Articles tagués : Les Parcs Nationaux

2ème jour aux Everglades

Vendredi 15 janvier 2016

Pour nous qui détestons la pluie, nous avons été servis aujourd’hui !!! Dès le départ de Florida City, la pluie tombait sans discontinuer et l’on se demandait bien ce que nous allions pouvoir faire avec un temps pareil… Mais c’est sans compter sur notre ténacité et, parés de nos pantalons de KWay, nos ponchos et nos casquettes (eh oui, indispensables les casquettes pour empêcher les gouttes de se déposer sur nos lunettes et par la même occasion nous rendre quasi aveugles… idée géniale de Blandine que je vous recommande chaudement !), nous sommes partis pour une balade à Shark Valley, un autre endroit d’intérêt dans les Everglades.

DSC_0309

Finalement, nous nous sommes bien amusés et nous avons vu pas mal de choses intéressantes, particulièrement une maman alligator avec ses petits sur le dos !!! Génial… Des oiseaux aussi bien sûr, mais surtout des alligators. Il y en a un qui a traversé le chemin devant nous et mes deux intrépides ont posé tout à côté de lui… Je n’ai pas été en reste dans la témérité puisque je m’en suis approchée au plus près pour lui tirer le portrait de face ! Il a de jolies petites quenottes, je vous assure.

DSC_0317-1

Nous avons pique-niqué sur des bancs, à l’abri à côté du visitor center et comme la pluie redoublait de violence, nous avons décidé de rejoindre Everglades City où nous avons notre hôtel. Ce fut cauchemardesque tant il pleuvait, les essuie-glaces étaient à plein régime et l’on n’y voyait strictement rien… il a presque fallu s’arrêter. Incroyable !

Il faut de temps en temps s’occuper de la logistique, ce que nous avons fait en arrivant et nous sommes partis faire nos courses dans un supermarché qui n’avait de supermarché que le nom !!! Nous avons eu bien du mal à trouver de quoi nous alimenter ce soir, mais ça devrait quand même aller (de toute façon, vous avez pu remarquer que nous avons de la réserve…). Après nous être acquittés de toutes ces basses besognes, nous nous sommes aperçus avec grand bonheur que quelques trouées de ciel bleu commençaient à apparaître et nous sommes repartis faire un petit tour pour repérer où nous devons nous rendre demain matin pour notre Bird Watching… Nous avons trouvé sans problème (nous t’avons fait la photo Ben pour que tu voies) et nous avons très bon espoir d’avoir du beau temps demain matin… Croisons encore les doigts !

DSC_0873

Demain, après le bird watching, nous reprendrons la route pour Sarasota sur la côte ouest de la Floride. Nous allons entamer notre remontée vers la Louisiane.

Le diaporama est visible en cliquant ici.

Publicités
Catégories : USA 2016 | Étiquettes : , , | Un commentaire

Premier jour aux Everglades

Jeudi 14 janvier 2016

Je pense que nous allons un peu changer votre vision des Everglades… Tous les reportages TV nous montrent un parcours en « Airboat », ces bateaux avec une grosse hélice qui vous mène à 100 à l’heure au milieu des herbes folles sous un soleil de plomb ! Eh bien nous, nous allons vous les montrer sous une pluie fine et discontinue, à pied ! Mais je vous assure que nous avons beaucoup aimé notre façon de voir les choses.

DSC_0295

Nous avons franchi la porte du parc de bonne heure et la foule n’était pas au rendez-vous… Vu le temps, cela ne nous a pas vraiment étonné ! L’entrée est payante, bien sûr, mais à un prix tout à fait correct (comme lors de notre précédent séjour) : 20 € pour la voiture (quel que soit le nombre de personnes à l’intérieur) et cela pour une durée de 7 jours. Comme lors de notre premier séjour aux Etats-Unis, nous sommes assez bluffés par l’organisation et l’entretien parfaits des parcs nationaux… Celui-ci ne déroge pas à la règle et nous avons pu faire de multiples « trails », entendez par là des sentiers pédestres, qui nous ont tous beaucoup plu car très différents les uns des autres au niveau de la végétation et de la faune.

