Articles tagués : Louisiane

Swamp Tour

Jeudi 28 janvier 2016

C’est de Natchez que je vous écris ce matin car, comme nous le pensions, nous sommes arrivés un peu tard ici hier soir… Après avoir mangé un morceau, nous avons eu le courage Blandine et moi de trier et choisir les photos mais j’étais trop crevée pour vous raconter notre journée, comme d’habitude pleine de rebondissements !

Hier donc, nous avions rendez-vous avec Norbert à midi au bord du Lac Martin pour notre balade de 2 heures maxi au milieu de ces paysages fantastiques et non moins magnifiques. Norbert était là (on ne peut pas le rater avec sa barbe blanche) et tout de suite, nous avons été sous le charme ! Avec son accent truculent, il nous a expliqué que l’on ne partirait que vers 1h car il ferait plus chaud et que 2 autres personnes se joindraient à nous mais n’arriveraient que vers cette heure-là. Nous avons attendu en sa compagnie pendant qu’il mettait son bateau à l’eau et donc, le temps ne nous a pas paru trop long. Nous avions fait le calcul 13h + 1h30 à 2h, cela nous donnait un départ approximatif pour Natchez vers 15h, horaire correct car nous avions 3h de route.

DSC_0884

Nos « camarades » sont arrivés à l’heure et nous avons donc embarqués dans la barque à fond plat de Norbert. Tout fier, notre Norbert, de reprendre ses virées après quelques mois de vacances au Canada et surtout, de son gros moteur presque tout neuf qu’il a pu se payer grâce, à ce que l’on en a compris, à un reportage de télévision… Beau moteur, en vérité, qui avait un beau bruit quand nous l’avons entendu fonctionner. Evidemment, Blandine portant quand même, on va finir par en être persuadés, la poisse dès qu’elle met un pied sur un bateau (beaucoup d’entre vous se souviennent de ses mésaventures sur la Gabaret en Guyane…), le merveilleux moteur n’a jamais voulu redémarrer !!! Consternation sur les visages, tout d’abord Norbert qui met un point d’honneur à satisfaire ses clients, nous, puisque nous avons un peu tronqué notre journée initialement prévue tout à fait différemment et puis les 2 autres personnes qui étaient venues spécialement pour ça de la Nouvelle-Orléans (plus de 2h de route quand même !). Comme on se le dit depuis le début, nous n’avons pas de chance d’un côté mais d’un autre, on arrive quand même à faire ce que l’on a prévu dans des conditions acceptables. Cette fois encore, nous avons eu cette veine ! Un « concurrent » de Norbert partait aussi en tour mais son bateau, plus grand, pouvait nous accueillir car la saison n’étant pas haute, les gens ne se bousculent pas encore. Nous avons donc changé d’embarcation et Norbert, adorable comme il est, nous a accompagné car le skipper de l’autre bateau ne parlait pas le français.

DSC_0811

Et nous voilà enfin partis pour le « bayou », étendue d’eau formée par les anciens bras et méandres du Mississippi. Les bayous s’étendent sur tout le sud de l’État louisianais, formant un réseau navigable de milliers de kilomètres de « boyaux ». Nous en avons emprunté quelques-uns, au détour desquels nous avons pu nous régaler de la beauté de ces arbres couverts de « barbe espagnole » se reflétant dans l’eau. La barbe espagnole n’est pas une plante parasite, elle fait de petites fleurs à peine visibles (que vous verrez quand même dans les mains de Norbert) et elle tient son nom des conquistadors espagnols qui portaient la barbe ! Nous y avons aussi admiré des tortues de plusieurs sortes qui se chauffaient au soleil et puis bien sûr, des oiseaux ! Hélas, nous n’avons pas vu d’alligators qui sont pourtant au nombre de 1500 dans ce Lac Martin, mais qui sont en ce moment en hibernation en raison du froid.

