Articles tagués : Japon traditionnel

Préparatifs du départ…

Mercredi 30 avril

Eh oui, tout a une fin et l’heure est venue de quitter le Japon mais hélas, Blandine également ! Et ça, c’est plus dur bien sûr, c’est tellement agréable quand on se retrouve et tellement triste quand on se quitte… Heureusement, cette fois, ce n’est pas pour très longtemps.

Hier aurait dû être une journée plutôt cool puisque nous reprenions le train rapide de Kyoto pour Tokyo, un peu plus de 2 heures confortablement installés… Bien sûr, une fois arrivés à Tokyo, il fallait reprendre toutes nos lignes de métro avec plus d’un kilomètre de marche dans les différents couloirs et avec une valise, ce n’est pas si simple d’autant que les escalators ne sont pas systématiques ! Nous étions tellement fatigués que nous nous régalions d’avance de la petite sieste qui allait suivre la prise de possession de notre chambre ! Mais Pépère en a décidé (involontairement) autrement !!!

Blandine et moi étions déjà allongées quand nous avons entendu un « merde », mais vraiment un merde qui annonce la grosse catastrophe… Figurez-vous que cette truffe avait oublié son ipad dans le train !!!! (vous connaissez Pépère, il faut qu’il s’occupe de tout sauf de ses propres affaires…). Bref, nous avons eu de la chance dans notre malheur car un des « concierges » de l’hôtel était français et Pépère est donc redescendu fissa pour lui demander de téléphoner aux objets trouvés de la gare Tokyo. Le train étant terminus à Tokyo et les équipes de ménage déjà à l’œuvre quand nous sommes descendus, nous étions assez confiants d’autant que les gens ne sont pas voleurs dans l’âme par ici. Effectivement, ils avaient retrouvé l’ipad mais il nous a fallu retourner jusqu’à la gare pour le récupérer. Par solidarité d’abord, et surtout parce qu’on avait peur de laisser Pépère dans la nature, lui que ne s’est jamais soucié des différentes lignes de métro que nous prenions et qui ne parle pas un mot d’anglais !!! Rebelote donc, les kms de couloirs et une fois arrivés là-bas, trouver le fameux bureau des objets trouvés ! Nous avions fort heureusement en main un papier écrit en japonais que lui avait remis le concierge, bien sûr nous ne savions pas ce qui était écrit mais ça a eu l’air d’être efficace car après bien des méandres, nous avons fini par trouver le bon bureau (et oui, la gare est tellement grande qu’il y en a plusieurs) et ouf, récupérer enfin ce fichu ipad… Nous avions une peur bleue que l’on arrive après la fermeture ! Merci Pépère pour la bonne sieste !!!

Evidemment, avec tout ça il était facilement 18h00 quand nous sommes rentrés et il fallait préparer les bagages, c’est-à-dire refaire toutes les valises puisque nous avions tout mélangé afin de n’en prendre qu’une pour notre périple à Kyoto ! Vous voyez le bazar !

DSC_0562 DSC_0563

Ce matin, nous avons accompagné Blandine qui a pris un bus pour l’aéroport (très bien organisé ce service d’ailleurs, il suffit de réserver à la réception et on le prend devant l’hôtel), quant à nous, nous allons prendre le même à 12h55 car nous avons notre vol pour Bangkok à 18h00. Je crois que nous serons arrivés avant Blandine qui doit se taper 12 heures d’avion !

Encore une belle page de notre TdM qui se tourne, nous avons beaucoup aimé ce pays si contrasté et maintenant, nous allons voir ce qui se passe au Royaume du Siam !!

Publicités
Catégories : Japon | Étiquettes : | 2 Commentaires

12ème jour – Kyoto

Lundi 28 avril

Difficile ce matin de se mettre en mouvement ! La fatigue s’accumule et les vieux os ont du mal à se remettre en route… Ce n’est donc pas de très bonne heure que nous avons démarré la journée pour notre dernière visite de Kyoto.

Nous avions programmé un quartier situé relativement loin de notre hôtel ainsi que le temple bouddhiste Higashi-Honganji, non loin de la gare de Kyoto. C’est par là que nous avons commencé et nous en avons profité pour prendre quelques photos de la gare, résolument moderne (avec quelques spécimens japonais !).