Nous avons vu de magnifiques oiseaux (imaginez notre fébrilité, nous avons encore frôlé l’infarctus ornithologique !), des alligators, des lamantins…enfin, bref, on s’est régalé. Hélas, il a fait un temps minable et il a plu presque toute la journée, fort heureusement en pluie fine, ce qui nous a permis de pouvoir quand même nous éclater avec les photos.

DSC_0184

Nous avions prévu d’aller jusqu’à Flamingo, le bout Sud des Everglades et, bien sûr, nous avons tenu notre objectif. Nous y sommes arrivés vers midi et nous avons eu la grande joie de voir, pour la première fois de notre vie des lamantins. Vous allez voir comme ils sont rigolos avec leurs grosses narines qui sortent de l’eau (en fait, on ne voit pratiquement que ça quand ils viennent respirer et aussi éventuellement leur queue)… L’eau était malheureusement très boueuse (d’où l’état lamentable de ces pauvres bêtes, qui, ceci dit, ont l’air d’adorer ça !) mais notre Blandine, au péril de sa vie, a tenté de faire un essai de GoPro plongée dans l’eau (vous verrez comme elle risquait un basculement fatal dans cette eau glauque pour plonger sa caméra face aux lamantins) hélas pour un résultat complètement nul puisque l’on ne voit que de la boue !!! Inutile de vous dire que nous ne vous présenterons pas ce morceau de film ! Par contre, vu que tout marche bien et que la caméra est vraiment bien étanche, nous espérons beaucoup être en mesure de vous montrer des lamantins quand nous seront à Crystal River…. Ce sera pour plus tard !

DSC_0204

Nous avons eu ensuite la riche idée de faire une balade en bateau dans la baie parce que l’on était censé voir des dauphins, beaucoup d’oiseaux et même éventuellement des requins… En fait, on s’est gelé et ennuyé pendant une heure et demi et cela pour un prix modique de 112$ !!! C’était moche et on n’a rien vu mais bon, tant pis, on a essayé !

Ensuite, notre moral n’étant pas atteint, nous sommes repartis pour nos petites balades, sous la pluie bien sûr, mais beaucoup plus enrichissante. Vous verrez comme la végétation est changeante entre les forêts de cyprès nains (tout blancs), les marécages envahis par l’herbe, les forêts luxuriantes (avec beaucoup d’acajous) enfin tout un écosystème unique en son genre.

DSC_0244

Vous allez constater que la Floride peut se visiter autrement qu’en maillot de bain sur les plages ou avec des oreilles de Mickey à Orlando !!! Nous avons fait notre choix….

Demain, nous devons continuer notre découverte des Everglades, partie Nord… A priori, le temps, loin de s’améliorer, devrait être encore pire (d’ailleurs, à l’heure où je vous écris, il pleut des cordes !!!).

Nous croisons les doigts (et vous demandons d’en faire autant), nous mettons nos chaussures à l’envers en espérant qu’après-demain, nous aurons enfin du beau temps car le cadeau de Noël de Bénédicte et Max est un « Bird Watching » de 2 heures dans les Everglades….

En attendant l’arrivée du beau temps, regardez les photos du jour en cliquant ici.

Catégories : USA 2016 | Étiquettes : , , | 4 Commentaires

De Geraldine au Mont Cook

Jeudi 27 février

Direction Mont Cook… Nous sommes partis de Geraldine ce matin de bonne heure et de bonne humeur, comme d’habitude ! Et comme d’habitude, depuis que nous sommes en Nouvelle-Zélande, nous avons suivi une route de toute beauté. Nous nous sommes arrêtés dans un village, Fairlie, pour prendre un petit-déjeuner à 11h00 du matin qui s’est tranformé en repas : une bonne omelette bien remplie de fromage et champignons… c’était délicieux.

La route, comme je vous l’ai dit était très belle, nous avons longé un premier lac, le Tekapo où la vue était déjà superbe, puis le lac Pukaki où nous avons une vue sur toute la chaîne du Mont Cook… sublime d’autant que nous avons eu la chance d’avoir du ciel bleu et le soleil qui illuminait le mythique Mont Cook ! Ce lac est très grand et surtout très long, nous l’avons longé pendant une cinquantaine de km pour arriver au Mt Cook. Nous nous sommes dit qu’il ne faudrait pas trop tarder si nous voulions trouver un endroit où dormir, pensant que c’était Chamonix ! Nous avons donc continué notre route jusqu’au Mont Cook, mais pas de village ni d’hôtel  jusqu’au moment où nous sommes arrivés au pied de la montagne. Là, un minuscule village avec seulement quelques hôtels (3 ou 4) et nous nous sommes félicités d’être arrivés de bonne heure (il était à peu près 14h00). Évidemment, nous ne nous sommes pas dirigés vers le « backpackers » du coin mais nous avons trouvé un motel luxe (un peu cher peut-être – 120 euros la nuit – mais super bien…). Ouf, nous ne dormirons pas dans la voiture ce soir !!!