DSC_0887 DSC_0853

C’est vraiment une balade que je recommanderais à ceux qui viennent en Louisiane et bien sûr, de la faire avec Norbert qui agrémente le tout de sa gentillesse et de son humour (si vous lui demandez ce que mangent les alligators, il vous répondra très sérieusement : des touristes !!!). En cours de balade, il nous a offert un coup « de clair de lune » (si tu en bois trop m’a-t-il dit, tu verras le clair de lune !), alcool qu’il fabrique lui-même à base de maïs, de sucre et de pêches : délicieux, très fruité, ressemblant un peu au whisky…

DSC_0819

Ce « swamp » qui devait durer environ 1h30, s’est considérablement allongé avec le conducteur américain, et nous a pris plus de 2h30 (trop long de l’avis de tous) ! Ajoutons à cela qu’ayant démarré à 13h30, nous avons quitté Bréaux Bridge à 16h30 avec certes, de magnifiques pamplemousses cueillis le matin même par Norbert et provenant de son jardin, mais un peu énervés quand même à l’idée de faire une partie de la route de nuit… En fait, tout s’est très bien passé et nous nous sommes couchés heureux et le ventre comblé de délicieux pamplemousses !

DSC_0684DSC_1102

Aujourd’hui, nous allons partir à la découverte de la petite ville de Natchez (Mississippi, le fleuve nous séparant de la Louisiane) mais je peux d’ores et déjà vous dire que notre hôtel est très sympa et que nous avons une vue splendide sur le pont et le fleuve.

Pour voir les photos d’hier, c’est par ici. Le diaporama commence par des vues du café « joie de vivre » où nous avons été prendre un petit noir avant notre swamp tour.

Publicités
Catégories : USA 2016 | Étiquettes : , | 3 Commentaires

Les environs de Lafayette

Mercredi 27 janvier 2016

Ouf, vos prières ont portées leurs fruits puisque nous nous sommes réveillés ce matin sous un ciel un peu plus clément… Par contre, le fond de l’air a été plus que frais toute la journée ! Une pelure de plus sur le dos et le tour est joué !

Nous avions prévu, avant de partir, de faire au moins un tour dans les bayous avec un Monsieur qui s’appelle Norbert Leblanc, grande figure locale dont j’avais eu le nom en fouillant dans tous les guides et sites internet possibles. Je l’avais appelé pour prendre rendez-vous avant notre départ et j’avais déjà été sous le charme de son parler cajun, mais à ce moment-là, il m’avait demandé de le rappeler quand on serait arrivé dans le coin. Aujourd’hui, nous sommes rassurés et contents car nous avons rendez-vous demain à midi avec lui sur le Lac Martin (dont vous verrez quelques photos en avant-première, nous sommes allés y faire un tour ce matin). Nous n’avons donc pas fait de « swamp tour » aujourd’hui mais nous préférions tous les 3 le faire avec Norbert ! De toute façon, le temps était trop froid, ce qui n’est pas favorable pour voir les animaux… il devrait faire plus chaud demain !

DSC_0915

Ce matin donc, nous sommes partis pour Breaux Bridge (là où habite Norbert et d’où l’on partira faire notre bayou). C’est une jolie bourgade située à 15kms de Lafayette, capitale mondiale de l’écrevisse, très prolifiques dans les eaux du bassin, il s’en pêche près de 11000 tonnes par an… Nous avons apprécié notre balade dans la rue principale bordée de magasins d’antiquité et de restaurants aux doux noms français : Chez Jacqueline (où nous avons déjeuné superbement bien), au Café des Amis, Joie de Vivre, bref tout ce qui fait le charme de ce pays cajun où l’on sent bien les racines françaises que les habitants portent avec fierté… Je dois signaler, après l’expérience d’hier, qu’ils sont vraiment charmants et essaient toujours de nous parler en français même si, hélas, la langue se perd et que seuls les plus âgés continuent à pratiquer avec grand plaisir…

DSC_0941-1

Après un déjeuner copieux comme je vous le disais plus haut, chez une Jacqueline expatriée depuis 45 ans, notre voisine puisqu’elle est originaire de St Germain en Laye, très haute en couleur également, nous nous sommes rendus dans une autre ville historique, St Martinville.