Le temple, monumental, est hélas gâché par la restauration en cours ! C’est dommage car ce doit être une merveille architecturale. Fondé en 1602, il a été rebâti en 1895 après plusieurs incendies qui détruisirent la structure originale. La gigantesque salle Goei-Do est une pure merveille (certainement le plus bel intérieur de temple que nous ayons vu). Hélas, pas droit de photographies, et comme il y avait un gardien très vigilant, Pépère n’a pas exercer ses talents de voleur d’images !!!! Tout le reste des bâtiments étant emballés, la visite tourna court…

DSC_0740

Nous nous sommes donc dirigés vers un jardin qui faisait sans doute partie de l’enceinte du temple dans les temps anciens. C’est le jardin Shosei-en, parfaite représentation des jardins japonais. Nous avons commencé notre visite par un stop à la zone fumeurs (!!!), après quoi nous nous sommes baladés dans tous coins et recoins, tous plus jolis les uns que les autres : petits ponts, maisons de thé, lanternes en pierres, bref, tout ce qui fait le charme du Japon.

DSC_0823

La pluie, hélas, est venue troubler la suite de notre programme et nous avons décidé d’abandonner la visite du quartier prévue initialement. Il pleuvait beaucoup et cela n’aurait pas eu un intérêt majeur d’autant que l’heure avançait et que les temples et autres monuments ferment entre 16h30 et 17h00 max… Du coup, un petit arrêt « aux délices de France » (juste pour meubler le temps !!) nous a permis de prendre encore quelques grammes superflus en nous engouffrant chacun une viennoiserie salée et une sucrée… Un délicieux café par là-dessus, et nous voilà les plus heureux !

La pluie ne voulait pas cesser, nous sommes donc rentrés à l’hôtel situé tout près de la gare, et devinez quoi… nous nous sommes laissés aller à une petite sieste réparatrice !

Pluie ou pas pluie, il faudra ressortir ce soir pour le dîner car l’hôtel n’a pas de restaurant et le lieu le plus proche pour en trouver se trouve à la gare…

Demain matin de bonne heure, nous repartons par le rapide qui nous conduira à Tokyo où les prévisions météo sont assez déplorables également !

Pour voir nos œuvres du jour, un clic ici vous y conduira directement.

Catégories : Japon | Étiquettes : | Poster un commentaire

11ème jour – Nara

Dimanche 27 avril

Première nouvelle du jour, nous avons bien dormi sur nos 4 futons empilés… Le petit déjeuner, qui était censé être continental, nous a quelque peu surpris ce matin ! Une soupe, une salade composée, des œufs et du bacon cuits comme hier soir sur un petit réchaud individuel, et quelques autres mets qui n’ont rien à voir avec nos viennoiseries… Seule une épaisse tartine de « pain » estampillée d’un petit daim (incroyable !) avec beurre et confiture nous a permis de retrouver quelques saveurs occidentales !

Vous avez peut-être remarqué hier que nous vous avons montré quelques photos de daims en plastique ou sur des plaques signalétiques… Pas étonnant, puisque Nara est la cité des daims par excellence. Selon la légende, au 8ème siècle, un dieu rendant visite à une famille de Nara (on vous fait grâce de tous les noms de famille et autres endroits…) arriva sur un daim blanc. C’est pourquoi dans le parc de Nara, les gens considèrent les daims comme des messagers divins et prennent soin d’eux. On recense quelques 1200 daims en liberté dans ce parc, très amicaux avec les visiteurs qui peuvent acheter à des marchands ambulants les petits gâteaux dont ils sont si friands. Ce vaste espace vert renferme d’autre part la plupart des sites importants, c’est pourquoi nous avons passé la journée à l’arpenter.

DSC_1038

Quand on vous parle de la cité des daims, ce n’est pas un vain mot puisque même les gâteaux secs sont décorés de ce charmant animal.

DSC_1134

La première visite de la journée fut consacrée au temple Kofuku-Ji, daté du 8ème siècle, dont l’ensemble architectural comptait à l’origine 175 bâtiments. Malheureusement, incendies et conflits destructeurs n’en ont laissé subsister qu’une douzaine. La pagode de 5 étages date de 1426. Elle est la 2ème plus haute du Japon après la pagode de To-Ji à Kyoto qui ne la surpasse que de quelques centimètres…

