Retour en France…

Lundi 2 et mardi 3 mai 2022

Pour clore ce très beau périple, nous avons passé le week-end chez nos enfants et avons repris la route de la France en ayant prévu une étape à Dole dans le Jura.

Nous avons eu un temps splendide pour la route et une belle température à notre arrivée à Dole, ville natale de Louis Pasteur.

Ce fut un très bon choix que cette étape ! Nous avons découvert une très jolie petite ville où il a l’air de faire bon vivre. Nous sommes arrivés suffisamment tôt pour faire le « Circuit du Chat Perché » itinéraire fort bien balisé d’environ 4km. Il suffit de suivre ces indicateurs tout au long du parcours…

J’ai essayé de renseigner au mieux les photos que vous pouvez voir sur le diaporama… Deux endroits, en particulier, ont piqué notre curiosité. Tout d’abord, la Grande Fontaine où l’on rentre dans une sorte de petit souterrain qui aboutit dans un endroit insolite et mystérieux… En fait, la source qui alimente cette « Grande Fontaine », mentionnée dès 1274, ruisselle depuis le Mont-Roland, située au nord de Dole et, après avoir traversé les couches calcaires du sous-sol, rejaillit à cet endroit. Surprenant ! Et puis, bien sûr la maison natale de Pasteur, qui abrite aujourd’hui un musée qui ferme, hélas, à 18h (et nous nous y sommes présentés à 17h55 !). La maison est située le long du canal des Tanneurs qui, dès le 13ème siècle, servit à l’activité de la fabrication du cuir. Le père de Pasteur pratiquait le dur métier de tanneur et, dans les caves de la maison, on peut y voir les cuves à tan et divers instruments utilisés dans la tannerie. Heureusement, malgré la fermeture du musée, on peut voir tout cela à travers des vitres !

Une fois encore, nous sommes rentrés chez nous avec beaucoup de belles images plein la tête et bien sûr, prêts à repartir dès que possible !

Catégories : Italie | Poster un commentaire

Les remparts de Lucca

Jeudi 5 mai 2022

C’est une journée un peu tristounette à plusieurs égards : le temps, tout d’abord, frais et pluvieux ce qui nous change beaucoup par rapport aux semaines passées et puis c’est notre dernier jour de vadrouille pure et dure ! Bien sûr, ce n’est pas la vrai fin des vacances puisque nous allons retrouver les enfants dès demain mais on sent bien que le retour en France n’est plus très loin !

Nous nous sommes quand même tenus à notre programme, il faut dire que ce matin le temps était gris mais il ne pleuvait pas, ce qui n’a pas duré ! En tout cas, nous nous sommes félicités d’avoir visité Lucca avant hier et Pise hier car il faut dire que sous la pluie, tout devient plus triste et plus compliqué pour prendre des photos…

Nous avons pénétré dans la ville par une autre porte que celle que nous avions empruntée l’autre jour et nous avons été surpris de nous retrouver dans les entrailles du « baluardo »… Au début, et du fait de la différence de luminosité, nous nous sommes retrouvés dans le noir le plus complet puis petit à petit nous avons distingué ce qui nous entourait ! Très bien fait… En ressortant côté ville close, nous avons pris la rampe qui permet de monter sur la promenade des remparts et nous sommes retrouvés cette fois sur le dessus du « baluardo ». C’est très bien aménagé et la balade d’environ 5km est des plus agréables. Heureusement, seules quelques gouttes sont venues troubler notre bonheur pendant une bonne partie du parcours, mais hélas, la pluie s’est densifiée à tel point qu’au lieu de retourner dans la ville pour approfondir notre découverte d’avant-hier, nous avons décidé de rentrer à l’hôtel… Et à l’heure qu’il est, il pleut toujours !

Il n’y avait qu’un monument important qui manquait à notre reportage sur Lucca, c’était la basilique San Frediano, nous avons donc pallié ce manque en quittant notre chemin de ronde pour le reprendre aussitôt après en avoir fait le tour. C’est une église romane, l’une des plus grandes de la ville, qui fut édifiée au 12ème siècle. La façade est surmontée d’une très belle mosaïque du 13ème siècle de style bysantin. Rien que cette mosaïque valait le détour !

