Nouvelle-Zélande

Retour à Auckland

Jeudi 6 et vendredi 7 mars

Nous voici de retour à Auckland et ce qui nous fait un peu rager, c’est que nous avons quitté Christchurch hier matin de bonne heure sous un ciel bleu d’azur et une température nettement plus agréable que ce que nous avons connu pendant notre séjour… Les aléas du voyage !

Après avoir pris possession de notre chambre dans un hôtel bien situé au centre-ville, le Rydges, à deux pas de la Sky Tower, nous nous sommes bien sûr précipités pour aller rechercher mon cher ordinateur ! Par mesure d’économie (eh oui, quand on voit à quelle allure ça défile, on essaie de faire attention à tout), par mesure d’économie donc, disais-je, nous avons pris le bus pour nous rendre chez Acer qui est situé dans la grande banlieue ! Déjà une bonne demi-heure de marche pour atteindre le bon arrêt de bus et ensuite une bonne heure d’attente pour que ledit bus arrive ! Tous les numéros de bus nous passaient sous le nez, mais notre cher 502, que nenni ! Ce fut une nouvelle expérience plutôt rigolote dans Auckland et cela nous a permis de faire la connaissance d’une jeune néo-zélandaise très sympa puisque je me suis adressée à elle pour savoir si nous ne nous étions pas trompés d’arrêt. Comme ses compatriotes, elle a été adorable et a été elle-même demander au chauffeur de nous arrêter au bon endroit. Après nos adieux à cette jeune personne ponctués de deux belles bises, nous avions encore 600m à parcourir pour arriver chez Acer… mais quel bonheur de revoir mon « engin » bien réparé et quel bonheur pour moi de vous écrire ce soir !

En fait, si je n’ai pas pu me connecter les ¾ du temps avec l’ordinateur que m’avait prêté Acer, c’est tout simplement parce que c’était un nanar !!! C’est ce que m’a expliqué le petit gars… Il m’a dit aussi qu’il n’y avait ni virus ni cheval de Troie (Pépère me dit de bien préciser cela car il a peur que cela vous empêche d’aller sur notre site par peur de se faire infecter ! J’ai beau lui expliquer que cela n’a rien à voir et que vous pouvez naviguer sur le site comme bon vous semble même si j’avais attrapé un virus, il ne veut pas en démordre !!! Ah, l’informatique et lui, ça fait deux !!!).

Voilà, la parenthèse ordinateur est fermée, et définitivement j’espère !

En revenant de ce périple un peu compliqué et fatiguant (il nous a fallu beaucoup marcher et les rues sont bien pentues à Auckland) nous avons été attirés par un restaurant du nom de « garde-manger », ce qui fait un tantinet franchouillard, vous en conviendrez… Évidemment on est rentré et nous avons été accueillie par une délicieuse petite française, Justine, qui passe 6 mois ici (dans le cadre d’accords franco/néo-zélandais). Nous nous sommes régalés d’une crêpe complète accompagnée d’un pichet de cidre Loïc Raison et je vous assure que l’on se serait cru dans une bonne crêperie bretonne ! Super moment… Il nous restait encore un bout de chemin pour rejoindre l’hôtel et nous nous sommes étalés sur nos lits en arrivant (il faut dire que la journée avait commencé très tôt !).

DSC_0181 DSC_0183

Comme hier nous n’avions pas pris d’appareil photo (notre mission n’avait qu’un but, récupérer mon PC !), nous sommes repartis en balade ce matin munis de notre matériel indispensable pour vous faire partager nos émois de toutes sortes ! Nous avons commencé par monter en haut de la « Sky Tower », la Tour Eiffel « aucklandienne » d’où la vue à 360° est imprenable, surtout par ce beau temps ! Nous avons failli renoncer car il y avait une queue énorme pour l’achat des tickets (vous connaissez Pépère, y’a trop de monde donc on s’en va !!!). Heureusement, en voulant se renseigner à un guichet fermé (mais avec quand même une personne présente) sur les heures de moindre affluence, l’adorable jeune homme m’a dit qu’il pouvait nous vendre les tickets ! En plus, on s’attendait à 56$ et il ne nous en a demandé que 36… A y regarder de plus près, on a vu que c’était des billets séniors et là, j’étais vraiment baba qu’il se soit rendu compte de notre âge avancé !!! A vrai dire, ça m’a quand même fichu un coup, je ne pensais pas que ça se voyait autant (je rigole et j’ai bien fait rigoler Pépère quand je lui ai fait cette réflexion !). Bref, il nous a dit ensuite de le suivre et il nous a fait passer devant tout le monde comme si nous étions des nababs… On n’a pas tout compris, mais qu’est-ce qu’on était content ! Du coup, on est arrivé là-haut avec presque personne autour de nous !!!