Le deuxième temple que nous avons visité, toujours dans le parc, fut le Todai-Ji, qui abrite le grand bouddha de Nara. La porte du temple est vraiment impressionnante et elle abrite 2 gardiens Nio à l’aspect redoutable (et bien difficile à prendre en photo à cause des grillages les protégeant). Elles datent du 8ème siècle et ces deux œuvres comptent parmi les plus belles du Japon… Il est vrai que nous fumes impressionnés devant ces gigantesques gardiens ! Quant au bouddha, c’est l’une des plus grandes statues de bronze au monde !!! Coulée en 746, elle mesure 16m de hauteur pour un total de 437 tonnes de bronze et de 130 kilos d’or… On se sent vraiment tout petits ! Pendant que nous admirions les merveilles de ce temple, une grande file de japonais se formait au pied d’une des statues de guerriers… On pensait qu’ils s’apprêtaient à prier mais que nenni, ils s’amusaient comme des fous à passer dans un trou creusé dans un des piliers du temple… Quelle signification cela peut-il avoir, nous n’en savons rien !

DSC_1075

Dans la même enceinte, des temples annexes qui ne sont pas forcément dans les sites à visiter, nous ont attirés et nous n’avons pas regretté les nombreuses marches à gravir car c’était très beau. Il s’agit du Nigatsu-Do et d’un autre dont nous avons oublié le nom !!! Encore des efforts supplémentaires, comme si le trajet normal ne suffisait pas !

Nous avons quand même rejoint le 3ème temple incontournable de Nara, le Kasuga-Taisha. Toujours de la même époque, ce temple comporte approximativement 2000 lanternes en pierre et est lui-même décoré de plus de 1000 lanternes en bronze.

DSC_1158

Peut-être est-ce un concours de circonstance, mais après vous avoir montré un mariage plus ou moins à l’européenne, aujourd’hui nous allons vous montrer un mariage traditionnel qui se déroulait dans ce temple de Kasuga-Taisha… Nous sommes restés un moment à admirer le spectacle, mais la mise en place des mariés pour la photo de famille a été tellement longue que nous avons abandonné la partie au bout d’un long moment…

DSC_1221

Sur le chemin du retour, nous avons observé un arbre pour le moins étrange puisqu’il pousse en son sein une toute autre espèce, à savoir des bambous… C’est une dualité que l’on retrouve aussi dans ce pays quand on croise simultanément des femmes en kimono et d’autres au look plus moderne, pour ne dire que cela !

Enfin, après presque 6h de marche nous avons récupéré nos maigres bagages et repris notre tortillard pour Kyoto où nous avons retrouvé nos « petites habitudes » à l’hôtel Almont…

Ce soir, nous avons opté pour un dîner bien de chez nous (ou presque) puisque nous avons mangé « la pasta »… Ouf, quel bien être après les japonaiseries des jours derniers !!! Le dessert toutefois nous a un peu étonné : la glace était bien blanche mais n’avait ni le goût de la « crema » ni de la « dolce di latte » et le petit biscuit accompagnant traditionnellement ce genre de dessert était un grissin !!! Bizarre, bizarre, mais pas mauvais quand même !

Pour voir toutes ces merveilles, cliquez ici.

 

Catégories : Japon | Étiquettes : | Poster un commentaire

10ème jour – Nara

Samedi 26 avril

Avant notre départ pour Nara, nous avons décidé ce matin de nous rendre au Pavillon d’Or (Kinkaku-Ji), un des monuments les plus connus du Japon. A l’origine, en 1397, c’était la villa d’un shogun transformé à sa mort en temple par son fils. C’est une vision sublime se reflétant sur un étang. Nous avons choisi d’y aller ce matin car le temps nous paraissait propice pour cette visite.

DSC_0369

Après cette visite, nous nous sommes rendus pour la énième fois dans une gare pour attraper notre tortillard qui nous a conduits à Nara. Comme nous vous l’avons dit hier, Nara fut la première capitale permanente du Japon. Jusqu’au VIIème siècle, le Japon n’eut pas de capitale permanente. En effet, dans le culte shintoïste, des tabous relatifs à la mort imposaient de changer de capitale après le décès de l’empereur. Dans les années 650, une réforme du pays sous l’égide impériale mis fin à cette pratique, c’est à ce moment que Nara devint la capitale. Son statut n’a cependant duré que 75 ans.

