4ème jour – Kamakura

Dimanche 20 avril

 

JOYEUSES PÂQUES A VOUS TOUTES ET TOUS !

 

Les jours se suivent mais ne se ressemblent pas ! Nous nous sommes plongés aujourd’hui dans le Japon traditionnel, celui que l’on rêve de découvrir quand on feuillette les catalogues…

Départ de très bonne heure ce matin pour Kamakura, ville située à environ 1h au Sud Tokyo. Cette ancienne capitale du Japon (de 1185 à 1333) offre l’un des nombres de sites culturels les plus élevés du Japon. Pour notre part, nous avons visité 4 temples, tous différents mais chacun avec un attrait particulier.

Bien évidemment, nous nous y sommes rendus par le train, avec moins de complications que la veille bien que la journée ait mal commencé puisque la ligne que nous devions emprunter a été stoppée par un accident !!! Blandine s’est vue dans les pires heures des transports parisiens… Par contre, à l’inverse de Paris, les préposés de la gare nous ont immédiatement dirigés vers un autre train. Nous avons tout gagné car le train que nous avons emprunté était beaucoup plus rapide et direct…

Nos premiers pas dans la ville de Kamakura furent la traversée de Wakamiya-Oji, l’allée bordée de cerisiers (hélas nous avons une bonne semaine de retard et les cerisiers n’étaient plus en fleurs !) mais qu’importe, les azalées et autres fleurs colorées étaient du plus bel effet, ainsi que les lanternes qui la longent. Cette allée conduit directement au plus grand sanctuaire shintoïste de Kamakura, le Tsurugaoka Hachiman-Gü, construit en 1063. Ce sanctuaire agrémenté de sentiers et de bassins, est entrecoupé de ponts où nous avons pris plaisir à flâner.

Durant notre visite, nous avons remarqué un grand nombre de parents portant des bébés en habits de cérémonie. Après renseignement, nous avons appris que c’était le jour de la présentation des enfants au temple. Cette cérémonie s’appelle Miyamairi, elle intervient un mois après l’arrivée de l’enfant. Ses parents l’emmènent au temple shinto pour le présenter aux divinités et leur demander protection afin que leur enfant soit fort et soit heureux dans sa vie. Pour cela, il est revêtu d’ un kimono traditionnel décoré du blason familial. La couleur rouge est réservée aux filles tandis que le noir ou le bleu est pour les garçons.

DSC_0581

Au moment de repartir, nous avons été pris dans une foule dirigée par un service d’ordre musclé qui nous a demandé de nous mettre derrière des cordes sur un des côtés de l’allée centrale… Impossible donc de quitter le temple, mais nous ne savions pas ce qui allait se passer !
En fait, nous avons assisté sans le savoir au Yabusame, dans le cadre du Festival de Kamakura. Cette fête est destinée à faire renaître l’adresse des samouraïs de l’époque médiévale pour le tir à l’arc à cheval. Nous n’en avons vu que le défilé des guerriers, le temps nous étant compté !

DSC_603

Après nous être dégagés de la foule, nous nous sommes rendus au temple Kencho-Ji. C’est un temple zen bouddhiste fondé en 1249. C’est le plus vieux temple d’enseignement zen du Japon, encore en activité aujourd’hui. Nous y avons rencontré le Grand Maître, quel honneur, qui nous a demandé de poser avec lui et tout un groupe de personnages importants !!! Nous n’avons pas la photo où nous apparaissons à côté d’eux, mais nous avons quand même la photo du Grand Maître… Nous n’avons pas compris pourquoi nous nous sommes retrouvés sur cette photo, mais les accompagnateurs avaient l’air très euphorique, certainement après quelques verres de saké !!!! Nous avons réussi à leur fausser compagnie et avons continué tranquillement notre visite… Zen n’est pas un vain mot dans cet immense complexe composé de 10 temples principaux et de 10 petits temples annexes.

DSC_0645

Retour dans la ville où la foule, très hétéroclite, les costumes traditionnels côtoyant les jeunes les plus branchés, a considérablement ralenti notre marche… Et pourtant, nous avions encore beaucoup de choses à voir… Tout d’abord, le Daibutsu (Daibutsu veut dire grand bouddha), qui mesure 13,35m de haut et dont l’oreille ne mesure pas moins de 1m80 ! Achevée en 1252, la statue se situait jadis au centre d’un pavillon gigantesque, détruit par un tsunami en 1495. Elle se dresse aujourd’hui à l’extérieur. A part la statue, le temple ne présente pas d’intérêt majeur, la visite a donc été rapide.

DSC_0707

Nous avons repris notre courage à deux pieds pour nous rendre à un autre temple que nous avions programmé, le Hase-Dera. Peut-être est-ce notre préféré de la journée grâce à ses merveilleux jardins japonais : une féérie de couleurs ! Ce temple bouddhiste fut fondé en 736. Sur les murs des escaliers s’alignent des milliers de minuscules statues de Jizö (protecteur des voyageurs et des enfants morts avant terme). Ces statues ont été déposées ici par des femmes qui ont fait une fausse couche.

DSC_739

Après cette riche et fatigante journée, nous avons repris le train pour Tokyo où, comme d’habitude et à notre grand étonnement, les japonais semblent tellement fatigués qu’ils s’endorment profondément. Blandine, qui les a copiés, était tellement vaseuse à la sortie du train, qu’elle s’est engouffrée dans le premier métro venu (nous nous sommes retrouvés Pépère et moi tout seuls sur le quai….) et en plus, elle s’est trompée de direction !!!!! Nous avons pris le suivant, elle nous attendait (ouf), et nous n’avons plus eu qu’à retourner sur nos pas !!!

Pour les merveilleuses photos du jour, c’est ici.

 

Catégories : Japon | Étiquettes : | Poster un commentaire

Navigation des articles

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.