DSC_0139-1

La montée est rapide et quand même impressionnante puisqu’une partie du plancher de l’ascenseur est vitré ! Nous avons fait un premier stop au 51ème étage à 186 mètres et là aussi, il y a des endroits où l’on peut voir sous ses pieds… il ne faut pas avoir le vertige ! Et fous que nous sommes, nous sommes montés encore plus haut au 60ème à 220m. En fait, la vue est presque la même, on ne sent pas vraiment la différence de hauteur. C’est vrai, on est monté beaucoup plus haut à New-York à l’Empire State Building (86ème étage) mais c’était quand même très sympa et très différent !

Nous avons ensuite continué notre balade dans le centre-ville, tellement différent du quartier Parnell où nous étions lors de notre premier séjour, et comme nous avions une petite faim, nous sommes retournés au « garde-manger » pour nous refaire une petite complète. Nous avons retrouvé Justine avec plaisir et avons papoté avec elle un bon moment. En fait, elle est ici avec son ami –ils ont pu bénéficier tous les deux des accords entre pays – et ils travaillent pour se payer un voyage en Amérique Latine avant de rentrer en France et de commencer les choses sérieuses…

Demain, adieu Nouvelle-Zélande avec beaucoup de regrets et bonjour l’Australie ! Notre avion décolle à 13h00 et après 3h30 de vol, nous atterrirons à Sydney à 14h30, ce qui fait qu’il y a deux heures de décalage (en moins) avec ici et donc 10h avec la France (toujours en plus pour nous).

Ah oui, j’allais oublier !!! A ceux qui se posent la question sur la viande de mouton, nous pouvons vous dire que nous avons mangé une tranche de gigot cuisinée par moi (ce n’est peut-être pas une référence !) mais nous n’avons pas trouvé que ce soit particulièrement meilleur qu’ailleurs… En plus, cette viande est chère, alors que nous sommes dans le pays des moutons, et pour notre part, nous préférons de loin le boeuf néo-zélandais…

Nous avons prévu 5 nuits à Sydney et ensuite, l’aventure puisque nous prendrons possession de notre camping-car (pour la première fois de notre vie !)… Mais je vous raconterai ça au fur et à mesure…

Pour voir les dernières photos néo-zélandaises, c’est par ici.

Catégories : Nouvelle-Zélande | Étiquettes : , | Poster un commentaire

La ville de Christchurch

Mardi 4 et mercredi 5 mars

Christchurch… bouououou ! Je crois que ça ne va pas nous laisser un souvenir impérissable, ou du moins, pas dans le bon sens ! C’est très dommage d’ailleurs car la ville a une architecture très intéressante mais nous ne l’aurons vue que dans des conditions déplorables : il fait un temps de chien depuis que nous sommes arrivés, un vent à décorner les bœufs, une pluie forte et incessante, un froid polaire !!!

Du coup, hier, nous avons décidé d’aller nous enfermer dans un musée.  Devinez un peu dans quel musée… un musée de l’aviation bien sûr !!! Bon, je dois reconnaître qu’il était bien présenté et pas désagréable à visiter. En tout cas, Pépère était heureux comme tout et c’est le principal ! J’ai même réussi à le faire grimper dans un cockpit à mitrailleuse (je vous dis pas le mal qu’il a eu pour s’enfiler là-dedans et surtout pour en ressortir) pour faire la photo rigolote et je peux vous dire qu’il fallait qu’il se sente redevable pour accepter ça !!!

DSC_0087 (Copier)

C’est tout ce que nous avons fait de la journée (on y a quand même passé au moins 2h) car il faisait tellement mauvais que l’on a préféré rentrer dans notre joli appartement dans lequel il faisait une douce chaleur !

