Archives d’Auteur: laurianne132

Toutes les bonnes choses ont une fin…

De retour en France !

Lundi 17 et mardi 18 octobre 2022

Dans mon dernier post, je vous disais que nous ne savions pas ce que nous allions faire le lendemain… En fait, nous n’avons pas fait grand-chose, le matin quelques petites courses au village, à pied bien sûr, et l’après-midi, cool au bord de la piscine, mais avec un évènement de taille : Pépère est venu nous rejoindre et a même fait trempette ! Incroyable mais vrai 😂

Nous devions libérer la villa à 10h00 mardi matin et comme notre vol était prévu à 14h00, nous avons eu du temps pour traîner un peu en rejoignant l’aéroport, situé à seulement une vingtaine de minute de notre lieu de villégiature. Nous avons pensé un moment aller à Playa de Las Americas mais finalement, nous nous sommes contentés de suivre la côte.

Hors des zones de stations balnéaires, l’impression est vraiment désolante : des masures faites de bric et de broc, beaucoup de détritus partout… très étonnant pour une île aussi touristique ! Nous avons tout de même vu une petite plage plutôt sympa dans un minuscule port, El Puertito, mais si l’on en croit les banderoles « Sauvons El Puertito » qui fleurissent tout autour, il se pourrait fort bien que dans peu de temps il ne subsiste plus rien de cet endroit, mais qu’une nouvelle station balnéaire pour touristes y soit érigée !!!

Je suis déçue de ne pas avoir réussi à prendre en photo toute la zone « Playa de las Americas », « Los Cristianos » etc… dont les gigantesques immeubles « mangent » les collines environnantes ! Hélas, impossible de s’arrêter sur l’autoroute et à chaque fois que nous y sommes passés, le soleil était en plein en face de nous, d’où trop de reflets dans le parebrise pour prendre des photos. Mais je ne peux m’empêcher de vous donner un extrait du « Petit Futé » concernant cet endroit : « Il n’existe aucun mot dans le dictionnaire pour décrire cette urbanisation continue qui longe la plage et qui défigure la côte. Las Américas est le quartier général du bitume sur plage. La géographie ne trompe pas : océan-plage-route, magasins et restaurants-hôtels-route. Tout est séparé de quelques mètres pour ne pas à avoir à tendre le bras. Ce n’est pas une ville, c’est une station balnéaire à l’espagnole… » Tout est dit !

En fait, nous n’avons pas vraiment changé d’avis concernant Ténérife depuis notre première visite il y a bien des années : le centre de l’île est vraiment magnifique, mais la plupart des côtes sont défigurées par l’urbanisation à outrance ! Par contre, au niveau météo, si vous choisissez bien votre endroit, c’est idyllique ! Du coup, on est presque assuré de passer de très bonnes vacances, ce qui fut notre cas !

Nous avons maintenant repris notre train-train quotidien, en attendant d’autres escapades !!!

Catégories : Ténérife | Un commentaire

Un nouveau tour dans le Parc du Teide…

Mirador de la Centinela

Dimanche 16 octobre 2022

Non, je n’ai pas oublié le samedi 15, en fait nous n’avons rien fait de particulier hier ! Le matin, descente à la boulangerie (et vous l’aurez compris, qui dit descente dit remontée mais ça va, c’est relativement proche) et nous avons passé l’après-midi à la piscine. Je ne pensais pas profiter autant de la baignade, cela fait des années que nous ne goûtions plus à ce plaisir, et je dois dire que c’est bien agréable. Et puis, quel point d’observation intéressant !!! Très bonne journée donc…

Nous avions repéré une balade à faire pendant notre séjour et comme celui-ci touche à sa fin, nous avons décidé de la faire aujourd’hui.

Il s’agit d’un point de vue, marqué 2 étoiles, situé sur l’une des routes qui conduit au Teide (il y en a 4 et nous en aurons ainsi fait 3 sur les 4 !). Le Mirador de la Centinela, c’est son nom, posé sur un piton rocheux, offre un magnifique panorama à 360°.