Après avoir déposé nos maigres bagages dans notre ryokan, nous sommes partis à la découverte de cette charmante petite ville dont les vieux quartiers sont hauts en couleur. Nous sommes tombés sur un mariage au détour d’une rue, mais hélas, nous n’avons pas réussi à nous faire inviter (il est vrai que vu notre dégaine, ça ne nous étonne pas vraiment !). Nous avons ensuite visité un temple (le Gangogi), pas le plus visité, loin de là, mais le plus ancien temple bouddhiste du Japon, fondé au VIème siècle. Il a été détruit deux fois par le feu et sa structure actuelle ne fait que les 2/3 de sa taille originale.

DSC_428-1

Après cet intermède « temple », nous sommes repartis à l’assaut des rues mais il nous fallait accélérer le pas et retrouver notre chemin dans ce dédale car nous devions impérativement rentrer au ryokan avant 18h… C’est que ça ne rigole pas par ici ! Notre diner était prévu à 18h30 et ils devaient nous faire la présentation des lieux auparavant.

Nous avons découvert notre chambre simplement meublée d’une table basse et de chaises au ras du sol. Un thé vert, qu’on ne qualifiera pas de délicieux, nous fut servi et là, la difficulté a commencé : essayez donc de vous attabler par terre après des kms parcourus et des jambes raides ! A 6h30 pétantes, nos hôteliers sont venus installer les multiples plateaux surchargés de mets différents. Bien sûr, aucune idée de l’ordre par lequel il fallait commencer. On a donc piqué à droite, à gauche (avec nos baguettes, ce qui rajoute à la difficulté !) dans les différents ramequins et on s’est finalement régalé. On ne s’est quand même pas trop attardé « à table » car les jambes commençaient à protester !! Pendant que nous sommes descendus fumer une petite clope dans le hall du ryokan (eh oui, on peut fumer !), ils nous ont installé nos futons. Nous les avons testés immédiatement, un peu duraille pour nos dos endoloris (et pourtant, nous avions 2 couches de futons !). Du coup, nous avons fouillé les placards et en avons trouvé d’autres que nous nous sommes empressés de glisser sous les existants. Ça semble être plus confortable ainsi mais on verra demain matin !

DSC_488

Comme dans tout ryokan, il y a des bains chauds publics mais nous n’avons pas du tout l’intention de les utiliser étant donné qu’il faut être nu devant tout le monde ! néanmoins, nous avons tout l’attirail vestimentaire pour nous y rendre y compris les chaussettes mitaines, très élégantes, pour mettre dans nos jolies mules que nous avons également à disposition (et qu’il est impératif d’utiliser dans la chambre et dans les couloirs). Nous n’avons évidemment pas résisté à l’envie de nous déguiser… Vous aurez compris que nous nous sommes bien amusés à jouer aux Japonais !!

DSC_1070

Pour voir les photos du jour, c’est par ici.

Catégories : Japon | Étiquettes : | Poster un commentaire

8ème et 9ème jours – Kyoto

Jeudi 24 et vendredi 25 avril

La journée d’hier a été principalement occupée par notre voyage depuis Tokyo et par la lessive !

Nous sommes à environ 550km au sud-ouest de la capitale et il ne nous a fallu que 2h45 pour arriver à Kyoto par le train rapide. Un peu de repos après avoir évidemment passé une heure dans les différents métros qui nous mènent de notre hôtel aux gares principales ! Nous avions encore une chance de voir le Mont Fuji pendant notre voyage, mais hélas, il n’est pas apparu ! Nous avons par contre eu un aperçu de la campagne japonaise.

DSC_0125

Nous avions une mission urgente à accomplir en arrivant à Kyoto, c’était de nous occuper de notre linge car nous n’avions pas grand-chose à nous mettre sur le dos ! Comme nous avions vu que notre hôtel possédait une laverie automatique, nous avons apporté tout notre linge sale et ouf, c’était bien vrai, nous avons pu faire notre petite lessive. Bien sûr, cela nous a quand même pris du temps et nous n’avons pu partir nous balader qu’à la nuit tombante…