Voilà, demain nous reprenons la route pour Turin et j’ai peur que le temps ne s’améliore pas ! Dommage car nous aurions aimé faire un minuscule détour par les carrières de Carrare mais je pense que ce sera pour une autre fois…

J’espère que j’aurai réussi à vous donner des envies de Toscane et d’Italie car c’est vraiment une très belle destination.

Catégories : Italie | Poster un commentaire

Une journée à Pise

Mercredi 4 mai 2022

Nous sommes comblés par notre journée… Nous avons vu des choses absolument magnifiques, il a fait un temps splendide (même un peu chaud, 25°C), que demander de plus ? Bien sûr, nous commençons à ressentir un peu de fatigue (encore plus de 8km aujourd’hui…) après un mois maintenant de pérégrinations italiennes, mais nous aimons tellement ça que nous n’allons pas nous plaindre !

Pise donc, aujourd’hui… Seulement 20km pour y arriver par une très jolie route d’ailleurs… nous y étions dans la matinée, ce qui nous a laissé largement le temps de faire les visites que nous avions prévues et de nous balader dans la ville. Après tout, il n’y a pas que la Place des Miracles, bien que le symbole de l’Italie soit sur cette belle esplanade. La ville est entièrement ceinte de murailles crénelées et l’on y pénètre par des portes, en l’occurrence par la porte Santa Maria qui arrive directement sur cette Place.

On est toujours saisi quand on arrive dans un endroit tellement mythique… Et puis, là aussi, nous nous sommes retrouvés 35 ans en arrière, bien qu’à cette époque nous n’avions fait que passer rapidement, le but du voyage étant principalement Pompeï et la baie de Naples.

Aujourd’hui nous avions du temps et nous avons donc acheté les tickets pour visiter le Duomo et le Baptistère. Pas question cependant de gravir la Tour Penchée, beaucoup trop difficile d’après notre guide, nous ne tentons donc pas le diable !

Je ne vais pas m’appesantir sur les chiffres et les détails, les photos vous montreront la beauté des édifices. Sachez quand même que la construction du Duomo a commencé en 1063 pour s’achever vers le milieu du 12ème siècle. L’intérieur est très imposant avec ses 100 mètres de longueur, ses 5 vaisseaux, son abside profonde et son transept à triple travée. Ce qui m’a, à nouveau, subjuguée est la Chaire sculptée par Giovanni Pisano, comme à Sienne c’est une véritable merveille.

Le Baptistère est un majestueux édifice à la circonférence de près de 110m et qui atteint une hauteur (un peu moins de 55m) presque égale à celle de la Tour. L’intérieur est beaucoup plus sobre que celui de la cathédrale mais il renferme lui aussi une chaire due à Nicola Pisano (le père de Giovanni) qui l’acheva en 1260. La cuve baptismale, octogonale, est magnifique elle aussi.

Quant à la Tour, sa célèbre inclinaison lui vaut de compter parmi les monuments les plus célèbres et les plus visités du monde ! Elle mesure 58m de haut et a une inclinaison de 5°5… et ça se voit ! Splendide.

Après s’en être mis plein les yeux comme on dit, nous avons décidé de faire un petit mélange des circuits proposés par l’Office du Tourisme et nous avons ainsi pu avoir une bonne idée du reste de la cité. Nous sommes allés revoir l’Arno, après Florence, c’est une façon de boucler la boucle.

Demain, nous avons prévu de faire le tour des remparts de Lucca… A voir !

Catégories : Italie | Poster un commentaire

En route pour Lucques

Mardi 3 mai 2022

Comme prévu, nous avons commencé par visiter le petit village de Monteriggioni avant de prendre la route pour Lucques.

Avant de quitter l’hôtel, j’ai jeté un œil sur un blog dans internet où la personne disait qu’elle était tombée par hasard sur ce village et avait été subjuguée… Elle disait même que Carcassonne et San Gimignano pouvait s’accrocher !!! Nous sommes donc partis des idées grandioses plein la tête… En arrivant dans le village, nous nous sommes mis à rire car nous nous sommes demandés s’il s’agissait bien du même endroit dont on parlait… Bref, je n’oserai pas dire que cela n’a aucun intérêt mais je pense que le plus beau se voit de loin, à savoir son mur d’enceinte hérissé de 14 tours carrées qui est vraiment impressionnant (je vous ai montré cette vue de loin hier). Le village est entièrement blotti à l’intérieur de ses murs et se résume à une place centrale occupée par un puits où se font pratiquement face, de part en part, les deux portes de la ville… J’ai pris des photos, je vous laisse juges !