DSC_0628 (Copier)

Du coup, il était encore très tôt et nous avons pu partir en balade pour visiter un peu mieux les alentours. En fait, nous avons fait deux randonnées, l’une d’un peu plus d’une heure que je qualifierai d’assez facile (mais mes vieux os me font un peu ( !) souffrir en ce moment) qui nous a conduit à un point de vue sur le Mont Cook assez sympa, d’autant que nous y avons découvert une flore assez spéciale, vous verrez.

DSC_0697 (Copier)

La deuxième balade nous a conduite à un point de vue sur le glacier Tasman, et là, c’était un peu plus dur puisque le dénivelé était de plus de 100m sur une distance très courte ! Il nous a fallu escalader des rochers en fin de parcours et je peux vous dire que Mémère en a un peu bavé, mais bon, la récompense était là : la vue sur le glacier était imprenable et quand on sait que ce glacier recule de plusieurs centaines de mètres pas an (en 2027, il devrait avoir reculé de 20 km !!!), nous nous sentons privilégiés d’avoir la chance de voir ça… Bien sûr, la surface du glacier, vous verrez, est décevante puisqu’elle est noire de roches et de terre provenant de la moraine et qu’à côté, par exemple, du Perito Moreno qui est si blanc, ce n’est pas très esthétique, mais quand même c’est un beau spectacle (surtout après en avoir bavé pour monter !!!).

DSC_0727 (Copier)

Ce qui nous étonne beaucoup finalement, c’est le peu de monde qu’il y a ici (nous qui nous attendions comme je vous l’ai dit à un Chamonix 2) et le peu de développement en infrastructure touristique… Il n’y a pratiquement rien à part quelques hôtels, pas de supérette, simplement un petit rayon épicerie dans le hall d’un des plus grands hôtels… 2 restaurants en tout et pour tout, et pratiquement personne ! Etonnant pour un lieu que tous les néo-zélandais vous recommandent de visiter !

Nous avons eu une chance inouïe de voir ça sous un ciel relativement bleu, les nuages s’amoncelant à la vitesse grand V en toute fin d’après-midi, il est d’ailleurs prévu de la pluie pour demain… Pas de problème pour nous qui reprendrons la route pour d’autres horizons…

En attendant la suite, si vous avez envie de partager notre journée, c’est par ici.

Catégories : Nouvelle-Zélande | Étiquettes : , , | Poster un commentaire

En route pour les lacs (2)

Samedi 11 et Dimanche 12 janvier

Je peux vous dire que ce n’est pas toujours coton de faire le tour du monde !!! Hier par exemple, nous avons pris la route, ou plutôt « l’autoroute » (enfin, si vous considérez une autoroute avec votre entrée de maison donnant directement dessus ! – ceci dit, vous payez quand même un bon peu pour la prendre…) pour rejoindre un endroit que nous avions envie de visiter avant d’arriver dans la région des lacs. Cela s’appelle la Laguna del Laja et nous avons essayé de nous en approcher le plus possible pour être à pied d’œuvre ce matin. Hélas, les petites villes assez proches n’avaient pas d’hôtel et nous avons donc pas mal tourné pour nous retrouver finalement dans une plus grosse ville, Los Angeles (ça ne s’invente pas !) située à 90Km de notre laguna ! Après quelques recherches, nous avons enfin trouvé un havre pour la nuit (et même 2 nuits) mais un peu fatigués après tous ces tours et détours et qui plus est, avec notre besace photos vide ! Voilà pourquoi vous n’avez rien eu à lire aujourd’hui…