Nous sommes donc partis dans le quartier de Gion, réputé pour sa vie nocturne et ses Geishas qu’avec de la chance, comme il est dit dans les guides, l’on peut rencontrer trottinant pour se rendre à leurs rendez-vous… Eh bien, figurez-vous, nous avons eu cette chance ! Et je peux vous dire que ce n’est pas du folklore. Avec leurs visages blancs et leurs kimonos chatoyants, ces apparitions ont quelque-chose de surnaturel et il faut avoir le réflexe rapide pour les prendre en photo, ce que Pépère a fait brillamment. Il faut savoir qu’il n’y a que mille geishas au Japon, la majorité vivant et travaillant à Kyoto. La première photo de geisha du diaporama est une Maiko (novice qui suit les 4 ou 5 ans d’apprentissage requis) que l’on reconnait à sa coiffure rehaussée d’épingles à cheveux ouvragées et d’un kimono élaboré, tandis que la deuxième photo est une vraie geisha avec sa perruque sobre et son kimono moins complexe. Il ne faut pas confondre geisha et prostituée : la geisha est une artiste soigneusement formée qui divertit certains clients lors de soirées privées. Elle pratique la danse, le chant et les instruments de musique ainsi que d’autres arts comme la cérémonie du thé. Leur origine remonte aux années 1600 ! Nous avons fait une promenade vraiment très sympa en nous perdant dans des toutes petites rues, voire des voies privées et nous avons pu apprécier le Kyoto by night…

DSC_1023

Ce matin, nous sommes partis pour un circuit pédestre d’au moins 5km (sans compter bien sûr tous les tours et les détours, les visites de temples…) mais cette fois, la foule était au rendez-vous ! Un taxi nous a laissé au départ de notre circuit, commençant par le quartier de Gion (encore !) où se trouve l’un des temples incontournables de Kyoto. Ce n’est pas tout à fait notre avis d’autant qu’il est en réfection et tellement mercantile et bondé que nous n’avons pas vraiment adhéré !

DSC_1070

Sur notre chemin, péniblement arpenté, nous avons rencontré d’autres geishas, mais celles-là nous semblent plus folkloriques… Cependant, vous les verrez beaucoup mieux car celles-là posent pour la photo. Vous pourrez remarquer l’art du maquillage jusque dans le cou…

Nous avons visité le Riozen Kannon, dont la statue monumentale (24m de haut) érigée en 1955 à la mémoire des japonais qui se sont sacrifiés lors de la dernière guerre. Sur ce même site, se trouve également un mémorial à la mémoire de tous les soldats étrangers tués sur le sol japonais. On a pu aussi y voir la plus grande pierre avec les empreintes de pieds de Bouddha du Japon.

DSC_1106

Ensuite, vint le temple Kodai-Ji, que nous avons particulièrement apprécié grâce au calme enfin retrouvé ! Construit en 1605, ce temple Zen nous a plu grâce à ses jardins et sa petite bambouseraie. Quel calme après la cohue de la rue !

De là, nous avons repris un taxi car nous voulions nous rendre au Pavillon d’Argent (le Temple Ginkakuji) situé à une grande distance d’où nous nous trouvions. Les jardins, avec tous ces arbres magnifiquement taillés, sont un régal pour les yeux. Ce qui nous a frappés, c’est ce jardin zen, fait tout en sable…

DSC_1168

Ce soir, nous sommes ravis de notre journée mais complètement épuisés, d’autant que ces 9 derniers jours ne nous ont laissé aucun répit… Malgré tout, nous avons pris plaisir à nous balader dans les rues du vieux Kyoto avec ces maisons en bois traditionnelles pleines de charme.
Demain, en route pour Nara, première capitale permanente du Japon et à ce titre, dépositaire de l’héritage culturel japonais. Elle est située à une heure de Kyoto par le train (encore du train !!).

Pour visiter Kyoto, il vous suffit de cliquer ici.

Catégories : Japon | Étiquettes : , | Poster un commentaire

6ème et 7ème jour – Nikko et Tokyo

Mardi 22 et mercredi 23 avril

Nous avons passé ces deux derniers jours à Nikko, à environ 200km au Nord de Tokyo. Cette ville, qui remonte au 8è siècle, compte parmi les premiers centres d’intérêts du Japon dont quelques sanctuaires et temples sont inscrits au Patrimoine Mondial de l’Unesco… Tout un programme !

Des temples, nous n’avions que l’embarras du choix car la ville compte 103 édifices religieux dans 2 sanctuaires shintoïstes (Tosho Gü et Futarasan) et un temple bouddhiste, le Rinno-Ji, situés dans un cadre naturel exceptionnel. A peine avions-nous pris possession de notre chambre dans un ryokan (auberge typique japonaise) que nous sommes partis à la découverte de tous ces joyaux… A commencer par un tout petit temple sans prétention mais très mignon qui était sur notre route pour rejoindre la villa impériale que nous avons visitée avec grand plaisir. Elle est très célèbre ici pour son cerisier qui déploie ses branches ornées de fleurs au-dessus des toits… Quelle chance avons-nous eue de nous y trouver au bon moment car la floraison est de courte durée !

