de 275 cascades formant un front de 3 kilomètres environ. L’ensemble des cascades déverse jusqu’à six millions de litres d’eau par seconde. La plus haute d’entre elles s’appelle la Garganta del Diablo (« gorge du Diable »). C’est par là que nous avons choisi de commencer notre visite, et nous avons pris le petit train qui permet de l’atteindre en un temps relativement long car il faut faire un arrêt à la gare intermédiaire où, si vous le désirez, vous pouvez vous arrêter pour visiter une autre partie des chutes.

Arrivés à la station de la gorge du Diable, un chemin aménagé de 1km200 (en fait, des passerelles) nous permet d’arriver jusqu’à la chute. Nous passons au-dessus de beaucoup de bras du fleuve et c’est assez impressionnant. Cette chute est en forme de U et mesure 700m de long, 150m de large et 82m de hauteur… impressionnant me direz-vous et bien pas tant que ça car il est impossible d’en voir le fond tant la « bruine » est importante ! Et puis, pour les photos, c’est pas top car je peux vous dire que vous êtes bien mouillés après être restés quelque temps à observer.

DSC_0023

Nous avons ensuite repris le train et cette fois, nous nous sommes arrêtés à la gare intermédiaire où nous avons repris des passerelles pour aller cette fois à ce qui s’appelle la partie haute. En fait, il y a 3 points d’observation différents : la gorge du Diable (un peu à part et d’où l’on ne voit pas l’ensemble des chutes), la partie haute où l’on a une vue panoramique magnifique et qui, étant très bien aménagée, permet de surplomber à quelques endroits certaines cascades. Vous verrez, c’est vraiment très beau, d’autant plus que nous avons eu la chance d’avoir un magnifique arc en ciel ! Enfin, la partie basse que nous nous sommes réservée pour demain, car nous avions décidé de faire cette visite sur deux jours.

DSC_0063

Comme d’habitude, vous aurez droit à la partie faune, avec quelques oiseaux mais je dois dire que pour l’instant, je suis restée sur ma faim car nous n’en avons hélas pas vu beaucoup. Nous avons vu en revanche beaucoup de papillons, mais c’est tellement difficile à prendre en photos ! Vous verrez aussi un coati (cela fait partie de la famille des ratons laveurs) qui sont ici très agressifs car les gens les nourrissent, vous le verrez d’ailleurs en train de voler sur une table. Les 2 dernières photos sont celles d’un oiseau noir qui montre toute sa beauté en déployant les ailes. Difficile à photographier donc, j’ai quand même réussi à le prendre de façon à ce que vous puissiez voir son dos d’un rouge magnifique.

DSC_0796

Demain vous découvrirez comme nous la partie basse mais pour voir les photos d’aujourd’hui, cliquez ici.

.

Catégories : Argentine | Étiquettes : | Poster un commentaire

Chutes du Niagara

Jeudi 27 juin

Nous quittons l’hôtel un peu inquiets car aucun de nos outils de navigation ne fonctionne !!! Pas de réseau à Wellsboro… Nous nous adressons à la réceptionniste qui, fort gentiment, nous imprime un itinéraire Google pour nous permettre de nous diriger vers Buffalo (dans l’Etat de New-York). Pépère au volant de sa « p’tite tuture » (Josette, ça te rappelle quelqu’un, non ??), prend bravement la route avec ses deux co-pilotes. On a pris un tas de petites routes de cambrousse, c’était d’ailleurs de jolies routes, et à notre grand étonnement, nous sommes arrivés à destination sans problème (avec seulement un petit détour de 200 mètres !). Heureusement, entre temps, et grâce à une envie pressante de Blandine, nous avions acheté une carte détaillée de la région de Niagara. On était encore loin d’avoir toutes les infos sur cette carte, mais avec quand même l’ipad, mon smartphone et la carte, on s’est débrouillé comme des cheftaines. Par contre, à quelques km de notre destination, il s’est mis à tomber un déluge, à tel point que Pépère a dû s’arrêter sur le bord de la route en attendant une accalmie.