Nous sommes partis ce matin de bonne heure pour notre Parc National, au pied du volcan Antuco (2985m dont la dernière éruption aurait eu lieu en 1853 – ce qui nous étonne quelque peu en voyant les énormes coulées de lave non encore envahies par la végétation !). Nous y avons passé un excellent moment et avons fait une très belle balade à pied qui nous a pris plus de 2h1/2 sous un soleil de plomb. Evidemment, le terrain n’était pas spécialement plat et si à l’aller nous avons fait une bonne descente dans un terrain de scories bien glissantes, je ne vous raconte pas la même montée au retour (après nos heures de marche), sous une chaleur accablante ! On avait l’impression de monter une dune de sable : j’avance d’un pas, je recule de deux ! Bref, c’était très beau mais c’était fatiguant. Je ne vous détaille pas ce que nous avons pu voir dans ce parc, vous pourrez apprécier vous-même en regardant les photos ! Tout ce que je peux vous dire, c’est que c’était très beau et que nous ne regrettons pas notre journée.

DSC_0146

Par contre, comme je vous le disais au début de ce billet, c’est pas toujours coton de faire le tour du monde !!! Nous sommes dimanche et par ici, c’est plutôt mort ce jour- là… total, nous avons à nouveau galéré pour trouver un restaurant, malgré notre fatigue nous avons parcouru pas mal de rues, sans succès hélas. Tout était fermé et nous avons bien cru que nous dormirions le ventre vide (nous n’avions rien mangé depuis le petit déjeuner !). Heureusement, les gens de l’hôtel ont été très sympa et nous ont préparé un bon steak avec une salade de tomates et d’avocats… Ouf !

Toutes ces petites histoires nous ont fait perdre beaucoup de temps et je n’ai pu me mettre au blog que très tard… Je dois vous dire que je suis un peu sur les rotules et que je vais terminer mon baratin par la formule désormais consacrée… Pour voir les photos du jour (qui sont belles !) cliquez ici.

Catégories : CHILI | Étiquettes : , | Poster un commentaire

Yosemite Park – 2ème jour

Vendredi 9 août

Vous avez bouffé des rochers, aujourd’hui vous allez bouffer des arbres !!!! Nous sommes rentrés par la porte sud de Yosemite car nous avons vu qu’il y avait une grande forêt de sequoias géants tout au sud du parc, Mariposa Grove… C’est une pure merveille et nous nous sommes régalés.

Partis de bonne heure de l’hôtel à Mariposa, nous sommes arrivés sur place juste pour le départ d’un bus qui conduit au cœur névralgique de cette forêt. On peut parfois y accéder avec sa propre voiture mais dès qu’il y a affluence, les rangers ferment la route et les « shuttles » (les navettes gratuites) sont un passage obligé (et nous, benêts que nous sommes, pensions y aller à pied – plus d’un quart d’heure de bus quand même et en pleine montée car nous sommes en montagne !).

De là, vous avez le choix entre une journée de marche si vous voulez voir le maximum ou un « tram » (enfin un camion qui tire des wagonnets) qui coûte la bagatelle de 25$ (enfin, pour les seniors comme nous… quand je vous dis qu’il y a des avantages à être vieux, ce n’est pas des balivernes !). Bref, nous avons choisi cette dernière solution et nous ne l’avons pas regrettée 2 secondes car non seulement nous avons visité tous les recoins de cette forêt mais en plus nous avions à notre disposition un audio guide en français des plus intéressant !

Tout d’abord, pour vous donner une idée, regardez ces photos : dans les ronds rouges, c’est nous…

DSC_0302 DSC_0303

Ce que nous avons appris au cours de cette balade, c’est tout d’abord que ces arbres sont les organismes vivants les plus grands au monde. Le plus grand de cette forêt, le Mariposa ci-dessous, mesure la bagatelle de 86m de haut et 23m de diamètre… (les autres sont à peine plus petits).

DSC_0343 DSC_343-1

Ci-dessous, vous avez l’arbre « pince à linge ». L’ouverture, faite par un incendie, mesure 20m de haut et 5m de large (une camionnette y passe aisément).