DSC_911

Nous avons continué notre route jusqu’au sanctuaire shintoïste Tosho-Gü, construit en 1634. Une pure merveille, certainement le plus beau que nous ayons vu depuis notre arrivée au Japon. Je ne saurais décrire notre ébahissement à chaque nouveau niveau de découverte (je dis niveau car des marches, nous en avons grimpés, je peux vous l’affirmer !). Malheureusement pour nous, nous avons gravi une flopée de marches à la fin de la visite à ne pas piquer des hannetons…. Et tout ça, pour pas grand-chose car c’était beaucoup moins beau que ce que nous avions vu auparavant !!!

DSC_0970

Bien fatigués, nous avons rejoint notre ryokan, et a commencé la valse des chaussures…. Avant de pénétrer à l’intérieur, il faut enlever ses chaussures et les remplacer par des mules gracieusement mises à disposition… Il y a les mules d’intérieur et celles d’extérieur quand on veut aller au onsen par exemple (le onsen est un bain de source chaude et nous avions la chance d’avoir 3 onsen privatifs à disposition). Après un repas pris au centre-ville, que nous avons rejoint en taxi, Blandine et moi avons bien sûr profité du bain chaud !

Encore une courte nuit (après avoir préparé le blog que nous n’avons pas pu vous envoyer faute de connexion), et nous sommes repartis d’attaque pour une nouvelle journée. Nous avons encore visité d’autres temples, le Taiyuin-Byo, le Futarasan-Jinja et enfin le Rinno-Ji, ce dernier étant en rénovation depuis 2007 et ce, jusqu’en 2020 ! Vous n’en verrez que le Bouddha (le plus grand Bouddha assis en bois du Japon).

Ayant eu peur de vous donner une indigestion de temples, nous vous faisons grâce de la majorité des photos que nous avons prises, d’autant que la ressemblance est grande entre tous ces sanctuaires. Nous avons donc axé nos photos sur la beauté des cerisiers dans ces décors somptueux et des paysages alentours.

DSC_0013

Le train à nouveau, rapide ce coup-ci, pour rentrer à Tokyo et après une bonne sieste durant le trajet, nous sommes arrivés dans l’immense gare Tokyo (c’est son nom car il y en a plusieurs) avec sa façade de brique rouge érigée en 1914 sur le modèle de la gare centrale d’Amsterdam.

Pas encore complètement épuisés (mais pas loin), nous avons trouvé le moyen de nous lancer dans la visite du quartier du Palais Impérial… avec nos bagages à trimbaler car les consignes de la gare étaient fermées pour cause de visite de Barack Obama au Japon…. C’est bien notre veine ! Il était 17h passées et nous avions un peu oublié que tous les édifices à visiter ferment à 17h… ce qui fait que nous n’avons pas pu pénétrer dans les jardins !! Tant pis, le quartier et les alentours étaient à voir.

DSC_0138

Nous sommes rentrés dans notre hôtel, certes classe mais un peu kitsch, où nous avons pris un bon repas buffet (il faut dire que nous n’avions pratiquement rien mangé depuis hier soir) et nous sommes montés au 30ème étage pour prendre un café avec une vue imprenable sur la ville. Belle façon de finir la journée et demain, départ pour Kyoto… Une nouvelle aventure va commencer !

Pour voir les photos d’hier, c’est ici, et celles d’aujourd’hui, c’est là.

Catégories : Japon | Étiquettes : | Poster un commentaire

4ème jour – Kamakura

Dimanche 20 avril

 

JOYEUSES PÂQUES A VOUS TOUTES ET TOUS !

 

Les jours se suivent mais ne se ressemblent pas ! Nous nous sommes plongés aujourd’hui dans le Japon traditionnel, celui que l’on rêve de découvrir quand on feuillette les catalogues…

Départ de très bonne heure ce matin pour Kamakura, ville située à environ 1h au Sud Tokyo. Cette ancienne capitale du Japon (de 1185 à 1333) offre l’un des nombres de sites culturels les plus élevés du Japon. Pour notre part, nous avons visité 4 temples, tous différents mais chacun avec un attrait particulier.