Pour la première fois, notre hôtel est plus que moyen : la chambre sent un mélange de moisi et de pisse de chat !! Bon, les lits sont quand même corrects, mais ce n’est pas un havre de repos !! De plus, le personnel est antipathique au possible (on a toujours l’impression de les déranger)…

Du coup, à peine arrivés, nous sommes partis nous balader vers le lac Ontario. Sur le chemin, après les difficultés de la journée pour nous diriger, nous avons trouvé un magasin et avons investi dans un « vrai » GPS… Tranquilles maintenant de ce point de vue là ! Nous avons donc apprécié notre promenade le long du lac. Nous avons poussé jusqu’au bord de la rivière Niagara, frontière entre le Canada et les Etats-Unis. Nous sommes passés dans des villages très coquets, avec de jolies maisons entourées de pelouses toujours aussi bien entretenues (elles sont très vertes mais  nous comprenons pourquoi)…  Nous avons fini la journée autour d’un fish & chips au bord de la rivière.

Le temps étant très gris, les photos ne sont pas des plus belles, mais l’on est bien obligé de faire avec !

Vendredi 28 juin

Au programme du jour, les chutes… et pour des chutes, on en a eu, mais pas forcément celles que l’on attendait ! Partis ce matin, certes sous le ciel gris, nous espérions avoir une journée correcte… Ben, on n’a pas été déçu du voyage !!!! Nous avons pris un forfait qui incluait  un chauffeur-guide, la visite de la « grottes des vents » et une balade en bateau sous les chutes. Larry (c’est le nom du guide, ancien flic à la retraite, pesant son bon quintal – mais alors bon le quintal !!) nous a conduit en bus d’un endroit à l’autre. Quelques gouttes de pluie au début, pas bien méchant, mais au moment de prendre le bateau (est-ce la présence de Blan et sa schoumoune ???) un véritable déluge s’est abattu sur nous. Je vous l’avais bien dit qu’il y aurait encore un couac, mais nous, on pensait qu’ils couperaient les vannes pour nous embêter… pas du tout, ils les ont ouvertes en grand !!! Trempés jusqu’aux os malgré les ponchos distribués gracieusement, nous n’avons pas pu apprécier à leur juste valeur ces magnifiques chutes. En fait, sous le beau temps, ça doit être vraiment beau. Pour notre part, nous ne nous attendions pas à cela, nous pensions que les chutes Victoria étaient beaucoup plus grandioses. En fait, c’est totalement différent, ces dernières sont beaucoup plus hautes mais l’aménagement du site des chutes du Niagara fait qu’elles paraissent plus spectaculaires. Vous verrez quand même quelques clichés mais ce n’était vraiment pas facile de prendre les photos, entre les trombes d’eau qui nous tombaient dessus et les énormes embruns des chutes… Les appareils photos étaient pourtant bien protégés mais les objectifs étant maculés de gouttes d’eau, ils refusaient de faire la mise au point…

Après ces 4 heures bien arrosées, et la pluie continuant à tomber, nous avons décidé de rentrer à l’hôtel. Ce soir, belle récompense, nous sommes allés manger dans un resto italien juste à côté et nous avons eu la surprise d’être dans un « vrai » restaurant avec nappes, couverts et service comme chez nous. Et, cerise sur le gâteau, nous avons mangé des pâtes succulentes (Max, elles étaient digne de Lydia !). Quant à la quantité, c’était à l’échelle américaine, c’est à dire énorme… je n’ai d’ailleurs pas pu finir mon assiette, à mon grand regret.

Demain, 380km nous attendent pour rejoindre notre prochaine étape : Cleveland, dans l’Ohio.

Pour les photos, c’est par ici.

Catégories : Niagara, USA | Étiquettes : | 2 Commentaires

Propulsé par WordPress.com.