Surnommée « le petit Paris de Louisiane », elle est fondée en 1730 par des français. La ville doit son nom à son église catholique consacrée au culte de St Martin de Tours, c’est l’une des plus anciennes villes de Louisiane. C’est ici que plus de 3000 acadiens arrivèrent après le Grand Dérangement (déportation de ces français du Canada par les Britanniques) dans les années 1760.

DSC_0951

Une belle illustration de cette déportation et des suites dramatiques est représentée par le Chêne d’Evangéline : cette dernière devait se marier avec Gabriel mais elle fut déportée et séparée de son amoureux qu’elle attendit sa vie entière en venant pleurer tous les jours au pied de ce chêne. Quand le miracle du retour de Gabriel eut lieu, Evangéline était devenue vieille et Gabriel, lui, s’était marié. De chagrin, elle mourut quelques semaines plus tard. Cette triste histoire est parvenue jusqu’à nos jours grâce au célèbre poème de Henri Longfellow.

Nous avons ensuite visité le Mémorial Acadien dans lequel une fresque représente leur arrivée et nous avons été une fois de plus étonnés car un certain René Arnaud (le nom du Père de Gilbert) serait arrivé là-bas en 1785… Nous avons cherché également le nom de nos lecteurs de blog (Leroux, Andrieux, Gardin etc…) et n’en avons trouvé aucun ! Manifestement, les Z’Arnaud ont envahi la Louisiane !!!!

DSC_0965

Comme vous pouvez le constater, nous avons été plutôt gâtés aujourd’hui… Pourtant, tout cela aurait pu être gâché par une crevaison !!! Il nous a fallu chercher un réparateur de pneu mais comme nous sommes débrouillards (même si certains mots de vocabulaire nous manquent tels « dégonflé », « crevé »… bref tout ce qui nous paraît facile et évident en français) nous avons résolu avec brio cet incident !

Demain midi, c’est la rencontre tant attendue avec Norbert et tout de suite après, vers 14 ou 15h, nous prenons la route pour Natchez. Il y a environ 250km et nous n’arriverons peut-être pas très tôt là-bas.

Pour la visite de nos jolies bourgades, cliquez simplement ici.

Catégories : USA 2016 | Étiquettes : | 4 Commentaires

En route pour Lafayette

Mardi 26 janvier 2016

Quelle déception ce matin en nous levant : il pleuvait des cordes !!! Nous qui avions prévu, entre autre, de nous arrêter entre Bâton Rouge et Lafayette pour nous offrir une visite des bayous en bateau comme je vous l’avais dit hier !!! On a failli le faire, ce « swamp tour » (c’est comme ça que ça s’appelle in English, swamp étant un marais), je vais me faire un plaisir de vous raconter pourquoi !

Nous avons banni autant que possible les autoroutes et du coup, notre route passait par « Arnaudville », vous rendez-vous compte, « notre » ville ici, au fin fond de la Louisiane, habitée encore aujourd’hui par des cajuns dont les plus âgés parlent encore le français. Pour tout vous dire, nous avions prévu de passer par cette petite ville, Pépère ayant vu un reportage à la télé il y a quelques mois et bien sûr, cela lui avait tout de suite fait tilt.

Bref, après une centaine de kilomètres sous la pluie et donc, sans photos ou presque, nous sommes arrivés sous le panneau tant attendu annonçant notre ville à 12 miles de là (il faut dire que les panneaux indicateurs ne font pas légion par ici, et dans toute l’Amérique d’ailleurs, ce qui nous a paru être un signe !).

DSC_0835

La pluie s’est calmée et nous avons pu aller flâner à pied dans cette bourgade jumelée avec Jausiers (qui sait où se trouve Jausiers ?? Si vous me le demandez gentiment, je pourrai vous dire que c’est dans les Alpes de Haute Provence, près du parc du Mercantour… C’est fou ce que l’on peut apprendre en voyageant…). Nous n’avons pas résisté au plaisir de photographier le « château d’eau » qui indique, comme dans chacune des petites villes que nous traversons, dans quel patelin nous nous trouvons et sans lequel nous ne saurions pas nous situer, les villes n’étant pas indiquées par des panneaux comme chez nous.