Bien évidemment, nous nous y sommes rendus par le train, avec moins de complications que la veille bien que la journée ait mal commencé puisque la ligne que nous devions emprunter a été stoppée par un accident !!! Blandine s’est vue dans les pires heures des transports parisiens… Par contre, à l’inverse de Paris, les préposés de la gare nous ont immédiatement dirigés vers un autre train. Nous avons tout gagné car le train que nous avons emprunté était beaucoup plus rapide et direct…

Nos premiers pas dans la ville de Kamakura furent la traversée de Wakamiya-Oji, l’allée bordée de cerisiers (hélas nous avons une bonne semaine de retard et les cerisiers n’étaient plus en fleurs !) mais qu’importe, les azalées et autres fleurs colorées étaient du plus bel effet, ainsi que les lanternes qui la longent. Cette allée conduit directement au plus grand sanctuaire shintoïste de Kamakura, le Tsurugaoka Hachiman-Gü, construit en 1063. Ce sanctuaire agrémenté de sentiers et de bassins, est entrecoupé de ponts où nous avons pris plaisir à flâner.

Durant notre visite, nous avons remarqué un grand nombre de parents portant des bébés en habits de cérémonie. Après renseignement, nous avons appris que c’était le jour de la présentation des enfants au temple. Cette cérémonie s’appelle Miyamairi, elle intervient un mois après l’arrivée de l’enfant. Ses parents l’emmènent au temple shinto pour le présenter aux divinités et leur demander protection afin que leur enfant soit fort et soit heureux dans sa vie. Pour cela, il est revêtu d’ un kimono traditionnel décoré du blason familial. La couleur rouge est réservée aux filles tandis que le noir ou le bleu est pour les garçons.

DSC_0581

Au moment de repartir, nous avons été pris dans une foule dirigée par un service d’ordre musclé qui nous a demandé de nous mettre derrière des cordes sur un des côtés de l’allée centrale… Impossible donc de quitter le temple, mais nous ne savions pas ce qui allait se passer !
En fait, nous avons assisté sans le savoir au Yabusame, dans le cadre du Festival de Kamakura. Cette fête est destinée à faire renaître l’adresse des samouraïs de l’époque médiévale pour le tir à l’arc à cheval. Nous n’en avons vu que le défilé des guerriers, le temps nous étant compté !

DSC_603

Après nous être dégagés de la foule, nous nous sommes rendus au temple Kencho-Ji. C’est un temple zen bouddhiste fondé en 1249. C’est le plus vieux temple d’enseignement zen du Japon, encore en activité aujourd’hui. Nous y avons rencontré le Grand Maître, quel honneur, qui nous a demandé de poser avec lui et tout un groupe de personnages importants !!! Nous n’avons pas la photo où nous apparaissons à côté d’eux, mais nous avons quand même la photo du Grand Maître… Nous n’avons pas compris pourquoi nous nous sommes retrouvés sur cette photo, mais les accompagnateurs avaient l’air très euphorique, certainement après quelques verres de saké !!!! Nous avons réussi à leur fausser compagnie et avons continué tranquillement notre visite… Zen n’est pas un vain mot dans cet immense complexe composé de 10 temples principaux et de 10 petits temples annexes.

DSC_0645

Retour dans la ville où la foule, très hétéroclite, les costumes traditionnels côtoyant les jeunes les plus branchés, a considérablement ralenti notre marche… Et pourtant, nous avions encore beaucoup de choses à voir… Tout d’abord, le Daibutsu (Daibutsu veut dire grand bouddha), qui mesure 13,35m de haut et dont l’oreille ne mesure pas moins de 1m80 ! Achevée en 1252, la statue se situait jadis au centre d’un pavillon gigantesque, détruit par un tsunami en 1495. Elle se dresse aujourd’hui à l’extérieur. A part la statue, le temple ne présente pas d’intérêt majeur, la visite a donc été rapide.

DSC_0707

Nous avons repris notre courage à deux pieds pour nous rendre à un autre temple que nous avions programmé, le Hase-Dera. Peut-être est-ce notre préféré de la journée grâce à ses merveilleux jardins japonais : une féérie de couleurs ! Ce temple bouddhiste fut fondé en 736. Sur les murs des escaliers s’alignent des milliers de minuscules statues de Jizö (protecteur des voyageurs et des enfants morts avant terme). Ces statues ont été déposées ici par des femmes qui ont fait une fausse couche.