Nous aurions pu rebrousser chemin mais nous avons préféré continuer cette route que nous n’avions pas encore explorée et nous ne l’avons pas regretté car les vues sous ce nouvel angle étaient aussi très intéressantes. Particulièrement, le Pico Viejo, dont la luminosité aujourd’hui était beaucoup plus avantageuse que l’autre jour. On voit beaucoup mieux les détails du cratère…

Un doute subsiste dans notre esprit : nous avons l’impression, vu d’ici, que le Teide est pratiquement toujours dans les nuages (surtout l’après-midi). Hors, cela fait 2 fois que nous y allons et à chaque fois nous l’avons découvert sous un ciel bleu d’azur… Par contre, à chaque fois aussi, en redescendant, nous traversons une zone dans les nuages à mi-hauteur puis le soleil recommence à briller en arrivant sur la côte. Certains villages à mi-parcours doivent être majoritairement dans les nuages, ça ne nous plairait pas de nous y installer !!!!

Etant partis vers 10h30 ce matin, nous étions de retour relativement tôt ce qui nous a permis à nouveau de nous installer au bord de la piscine pour observer les petits Anglais y barboter… Il y a en effet, une grande majorité d’Anglais sur l’île, leur sortie de l’Europe ne les empêchant pas d’en profiter !

Demain sera notre dernier jour et nous ne savons pas encore comment nous allons l’occuper…

Catégories : Ténérife | Un commentaire

Le « grand » Nord…

San Cristobal de la Laguna

Vendredi 14 octobre 2022

Ce matin, départ pour la ville étiquetée 3 étoiles dans notre guide et tout de même classée au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1999, j’ai nommé San Cristobal de la Laguna, plus communément appelée La Laguna.

Quand nous sommes arrivés à La Laguna (sous la pluie, après avoir quitté notre villa sous le soleil !!!) nous avons eu l’impression de nous retrouver à Antigua au Guatemala. Finalement ce n’est pas étonnant car elle a servi de modèle à de nombreuses capitales et villes coloniales d’Amérique Latine… ceci expliquant cela !

La ville fut fondée en 1496. Elle fut la première capitale de Ténérife et des îles Canaries jusqu’en 1823. C’est également ici que fut fondée la première université des îles Canaries en 1701. Bien que la ville ait dû abandonner son statut de capitale au profit de Santa Cruz de Ténérife, elle est restée jusqu’à aujourd’hui le centre religieux et culturel de l’île.

Nous l’avons sillonnée en long, en large et en travers et y avons découvert quelques jolis édifices et particulièrement de très beaux patios mais dire qu’elle est à la hauteur de ses 3 étoiles est pour nous quelque peu usurpé. C’est joli mais pas non plus exceptionnel. Nous avons préféré La Orotava l’autre jour, plus intime et plus fleurie. Comment expliquer notre ressenti sans que vous vous exclamiez : « ils n’aiment pas Ténérife »… Nous sommes très heureux d’être ici, mais sans doute cette île ne nous reverra plus ! Nous y étions venus il y a quelques 25 ans et elle ne nous avait déjà pas laissé un souvenir impérissable, mais comme nous avions très peu visité à l’époque, nous voulions lui laisser une deuxième chance !

Lanzarote nous a beaucoup plus (dans un registre totalement différent) mais avant de se prononcer définitivement sur Ténérife, il nous reste 5 autres îles à visiter pour élaborer le classement des différentes îles de l’archipel… Mais je ne sais pas si nous aurons l’occasion et l’envie de continuer nos découvertes canariennes… Par contre, au niveau de la météo, c’est un sans-faute, tout du moins sur notre côte Ouest !!!

Pas encore de programme pour demain, ce sera la surprise !

Catégories : Ténérife | Poster un commentaire

Le Nord et l’Ouest

La Orotava et le bord de mer

Jeudi 13 octobre 2022

Comme je vous l’ai promis hier, nous vous invitons à venir partager la visite de la charmante ville d’Orotava. Située tout près de Puerto de la Cruz sur la côte Nord, nous y sommes passés en redescendant du Parc du Teide.

Cette ville est une des plus pittoresques de toutes les Îles Canaries. Elle compte d’innombrables places, bâtiments et monuments datant du 17ème siècle. Ses balcons sont parmi les plus beaux de tout Ténérife. La Oratava se situe à 360 mètres d’altitude, ce qui permet de profiter de vues imprenables sur la mer.