Nous avions environ 120 kilomètres à parcourir pour arriver à Lucques, ce que nous avons fait sans encombre, en évitant comme d’habitude les autoroutes… Nous avons donc eu une bonne partie de l’après-midi pour aller explorer un peu la ville. Notre hôtel est situé à 20/30 minutes à pied, nous avons donc préféré y aller en voiture et nous garer dans un des parkings extérieurs car, comme toutes ces villes touristiques, le cœur de la ville est interdit aux non résidents…

Lucques est entourée de puissants remparts et l’on y pénètre par l’un des 10 « baluardo » qui jalonnent la muraille. Nous sommes tout de suite partis à la recherche de l’Office du Tourisme pour avoir les renseignements indispensables à une visite la plus complète possible. C’est donc munis d’un plan détaillé au niveau des monuments à voir que nous avons commencé notre balade. Aujourd’hui, nous voulions prendre le pouls de la ville car nous y reviendrons jeudi toute la journée, demain étant consacré à la visite de Pise qui n’est qu’à une vingtaine de kilomètres.

Pour l’instant, rien d’approfondi donc, mais déjà une bonne idée ! Nous avons été surpris par le nombre d’églises qu’il y a, 27, pour une ville qui fait 2km x 1…, surpris aussi par l’architecture qui mélange les styles gothique et Renaissance (nous pensions voir un pur style médiéval)… et peut-être ne sommes nous pas au bout de nos surprises, qui sait !!!

Nous sommes rentrés dans le Duomo et avons vu le « Volto Santo », ce crucifix miraculeux vénéré dans la cathédrale. Je dois dire que je ne savais pas de quoi il s’agissait, mais voici ce que j’ai pu en lire « C’est un crucifix de bois de cèdre sculpté, attribué à saint Nicodème, ayant contenu des reliques saintes aux vertus miraculeuses. Il est exposé au tempietto du Duomo de Lucques, après avoir été ramené de Judée. »

Nous avons continué nos flâneries jusqu’à la Tour Guinigi qui a la particularité d’avoir un jardin planté d’arbre au sommet… Il n’y a pas beaucoup de recul pour prendre des photos, mais nous avons prévu de faire le tour des remparts jeudi et de là, peut-être aurons nous une vue meilleure.

Nous avons terminé par la Place de l’Amphithéâtre, cette célèbre place de forme ovale, où nous avons pris un rafraichissement et un peu de repos (je passe la pause technique, bien sûr !).

Demain, comme je vous l’ai dit, visite de Pise…

Catégories : Italie | 2 Commentaires

Circuit des Abbayes

Lundi 2 mai 2022

Nous avons beaucoup apprécié notre journée… Des paysages merveilleux (la Toscane de cartes postales), 2 très belles abbayes, très beau programme en vérité.

Nous avons quitté Sienne ce matin et en fait, nous ne nous en sommes pas beaucoup éloignés car nous avons fait une boucle au Sud d’environ 115 kilomètres. Au lieu de revenir à Sienne pour boucler la boucle, nous avons choisi de faire une escale à proximité de Monteriggioni, joli village entouré de remparts que nous visiterons demain matin. De l’hôtel, nous en avons une vue assez surprenante. En fait, nous ne sommes qu’à une vingtaine de kilomètres au Nord Ouest de Sienne, mais nous sommes sur la route de Lucques et Pise, nos prochaines étapes…

Nous avons donc emprunté des routes magnifiques ce matin et avons visité tout d’abord l’Abbaye de Monte Oliveto Maggiore fondée en 1313 par Bernard Tolomei, abbaye-mère de la congrégation bénédictine olivétaine. L’accès, protégé par un édifice défensif médiéval, se fait par une porte fortifiée. Une fois passé cette porte, une très longue et très large allée pentue conduit au couvent… chemin faisant, je me disais qu’il allait falloir remonter ce chemin ! Nous avons eu une frayeur en arrivant car à quelques minutes près, l’édifice fermait !!! Tout ça pour rien, j’aurais vraiment enragé. Heureusement, nous avons eu le temps de visiter mais les portes se sont fermés dès que nous avons terminé notre visite. Ouf… Nous avons emprunté un autre chemin pour rejoindre le parking, beaucoup moins long mais un peu plus pentu, on ne peut pas tout avoir ! En tout cas, nous avons beaucoup apprécié cette visite, l’abbaye est vraiment belle, particulièrement les fresques du grand cloître, illustrant la vie de Saint Benoît, sont une pure merveille.