DSC_0333

Ces arbres peuvent atteindre l’âge canonique de 4000 ans, mais dans cette forêt, la plupart flirtent avec les 2000 ans ! Il faut savoir qu’il leur faut 800 ans pour atteindre l’âge adulte et qu’ils ne meurent jamais de vieillesse : ils sont soit arrachés par des grosses tempêtes, par le poids de la neige et aussi, parfois, par le feu si celui-ci est vraiment trop intense… et cela touche surtout les jeunes arbres. Vous verrez d’ailleurs des séquelles de feu sur leur tronc (des endroits noirs), mais sans incidence pour eux. Contrairement aux autres arbres, le centre vivant n’est pas le cœur de l’arbre mais l’écorce et l’aubier… Vraiment, ce sont des arbres à part, et tellement beaux.

Celui-ci s’appelle Grizzly Giant, un des plus populaire du parc. Ses branches ont un diamètre de 2m… Il a entre 1900 et 2400 ans !!!!

DSC_0392 DSC_0393

Vous aurez, j’espère un petit aperçu de cette forêt qui nous a vraiment enchantés.

Nous avons ensuite repris la route, direction Yosemite Valley. C’est très beau, la route est très escarpée (bien que ce ne soit pas la même route qu’hier, c’est une parallèle et nous y avons vu un peu les mêmes points de vue, à savoir le demi-dôme, cette montagne fendue en deux) mais la vallée, bien que très belle, n’a pas à nos yeux un intérêt majeur et de plus elle est surpeuplée…

Encore quelques jolies fleurs, des cerfs et un beau lac, Don Pedro Lake avant d’arriver à notre étape, Sonora.

Ce soir, nous sommes allés dîner dans un resto bruyant mais sympathique et en bonne américaine, n’ayant pu finir la pizza (commandée petite mais en fait énorme !), j’ai rapporté mon « bag » que nous pourrons manger en en-cas demain midi…. Il n’y a pas de petites économies !!!!

Demain, nous n’avons encore aucune idée de ce que nous allons faire ! Trop tôt pour descendre sur San Francisco, on se demande si l’on ne va pas retourner du côté de Mammoth Lake qui nous a beaucoup plu et où il y a un vrai village « fantôme » à visiter…. A voir !

PS : dans le diaporama, à chaque arbre ayant son nom sur une pancarte, la photo suivante est celle du même arbre. Hélas, vu la hauteur de ces arbres, il est pratiquement impossible de les photographier en entier !!!

Comme vous pourrez, hélas, le constater, si nous avons vu beaucoup d’arbres, nous n’avons toujours pas vu le moindre ours… Ils sont vraiment aux abonnés absents !

Pour voir nos beaux sequoias et le reste, c’est par ici.

Catégories : USA, Yosemite | Étiquettes : | Poster un commentaire

Yosemite Park – 1er jour

Jeudi 8 août

Bredouilles et encore bredouilles !!!! On en a marre…. Ah oui, bredouilles de quoi allez-vous me demander ? D’ours bien sûr ! On nourrissait de grands espoirs pour Yosemite et rien de rien… Nous avions rencontré de charmants français au Lac Powell (on vous en avait parlé à l’époque… oui, ça fait déjà un petit bout de temps !) et eux en avaient vus, même qu’ils nous avaient montré les photos… Au passage, un amical coucou à vous car peut-être avez-vous commencé à nous suivre sur le blog !

 Heureusement, demain on retourne là-bas, cette fois pour visiter la vallée. On croise les doigts… Hormis cette petite déception, il faut quand même avouer que nous avons passé une excellente journée dans un décor grandiose (une fois de plus, décidément, l’Amérique !!!). Nous avons cheminé au milieu de forêts de sequoias aux troncs rouges et immenses… Je vous ai d’ailleurs fait un rapproché d’écorce, vous verrez, c’est vraiment beau. Et puis, nous étions en montagne et nous avons souvent été à plus de 3000m au-dessus des poissons ! Plus dur pour se déplacer mais quel bol d’air pur et vivifiant ! Cela nous a bien changé par rapport aux autres parcs que nous avons déjà visités, par contre, c’est sans doute moins spectaculaire au niveau des photos. Il y a aussi beaucoup de lacs aux teintes changeantes et puis de très jolis parterres de fleurs aux multiples couleurs… Un régal pour les yeux.