Nous nous sommes longuement promenés dans ses ruelles pentues (!!! encore une ville où je n’aimerais pas habiter, trop fatiguant !) et avons pu apprécier tous ces jolis monuments et jardins.

L’heure tournant, ayant choisi de visiter en priorité La Oratava détentrice de 3 étoiles dans notre guide, plutôt que Puerto de la Cruz qui n’en a que 2, nous n’avons finalement pas eu le temps de visiter cette dernière… Un autre jour peut-être !

Comme je vous l’avais annoncé hier, aujourd’hui fut un jour tranquille avec une balade en bord de mer autour de chez nous (au départ de la plage). Sur le chemin, nous avons pu prendre des photos d’un champ de bananes (nous en sommes entourés !) en passant l’appareil entre les trous des palissades car ils sont tous protégés par des clôtures bétonnées (il doit y avoir beaucoup de voleurs de bananes par ici…). Cet après-midi fut consacré au corvées : courses, linge et quand même, pour le plaisir, un tour à la piscine en fin de journée !

Demain nous avons prévu d’aller dans le Nord où il y a 2 points d’intérêt : Santa Cruz de Ténérife, la capitale, et San Cristobal de la Laguna qui semble être encore une très belle ville de 3 étoiles !

Catégories : Ténérife | Poster un commentaire

Le centre de l’île

Parc National du Teide

Mercredi 12 octobre 2022

Les jours se suivent et ne se ressemblent pas ! Aujourd’hui, nous avons vu de très beaux paysages, sans doute les plus beaux de Ténérife… Nous avons bien choisi notre jour pour y aller car nous avons eu un ciel bleu d’azur pendant toute notre découverte ! Il est recommandé d’y aller le matin car l’après-midi, les nuages envahissent le ciel et la visibilité devient quasi nulle. Nous avons donc suivi les conseils avisés de nos guides et sommes partis vers 9h00 ce matin sachant qu’il faut une bonne heure de route pour y arriver. Fort heureusement, la route, bien que sinueuse, n’a rien à voir avec celle que nous avons emprunté avant hier.

Juste avant d’arriver à Santiago del Teide, nous avons bifurqué et avons commencé notre ascension vers le Pic. La route est magnifique, elle serpente au milieu d’une forêt de pins, puis les arbres se raréfient et nous avons eu l’impression d’arriver sur la lune ! La route a été tracée sur les coulées de lave de l’ancien volcan Chynero qui entra en éruption en 1909 et déversa ses torrents de lave dans la vallée jusqu’au village de Santiago del Teide qu’il détruisit partiellement.

Avec une altitude de 3718 mètres, le pic de Teide est le point culminant de Ténérife, des Iles Canaries et de l’Espagne. L’autre grand cône, le Pico Viejo culmine, quant à lui, à 3134 mètres et est le second sommet de l’île. Sa dernière éruption date de 1798.

Pour la petite histoire, Christophe Colomb, en escale à la Gomera en 1492, en route pour son 1er voyage vers les Amériques, nota sur son journal de bord l’activité du Teide alors en éruption.

De nombreux spots photos jalonnent la route et nous ont permis de faire de belles photos pour nos souvenirs… et pour votre plaisir nous l’espérons !

Sur la route du retour, nous avons visité un très joli village mais, soyez patients, nous vous en parlerons dans un autre post car nous ne sommes pas sûrs d’avoir autant de choses à vous raconter demain. Nous pensons faire encore une journée repos !

Catégories : Ténérife | Poster un commentaire

Journée tranquille…

Balade autour de notre village

Mardi 11 octobre 2022

Comme nous l’avions prévu hier, après un bon petit déjeuner pris sur la terrasse, nous nous sommes relaxés en bouquinant sur nos transats toute la matinée… En milieu d’après-midi, comme nous avions repéré un chemin côtier sur l’ipad de Gilbert juste à côté d’ici, nous avons décidé d’aller y faire un tour.

