En route pour Lafayette

Mardi 26 janvier 2016

Quelle déception ce matin en nous levant : il pleuvait des cordes !!! Nous qui avions prévu, entre autre, de nous arrêter entre Bâton Rouge et Lafayette pour nous offrir une visite des bayous en bateau comme je vous l’avais dit hier !!! On a failli le faire, ce « swamp tour » (c’est comme ça que ça s’appelle in English, swamp étant un marais), je vais me faire un plaisir de vous raconter pourquoi !

Nous avons banni autant que possible les autoroutes et du coup, notre route passait par « Arnaudville », vous rendez-vous compte, « notre » ville ici, au fin fond de la Louisiane, habitée encore aujourd’hui par des cajuns dont les plus âgés parlent encore le français. Pour tout vous dire, nous avions prévu de passer par cette petite ville, Pépère ayant vu un reportage à la télé il y a quelques mois et bien sûr, cela lui avait tout de suite fait tilt.

Bref, après une centaine de kilomètres sous la pluie et donc, sans photos ou presque, nous sommes arrivés sous le panneau tant attendu annonçant notre ville à 12 miles de là (il faut dire que les panneaux indicateurs ne font pas légion par ici, et dans toute l’Amérique d’ailleurs, ce qui nous a paru être un signe !).

DSC_0835

La pluie s’est calmée et nous avons pu aller flâner à pied dans cette bourgade jumelée avec Jausiers (qui sait où se trouve Jausiers ?? Si vous me le demandez gentiment, je pourrai vous dire que c’est dans les Alpes de Haute Provence, près du parc du Mercantour… C’est fou ce que l’on peut apprendre en voyageant…). Nous n’avons pas résisté au plaisir de photographier le « château d’eau » qui indique, comme dans chacune des petites villes que nous traversons, dans quel patelin nous nous trouvons et sans lequel nous ne saurions pas nous situer, les villes n’étant pas indiquées par des panneaux comme chez nous.

Bref, les touristes ne doivent quand même pas être très nombreux, et comme nous ne passons pas inaperçus avec le camescope et les appareils photos, un monsieur nous a arrêtés pour nous demander si nous étions venus pour faire un film… Pensez donc, quel évènement ! Nous lui avons donc répondu que nous n’étions là qu’en tant que touristes et que nous appelant Arnaud, nous avions voulu visiter sa bourgade. Il avait l’air très content !

Quel ne fut pas notre étonnement, quelques centaines de mètres plus loin, de nous faire accoster par une dame en voiture nous demandant si nous venions du funérarium (eh oui, nous étions passés devant et il y avait du monde) !!! Elle eut l’air très déçue quand nous lui répondîmes que non car elle se demandait qui avait bien pu mourir et comptait sur nous pour le lui dire… Inutile de vous dire que nous nous sommes vraiment bien marrés. Notre accent et notre attirail de photographe annonçant le touriste comme le nez au milieu de la figure n’a même pas eu l’air de la choquer !

Le pays cajun est renommé pour sa bonne bouffe. Nous voulions faire un stop dans un restaurant réputé (puisque indiqué dans notre guide), mais c’était jour de fermeture ! (tu sais Sophie, c’était pas la saison…). Comme Blandine avait vu dans le guide qu’une petite brasserie se visitait et que nous n’avions pas grand-chose d’autre à faire, nous avons décidé d’aller voir ça de plus près.

Nous avons été plutôt attirés par ce lieu car manifestement, ce n’est pas l’humour qui manque à nos brasseurs… Vous verrez les panneaux qui prônent en devanture, je les ai traduits pour ceux qui ne comprennent pas l’anglais.

DSC_0855 DSC_0854

Hélas, quand nous sommes arrivés dans la salle de dégustation, on nous a indiqué que le jour de visite était le samedi après-midi (toujours pas la saison !!). Tant pis, nous avons décidé de nous pochetronner et de goûter à leurs bières puisqu’ils en proposent en format dégustation. Évidemment, vous pensez bien qu’on a réitéré notre histoire d’Arnaud qui viennent à Arnaudville et nous avons vu la jeune femme prendre son téléphone, appeler quelqu’un et nous annoncer qu’elle avait demandé à son beau-père de venir parce qu’il parle français.