Aujourd’hui, nous devions changer d’hôtel car nous avions réservé à l’avance un motel près de l’aéroport puisque nous prenons un vol tôt demain matin pour Auckland et que nous devons rendre la voiture tout à l’heure. C’est plus commode et plus économique car il y a un service de navettes de l’hôtel à l’aéroport…

Nous étions tellement déçus de ne pas pouvoir vous donner un aperçu de la ville que nous avons décidé de braver les intempéries … Je pense que vous avez tous en mémoire le terrible tremblement de terre de juin 2011 qui a dévasté, comme vous pourrez le constater, le centre ville (et même les alentours). Nous avions lu dans le guide que la cathédrale allait être complètement démolie et que les travaux avaient commencé en 2012, mais apparemment il n’en est rien… En tout cas, s’ils la démolissent, ils n’ont pas encore commencé les travaux ! Je vous préviens tout de suite, les photos sont de piètre qualité car il pleuvait tellement que j’en ai pris beaucoup à travers le pare-brise (je disais à Pépère de stopper les essuie-glaces quand j’étais prête mais malgré tout, il y a quand même des gouttes). On est quand même descendu faire le tour de la cathédrale et  en l’espace de 5 minutes, nous étions trempés jusqu’au slip… l’horreur ! Nous avons donc abdiqué et avons continué notre visite en voiture… Pas facile car un tas de route étaient inondées et l’on a été obligé de faire un tas de détours pour réussir à rejoindre notre motel !

DSC_0102 (Copier)

C’est donc la fin de notre périple sur l’île du Sud, demain nous serons à Auckland (je crois qu’il y fait bien meilleur !) et je vais pouvoir enfin récupérer mon ordinateur et je l’espère, pouvoir vous envoyer tous mes articles en attente !

Cliquez ici si vous voulez voir Christchurch.

Catégories : Nouvelle-Zélande | Poster un commentaire

D’Oamaru à Christchurch

Dimanche 2 et lundi 3 mars

Hier matin, nous avons repris la route, hélas sans avoir pu vous poster le dernier article !

La distance séparant Oamaru de Christchurch n’excède pas 300km mais nous avons choisi de les faire en deux étapes car nous n’avions pas envie de rester trop longtemps à Christchurch… Nous avons fait halte à Timaru, petite ville sur la côte sans grande prétention, mais nous savions que nous pourrions encore aller observer les petits pingouins bleus qui viennent tous les soirs au bout du port.

La route n’est pas très belle, à part un endroit où nous nous sommes arrêtés pour faire quelques photos au bord d’une rivière… Le reste était sans intérêt !

Nous sommes donc arrivés de bonne heure à Timaru et après avoir trouvé un hôtel (bien situé avec une belle vue sur la baie), nous sommes allés faire un tour jusqu’à la plage en passant par un beau jardin public bien animé puisque nous étions dimanche. Il se préparait des jeux, manifestement, et un monsieur d’un certain âge mettait beaucoup d’énergie pour s’entraîner à la course aux sacs… Ce qui n’a pas manqué de me rappeler ma jeunesse !!! Par contre, nous nous demandons si les néo-zélandais ont bien compris que pour pêcher du poisson, il faut lancer sa ligne dans l’eau ! c’est quand même la deuxième fois que nous les voyons pêcher sur le gazon !!!

Nous avons flâné un bon moment ainsi et bien sûr, nous avons croisé quelques oiseaux… Le soir, vers 22h, nous sommes allés à la rencontre des petits pingouins bleus que nous avons vu grimper sur les rochers et se cacher dans les cavernes faites par l’enrochement de la digue. Ils étaient en final au moins 5 ou 6 dans le même trou et ils faisaient beaucoup de bruits. C’était très sympa mais bien sûr, il est difficile de bien les observer car il fait bien nuit à cette heure là. Nous étions pratiquement tout seul et je me suis permis un ou deux coups de flash !!! Je sais, c’est pas bien mais…

Et toujours pas de possibilité de vous envoyer le blog !

