Dans les cavernes…

Dimanche 26 janvier 2020

Sculpture de Cesar Manrique…

Nous sommes rentrés dans les profondeurs de la terre aujourd’hui… Je dois dire que ce fut une journée un peu difficile pour moi car premièrement, étant quelque peu claustrophobe, ce genre de visite n’est pas ma tasse de thé et puis le terrain est difficile : il faut souvent marcher plié en deux, parfois en montant des marches très hautes et irrégulières et je dois dire que mon cou en a pris un sale coup (hi hi hi !).

Il s’agit de la « Cuerva de los verdes », un des incontournables de Lanzarote, je ne regrette donc pas de l’avoir fait !

Volcan de la Corona, à l’origine de la grotte…

Sa formation est le fruit de l’activité éruptive du volcan de la Corona qui remonte entre 3 000 à 5 000 ans. Cette éruption a formé un vaste tunnel volcanique de plus de 6 kilomètres de long, entre le cône volcanique et l’océan. L’intérieur du tunnel atteint les 50 mètres de hauteur et présente des largeurs frisant les 15 mètres.  La gamme des couleurs est particulièrement spectaculaire allant des tons rougeâtres au blanc en passant par de multiples tonalité d’ocre, de jaune et de vert. Par contre, les couleurs que vous verrez sur les photos sont le fruit de l’éclairage pour la mise en valeur… En réalité, c’est moins beau qu’en photo !!!!

Une des salles

Il vaut mieux ne pas être grand pour passer là-dessous… et on a vu bien pire !

Nous avons ensuite continué la route du Nord, sur un tronçon qui nous était encore inconnu (il faut dire qu’au bout d’une dizaine de jours, il n’y a plus beaucoup de routes que nous n’ayons explorées !), ce qui nous a mené jusqu’au village d’Orzola. La route est belle, traversant des champs de lave et bordant une plage de sable fin, ce qui rend le paysage très insolite ! Nous sommes repassés vers le Mirador del Rio et bien sûr, nous avons revu la Gracioza. J’ai succombé au désir de vous la montrer à nouveau car aujourd’hui, le soleil était de la partie.

Sable et lave…

Joli point de vue

J’espère que ce petit tour vous fera passer un bon petit moment, il vous suffit de cliquer par ici.

Catégories : Lanzarote | Poster un commentaire

La fondation Manrique

Samedi 25 janvier 2020

La visite du jour

Tout étant rentré dans l’ordre, nous avons pu repartir en vadrouille ! Nous avons fait aujourd’hui la visite que nous avions prévue hier…

La fondation est située dans la maison que l’artiste a fait construire sur un champ de lave et où il a vécu pendant une vingtaine d’années.

Érigé sur cinq grandes bulles volcaniques naturelles, l’édifice comprend, sur ces deux niveaux, 1800m² de superficie habitable auxquels il faut ajouter 1200m² de terrasses et de jardins…

L’entrée, anciennement maison du personnel…

L’étage supérieur comprenait les pièces à vivre et le sous-sol, construit sur les bulles volcaniques qui ont été aménagées afin de les rendre habitables. Elles sont reliées par de petits couloirs percés dans le basalte de la coulée de lave et c’est vraiment très spectaculaire ! Nous nous sommes vraiment amusés et pensons que bien qu’un peu original sans doute, Manrique était un véritable artiste et qu’il a sûrement sauvé son île des méfaits du tourisme de masse… En tout cas, on peut affirmer qu’il avait le culte de la personnalité et l’on a pu l’admirer dans le plus simple appareil !!!

Un des corridors

On a déjà vu ça au jardin de cactus…

mais ouf, aujourd’hui on n’a pas eu besoin d’utiliser !!!!

Nous avons ensuite été visiter un quartier d’Arrecife que nous n’avions pas encore vu. Il s’agit du vieux port où sont concentrés les meilleurs restaurants de la ville. De là, nous avons rejoint le centre ville par les rues piétonnes, mais il ne présente pas beaucoup d’intérêt.

Le vieux port

Aujourd’hui, si vous le souhaitez, vous avez la possibilité de faire un petit clic ici pour partager avec nous cette journée.

Catégories : Lanzarote | Un commentaire

Journée tristounette !

Vendredi 24 janvier 2020

Vous n’aurez pas grand-chose à vous mettre sous la dent aujourd’hui, à vrai dire même rien du tout !!!