Bref, les touristes ne doivent quand même pas être très nombreux, et comme nous ne passons pas inaperçus avec le camescope et les appareils photos, un monsieur nous a arrêtés pour nous demander si nous étions venus pour faire un film… Pensez donc, quel évènement ! Nous lui avons donc répondu que nous n’étions là qu’en tant que touristes et que nous appelant Arnaud, nous avions voulu visiter sa bourgade. Il avait l’air très content !

Quel ne fut pas notre étonnement, quelques centaines de mètres plus loin, de nous faire accoster par une dame en voiture nous demandant si nous venions du funérarium (eh oui, nous étions passés devant et il y avait du monde) !!! Elle eut l’air très déçue quand nous lui répondîmes que non car elle se demandait qui avait bien pu mourir et comptait sur nous pour le lui dire… Inutile de vous dire que nous nous sommes vraiment bien marrés. Notre accent et notre attirail de photographe annonçant le touriste comme le nez au milieu de la figure n’a même pas eu l’air de la choquer !

Le pays cajun est renommé pour sa bonne bouffe. Nous voulions faire un stop dans un restaurant réputé (puisque indiqué dans notre guide), mais c’était jour de fermeture ! (tu sais Sophie, c’était pas la saison…). Comme Blandine avait vu dans le guide qu’une petite brasserie se visitait et que nous n’avions pas grand-chose d’autre à faire, nous avons décidé d’aller voir ça de plus près.

Nous avons été plutôt attirés par ce lieu car manifestement, ce n’est pas l’humour qui manque à nos brasseurs… Vous verrez les panneaux qui prônent en devanture, je les ai traduits pour ceux qui ne comprennent pas l’anglais.

DSC_0855 DSC_0854

Hélas, quand nous sommes arrivés dans la salle de dégustation, on nous a indiqué que le jour de visite était le samedi après-midi (toujours pas la saison !!). Tant pis, nous avons décidé de nous pochetronner et de goûter à leurs bières puisqu’ils en proposent en format dégustation. Évidemment, vous pensez bien qu’on a réitéré notre histoire d’Arnaud qui viennent à Arnaudville et nous avons vu la jeune femme prendre son téléphone, appeler quelqu’un et nous annoncer qu’elle avait demandé à son beau-père de venir parce qu’il parle français.

DSC_0856

Et là, le petit arrêt minute s’est mué en plus d’une heure car le Monsieur est arrivé et nous avons entamé une discussion bien amusante avec lui. 81 ans, bon pied bon œil, il nous a dit entre autre qu’une auto c’était un char (on voit bien l’influence des acadiens), que sa femme « cuit » bien (entendez par là qu’elle cuisine bien) et surtout il a essayé à plusieurs reprises d’appeler un certain Monsieur Arnaud (dont on n’a pas compris le prénom) pour nous le présenter car il descend de Jacques Arnaud, fondateur de la ville !! Nous avons essayé de lui expliquer qu’il y avait un nombre incalculable d’Arnaud en France mais ça ne l’a pas perturbé. Par contre, le monsieur en question ne répondant décidément pas, nous n’avons pas eu le plaisir de le rencontrer. Il s’est ensuite absenté pendant 5 minutes et est revenu le sourire aux lèvres avec une photo encadrée de lui avec Anne Hidalgo lors de son passage il y a environ 6 mois… Il n’était pas peu fier !