Bien sûr, nous n’avons pas vu de nounours mais en revanche, j’ai réussi à vous prendre un très bel oiseau bleu dont je ne sais pas le nom, et  j’étais très heureuse car nous étions vraiment en manque : depuis que nous parcourons les « States », nous n’en n’avons pas vu beaucoup et des beaux encore moins…

DSC_0248

Ce soir, nous dormons à Mariposa, une petite ville située à une soixantaine de km de l’entrée ouest du parc (nous n’avons pas trouvé plus près) et demain, nous repartons pour faire la partie basse du parc, dans la vallée… Peut-être que c’est là qu’ils sont, les ours !!!

J’ai oublié de vous dire que nous avions rencontré d’autres français (de Guadeloupe) à notre étape dans la Death Valley, avec qui nous avons discuté un moment et eux aussi ont souhaité nous suivre sur notre blog à leur retour de vacances… Nous les saluons bien amicalement.

En attendant les photos de demain, vous pouvez regarder celles du jour en cliquant ici.

Catégories : USA, Yosemite | Étiquettes : | Poster un commentaire

Death Valley

Mardi 6 août

C’est avec du retard que vous lirez cet article… Comme je vous le dis plus bas, nous étions hier soir au plein milieu du désert et donc, pas de connexion internet (et non, pas une grève sur le tas de ma part comme le suggère Roger !!!). Tu vois Blan, ce n’est pas non plus le manque de temps, tout était prêt mais impossible d’avoir la wifi. Donc, normalement, aujourd’hui vous en aurez 2 (des articles) et donc de quoi lire !

Je vous écris ce soir de la terrasse du restaurant de l’hôtel et il fait encore une chaleur torride (vraiment, il en faut du courage pour vous tenir informés au jour le jour !!!). Nous avons atteint aujourd’hui des températures excessives (jusqu’à 48°) !

Mais revenons au commencement, c’est-à-dire à ce matin… Nous avons quitté notre hôtel/casino après un bon petit déjeuner en passant, bien sûr, par les salles de jeux déjà investies par nos vieux… dont plus d’un sont en fauteuil roulant !!! Mais je n’ai pas eu l’indécence de les prendre en photo…

Après une cinquantaine de km, nous avons pénétré dans cette vallée maudite, appelée certainement à juste titre la vallée de la mort et croyez-moi, il y a de quoi mourir ici… La chaleur est torride et comme nous avons fait quelques balades (dont une bonne grimpette) sous plus de 43°, il faut tenir le coup. Mais rassurez-vous, nous prenons soin de nous et faisons les choses raisonnablement et nous avons ingurgité plusieurs litres d’eau aujourd’hui !

Dur ou pas, c’est un paysage magnifique que nous avons découvert et que nous espérons vous faire partager (en espérant que l’internet sera assez costaud pour que je vous envoie tout cela ce soir, car ici, on est ravitaillé par les corbeaux !!). Bien sûr, c’est le désert complet mais avec des couleurs éblouissantes et puis tellement de changement de paysages : de la montagne à la vallée en passant par des dunes de sables, bref, de quoi nous combler…

Juste une anecdote, nous savions que les prototypes de voitures sont essayés ici et nous pouvons vous le confirmer car nous avons suivi dans une descente vertigineuse une voiture camouflée qui faisait, manifestement, des essais de freins…

Notre hôtel est situé en plein milieu de ce désert mais vous verrez que c’est plutôt sympa et nous avons un serveur « cow boy » adorable… Que demande le peuple ! L’envers de la médaille c’est que nous n’avons pas de clim, tout juste un ventilateur de plafond qui brasse un air brûlant et je me demande comment je vais passer la nuit, moi qui ait toujours trop chaud. J’espère que la température va enfin tomber un peu mais pour l’instant, il fait bien nuit mais toujours bien chaud (sûrement plus de 35° et il est 9h30…)

Pour voir nos (belles) photos, c’est ici.

Catégories : Death Valley, USA | Étiquettes : , | Poster un commentaire

Le Grand Canyon du Colorado

Mardi 30 juillet

Longue journée qui s’achève ! Nous sommes épuisés ce soir et malgré notre bonne volonté, je crois que vous ne verrez pas le compte rendu au saut du lit comme certains ont l’habitude de le faire… Je vois qu’il est déjà 7h10 du matin chez vous et nous venons tout juste de terminer la préparation des photos.