Avec plus de trente degrés au thermomètre, ce fut un peu difficile d’autant que l’ombre était inexistante ! Quelques ruines auraient peut-être pu nous abriter mais il fallait vraiment en avoir envie. On s’est demandé si l’on ne se trouvait pas dans un repère de toxico, de SDF ou simplement dans une décharge publique !!! Autant il y a l’air d’avoir de très beaux endroits sur cette île (comme ce que nous avons vu hier) mais la côte et les plages n’ont pas l’air bien jolies… Trop de béton et de détritus jalonnent le littoral.

Fort heureusement, les fleurs et la végétation relèvent le paysage… Tout prêt de nous, par exemple, dans notre jardin nous avons pu observer l’éclosion d’une magnifique fleur…

Avant l’éclosion, hier matin…

Après l’éclosion, ce matin !

Quant à la plage de notre village, à quelques centaines de mètres, ce n’est pas non plus la panacée ! Le sable est noir, ce qui n’est pas forcément désagréable, mais là, il n’est pas fin du tout et il y a plein de cailloux, ça ne doit pas être agréable d’y poser les pieds ! Les parasols eux, ont bien vécus aussi ! Tout à fait déconseillés pour moi qui ne doit absolument pas prendre le soleil ! Bref, vous l’aurez compris, nous nous sommes bien amusés à observer tout cela !

En fin d’après-midi, nous sommes allés faire trempette à la piscine, c’était super (et ça, c’est vrai). L’eau était divine et à 6 heures du soir, le soleil ne donnait plus sur les transats, ce qui m’a permis de me détendre tranquillement. De plus, la piscine qui n’est déjà pas bondée dans la journée est à cette heure-là pratiquement désertée.

La journée s’est agréablement terminée par un bon dîner pris sur la terrasse et un beau coucher de soleil sur les montagnes toujours ennuagées…

Pas de programme défini pour demain, nous nous déciderons selon la météo et nos envies du jour !

Catégories : Ténérife | Poster un commentaire

Nos premières découvertes…

Parque Rural de Teno

Lundi 10 octobre 2022

Ce matin, c’est une journée un peu mitigée qui s’annonçait mais nous avons quand même décidé de partir dans l’Ouest pour visiter un parc naturel. En distance, ce n’est pas vraiment loin mais en temps, c’est une autre paire de manche !

Après avoir admiré d’adorables petits oiseaux dans notre jardin, nous sommes partis par la route côtière jusqu’à Los Gigantes, port de plaisance dominé par l’impressionnante falaise des géants (600 mètres de hauteur) mais hélas complètement défiguré par les constructions en béton pour les touristes toujours plus nombreux ! Dommage que César Manrique n’ait pas mis les « holas » comme il l’a fait dans son île de Lanzarote. C’est aussi la porte d’entrée du Parc de Teno.

Ce massif montagneux culminant à 1345 mètres d’altitude regroupe d’étroites vallées, de hautes montagnes et de profonds ravins. Nous y avons traversé quelques jolis villages dont Santiago del Teide avec son église à dôme, Masca isolé au milieu d’un paysage saisissant, El Palmar et son petit volcan dont le cône fournit le « picon », terre volcanique avec laquelle on recouvre les champs pour y capter l’humidité nocturne.

Nous avons ensuite fait un petit détour par une très jolie route (très sinueuse également !) jusqu’au hameau de Teno Alto, l’un des lieux les plus canariens de l’île de Ténérife. Nous avons beaucoup aimé cet endroit, très sauvage et très différent de ce que l’on avait vu avant.

Pour terminer et sortir du parc sans revenir sur nos pas, nous avons pris l’unique route qui nous a conduits jusqu’au charmant village de Buenavista del Norte. Nous n’étions pas pour autant sortis de ces routes « galères », il nous restait pratiquement autant de chemins à parcourir et nous nous sommes vite rendu compte en regardant loin au-dessus de nous qu’il nous faudrait encore franchir la montagne… Pour les malades des transports, une journée comme celle-ci est à oublier absolument !!!

Malgré notre fatigue après des heures de lacets, nous sommes vraiment heureux de nos découvertes. Par contre, le Pic de Teide attendra notre visite pendant quelques jours encore ! Demain, journée plus tranquille dans tous les cas.