Au bout d’un moment, la pluie s’étant arrêtée, nous lui avons demandé s’il connaissait quelqu’un qui puisse nous faire visiter un bayou et il nous dit avec enthousiasme : mais moi bien sûr. Allez venez ! Waouh, on était vachement content et nous lui emboitons le pas prestement. Très vite, nous nous rendons compte qu’il y avait un petit malentendu (il faut dire que le français cajun et notre français présentent quelques différences et qu’en plus, le brave homme ne doit pas le pratiquer quotidiennement !), bref en fait de « swamp tour », nous avons fait une « brasserie tour » !!! Nous avons quand même trouvé ça adorable et bien que n’ayant pas compris tout ce qu’il nous a expliqué, nous avons passé un excellent moment. Nous avons déambulé au milieu des cuves de fermentation qui sont baptisées d’après les villages alentours. La cuve n° 3 portant le nom d’Arnaudville, il a tenu à ce que nous nous fassions photographier à côté. Quand je lui ai proposé de poser avec Blandine, il a été ravi !

DSC_0864

Vous l’aurez compris, nous avons rencontré un personnage savoureux et haut en couleur, ce qui nous a permis de passer, malgré le mauvais temps, une journée bien sympathique !

Demain, ne perdons pas l’espoir, nous allons essayer de visiter les alentours et de nous faire un bayou… enfin ! Nous allons aussi essayer de manger de bonnes spécialités locales tels le boudin cajun, les écrevisses bouillies, etc… fort réputées.

Pour voir les quelques photos du jour, cliquez ici.

Catégories : USA 2016 | Étiquettes : | 3 Commentaires

La route des plantations

Lundi 25 janvier 2016

Ce matin nous avons quitté La Nouvelle Orléans, direction Bâton Rouge… Et entre ces deux villes, la route des plantations que nous avons suivie avec un grand plaisir puisque le temps, sans être au beau fixe, a été beaucoup plus clément que ce que l’on avait pu voir dans les prévisions météo : il a fait suffisamment chaud et nous n’avons pas eu de pluie.

Il y a plusieurs routes pour aller de New-Orleans à Bâton Rouge, mais il est recommandé de prendre la « River Road», qui suit le Mississippi. En fait, cela nous a bien fait rire car bien sûr, on suit ce fleuve mythique mais en fait on ne le voit pas car une digue est érigée tout le long qui empêche la vue ! Par contre, les raffineries sont, elles, très moches et très visibles !

Nous y avons vu aussi, et fort heureusement, des plantations toutes plus belles les unes que les autres, hélas, très peu sont encore fonctionnelles. Pour notre part, nous avions choisi d’en visiter deux : Laura Plantation et Oak Alley Plantation. Après coup, je puis vous dire que nous n’avons pas regretté ce choix car elles sont très différentes.

La première est très intéressante, tout d’abord parce que il y a des visites en français et que nous avons eu la chance d’avoir un jeune guide très sympa, parlant très bien notre langue, et en plus, nous n’étions que nous 3…

DSC_0690

Elle a été construite dans le style créole en 1805 et a conservé une douzaine de bâtiments, les cases des esclaves, les deux bâtiments d’habitation et les cottages. C’est la vie de plusieurs générations d’une même famille qui nous a été contée et nous avons appris beaucoup de choses intéressantes sur la vie des planteurs et des esclaves. Cette maison, aux couleurs créoles de la famille, était avant tout le siège de l’entreprise mais la plupart du temps, les propriétaires vivaient dans le carré français à la Nouvelle-Orléans dans l’hôtel particulier qu’ils possédaient et où ils menaient une vie sociale très festive…

Nous avons ensuite repris la route pour la « Oak Alley » ainsi appelée à cause des 28 superbes chênes verts plantés aux environs de 1690… ce qui leur fait plus de 300 ans ! C’est magnifique et cela donne un air vraiment grandiose à cette plantation. Elle est beaucoup plus cossue et de style renaissance grecque. Nous pensons que la famille de cette plantation y vivait tout le temps, c’est du moins ce que nous avons cru comprendre (cette fois, la visite était en anglais avec beaucoup de monde ce qui ne facilite pas la compréhension, pour nous pauvres franchouillards que nous sommes !!!). Quoi qu’il en soit, nous nous sommes régalés et nous nous voyons bien emménager très bientôt dans un endroit pareil !