Aujourd’hui nous avions en gros 150km à parcourir et je dois dire que je piquais du nez car la route était vraiment monotone : plate et sans intérêt ! Nous sommes arrivés dans Christchurch en passant par le centre ville qui est dans un état incroyable… Pratiquement tout est détruit au plein centre. Nous avons cherché un hôtel et en avons trouvé un pas très loin du centre, super chouette puisque nous avons un beau coin cuisine, un salon/salle à manger et deux chambres ! Rien que ça… Nous avons été faire nos petites courses au supermarché afin de pouvoir faire notre popote pour nous éviter d’aller au restaurant.

Comme d’habitude, impossible de me connecter à internet et nous avons cherché un magasin d’ordinateurs afin de voir s’ils pouvaient résoudre notre problème. Le monsieur que nous avons vu était absolument charmant, il a tout testé (chez lui l’internet marchait, c’est à devenir fou !) mais il n’a rien trouvé d’anormal si ce n’est le fait que j’avais mis l’ordinateur à l’heure française et qu’il pensait que pour atteindre certains réseaux, cela pouvait avoir une influence. Il a donc changé tout cela mais hélas, en arrivant ici, même problème… Je crois que vous n’aurez à nouveau le blog qu’à notre retour à Auckland car j’abandonne la partie !!

Pas de visite de Christchurch aujourd’hui, nous nous réservons ça pour demain, il fait un froid de canard et il a grêlé tout à l’heure… Nous espérons que le temps sera plus clément demain car la ville a l’air assez jolie !

Si le cœur vous en dit, vous pouvez cliquez ici pour voir les quelques photos.

Catégories : Nouvelle-Zélande | Étiquettes : | Poster un commentaire

Oamara et les alentours

Samedi 1er mars

Encore une belle journée qui s’achève… Nous sommes passés du bord de mer à l’intérieur des terres, puis à nouveau au bord de mer ! Et ce soir, merveille, nous avons vu accoster nos petits pingouins jaunes (ainsi nommés à cause de leurs yeux jaunes) et cette fois, beaucoup plus près de nous, ce qui fait que vous aurez de belles photos…

DSC_0700 (Copier)

Mais revenons à ce matin (j’allais dire à nos moutons !!) où nous nous sommes levés sous un ciel nettement plus clément qu’hier, c’était bon signe. Nous sommes partis en direction du Sud car nous savions qu’il y avait éventuellement des sites où l’on pouvait observer les pingouins (bien que nous nous doutions que ça serait comme ici, à savoir le matin très tôt ou le soir). J’avais vu aussi sur le guide des photos de grosses pierres rondes sur une plage et j’avais trouvé ça beau et original… ça tombait bien, c’était sur notre route et même si nous étions un peu dubitatif (surtout Pépère), quand nous sommes arrivés sur les lieux, nous avons été très agréablement surpris.

DSC_0547 (Copier)

Cet endroit se nomme Moeraki boulders et c’est assez incroyable, une plage très grande et très belle avec du beau sable fin et à un endroit bien précis, d’énormes blocs de pierre d’une rondeur parfaite ! Fascinant… Si l’on a l’esprit poétique, on peu imaginer des œufs de dinosaures pétrifiés sur cette belle plage, Pépère pense à des géants qui auraient habités là et qui auraient oublié leurs boules de pétanque sur la plage, la plus grosse pèse plusieurs tonnes… Bref, on peut imaginer beaucoup de choses ! Il semblerait toutefois que ces rochers sphériques aient été formés il y a plus de 60 millions d’années et sont le résultat de la concrétion et de l’érosion au fil du temps. Composés de boue, de limon et d’argile, ils se forment sur la falaise qui surplombe la plage et avec l’érosion, ces boules tombent et roulent sur la plage… Le travail de la mer et des vagues les fait se désagréger petit à petit… Certaines sont parfaitement conservées mais vous verrez que d’autres semblent ouvertes comme un oeuf faisant apparaître une étrange croûte orangée et d’autres encore qui ont, dirait-on une peau de reptilien ! C’est un endroit qui nous a enchantés et nous en avons profité pour faire une jolie balade sur la plage.

Nous avons repris la voiture et la direction du Sud quand nous avons été interpelés par un panneau indiquant des gorges à 5km… Pourquoi ne pas aller y faire un tour ? Aucune raison et nous avons donc pris la petite (toute petite route) qui y menait. Jolie promenade sans prétention mais qui nous a permis de découvrir de jolis petits oiseaux (et évidemment de les mitrailler en photos !).