Nous soupçonnons fortement la Paëlla d’hier d’être à l’origine de quelques débordements intestinaux chez notre Pépère national et dans ces cas là, vous admettrez qu’il vaut mieux rester au plus près des cabinets d’aisance !!! Nous avons donc eu une journée repos forcé et par conséquent, pas de photos… Ce n’est que partie remise car ce soir, après quelques petits cachous miraculeux, ça a l’air d’aller mieux ! On pense qu’après une bonne nuit de sommeil, nous pourrons reprendre nos balades demain…

A demain donc !

Catégories : Lanzarote | 6 Commentaires

Journée vinicole !

Jeudi 23 janvier 2020

Après les cactus, le vin ! Mais commençons par le commencement, ce matin nous avons pris la route pour Playa Blanca que nous avions envie d’aller voir tout d’abord parce que c’est une station hyper touristique et qu’en plus, on avait failli y séjourner à cause d’une erreur de réservation (le loueur qui ne pouvait honorer sa prestation ici à Arrecife voulait nous envoyer par là !!! beurk…). Ce fut aussi une façon d’aller tout au Sud et du même coup, apercevoir Fuerte Ventura toute proche.

Bref, en cours de route, nous avons eu envie d’aller voir un petit village du bord de mer sans prétention et nous nous sommes dirigés vers Playa Quemada… Il faut vraiment vouloir y aller car la route est en cul de sac ! Circulez, y’a rien à voir !

La belle plage de Playa Quemada !

Nous avons continué notre route jusqu’à Playa Blanca donc, où nous n’avons pas cessé de nous féliciter d’avoir refusé la maison avec piscine que l’on nous proposait ! Nous avons détesté cet endroit à touristes où les lotissements succèdent aux lotissements, les hôtels succèdent aux hôtels, enfin, tout ce que l’on déteste…

Playa Blanca

Nous avons déjeuné dans un village, Femes, qui domine toute la plaine allant jusqu’à Playa Blanca. Nous étions installés à la terrasse du restaurant, la vue était très belle mais le petit vent était froid… Du coup, la paella refroidissait très vite dans l’assiette !

La jolie petite église de Femes

Nous avons repris la voiture pour refaire la Geria, autrement dit la route des vins. On se trouve dans une vaste étendue couverte de cendres volcaniques et constellée d’alvéoles (les zocos) qui composent ce paysage insolite. Des milliers de murets de pierre sèches disposés en arc de cercle ponctuent les champs noirâtres, chacun protègeant des alizés soufflant du Nord-Est. Lanzarote produit grâce à ces murets un excellent malvoisie blanc, léger et parfumé. Les vendanges, très précoces, ont lieu dès la fin juillet. Partout, on verra répandu sur chaque champ par les paysans, une épaisse couche de lapilli (fragments de lave) qui ont la particularité de retenir l’humidité de l’air dans une île où il ne pleut pour ainsi dire jamais. Si vous voulez des explications beaucoup plus détaillées et scientifiques, je vous propose d’aller sur ce site : https://preo.u-bourgogne.fr/territoiresduvin/index.php?id=1420

Les Zocos

Nous nous sommes arrêtés dans une « bodega » (cave de dégustation), doublée d’un musée, El Grifo, la plus ancienne de Lanzarote qui remonte au 18ème siècle. Et non seulement il y a du vin mais en plus, il y a un beau jardin de… cactus !!!

Nous n’avons pas dégusté sur place, mais…

Faites nous confiance pour la dégustation à domicile…

Pour regarder toutes les photos du jour, c’est ici

Catégories : Lanzarote | Poster un commentaire

Journée cactus…

Mercredi 22 janvier 2020

Encore une journée où je vais vous parler de Cesar Manrique puisque nous sommes allés visiter le jardin de cactus qui a été sa dernière réalisation paysagère. J’ai d’ailleurs oublié de vous dire hier que le complexe restaurant El Diablo dans le parc de Timanfaya faisait aussi partie de son oeuvre !!! Décidemment, Manrique est omniprésent à Lanzarote…

Aujourd’hui donc, nous avons visité le joli jardin aux cactus. Si vous ne les aimez pas, abstenez-vous car il y en a des gros, des petits, des grands (presque des arbres), en boules, en candélabres, certains ressemblent à des serpents et il y en a même un qui me fait penser à une tortue (évidemment !). Si vous le trouvez, faites-le moi savoir… bref, pas moins de 1400 espèces distinctes venues des Canaries, de Madagascar et du Mexique.

En tout cas, tout ceci a été conçu avec un profond sens esthétique, pour preuve :

Même les lustres ont des épines…

et l’humour est bien présent !!!

Bonne balade dans ce beau jardin et en cliquant ici, faites bien attention de ne pas vous piquer!