DSC_0792

Du coup, quand on visite ces belles demeures, on aurait presque tendance à oublier la condition des esclaves qui eux, n’étaient pas à la fête. C’est juste une horreur de se dire que des humains peuvent traiter leurs semblables de cette façon-là…

Toutes ces plantations sont très proches les unes des autres et il faut savoir qu’à l’époque, entre La Nouvelle-Orléans et Bâton Rouge, ce n’était qu’une succession de plantations de canne à sucre (le coton étant cultivé au nord de Bâton Rouge).

Hélas, ce soir, nous sommes dans un motel et pas dans une de ces belles demeures… Nous n’allons pas nous plaindre, nombre d’entre vous aimeraient peut-être être à notre place !

Demain, nous partons pour Lafayette et essaierons de nous offrir un tour dans les bayous.

Si vous avez envie de vous prendre pour Scarlett O’Hara, c’est par ici.

Catégories : USA 2016 | Étiquettes : | 6 Commentaires

Dernier jour à New-Orleans

Dimanche 24 janvier 2016

Le temps, ce dimanche, a été plutôt clément… Rendez-vous compte, j’ai pu enlever une couche de vêtement (Blandine et Pépère non, je vous rassure tout de suite, ils ne risquent pas de s’enrhumer) ! D’accord, on est loin du port du maillot de bain mais quand même, quel progrès. On a même pu abandonner pendant la majeure partie de la journée nos bonnets et nos gants !!! Comme hier, le ciel était d’un bleu d’azur et ça nous a fait un bien fou.

Nous avons donc profité de ce beau temps pour continuer à déambuler dans cette charmante ville du Sud. Comme nous vous le disions, nous sommes sous le charme car c’est une ville qui ne ressemble à aucune autre et où les maîtres mots sont : musique et Mardi Gras.

Nous étions un peu embêtés car il faut bien le dire, le charme de la ville se situe surtout dans son architecture très inspirée de la France et de l’Espagne, or, nous vous en avons déjà donné un grand aperçu dans les 2 articles précédents.

Nous nous sommes donc tournés davantage vers les petits détails pour vous en montrer un autre aspect. Nous étions dimanche et les rues étaient encore beaucoup plus animées que les autres jours, les groupes musicaux, les diseuses de bonne aventure, les « poètes » qui, devant leurs machines à écrire, vous proposent un poème rien que pour vous, enfin toutes ces animations de rues qui rendent les balades agréables.

DSC_0539

Nous sommes aussi allés dans le parc Armstrong, lieu chargé d’histoire puisque c’est là que se regroupaient les esclaves et que naquit le jazz…

DSC_0589

Vous verrez aussi beaucoup de colliers qui pendent aux arbres et qui sont partout. Les « krewes », confréries de la Nouvelle-Orléans les lancent aux spectateurs car la capture des perles par le public est symbole de chance et de bonne fortune. On en voit donc partout !

DSC_0637

En fait, nous avons voulu vous montrer toutes ces petites choses marrantes, bizarres, hétéroclites que nous avons adorées et qui font le charme de cette ville.

Demain, nous partons pour Bâton Rouge en passant par la route des plantations. Nous avons prévu d’aller en visiter une ou deux…

Pour profiter de nos déambulations de la journée, c’est par ici.

Catégories : USA 2016 | Étiquettes : , | 3 Commentaires

Visite de New Orleans

Samedi 23 janvier 2016

Encore froid, toujours froid MAIS grand ciel bleu, ce qui est formidable.

Le petit déjeuner n’étant pas compris dans le prix de la chambre (qui, pourtant, n’est pas donné !), nous avons commencé notre journée par un solide petit-déjeuner pris dans un restaurant assez sympa bien que bruyant (mais ça, c’est habituel !).