Retour au bord de mer ensuite où, bien entendu nous n’avons pas vu de pingouins, mais les paysages étaient beaux,  ça valait bien le détour.

Nous somme rentrés ensuite sur Oamaru car nous avions trouvé la ville très jolie hier et nous avions envie de fixer tout cela sur la pellicule (ce que ça peut faire vieux jeu !!!). C’est maintenant chose faite. C’est une ville de seulement 13000 habitants qui ne ressemble pas vraiment aux autres avec ses bâtiments de style « grec »…

DSC_0669 (Copier)

Et puis, comme je vous le disais au début, nous sommes retournés à l’endroit où l’on peut observer une colonie (!) de pingouins jaunes. Ce soir, nous les avons attendus pendant 1 heure (heureusement, il faisait bien meilleur qu’hier), et quelle récompense quand on les a vus sortir de l’eau (bon, en fait de colonie, ils sont deux nous semble-t-il, en tout cas ils étaient 2 hier et 2 aujourd’hui !). J’espère que vous allez apprécier ces images car ce ne sont  pas des animaux que l’on peut observer facilement, ils sont très timides et comme le point de vue est élevé par rapport à la plage, on n’est pas vraiment très près…

C’est ainsi que s’est achevé cette belle journée. Au retour, nous avions une jolie luminosité qui donnait sur des montagnes enneigées à l’horizon. Eh oui, il a commencé à neiger du côté de Queenstown parait-il !

Pour partager notre parcours, il vous suffit de cliquer ici.

Catégories : Nouvelle-Zélande | Étiquettes : | Poster un commentaire

Du mont Cook à Oamaru

Vendredi 28 février

Journée pluvieuse (et frisquette !)  ce qui explique le peu de photos que j’ai à vous proposer !

Nous avons quitté le Mont Cook ce matin sous la pluie mais par chance, une belle éclaircie s’est développée au moment où on longeait le lac ce qui eut pour effet tout d’abord de lui donner une couleur superbe et en plus de former un très bel arc-en-ciel sur la montagne. Par contre, vous verrez qu’aujourd’hui, pour voir le Mont Cook, il fallait se lever de bonne heure ! Quelle veine nous avons eue !

Nous avons roulé une bonne partie sous la pluie, heureusement, nous n’avions pas un long chemin à parcourir car Oamaru, la ville où nous avons décidé de poser nos valises ce soir, ne se trouvait qu’à environ 150km… Nous y sommes donc arrivés de bonne heure en début d’après-midi. Oamaru se trouve sur la côte Est, en dessous de Christchurch et elle est très connue pour sa colonie de petits manchots bleus. Je dis petits car ils mesurent seulement une trentaine de cm et ne pèsent pas plus de 1kg, ce sont les plus petits pingouins au monde qu’on ne trouve qu’ici et dans le Sud de l’Australie. Évidemment, nous voulions voir ces charmantes petites créatures et nous nous sommes tout de suite rendus là où l’on peut les observer. Surprise, nous nous sommes retrouvés dans le centre de visite et l’on nous a expliqué que l’on ne pouvait les voir qu’en payant un droit d’entrée assez élevé et à partir de 20h30, heure approximative à laquelle ils reviennent de leur journée de pêche ! Vu le temps exécrable, nous avons décidé de remettre à demain cette visite éventuelle (je dis éventuelle car en plus, il est strictement interdit de photographier … Allez donc comprendre pourquoi si l’on n’utilise pas de flash !).

Nous avons par contre vu un rassemblement énorme de cormorans sur un ponton, ce doit être une nursery car ils étaient tous très jeunes.