DSC_0856

Et là, le petit arrêt minute s’est mué en plus d’une heure car le Monsieur est arrivé et nous avons entamé une discussion bien amusante avec lui. 81 ans, bon pied bon œil, il nous a dit entre autre qu’une auto c’était un char (on voit bien l’influence des acadiens), que sa femme « cuit » bien (entendez par là qu’elle cuisine bien) et surtout il a essayé à plusieurs reprises d’appeler un certain Monsieur Arnaud (dont on n’a pas compris le prénom) pour nous le présenter car il descend de Jacques Arnaud, fondateur de la ville !! Nous avons essayé de lui expliquer qu’il y avait un nombre incalculable d’Arnaud en France mais ça ne l’a pas perturbé. Par contre, le monsieur en question ne répondant décidément pas, nous n’avons pas eu le plaisir de le rencontrer. Il s’est ensuite absenté pendant 5 minutes et est revenu le sourire aux lèvres avec une photo encadrée de lui avec Anne Hidalgo lors de son passage il y a environ 6 mois… Il n’était pas peu fier !

Au bout d’un moment, la pluie s’étant arrêtée, nous lui avons demandé s’il connaissait quelqu’un qui puisse nous faire visiter un bayou et il nous dit avec enthousiasme : mais moi bien sûr. Allez venez ! Waouh, on était vachement content et nous lui emboitons le pas prestement. Très vite, nous nous rendons compte qu’il y avait un petit malentendu (il faut dire que le français cajun et notre français présentent quelques différences et qu’en plus, le brave homme ne doit pas le pratiquer quotidiennement !), bref en fait de « swamp tour », nous avons fait une « brasserie tour » !!! Nous avons quand même trouvé ça adorable et bien que n’ayant pas compris tout ce qu’il nous a expliqué, nous avons passé un excellent moment. Nous avons déambulé au milieu des cuves de fermentation qui sont baptisées d’après les villages alentours. La cuve n° 3 portant le nom d’Arnaudville, il a tenu à ce que nous nous fassions photographier à côté. Quand je lui ai proposé de poser avec Blandine, il a été ravi !

DSC_0864

Vous l’aurez compris, nous avons rencontré un personnage savoureux et haut en couleur, ce qui nous a permis de passer, malgré le mauvais temps, une journée bien sympathique !

Demain, ne perdons pas l’espoir, nous allons essayer de visiter les alentours et de nous faire un bayou… enfin ! Nous allons aussi essayer de manger de bonnes spécialités locales tels le boudin cajun, les écrevisses bouillies, etc… fort réputées.

Pour voir les quelques photos du jour, cliquez ici.

Publicités
Catégories : USA 2016 | Étiquettes : | 3 Commentaires

Navigation des articles

3 réflexions sur “En route pour Lafayette

  1. NAVEZ

    Impossible de faire passer mon commentaire ce soir ! ça bug !! Je réessaye pour la 3ème fois !!
    Je voulais dire que cette hospitalité américaine spontanée est incroyable pour nous français si méfiants.
    Il a l’air si pétillant ce monsieur pour 81 ans. C’est la bière qui conserve ! Ah! Ah !
    Espérons que la vilaine météo va vous lâcher les baskets. Une petite prière à la Vierge qui veille sur les bières et hop hop demain le beau temps sera avec vous pour votre « swamp tour » !
    De toutes manières au temps ou pas …on vous suit !
    Biz. Véro, Pat et Chloé

  2. NAVEZ

    Sympa cette virée dans le monde de la bière ! Conviviale cette rencontre avec ce charmant américain fort pétillant pour 81 ans. C’est la bière qui conserve ! Ah! Ah!
    C’est incroyable ces américains au fin fond des contrées lointaines toujours enclins à se mettre en quatre pour faire découvrir leur vie locale. C’est tellement rare chez nous cette hospitalité spontanée.
    Vivement que le mauvais temps vous lâche les baskets. Mais au fait, vous auriez peut-être pu faire une petite prière à cette Vierge qui veillait sur les bières ? Elle vous aurait peut-être fait venir un temps plus clément, qui sait ?
    Allez demain on vous suit dans votre « swamp tour »!
    BIz. Véro, Pat et Chloé.

  3. Sympas vos photos : j’aime bien tous ces petits détails, aussi (plus même peut-être ?) révélateurs de la culture locale que l’architecture ou les paysages, et puis bien sûr les gens, ces personnages haut en couleur et ces rencontres qui font le sel des voyages… J’aime bien aussi cet humour anglo-saxon, décalé et second degré, là aussi très caractéristiques, et donc nous les Français sommes assez dénués.
    Une prime spéciale à la Vierge avec toutes ses bières et aux chaises rouges alignées devant la maison !
    On croise les doigts pour que vous puissiez faire votre « swamp tour » demain (enfin tout à l’heure, compte tenu du décalage horaire).
    Anna a repris les cours et pour l’instant ça se passe super bien : le corps tient le choc, les élèves sont tous là et tout le monde est content de se retrouver.
    Grosses bises (en particulier à Scarlett bien sûr 😉
    Budd

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.