 

Catégories : Lanzarote | Un commentaire

3ème belle journée

Mardi 21 janvier 2020

Aujourd’hui, nous nous sommes attaqués à l’incontournable de l’île : le parc naturel de Timanfaya, au Sud. Le temps nous paraissait assez propice, bien qu’ici, ce soit changeant !

Nous sommes arrivés à l’heure idéale, pas encore beaucoup de monde à l’entrée…

De 1730 à 1736, une éruption de la montagne de feu a recouvert de lave, de scories et de cendres plus de 200km², soit le quart de la superficie de l’île. En 1824, une nouvelle phase d’activité survint mais de plus faible intensité, depuis les volcans dorment, mais que d’un oeil ! La température du sous-sol est très élevée, 140° à 10cm et plus de 400° à 6m. Le restaurant Le Diabolo utilise d’ailleurs cette énergie pour faire les grillades comme vous pourrez le constater.

C’est tout cela qui a façonné le paysage que nous avons découvert et que nous espérons partager avec vous. La visite se fait obligatoirement en bus, et c’est bien là l’inconvénient… Les vitres du bus sont teintées et sales, pleines de reflets, d’où des photos assez médiocres, bien que tout à fait regardables… Nous pensons qu’il y aurait matière à améliorer la chose avec des véhicules plus appropriés car l’entrée coûte quand même 12€ pour 35 minutes de balade ! Nous sommes tout de même ravis de notre visite.

Paysages lunaires…

Lave refroidie

Beau cratère

Jouxtant le parc de Timanfaya, le Parc National des Volcans est lui gratuit et il est possible d’y circuler librement. De belles balades sont possibles et nous avons choisi celle du volcan El Cuervo. Un chemin balisé d’environ 4km en fait le tour et, cerise sur le gâteau, on pénètre dans le cratère. Grandiose ! En fait, nous avons l’impression d’avoir passé la journée sur la lune !!!

Dans le cratère

Nous avons continué plein Sud jusqu’à un petit village de pêcheurs, tout blanc, El Golfo. En prenant un sentier côtier, nous arrivons au Lago Verde dont les eaux vertes contrastent avec la falaise en tuf noir.

Le Lago Verde

Plus loin, Los Hervideros : l’érosion naturelle combinée au rapide refroidissement de la lave par la mer a engendré la morphologie particulière de la roche noire torturée, nouée, déchiquetée… Impressionnant quand les vagues rugissantes s’engouffrent avec force dans ces cavernes.

Los Hervideros

Une des cavernes

Enfin, les salines de Janubio ne nous ont pas laissé un souvenir impérissable (et pourtant, Dieu sait si j’aime les salines) mais il faut dire que ce n’est pas l’époque de la récolte.

Fatigués mais heureux, nous sommes rentrés chez nous et je me suis mise tout de suite au travail pour que vous puissiez vous aussi profiter de cette belle journée en cliquant ici.

 

Catégories : Lanzarote | 2 Commentaires

2ème jour…

Lundi 20 janvier 2020

Difficile de faire des plans de visite !!! La météo est en effet extrêmement capricieuse (on se croirait en Bretagne avec plusieurs saisons dans la même journée !!!). Hier matin, comme vous avez pu le constater sur les photos, le temps était au beau fixe puis dans l’après-midi, ça s’est gâté. Aujourd’hui, nous nous sommes levés sous un ciel gris et le vent décoiffait les palmiers ! Nous ne savions pas trop quoi faire puis, en tout début d’après-midi, le ciel s’est dégagé pour devenir tout bleu… chic, on peut envisager une belle sortie.

Nous avons donc pris la route de Teguise, petit village aux allures de pueblo espagnol, situé au cœur de l’Île. Fondé en 1428, elle était la capitale administrative, religieuse, politique et militaire jusqu’au milieu du 19ème siècle. Teguise a un statut qui protège la ville de toute construction moderne, c’est ce que nous avons beaucoup apprécié en nous baladant dans ses petites ruelles bordées de jolies maisons blanches.

Le ciel étant toujours bleu, nous avons décidé de nous rendre au Nord pour monter au Mirador del Rio. A ce stade, je dois vous parler de Cesar Manrique (1919-1992), peintre, sculpteur, architecte et enfant d’Arrecife. Cet artiste aux multiples talents se consacra à la construction de lieux culturels et de loisirs. Il dessina des routes et des bâtiments s’inscrivant parfaitement dans l’environnement de son île. Sans Cesar Manrique, Lanzarote n’aurait pas le cachet qu’elle a aujourd’hui.