Nous nous sommes mis ensuite à chercher une chambre d’hôtel et tout, absolument tout était plein… Nous avons donc décidé de partir plus loin et nous avons eu la chance de trouver un motel à une sortie de la ville, du bon côté d’ailleurs pour aller voir les manchots ! Petit motel très sympa où nous avons carrément un appartement avec au moins 5 lits à dispo ! Et puis surtout, le gérant nous a donné un bon tuyau pour voir nos petits amis : aller à l’endroit du centre de visite et attendre aux alentours de 21h : les petits dissidents sortent d’un peu partout (le gros de la troupe allant tout de même à l’endroit bien protégé et inaccessible à ceux qui n’ont pas payé les droits d’entrée !) mais ça, on ne nous l’avait pas dit ! Comme en plus il y a un bon restaurant juste à cet endroit, nous sommes allés nous remplir le ventre et ensuite, nous avons attendu. Vous verrez que ça valait le coup, même si on s’est gelé les fesses !!! Il ne doit pas faire plus de 8° dehors… 2 polaires et notre veste en goretex nous ont permis de ne pas nous transformer en bonshommes de neige ! Par chance, il ne pleuvait plus.

DSC_0821 (Copier)

Il y a aussi d’autres pingouins (enfin manchots) qui viennent sur une plage, ce sont des manchots aux yeux jaunes, qu’il faut attendre à partir de 18/19h… On a réussi à en voir deux, mais tellement loin que vous dire s’ils ont les yeux jaunes nous est impossible ! A ce moment là, il faisait un temps horrible, froid, vent, pluie… mais quand on aime, on ne fait pas attention à ça. Grâce au gros zoom, j’ai réussi à les prendre, mais c’est de tellement loin…

La journée a donc été froide et maussade mais d’avoir vu nos petits pingouins bleus nous a réchauffé le cœur !

Demain, nous restons encore ici et nous allons pousser plus au sud car nous avons vu sur la carte qu’il y a d’autres endroits où observer d’autres manchots. Il paraît en plus que la journée devrait être ensoleillée ce qui pourrait être vrai car ce soir, le ciel est très étoilé… Nous croisons les doigts !

Pour voir les photos du jour, cliquez là.

Catégories : Nouvelle-Zélande | Étiquettes : , | 2 Commentaires

De Geraldine au Mont Cook

Jeudi 27 février

Direction Mont Cook… Nous sommes partis de Geraldine ce matin de bonne heure et de bonne humeur, comme d’habitude ! Et comme d’habitude, depuis que nous sommes en Nouvelle-Zélande, nous avons suivi une route de toute beauté. Nous nous sommes arrêtés dans un village, Fairlie, pour prendre un petit-déjeuner à 11h00 du matin qui s’est tranformé en repas : une bonne omelette bien remplie de fromage et champignons… c’était délicieux.

La route, comme je vous l’ai dit était très belle, nous avons longé un premier lac, le Tekapo où la vue était déjà superbe, puis le lac Pukaki où nous avons une vue sur toute la chaîne du Mont Cook… sublime d’autant que nous avons eu la chance d’avoir du ciel bleu et le soleil qui illuminait le mythique Mont Cook ! Ce lac est très grand et surtout très long, nous l’avons longé pendant une cinquantaine de km pour arriver au Mt Cook. Nous nous sommes dit qu’il ne faudrait pas trop tarder si nous voulions trouver un endroit où dormir, pensant que c’était Chamonix ! Nous avons donc continué notre route jusqu’au Mont Cook, mais pas de village ni d’hôtel  jusqu’au moment où nous sommes arrivés au pied de la montagne. Là, un minuscule village avec seulement quelques hôtels (3 ou 4) et nous nous sommes félicités d’être arrivés de bonne heure (il était à peu près 14h00). Évidemment, nous ne nous sommes pas dirigés vers le « backpackers » du coin mais nous avons trouvé un motel luxe (un peu cher peut-être – 120 euros la nuit – mais super bien…). Ouf, nous ne dormirons pas dans la voiture ce soir !!!

DSC_0628 (Copier)

Du coup, il était encore très tôt et nous avons pu partir en balade pour visiter un peu mieux les alentours. En fait, nous avons fait deux randonnées, l’une d’un peu plus d’une heure que je qualifierai d’assez facile (mais mes vieux os me font un peu ( !) souffrir en ce moment) qui nous a conduit à un point de vue sur le Mont Cook assez sympa, d’autant que nous y avons découvert une flore assez spéciale, vous verrez.