Journée riche en impressions en tout genre… Quels mots choisir pour vous faire vivre ce que nous avons ressenti (et qui est, je tiens à le préciser, notre sentiment personnel). Tout d’abord, 120km nous séparent du parc, sur une route très boisée au départ et un peu plus désertique sur la fin. Nous pénétrons dans l’enceinte du parc en n’ayant aucune idée de ce qui nous attend, si ce n’est que nous allons voir quelque chose de grandiose… Et grandiose, on ne peut le nier, ça l’est ! C’est à la taille américaine, grand, tellement grand que c’en est trop ! Ce canyon est tellement large, à l’endroit où l’on peut l’admirer en premier (13km de large !), que l’on n’a même plus l’impression d’un canyon. Et, est-ce la saison, ce jour précis, nous ne le savons pas, mais nous avons été déçu par la luminosité qui écrase absolument tout et qui  l’enveloppe d’une  espèce de brume. Difficile de faire de belles photos dans ces conditions. Nous nous sommes donc décidés à faire la route qui mène jusqu’à Desert View, le dernier point de vue à une cinquantaine de km de là et revenir ensuite à notre point de départ, espérant que la fin d’après-midi offrirait de meilleures conditions. Nous nous sommes arrêtés à tous les points de vue intermédiaires, crapahutant dans la rocaille jusqu’au bord des précipices pour essayer de vous avoir les plus belles photos possibles,  mais hélas, ça ne s’améliorait pas vraiment.

La fin d’après-midi a quand même été plus agréable au niveau de la luminosité, ce qui fait que les détails étaient plus visibles parce qu’un peu plus contrastés. Dire que ce n’est pas un décor fantastique serait mentir mais nous n’en sommes pas revenus envoutés ! Vous allez peut-être penser que nous sommes des blasés, tant pis, nous vous donnons notre ressenti… Et puis, il est vrai que nous avons déjà pas mal roulé notre bosse et qu’en matière de canyon, nous en avons déjà vu un qui nous a vraiment envouté : c’est le Fish River Canyon en Namibie (2ème plus grand au monde après le Grand Canyon), et je pense qu’il y en a deux qui ne me contrediront pas, n’est-ce pas Roselyne et Blandine… Les conditions n’étaient pas les mêmes non plus, nous étions une petite dizaine, seuls pour admirer cette petite merveille (avec une petite coupette de champagne pour accompagner tout ça) alors qu’ici, évidemment, c’était la foule (bien sûr, en plein mois de juillet, on ne peut pas demander la lune, nous ne sommes pas seuls au monde). Bref, en deux mots, ce n’est pas l’endroit que nous avons préféré aux US jusqu’ici Pépère et moi, mais c’est tout de même impressionnant.

Les photos retranscrivent ce que nous avons effectivement vu, mais nous ne les trouvons pas extraordinaires… Vous verrez quand même un petit écureuil (l’animal que nous croisons le plus souvent par ici), un enfant que l’on pourrait aussi assimiler à un petit animal puisqu’il est tenu en laisse (et pas du tout content de l’être) et un autre vrai animal qui s’appelle en anglais « mule deer » (il faudra que j’essaie de trouver la traduction en français, mais pas ce soir…) et qui nous montre son joli postérieur !

Nous avons quand même parcouru plus de 350km en voiture et quelques km à pied, pas étonnant que nous soyons fourbus ce soir !

Demain, nous n’avons pas encore vraiment établi de programme. Je crois que Pépère veut faire un bout de route 66 et d’aller beaucoup plus avant vers le canyon pour le voir d’un autre endroit… On verra ! On ne sait pas non plus où l’on fera étape !

Pour voir les photos du jour, c’est ici.

Catégories : Grand Canyon du Colorado, USA | Étiquettes : | 2 Commentaires

Bryce Canyon (2)

Dimanche 28 juillet

Ce soir, j’ai tout raté ! Je n’ai pas pris mon appareil photo pour aller dîner dans le restaurant de l’hôtel et j’aurais pu vous montrer l’Amérique profonde… Soirée Karaoké (remarquez, hier c’était pareil, mais ce soir, c’était le clou !), avec le même DJ qu’hier d’ailleurs, qui chante faux comme ce n’est pas possible et qui ce soir, était encore plus bourré qu’hier, c’est pas peu dire (on a cru pendant un moment qu’il allait s’écrouler en emportant sa table de mixage dans la foulée). On a l’impression, avec Pépère, que tous les paumés du coin se donnent rendez-vous ici les soirs de karaoké, et ce soir un trio composé de deux blondasses et d’un cow-boy sorti tout droit du corral avoisinant, ont tenu la vedette. Ivres de bières qu’ils s’enfilent les unes après les autres tout en chantant, faux évidemment, ils se prennent pour des vedettes… navrant ! Mais vu le coin perdu, et ce qu’il doit y avoir à faire pour des jeunes, on pourrait presque comprendre. Bref, cela aurait quand même valu quelques photos !