Le Mirador del Rio fait partie de l’oeuvre de Manrique et nous avons beaucoup aimé cet endroit. Le panorama est grandiose, on domine de 480 mètres l’extrémité septentrionale de l’île et la vue plonge sur l’île Graciosa… dommage, le ciel entre temps s’est à nouveau couvert ! Cela aurait pu être encore plus beau sans doute, et peut-être si le temps le permet, nous reviendrons y faire un tour !

L’intérieur du Mirador del Rio par Manrique

L’île Graciosa vue du mirador

Nous avons continué notre route en passant dans la région d’Haria, surnommée la vallée des 10000 palmiers, et en effet, il y en a beaucoup mais on ne les a pas comptés !!!

Haria – La vallée aux 10000 palmiers

Les paysages variés de Lanzarote

Nous ne regrettons pas notre choix de destination car vraiment cette petite île a de quoi surprendre de par ses paysages si variés et colorés.

Nous ne savons pas encore de quoi demain sera fait, mais pour voir ce que nous avons découvert aujourd’hui, il vous suffit de cliquer ici.

Catégories : Lanzarote | 6 Commentaires

Vacances à Lanzarote

18 et 19 janvier 2020

Comme je vous l’avais dit, nous voici à nouveau en balade… Cette fois, nous avons choisi les Canaries, plus particulièrement Lanzarote, après avoir vu un beau reportage à la télé qui nous a donné envie d’aller refaire un tour dans ces contrées, qui ne nous avaient pas emballées lors de notre première visite, il y a bien longtemps, à Ténérife… Bref, c’est le choix que nous avons fait pour notre « cadeau mutuel de Noël ».

C’est la première fois que j’ai repris l’avion depuis mon opération et c’est avec un petit peu d’appréhension que j’ai abordé cette journée hier… mais tout s’est bien passé et malgré l’inconfort de l’avion, je suis arrivée en relativement bonne forme, en tout cas comme tout le monde après une journée passée dans les aéroports !

Notre première impression est excellente puisqu’après avoir pris possession de notre appartement, très sympa et bien situé à Arrecife (la « capitale »), notre première journée découverte a été très positive. Nous avons découvert une île aux paysages changeants et incroyables ! Vous en verrez quelques aspects dans le diaporama du jour que vous pouvez joindre en cliquant ici.

Ce matin, nous avons parcouru la promenade le long du bord de mer et de la plage de Reducto (LA plage d’Arrecife) et cet après-midi, nous sommes partis en voiture pour avoir un premier aperçu de l’île (60kms du Nord au Sud et 20kms de large, 140kms de côte). Nous avons 10 jours pour découvrir tout ce qu’il y a à voir et je pense que ce sera grandement suffisant, nous allons donc prendre tout notre temps. Ce que nous avons vu aujourd’hui nous a, en tout cas, mis en appétit (particulièrement la route des vins, on en avait jamais vu de telle jusqu’à ce jour). Je vous expliquerai un peu mieux dans les prochains jours, au fur et à mesure de nos visites…

La route des vins – belle façon de protéger la vigne du vent et de la sécheresse !

 

Catégories : Lanzarote | Poster un commentaire

Tous nos voeux pour la nouvelle année !

Lever de soleil depuis notre balcon (image non retouchée…)

Très beau cadeau de Noël offert par nos enfants « italiens »… une semaine à la montagne dans un appartement situé juste en face du leur. Nous avons bravé tous les obstacles pour nous y rendre (grèves, intempéries…) et finalement, quel bonheur de finir l’année ainsi, tous réunis en famille. Si vous voulez profiter de toutes ces belles images de neige et de montagne, c’est ici qu’il faut cliquer.

Gilbert et Blandine se joignent à moi pour souhaiter à tous les lecteurs de ce blog les meilleures choses : une santé de fer, que vos rêves se concrétisent, de beaux voyages… enfin du bonheur quoi !

A la fin de ce mois, vous devriez avoir de la lecture !!! Nous allons passer une dizaine de jours à Lanzarote à partir du 18 et je me ferai une joie de vous faire profiter de nos découvertes… Alors, à très bientôt !

 

Catégories : Italie | 8 Commentaires

Escapade surprise dans l’Aisne

Samedi 9 au lundi 11 novembre

En parlant familièrement, ça nous a pris comme une envie de pisser pipi, encore que ces envies là ne prennent pas aussi rapidement que notre décision de partir en balade !!! En fait, pour la petite histoire, Gilbert avait acheté un maroilles au goût quelque peu insipide, et j’ai trouvé qu’il serait peut-être intéressant de partir dans la région de production pour voir si cela serait meilleur. Aussitôt dit, aussitôt fait, une petite (toute petite petite) valise préparée en 1/4 d’heure, un hôtel réservé à St Quentin et nous voilà partis…

Il faut dire que la maman de Gilbert était native de cette région, de Oisy très exactement, et que cela nous a donné l’occasion d’aller faire un petit pèlerinage en sa mémoire et d’essayer de retrouver sa maison natale (on savait que c’était près de la poste – son père étant facteur – mais la poste est-elle encore au même endroit qu’il y a plus de 90 ans, mystère !).