DSC_739

Après cette riche et fatigante journée, nous avons repris le train pour Tokyo où, comme d’habitude et à notre grand étonnement, les japonais semblent tellement fatigués qu’ils s’endorment profondément. Blandine, qui les a copiés, était tellement vaseuse à la sortie du train, qu’elle s’est engouffrée dans le premier métro venu (nous nous sommes retrouvés Pépère et moi tout seuls sur le quai….) et en plus, elle s’est trompée de direction !!!!! Nous avons pris le suivant, elle nous attendait (ouf), et nous n’avons plus eu qu’à retourner sur nos pas !!!

Pour les merveilleuses photos du jour, c’est ici.

 

Catégories : Japon | Étiquettes : | Poster un commentaire

3ème jour – Hakone

Samedi 19 avril

Nous avions changé nos plans pour avoir du beau temps pour aller à Hakone, l’endroit où l’on est censé voir le mieux le mont Fuji… Aujourd’hui semblait la journée propice, mais hélas, les aléas météorologiques ont fait que ce fut plutôt un fiasco !

Nous sommes partis de très bon matin pour aller prendre les différents moyens de transport pour nous y rendre. Après 3 changements de stations de métro (avec moult escaliers à monter et descendre, des centaines de mètres à marcher dans les couloirs) nous sommes arrivés à la gare de Shinjuku où les guides indiquaient le départ pour Hakone. Après bien des misères, nous avons enfin trouvé le filon (c’est que l’anglais n’est pas ici non plus une langue très pratiquée) ! Nous avons acheté un pass d’une journée qui nous donnait tous les transports gratuits. Il était prévu environ 1h30 de train pour arriver à Hakone mais comme nous n’avions pas réservé le rapide (déjà plein), nous avons pris une sorte de RER qui s’arrêtait à toutes les gares ! Moralité, nous avons mis plus de 4h pour aller de notre hôtel à notre destination finale (environ 100km) ! On ne peut pas dire cependant que c’est mal organisé car le parcours est bien fléché. Malgré tout, arrivés à Hakone, il faut prendre d’autres trains (de vrais tortillards, bondés, où au lieu des 15mn de trajet annoncés nous avons mis au moins ¾ d’heure) pour aller sur le bord du lac Ashi, d’où l’on peut normalement voir le mont Fuji… Ensuite, nous avons pris un long téléphérique d’où la vue aurait pu être splendide, hélas, le temps était tellement bouché que nous n’avons pas vu grand-chose et encore moins le Fuji !!!

Par contre du téléphérique, nous avons vu des sources de soufre et de nombreuses fumerolles. On sent bien que ce pays est très sismique (d’ailleurs nous avons ressenti hier un petit tremblement de terre !).

DSC_0637

Après le téléphérique, un bateau pirate nous attendait et nous a emmenés de l’autre côté du lac Ashi. S’il avait fait beau, cela aurait pu être superbe car encore pas mal de cerisiers sont en fleurs…

DSC_0639

La balade terminée, Blandine a repéré un bus qui nous ramenait directement à Odawara, la gare directe jusqu’à Tokyo ce qui nous a évité le tortillard que nous avions pris à l’aller… Ouf ! Malgré tout, nous avons vraiment eu l’impression de ne passer notre journée que dans les transports !!

A Odawara, après une pause cigarette dans un endroit dédié (on ne peut pas fumer n’importe où dans les rues au Japon), nous avons découvert une boulangerie française qui nous a mis l’eau à la bouche. Il faut dire que depuis hier soir, nous n’avions mangé que 3 carrés de chocolat !!! Du coup nous avons fait la razzia de pains au chocolat, croissants, viennoiseries et une superbe baguette… Comme nous nous trouvions dans un centre commercial de luxe, nous en avons profité pour acheter de quoi nous faire un repas dans notre chambre d’hôtel. De bonnes petites salades composées et une petite bière pour accompagner le tout. Vous pourrez voir que nous nous sommes régalés !

DSC_0657

Nous sommes très étonnés car nous rencontrons très souvent des femmes, même jeunes, en habits traditionnels et vous pourrez en voir prises à la sauvette dans le train.

Si vous cliquez ici, vous verrez le diaporama du jour qui commence par notre repas au restaurant chinois de l’hôtel hier soir ainsi que des vues de notre chambre et de celles du balcon.

Catégories : Japon | Étiquettes : | Poster un commentaire

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.