Aujourd’hui, nous nous sommes levés avec un brouillard à couper au couteau ! Finalement, ça s’est levé et nous avons pu retourner à Bryce Canyon pour voir ce que nous n’avions pas visité hier. Et c’était tout aussi féérique ! Nous avons fait une belle balade à pied mais hélas, l’orage est arrivé, encore plus tôt que d’habitude et nous avons dû reprendre la voiture. Nous avons essayé de chercher d’autres points d’intérêt : nous sommes allés jusqu’à Tropic, une petite ville située à l’opposé de Panguitch par rapport au Parc de Bryce mais il y a environ 10 maisons, 5 lodges et c’est tout ! On a battu la campagne pour essayer de dénicher l’animal rare, mais rien, désespérément vide ! Donc, qu’est-ce que vous aurez à vous mettre sous la dent : des roches, des pierres et encore des roches…  Non, quand même 2 jolis petits écureuils et quelques fleurs ! Les 12 premières photos (après le petit écureuil) ont été faites dans le Red Canyon qui se trouve non loin de notre lodge et qui, comme son nom l’indique, est vraiment rouge.

Il est vrai que nous avons trouvé le Bryce Canyon absolument merveilleux, et l’on s’est encore gavé de belles images ce matin, mais à force, pour ceux qui regardent les photos, cela doit devenir ennuyant ! Désolée… Nous-mêmes avons un peu hâte de quitter ces paysages qui, bien que splendides, commencent à nous lasser…

Demain, nous partons pour le Grand Canyon et ensuite, Las Vegas, ça va nous changer un peu…

Les photos, c’est ici.

Catégories : Bryce Canyon, USA | Étiquettes : | Un commentaire

Bryce Canyon (1)

Samedi 27 juillet

Eh bien ce soir, les enfants, on se caille !!!! Il doit faire aux alentours de 15° tout à peine…  Les jours se suivent et ne se ressemblent pas.

Petit retour en arrière : hier soir nous avons dîné dans le restaurant du lodge et nous avions de la musique « on live ». C’était pas mal, un seul musicien mais qui se débrouillait plutôt bien avec ses instruments pour nous jouer essentiellement du blues…

DSC_0172

 

Mais l’essentiel c’est passé aujourd’hui puisque nous sommes partis de bonne heure ce matin à la découverte du magnifique parc de Bryce Canyon. C’était le but de l’étape me direz-vous … Pour vous mettre l’eau à la bouche, sachez que Bryce Canyon a été élu le plus beau des parcs américains, et ce n’est pas nous qui contredirons cette distinction ! C’est magique.

Une seule route traverse le parc sur toute sa longueur, elle fait une trentaine de km et de multiples points de vue permettent d’admirer ces formations géologiques si spéciales. Plusieurs amphithéâtres naturels y sont creusés par l’érosion. Le plus grand d’entre eux, Bryce Canyon, mesure près de 20 km de long sur 5 km de large, pour une profondeur maximale d’environ 250 m. Et quand on arrive, par un petit sentier, devant ce décor grandiose, on ne peut s’empêcher de s’exclamer face à un tel spectacle. Vous  verrez bien sûr les photos, mais rien ne remplacera jamais les yeux, hélas pour vous !

Le ciel était gris malheureusement, mais je pense que les couleurs de la roche n’en étaient que plus contrastées. De gris, il est passé au noir et un bel orage nous est tombé dessus. Nous avons donc décidé de rentrer nous mettre à l’abri et de continuer notre découverte demain, en espérant que les conditions seront meilleures (ce qui n’est pas gagné d’avance !).

Régalez-vous maintenant, en cliquant ici.

Catégories : Bryce Canyon, USA | Étiquettes : | Poster un commentaire

Propulsé par WordPress.com.