A une quarantaine de kilomètres de là, une autre abbaye, en ruine celle-là, est aussi très belle. Il s’agit de l’abbaye de San Galgano, bâtie entre 1218 et 1288 par les moines cisterciens. C’est la première église gothique en Toscane. Au 15ème siècle, à la suite d’une famine en 1329 puis de la peste en 1348, du pillage de différentes armées et de plusieurs incursions de bandes de mercenaires, les moines s’en allèrent à Sienne. En 1786, le clocher de l’abbaye a été frappé par la foudre et tomba sur le toit de l’église provoquant son effondrement. En 1789, l’église fut déconsacrée. Aujourd’hui, L’Abbaye de San Galgano, malgré les ravages du temps et peut-être justement à cause de son aspect saisissant de ruines, a une grandeur solennelle qui force l’émotion.

Demain, départ pour Lucques, nouvelle belle étape sans aucun doute !

Catégories : Italie | Poster un commentaire

2ème jour à Sienne

Dimanche 1er mai 2022

Du fond du cœur, je vous offre à tous un joli brin de muguet !!!

Hier soir, après une journée longue et un peu fatigante, je n’ai pas eu le courage de vous parler de Sienne… Cette belle ville ocre (couleur terre de Sienne), entourée de remparts, est surprenante à beaucoup d’égards. Ses ruelles pentues et tortueuses mènent la vie dure à nos pauvres jambes mais offrent un spectacle toujours renouvelé. Sienne est composée de 17 quartiers (ou « Contrade ») qui ont tous leur drapeaux à leurs propres couleurs dont vous avez pu en découvrir quelques uns car ils flottent un peu partout !

Pour notre part, nous les avons découverts il y a 35 ans, comme je vous le disais hier, à l’occasion de la fête du Palio. Cette fête, dont les origines remonteraient au 13ème siècle, est la plus célèbre d’Italie. Elle a lieu tous les ans, le 2 juillet et le 16 août et constitue un superbe spectacle. 10 « contrade » seulement prennent part à la compétition (une course de cheval autour de la place del Campo) après un défilé des représentants des contrade en costume du 15ème siècle. Lors de la course, tous les coups sont permis et comme les chevaux sont dopés, le spectacle est hallucinant ! C’est un spectacle qui se mérite car il y a du monde qui se presse pour y assister (et je sais de quoi je parle !!).

En tout cas, nous nous sommes aperçus lors de nos flâneries du jour que Sienne vit vraiment autour de ces fameux contrade… Vous pourrez voir dans le diaporama que les drapeaux sont partout, les lampadaires changent de « look » à chaque quartier et que les marques sont à chaque coin de rues…

Nous nous sommes levés avec un temps maussade ce matin et nous avons dû commencer par aller jusqu’à la voiture (30mn A/R) pour chercher nos parapluies. Nous avons bien fait car ils nous ont quand même servis… Ce matin, nous avons fait un circuit indiqué dans notre guide et nous avons eu la surprise tout d’abord d’entendre des roulements de tambour puis de voir un mini défilé d’un des « quartiers » de la ville ! Sans doute parce que nous étions le 1er mai… Nous en avons aperçu de loin un autre, et nous avons pensé que peut-être chaque « quartier » se manifestait ainsi. Nous pensions au départ, en bon franchouillard que nous sommes, que c’était l’équivalent de notre CGT qui manifestait en ce jour de 1er mai !!!

A 13h30, nous avions rendez-vous pour notre fameuse « porte du ciel »… Nous avons commencé par grimper par un escalier très étroit en colimaçon jusqu’à hauteur de la rosace puis nous nous sommes retrouvés sous les toits de la cathédrale. Des ouvertures donnant sur l’intérieur de l’édifice nous permettait d’admirer cette merveille d’en haut ! Incroyable, ce n’est pas tous les jours qu’il est permis de se retrouver dans des endroits pareils ! Bien sûr, les photos n’étaient pas faciles à faire car nous étions un groupe de 18 personnes et de plus, les angles n’étaient pas toujours très bons. Mais vous verrez, j’ai fait ce que j’ai pu et cela donne quand même une bonne idée. Dommage que la plupart des sols soient recouverts de tapis gris car normalement, tout le pavement de la cathédrale est décoré ! Nous avons fait tout le tour de l’édifice en passant tantôt à l’extérieur où le panorama sur la ville était splendide et à l’intérieur où l’on surplombait toute l’église. Bref, un moment extraordinaire, qui prend toute sa dimension quand on se retrouve en bas et que l’on voit où l’on est passé (derrière les anges…).