Catégories : Ténérife | 2 Commentaires

Vacances Canariennes

Séjour à Ténérife

Samedi 8 et dimanche 9 octobre 2022

Eh oui ! Nous voilà repartis grâce à Blandine qui nous a offert cette gâterie pour nos anniversaires… Bien sûr, elle nous accompagne, elle a tellement peur qu’il nous arrive quelque chose, maintenant que nous rentrons dans la catégorie des « aînés » !!!

Donc, nous sommes arrivés hier après-midi après un vol sans histoire sous un ciel un peu voilé mais sous une chaleur dont nous n’avons plus l’habitude… Une trentaine de degrés quand même.

Nous sommes hébergés sur la côte Ouest, la seule, paraît-il qui ne souffre pas d’une météo trop capricieuse à cause des montagnes. Nous avons pris possession de notre « villa » (s’il vous plait !), 2 chambres, 2 salles de bain, terrasse, jardin… la totale quoi ! Deux petits pas et nous sommes à la piscine et cerise sur le gâteau, tout est d’un calme olympien. C’est un complexe hôtelier composé uniquement de villas de plein pied dans une bourgade un peu moins touristique que la fameuse Playa de las Americas… Pour l’instant, nous sommes comblés…

Pour l’instant, nous n’avons pas encore eu beaucoup de temps pour aller à la découverte de notre environnement, ce matin ayant été consacré aux courses (il faut bien nourrir les « bêtes »…). Cet après-midi, après avoir consulté notre guide, nous avons choisi une destination assez proche mais qui avait l’air bien intéressante : los barrancos del Infierno (ravin de l’enfer en français), une immense crevasse au fond de laquelle coule un petit cours d’eau. Situé à seulement 7 kilomètres d’ici, cela nous convenait très bien. En fait, nous nous sommes cassés le nez à la porte car c’est un sentier qui n’est ouvert que de 8h30 à 10h du matin et il faut être de retour à 13h maximum ! En fait, on avait l’impression que c’était une petite balade de santé mais cela a plutôt l’air d’être un parcours pour initiés !!! Le problème c’est que les guides pour les Iles Canaries sont très succincts et ne donnent aucunement les détails d’horaires ou de difficultés !! Fort heureusement, de là, il y avait d’autres sentiers de randonnées, ce qui nous a permis de faire tout de même quelques photos… Peut-être essayerons-nous d’y retourner, mais il faut être levés de bien bonne heure, ce qui n’est pas gagné d’avance !!!

Nous ne savons pas encore quel sera le programme de demain, la météo sur les montagnes sera sans doute déterminante pour faire un choix ! Pour l’instant, nous sommes heureux d’être ici et au chaud. Nous pensons bien fort à vous…

Catégories : Ténérife | 3 Commentaires

Week-End à Lyon

C’est la fête !

Du samedi 27 au mercredi 31 août 2022

Nous avions prévu ce WE de longue date car nous voulions marquer les 50 ans de Blandine en famille (et par la même occasion mes 27ans à l’envers) !!! Quoi de mieux que Lyon dont la Sainte Patronne n’est autre que Blandine et dont la situation géographique est idéale, à « mi-chemin » entre nous et nos italiens…

Nous avions loué des studios dans un appart’hôtel et, sans vraiment y avoir prêté attention, nous nous sommes retrouvés quartier Sainte Blandine, juste en face de l’Eglise du même nom, enfin bref, on ne pouvait pas faire mieux !!!

Après avoir pris possession de nos studios et la joie des retrouvailles, nous n’avons pas boudé notre bonheur autour d’un petit apéritif bien sympa !

Dès le lendemain matin, nous sommes partis à la découverte de cette ville que nous ne connaissions absolument pas, et pourtant ce n’est pas faute d’être passés tout près pendant des décennies ! Le seul dommage c’est que nous avons fait toutes ces visites sans Margot qui a étudié pendant toute la durée du séjour pour préparer un examen qui aura lieu le 27 septembre… c’est une courageuse ma Princesse ! Nous ne la verrons donc que le soir.

Allez, assez discuté, c’est parti pour la visite du quartier de la Confluence, le plus près de « chez nous »… Mais pour mieux vous situer, voilà une petite carte avec les quartiers que nous avons visités.