La nuit tombe de bonne heure, le temps de s’installer à l’hôtel (situé sur la place de la Basilique) et on n’y voyait plus qu’à la lueur des réverbères ! Nous sommes allés jusqu’à la gare, classée au Monuments Historiques, dont la façade est représentée dans une bande dessinée, Les Robinsons du Rail, avec Gaston Lagaffe !!!

Nous étions tellement heureux d’être là, nous nous sommes offerts un très bon restaurant, la Villa d’Isle, que nous recommandons chaudement à ceux qui iraient faire un tour par là, pas cher en plus, ce qui ne gâte rien (compter une trentaine d’euros/pers. pour un plat + dessert + vin + café). Le décor Art Nouveau est superbe et nous avons vraiment passé un chouette moment (Cliquez sur les photos pour les agrandir).

Le lendemain, après une visite de St Quentin, de jour cette fois, et particulièrement de la Basilique et de  son labyrinthe ancien de 260 mètres inscrit dans le pavage de la nef (Pépère a parcouru les 260 mètres), nous avons pris la route pour Oisy à environ 50 kilomètres. Nous nous sommes arrêtés à Guise, petite ville qui fut rattachée aux grands du royaume dont la fameuse maison de Lorraine, les Guise. Camille Desmoulins fut aussi un enfant de cette cité de Thiérache ainsi que Jean-Baptiste André Godin, créateur de la manufacture des fameux poêles et fondateur du « familistère », réalisation utopique unique au monde. Edifiée à côté de la fonderie (encore en activité), cette « cité » devait offrir les « équivalents de la richesse » aux familles des employés de l’usine. Cet ensemble, magnifique, comprend des pavillons d’habitation collective et de nombreux équipements de service : magasins, buanderie et piscine, crèche, écoles et même un théâtre… Cela a fonctionné jusqu’en 1968 tout de même !

Après cette intéressante étape, nous avons continué jusqu’à Oisy où nous avons finalement trouvé la maison natale de notre Mamie (avec l’aide « SM’esque » de mes beaux-frères et belles-sœurs…). C’est un mignon petit village au bord du canal de la Sambre à l’Oise, sans rien de particulier, mais pour nous, bien sûr, très émouvant !

Blandine, qui a lu quelques blogs sur la région, nous a incités à aller jusqu’à Laon (prononcer Lan – comme paon), très jolie ville médiévale. Quand on arrive par la route, la cathédrale, perchée sur la colline, en impose par sa taille. Chef-d’œuvre de l’art gothique, construite à la fin du XIIe siècle, elle possède le plus grand ensemble sculpté de cette époque. Elle fait partie des plus anciennes cathédrales gothiques, édifiée avant celle de Notre-Dame de Paris. Les cinq tours grandioses qui se dressent à 75 mètres de hauteur sont particulièrement impressionnantes. Sur les deux tours de façade sont perchés, à 56 mètres de hauteur, seize bœufs sculptés, grandeur nature, semblant surveiller la ville. La légende raconte, qu’un jour, un attelage qui transportait, depuis la ville basse, les pierres nécessaires à la construction de la cathédrale, s’écroula de fatigue, Soudain, un bœuf blanc descendit miraculeusement du ciel pour le remplacer et terminer le travail… voilà qui expliquerait la présence de ces bovins sur les tours de l’édifice !

Bien que le ciel se soit assombri, nous avons passé un excellent moment à flâner dans les jolies ruelles de la vieille ville et, l’heure passant, il nous a fallu reprendre le chemin de St Quentin et de notre hôtel douillet. Le soir, pour clore ce beau Week-end, nous avons dîné dans une brasserie bien sympathique aussi, d’un plat à la sauce au maroilles, évidemment ! En tout cas, nous confirmons, les gens du Nord sont vraiment chaleureux et accueillants !

Ils ont l’air bien heureux !

Encore de l’Art Nouveau !

Comme vous le constatez, ma convalescence se passe très bien (je crois que ces escapades y sont pour beaucoup !) et j’espère qu’il y en aura beaucoup d’autres…

Par ici pour voir le diaporama !

 

Catégories : France | 10 Commentaires

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.