Après cette belle expérience et un moment de repos à l’hôtel, nous sommes repartis tout d’abord pour aller visiter la maison natale de Ste Catherine de Sienne (patronne de la ville et même de toute l’Europe) mais, contrairement à ce qu’annonçait le guide Michelin (ouvert jusqu’à 19h30), elle était fermée quand nous sommes arrivés sur les lieux (il était à peine plus de 18h) ! Tant pis, nous avons continué au gré de nos envies, sans savoir vraiment où nous allions et nous avons découvert encore beaucoup de beaux endroits. Nous aurons tout de même parcouru 11km aujourd’hui, c’est dire que nous avons bien exploré cette jolie ville.

Demain nous quittons Sienne et avons prévu de faire un circuit au Sud de la ville et nous dormirons près d’un très joli village… mais demain est un autre jour !

Catégories : Italie | Poster un commentaire

1er jour à Sienne

Samedi 30 avril 2022

Nous avions peu de route à faire aujourd’hui pour arriver à Sienne ce qui nous a permis d’arriver de bonne heure. Il n’était pas midi quand nous avons atteint la porte San Marco à partir de laquelle seuls les véhicules autorisés ont droit de cité ! En tant que client d’un hôtel situé au centre-ville, nous avions un passe-droit nous permettant de nous y rendre et de stationner un quart d’heure pour décharger les valises. Nous avions un tracé à suivre pour ne pas emprunter les rues non autorisées !!! Nous avons ensuite réussi à trouver une place de parking gratuite juste à l’entrée de la ville, c’est à dire à une dizaine de minutes à pied de notre hôtel.

Les chambres n’étant prêtes qu’à partir de 14h, nous avons commencé notre visite par la Place del Campo, la magnifique place autour de laquelle se déroule le fameux Palio. Nous avons été très émus de nous retrouver là 35 ans après ! Il faut dire que nous y étions venus le jour du Palio justement et que pour avoir une place pour le spectacle nous avions fait du sitting pendant près de 10 heures, assis sur la place en pleine chaleur… quel souvenir (nous étions jeunes à l’époque !). Nous n’avions d’ailleurs vu que ça de Sienne car nous repartions le lendemain, le temps nous étant compté.

Après avoir pris nos clés et nous être reposés un peu, nous sommes repartis pour d’autres découvertes. Nous sommes situés à deux pas de tous les lieux d’intérêt, dont la Place du Duomo, et c’est pas là que nous avons commencé. Nous avons acheté un pass nous donnant accès à beaucoup de monuments dont la Cathédrale, le Baptistère et la Crypte que nous avons visités cet après-midi.

La cathédrale est magnifique et renferme de beaux trésors, entre autre la chaire de Nicola Pisano qui nous a absolument époustouflés, la bibliothèque Piccolomini, la Chapelle St Jean etc… Les fresques, les peintures, les pavements sont splendides eux aussi mais hélas, je ne vais pas me lancer dans une description de chaque endroit que nous avons découvert car je crois que j’y passerais la nuit ! Nous avons acheté un livre explicatif et si je commence, je serai presque obligée de tout recopier… Vous ne me pardonneriez pas, j’en suis sure, d’en avoir pour des heures de lecture !

Nous avons ensuite été dans la Crypte, puis dans le Baptistère tout aussi riches en fresques… Dommage, les Fonts Baptismaux sont en restauration et donc enturbannés pas moyen de faire la photo !

J’espère que nos photos décriront bien ce que nous avons découverts aujourd’hui et que vous apprécierez la beauté des lieux.

Demain, nous continuerons nos visites et entre autre, nous avons un RV à 13h20 (compris dans notre pass) pour faire la visite « la porte des cieux » : il s’agirait d’une expérience des lieux secrets que jusqu’à présent seuls les architectes et les ouvriers qui construisirent ce magnifique édifice fréquentaient… Nous verrons bien de quoi il retourne !!!