Entre la gare de Lyon Perrache et la pointe sud de la Presqu’île, ce quartier est devenu depuis 2003 et après une vaste opération d’aménagement, le symbole du progrès à la lyonnaise. Nous avons suivi le quai Rambaud le long de la Saône, l’une des vitrines de la reconversion architecturale du quartier. C’est joli, c’est vert et l’on a du mal à imaginer que l’on se promène dans l’une des plus grandes villes de France ! Nous avons découvert des édifices très particuliers tels ce « cube orange » surnommé aussi « la mimolette » et ce « rectangle vert » (siège de la chaîne Euronews)… Au bout du quai Rambaud, la Saône et le Rhône se rejoignent face au Musée des Confluences. Ce musée anthropologique à l’architecture audacieuse a été inauguré en 2014.

Nous avons ensuite traversé le pont Raymond Barre qui enjambe le Rhône (sur lequel nous avons fait une petite pause car la chaleur était vraiment intense), ce qui nous a permis de rejoindre le quartier de Gerland. Mathieu aurait aimé nous entraîner jusqu’au stade du même nom mais nous n’avons pas cédé car nous avions déjà bien marché et nous n’étions qu’à la moitié de notre parcours ! Le quai qui longe le Rhône est moins urbanisé et beaucoup plus vert que le côté Saône.

La deuxième journée, sachant que nous aurons encore beaucoup de marche, nous avons décidé d’aller jusqu’à la Gare de Perrache pour prendre le métro qui nous a conduit jusqu’au Vieux Lyon, début de notre programme du jour.

Le métro nous dépose au pied de la cathédrale St Jean, au cœur du Vieux Lyon. Ce quartier, pris en étau entre la rive droite de la Saône et la colline de Fourvière, se distingue par ses ruelles et ses demeures ocre rose qui marient le Moyen Age et la Renaissance.

La cathédrale dont la construction débute en 1165, a connu des événements marquants, comme les deux conciles de 1245 et de 1274, le couronnement du Pape Jean XXII en 1316, la messe en l’honneur du mariage royal entre Henri IV et Marie de Médicis en 1600… A l’intérieur, une horloge astronomique datant du 14ème siècle a hélas été vandalisée en 2013 et hélas ne sonne plus les heures !

Le « Jardin Archéologique », où des vestiges de plusieurs édifices ont été mis à jour, jouxte la cathédrale.

L’une des caractéristiques du Vieux Lyon sont ses nombreuses traboules. Les traboules, du latin trans ambulare (passer à travers), sont des raccourcis qui relient une rue à l’autre à travers un ou plusieurs immeubles. C’est vraiment une curiosité que nous ne voulions pas manquer et en continuant notre balade dans la rue St Jean, nous avons pu pénétrer dans les plus connues.

Après avoir déambulé dans les coins et les recoins, nous avons décidé de monter à la Basilique Notre Dame de Fourvière… à pied !

Nous avons tout d’abord emprunté la montée des Carmes-Déchaussés et ses 238 marches puis continué par la montée Nicolas de Lange et ses 563 marches, quelques 798 marches en tout ! Nous avons mis du temps (surtout moi et Blandine, les autres nous ont attendus un peu…) mais quelle joie d’arriver en haut ! Il faut dire qu’on n’en voyait pas le bout…

Sur la photo ci-contre, on leur colle encore au train, mais ça ne va pas durer !!!

Nous sommes donc passés du quartier du Vieux Lyon au quartier de Fourvière et c’est un peu fatigués et essoufflés que nous avons découvert l’esplanade, qui offre une vue sur toute la ville, et la basilique, partie intégrante du paysage lyonnais.

La basilique a été élevée après la guerre de 1870, l’archevêque de Lyon s’étant engagé à construire une église si l’ennemi n’approchait pas de la ville. L’édifice a été consacré en 1896. Autant sa silhouette est massive, autant le décor intérieur est exubérant avec ses mosaïques, ses ors, ses bois sculptés… Contempler toutes ces merveilles nous a permis de nous reposer un peu !