Nous avions décidé de prendre des tickets pour un bus touristique qui, maintenant, se fait dans pratiquement toutes les villes (Hop-on/Hop-off) et qui fait un tour des principales curiosités où l’on peut s’arrêter, visiter et reprendre le bus ½ ou ¾ d’heure plus tard… Pratique mais ici, un peu cher pour ce que c’est (39$ pour 3 jours – on ne peut pas acheter un ticket pour une seule journée, ce qui suffirait amplement). Bref, en allant acheter ces fameux billets, nous avons vu une femme qui fabrique des pralines, confiseries typiques de la ville, qui se dégustent depuis la première moitié du XVIIIe siècle. Elles étaient alors vendues par des “pralinières”, des femmes noires pour la plupart, qui éventaient les pralines avec une feuille de palmier et criaient “Belles pralines !” pour attirer les clients.

En rejoignant notre arrêt de bus, nous sommes passés à côté d’une statue de Jeanne d’ Arc (ici c’est Joan Of Arc !!) et du French Market, dans lequel nous sommes bien sûr allés faire un tour.

DSC_0330

Nous avons ensuite embarqué dans le fameux bus et après nous être gelés car, bien sûr, nous sommes montés à l’étage et au vent pour mieux voir, nous nous sommes arrêtés au Garden District, quartier réputé pour ses jolies maisons et son cimetière historique (le cimetière Lafayette). Ce quartier a été construit par des hommes d’affaires américains des Etats du Nord entre 1840 et 1900. N’ayant pas les mêmes conceptions de la vie que les créoles du quartier français, les Yankees se sont démarqués en construisant de grandes bâtisses à étage, en bois, que l’on peut encore admirer aujourd’hui. Quant au cimetière, pas grand-chose à dire sinon qu’il nous rappelle plutôt les cimetières de chez nous par rapport aux cimetières que l’on voit ici (dont il faudra que l’on vous fasse quelques photos pour vous montrer la différence !).

DSC_0382

Après s’être reposés et abreuvés d’une boisson chaude, nous avons repris le bus. Comme nous avions encore du temps devant nous, nous nous sommes arrêtés près de l’embarcadère qui permet de prendre un petit ferry pour une très modique somme (1$ pour les vieux que nous sommes, 2 pour les jeunes comme Blan). En quelques minutes, il nous conduit sur l’autre rive du Mississippi, Algiers Point. Partie intégrante de la Nouvelle Orléans, mais bien moins trépidante, ce quartier permet d’avoir une vue panoramique de la ville. Cela nous a permis de voguer sur le Mississippi !!!

DSC_0463

Bien fatigués par notre journée, nous avons choisi de nous acheter des « Po Boys » pour notre dîner, ce qui nous a permis de manger dans notre chambre… Qu’est-ce que le Po Boys me demanderez-vous ? C’est un sandwich typique de Louisiane, composé de pain que l’on appelle ici « français », avec des ingrédients tels crevettes, alligators, huitres, jambon etc…. agrémentés de tomates et pickles. Nous nous sommes régalés !

DSC_0476

Nous avions appris dans la journée que la première parade du mardi gras (fête si importante ici) avait lieu ce soir… Bien que fatigués, nous sommes allés y faire un tour car par chance, elle passait juste au pied de l’hôtel ! Nous n’avons pas regretté une seconde ce petit effort car c’était très marrant et bon enfant ! Il faut savoir que les défilés dans le quartier français sont interdits en raison de la fragilité des bâtiments. Seul « Krewe du vieux Carré » est autorisé à y défiler dans les 2 semaines précédant le mardi gras car les chars sont de petites tailles et construits à partir de caddies ou de charrettes tirés par des gens ou des mulets. Nous avons eu la chance de pouvoir assister à la parade satirique ce soir ! (il y aura dans les jours à venir une parade des chiens, une parade féminine etc, etc avant l’apothéose finale du 9 février).

DSC_0523

Pour terminer la journée, nous avons été prendre un café dans le hall de l’hôtel où la pose sous nos illustres ancêtres s’imposait (Louis XIV qui donna son nom à la Louisiane et Napoléon qui la vendit en 1803 aux Etats-Unis) !!!

La journée a été bien remplie et les photos sont là pour vous faire partager tout ce que l’on a pu voir. En cliquant ici, vous pourrez partager avec nous ces moments agréables.

Catégories : USA 2016 | Étiquettes : , , | Un commentaire

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.