Catégories : Italie | Poster un commentaire

Chartreuse de Galluzzo (Certosa del Galluzzo)

Vendredi 29 avril 2022

Hier, je vous ai expliqué que nous n’avions pas voulu aller jusqu’à Florence et que nous avions coupé court pour rentrer à l’hôtel. Fort heureusement, j’ai étudié ce que nous avions pu manquer ce faisant, et je me suis rendu compte que la Certosa del Galluzzo était une magnifique chartreuse située sur une colline à seulement une quinzaine de kilomètres d’ici. Comme nous n’avions pas prévu de programme pour aujourd’hui, nous avons décidé d’aller la visiter.

Nous n’aimons pas particulièrement emprunter les autoroutes quand on se balade, nous avons donc programmé le GPS pour les petites routes… et quand je dis petites, c’est un bien grand mot !!! C’était magnifique mais je me demandais si nous arriverions à bon port car par moment, on avait l’impression de se retrouver dans des petits chemins tout à peine empierrés et si étroits qu’il fallait reculer pour croiser une voiture (ce qui est arrivé au moins 3 fois !). C’était impressionnant, mais nous qui aimons la campagne, nous avons été servis…

La Chartreuse nous est apparue au détour d’un virage et le spectacle était magnifique. Nous savions qu’elle ne se visitait qu’en visites guidées (3 par après-midi) et que ce serait en italien, mais tant pis !

Fondée au 14ème siècle, cette grandiose chartreuse a subi des transformations jusqu’au 17ème siècle. Attenant au monastère, le palais Acciaioli abrite, dans l’actuelle pinacothèque, des fresques du Pontormo provenant du cloître et représentant des scènes de la Passion. Il a peint cinq fresques pendant son séjour à la Certosa (1523 – 1525) pour échapper à l’épidémie de peste qui sévissait à Florence.

La visite a duré une heure et, malgré les difficultés de compréhension, nous avons trouvé que cet endroit valait le détour.

Pour rentrer, nous avons pris une route plus directe… peut-être un peu moins spectaculaire mais plus rassurante !.

Demain, nous quittons ce bel endroit pour nous rendre dans le centre de Sienne qui n’est qu’à 57 kilomètres d’ici. Nous y passerons 2 nuits, ce qui nous laisse 2 jour pour visiter la ville. Cela devrait suffire…

Catégories : Italie | Poster un commentaire

La route du Chianti

Jeudi 28 avril 2022

Aujourd’hui, nos pas nos roues nous ont menées sur la route des vins. Nous avons suivi un tracé proposé dans notre guide Michelin de Toscane qui comptabilise une bonne centaine de kilomètres. Les routes étant très sinueuses et étroites, nous sommes rentrés quelque peu fatigués… mais heureux !

Nous avons bien évidemment vu énormément de vignes mais aussi d’oliviers, car cette région produit aussi l’huile d’olive.

De plus, nous avons fait quelques stops intéressants, à commencer par Badia a Passignano connue pour son abbaye située au sommet d’une douce colline plantée de vignes et de cyprès. Ses tours crénelées se repèrent de loin… On accède à l’église San Michele par une belle allée bordée de cyprès. Au sommet de la façade, statue de marbre de l’Archange St Michel (13ème siècle) et, à l’intérieur, œuvres du 16ème siècle peintes par Domenico Cresti, dit le Passignano, en souvenir de son village natal.

Continuation de la route vers San Donato in Poggio où l’église San Donato a attiré notre attention. Cette église romane date du 12ème siècle. Nous avons pénétré à l’intérieur où nos yeux ont mis un moment à s’adapter tant il y fait sombre… je n’osais pas mettre un pied devant l’autre tant la peur qu’une marche traîtresse me fasse valdinguer comme je sais si bien le faire… bien sûr, pas d’huîtres dans l’église mais quand même !!!! Avec un réglage à plus de 6000 asa, le résultat n’est pas mal et donne et bonne idée de la sobriété du lieu.

Nous nous sommes ensuite arrêtés à Castellina in Chianti, joli petit bourg avec une rue très curieuse, la « Via delle Volte » presque entièrement voûtée : aménagée le long des remparts, elle permettait autrefois de faire le tour de la forteresse à cheval. Au 16ème siècle, quand la Toscane unifiée devint grand-duché des Médicis, on y perça des ouvertures d’où l’on voit les collines boisées du chianti. Très joli !