Pas très éloignés se trouvent les théâtres romains de Lugdunum, mis au jour à partir de 1933. De dimensions analogues à ceux d’Arles et d’Orange, le grand théâtre est le plus ancien de France. Aujourd’hui, le site accueille le festival d’été des Nuits de Fourvière. Nous avons traversé le site, fort heureusement en descente, et nous avons pris le célèbre funiculaire pour rejoindre le Vieux Lyon. Mais la journée n’était pas finie, loin de là…

Après une pause grignotage, nous avons traversé le pont Bonaparte pour rejoindre le quartier de la Presqu’île et la place Bellecour (que nous avons surnommée Mochecour !), place monumentale qui serait un lieu incontournable de passage, rendez-vous et évènements… mais qui ne nous a pas du tout emballés. Il y faisait une chaleur torride, sans la moindre ombre, bref nous ne nous y sommes pas attardés. Nous avons encore flâné dans les rues, les places, les passages jusqu’à l’Hôtel de Ville. Au passage, nous avons longé l’Hôtel Dieu où Rabelais fut nommé médecin de l’hôpital en 1532 !

Nous avons terminé notre périple par la place de l’Opéra et épuisés, nous avons sauté dans le métro puis dans le Tram qui nous a déposés à l’arrêt Ste Blandine… Petite visite dans « son » église (nous en avons profité malgré notre fatigue car elle n’était pas ouverte habituellement) et retour à l’hôtel heureux après nos 12km parcourus sous la grosse chaleur !

Pour ce dernier jour, il nous restait encore un quartier important à visiter, le quartier de la Croix Rousse. Perché sur la colline qui lui a donné son nom, c’est là qu’œuvraient les fameux canuts. Nous avons repéré sur le plan « le mur des canuts », magnifique fresque évolutive qui couvre 1200 m², et nous avons décidé de commencer par là. Situé tout au Nord du quartier, nous avons pris le métro pour nous y rendre sachant que nous serions ainsi au plus haut et qu’il nous suffirait de redescendre pour visiter le reste de ce quartier… Bien nous en a pris car nous nous sommes aperçus qu’il valait mieux descendre la « Montée de la Grande Côte » que la monter !!!

Après avoir admiré ce magnifique mur peint, nous avons flâné suivant nos envies et les points d’intérêt… La « maison des canuts » qui fait revivre les traditions, le « gros caillou » gros bloc quartzite poussé par le front d’un glacier du quaternaire, la « cour des voraces » lieu de réunion d’une confrérie de canuts pour arriver finalement à « l’amphithéâtre des 3 Gaules » lieu de supplice de Sainte Blandine !

Une petite faim et une grosse fatigue nous ont incités à faire un stop dans un petit restaurant et comme nous étions le 30 août, Bénédicte a eu cette adorable idée d’offrir un petit dessert à sa sœur bien-aimée qui a même fait semblant de souffler des bougies qui n’existaient pas !

Regonflés par cette halte, nous sommes repartis à la recherche des autres « murales » célèbres de la ville, à commencer par la « fresque des lyonnais ». Réalisée en 1995 par CitéCréation (à qui l’on doit aussi « le mur des canuts », pas moins de 31 personnages de la région y sont représentés parmi lesquels Bernard Pivot, l’abbé Pierre, Paul Bocuse…

Plus loin, « la fresque de la bibliothèque de la cité », mur peint sur 400 m² représente une immense bibliothèque recensant plusieurs centaines d’écrivains de genres différents de Lyon et de Rhône-Alpes. Pour nous qui sommes adeptes des « murales », nous avons été gâtés !

Comme il n’était pas encore très tard et que nous étions un peu entamés physiquement, nous avons décidé de nous offrir une petite croisière sur la Saône. Le prochain départ étant « cap sur l’île Barbe », hop nous voilà partis !!! Assis sur le pont du bateau, nous avons apprécié cette jolie balade qui nous a conduit jusqu’à cette petite île dont nous avons fait le tour en admirant son église romane.

Nous avons repris le chemin de retour, tous ensemble jusqu’à la Place des Jacobins où nous nous sommes séparés : les uns faisant quelques emplettes et les autres (nous en l’occurence) rentrant directement en empruntant métro et tram… Nous sommes arrivés à temps, les premières gouttes de pluie orageuse commençant à tomber !

Le soir, après le restaurant, nous avions acheté un beau (et bon) gâteau pour fêter dignement les évènements…

Après avoir parcouru une trentaine de kilomètres à pied, nous pouvons maintenant dire que nous avons un bon aperçu de cette belle ville qui nous a beaucoup plu. Le fait d’avoir fait tout cela en famille a encore amplifié notre plaisir !!! A refaire… ailleurs

Catégories : France | Poster un commentaire

Vacances au frais !