Nous avons continué ainsi entre vignes et oliveraies, ballotés à droite et à gauche au gré des virages bien marqués ! Normalement, ce circuit part de Florence et revient à Florence mais nous avons coupé au niveau de Ferrone où nous avons pris une partie du circuit « vert » qui nous a directement ramené à San Casciano car nous ne voulions pas retourner aux alentours de Florence et de sa circulation.

Nous n’avons pas encore décidé ce que sera le programme de demain… Nous avons un peu une overdose des petites routes (et quand je dis petites ce n’est pas un vain mot puisqu’il nous est arrivé d’être obligés de reculer pour laisser passer une voiture qui arrivait en sens inverse !), sinueuses et parfois défoncées qui mettent à mal ma nuque et le genou de Gilbert. Peut-être prendrons une journée de repos dans notre bel hôtel… Wait and see !

Catégories : Italie | Poster un commentaire

San Gimignano

Mercredi 27 avril 2022

Il y a 35 ans, nous étions allés à San Gimignano au cours d’un circuit en Italie que nous avions fait avec les filles (jeunes à l’époque !). Evidemment, à ce moment là, nous n’aurions pas imaginé avoir un gendre italien et des petits-enfants un peu italiens aussi !!! Bref, nous avions un vague souvenir de cette adorable ville médiévale (il faut dire que notre circuit avait été très dense…) et nous avons été encore admiratifs aujourd’hui !

De loin, on la repère tout de suite avec ses 13 hautes tours. Elle est juchée sur une colline à 332 mètres d’altitude au milieu des vignobles et des oliviers. Pour la petite histoire, la ville possédait autrefois 72 maisons-tours. Chaque famille y allait de sa construction pour prouver sa richesse et sa grandeur.  En 1348 la peste décima un tiers de ses habitants, la cité fut alors soumise à l’influence de Florence.

Nous avons emprunté la porte principale pour y pénétrer, l’imposante Porta San Giovanni. Nous n’étions pas tout seuls et nous avons été surpris par le nombre de gens parlant français autour de nous ! Vacances scolaires obligent, ça bouge le français…

Nous avons commencé par prendre les petites ruelles où il y avait moins de monde et où le panorama était magnifique. Nous nous sommes rendus ensuite sur la Place de la Citerne dont le centre est, depuis le 13ème siècle occupé par un puit qui lui a valu son nom. La place est entourée d’austères demeures élevées aux 13ème et 14ème siècles dont plusieurs sont surmontées de tours.

Nous nous sommes ensuite rendus à la Place du Duomo, proche de la Place de la Citerne. La sobre collégiale, de très anciens palais et 7 tours forment le cadre majestueux de cette place. Bien sûr, nous avons visité la Collégiale Santa Maria Assunta, édifice roman érigé au 12ème siècle, dont l’intérieur est couvert de fresques splendides. Vous pourrez en juger…

De là, en prenant de petites ruelles, nous nous sommes retrouvés au « Rocca di Montestaffoli », forteresse à l’architecture militaire, fondée en 1353, qui domine la ville. Du haut des remparts, le panorama est magnifique et nous avons aperçu une autre église, Sant’Agostino. Nous avons donc pris la décision de nous y rendre mais, hélas, en arrivant nous nous sommes aperçus qu’elle était fermée !!! Pas grave, cela nous a permis de visiter un peu plus la ville. En fait, nous l’avons traversée de part en part, en long, en large et en travers !

Il fallait encore rejoindre le parking où nous avions pu garer la voiture, bien évidemment pas le plus proche de la ville ! Pour rentrer à l’hôtel, nous avons emprunté une très jolie route où j’ai pu encore faire de belles photos, la Toscane en carte postale !

Le début du diaporama commence par quelques photos de notre magnifique hôtel où nous restons 4 jours, cadeau de Blandine pour nos anniversaires respectifs (déjà passés depuis un moment mais avec le Covid, il faut avoir de la patience !). Il est situé à San Casciano in Val di Pesa, petite ville à 25 kilomètres de Florence. Retour à la case départ du voyage !

Demain, nous avons prévu de faire la route du Chianti… on va tâcher de ne pas s’arrêter trop souvent pour goûter, promis !

Catégories : Italie | Poster un commentaire

Propulsé par WordPress.com.