Séjour à Sestrière en Italie

Du jeudi 4 au mardi 23 août 2022

Quel bien être de pouvoir enfin respirer après toutes ces semaines de canicule ! Bénédicte et Max nous ont proposé de nous prêter leur appartement de la montagne (pendant qu’eux seraient à la mer) et bien sûr, nous n’avons pas pu refuser une si belle occasion de quitter la région parisienne pour un havre de fraîcheur à plus de 2000 mètres d’altitude !

Ils nous ont remis les clés à l’occasion des 18 ans de Mathieu que nous sommes allés fêter en Italie lors d’un petit week-end fin juillet… notre dernier « petit » a, à son tour, atteint sa majorité ! Par contre nous, ça ne nous rajeunit vraiment pas !!! Après son année passée à Seattle, il était bon de le retrouver enfin… Seul, Alex manquait à l’appel… Difficile de venir de Boston !

A peine 3 jours chez nous et nous voilà repartis, en voiture cette fois, direction Sestrière. Cette station de sport d’hiver située à une trentaine de kilomètres de la frontière française (34km séparent Briançon de Sestrière) est perchée à 2035 mètres d’altitude et a accueilli les JO de Turin en 2006, et est régulièrement utilisée pour les coupes du monde de ski alpin.

Nous avons eu la chance d’avoir un temps splendide pendant tout notre séjour, seuls quelques petits orages de fin d’après-midi sont venus quelque peu perturber cette météo si clémente. La température oscillait entre 20 et 25°, amplement suffisant pour profiter de nos superbes promenades. Nous sommes d’ailleurs fiers de nous car nous avons fait des balades assez difficiles (du moins pour des gens d’un certain âge dans notre condition physique🤣).

Nous sommes allés visiter quelques curiosités alentours :

Le Fort de Fenestrelle est la plus grande structure fortifiée d’Europe et la construction en maçonnerie la plus étendue après la Muraille de Chine. Un géant de pierre qui s’étend sur cinq kilomètres dans la vallée de Chisone et couvre environ 700 mètres de dénivelé.

Constitué de nombreux fortins, de poudrières, d’un quartier médiéval qui constituait une forteresse, d’un quartier pour le casernement des troupes, le tout relié par des redoutes et de puissantes meurtrières, uni par cet ouvrage admirable qui rend le Fort de Fenestrelle encore plus unique et suggestif : l’escalier couvert (environ 4000 marches), creusé dans une galerie artificielle de presque 2 kilomètres. Nous n’avons pas pu le visiter car il fallait avoir réservé préalablement.

Le charmant village d’Usseaux est considéré comme l’un des plus beaux villages d’Italie et nous avons trouvé que c’est amplement mérité ! Le village est orné d’une quarantaine de peintures murales, dont les thèmes vont de la vie à la campagne, le monde de la nature et des animaux… Nous avons beaucoup aimé ce village…

Hélas, toutes les bonnes choses ont une fin et nos 3 semaines ont passé comme un éclair ! En tout cas, nous ne remercierons jamais assez Bénédicte et Max car nous y avons passé des vacances vraiment idylliques !

Comme nous en avons pris l’habitude maintenant, nous avons fait une étape sur la route du retour et cette fois nous avons choisi…

Station thermale bien connue, nous ne l’avions jamais visitée ! Nous avons apprécié cette jolie ville et bien sûr, nous n’avons pas manqué d’acheter ses célèbres pastilles et avons profité de pouvoir remplir gratuitement quelques bouteilles à la Source Célestin…

Si vous voulez faire quelques jolies balades avec nous, en voici un échantillon…

Pas le temps de musarder, nous sommes rentrés le 23 à la maison et le 27, nous prenions le TGV pour aller fêter nos anniversaires à Lyon (plus particulièrement celui de Blandine cette année puisqu’elle passait une dizaine…). Mais ça, je vais vous le conter dans un prochain article, un peu de patience !

Catégories : Italie | Poster un commentaire

Propulsé par WordPress.com.