DSC_0697 (Copier)

La deuxième balade nous a conduite à un point de vue sur le glacier Tasman, et là, c’était un peu plus dur puisque le dénivelé était de plus de 100m sur une distance très courte ! Il nous a fallu escalader des rochers en fin de parcours et je peux vous dire que Mémère en a un peu bavé, mais bon, la récompense était là : la vue sur le glacier était imprenable et quand on sait que ce glacier recule de plusieurs centaines de mètres pas an (en 2027, il devrait avoir reculé de 20 km !!!), nous nous sentons privilégiés d’avoir la chance de voir ça… Bien sûr, la surface du glacier, vous verrez, est décevante puisqu’elle est noire de roches et de terre provenant de la moraine et qu’à côté, par exemple, du Perito Moreno qui est si blanc, ce n’est pas très esthétique, mais quand même c’est un beau spectacle (surtout après en avoir bavé pour monter !!!).

DSC_0727 (Copier)

Ce qui nous étonne beaucoup finalement, c’est le peu de monde qu’il y a ici (nous qui nous attendions comme je vous l’ai dit à un Chamonix 2) et le peu de développement en infrastructure touristique… Il n’y a pratiquement rien à part quelques hôtels, pas de supérette, simplement un petit rayon épicerie dans le hall d’un des plus grands hôtels… 2 restaurants en tout et pour tout, et pratiquement personne ! Etonnant pour un lieu que tous les néo-zélandais vous recommandent de visiter !

Nous avons eu une chance inouïe de voir ça sous un ciel relativement bleu, les nuages s’amoncelant à la vitesse grand V en toute fin d’après-midi, il est d’ailleurs prévu de la pluie pour demain… Pas de problème pour nous qui reprendrons la route pour d’autres horizons…

En attendant la suite, si vous avez envie de partager notre journée, c’est par ici.

Catégories : Nouvelle-Zélande | Étiquettes : , , | Poster un commentaire

De Picton à Geraldine

Mardi 25 et mercredi 26 février

Je profite de l’aubaine de ma connexion internet pour vous poster les toutes dernières nouvelles ! Vous en avez déjà eu pas mal ce soir, mais au diable l’avarice !!!

Ce soir nous sommes à Géraldine et je ne peux pas m’empêcher de penser à Crocodile Dundee (moi c’est Mike, je viens de Bout Bruce Creek…) et à ses géraldines et ça me fait bien rigoler ! Nous sommes sur la route du Mont Cook où nous pensons arriver demain. Après, on verra bien mais j’aimerais beaucoup revenir sur la côte Est pour aller à un endroit où il y a, paraît-il les plus petits manchots du monde (20cm de haut, 1kg). Ensuite, nous remonterons sur Christchurch pour prendre un avion qui nous ramènera à Auckland… mais on a encore un peu de temps !

Hier donc, nous avons fait la route entre Picton et Kaikoura, ville de bord de mer où nous avons pu observer (au loin, très loin) des orques qui s’ébattaient dans l’eau. Je vous ai mis les photos que j’ai grossies mais évidemment la qualité s’en ressent. Il faut dire qu’ils étaient à plus d’un kilomètre de la côte et que je les voyais à peine à l’œil nu ! Nous avons traversé des régions viticoles où les vignes s’étendent à perte de vue et comme toujours, les paysages étaient magnifiques. Nous avons aussi vu plusieurs colonies d’otaries, c’est toujours aussi sympa à observer. Dommage, le ciel était gris et nous avons même eu quelques moments où le crachin s’est mis à tomber, mais rien de grave.

DSC_0498 (Copier)

Ce matin, quelques morceaux de ciel bleu laissaient augurer un jour meilleur, et cela s’est confirmé par la suite. Nous avons repris quelques photos à Kaikoura avant de quitter ce bel endroit (sous un ciel un peu plus clément). Nous avons pas mal musardé sur la route, en faisant quelques détours pour aller voir les choses qui nous paraissaient intéressantes (des falaises cathédrales sur la pointe de Gore Bay, des gorges creusées par les rivières…). Nous avons traversé pas mal de petits villages et tous ont cet aspect coquet que nous aimons tant ! Pour nous, ce pays est un enchantement, et nous en prenons plein les mirettes ! La température est agréable dans la journée (environ 23°), le soir elle tombe aux alentours de 15° et nous enfilons nos polaires, mais cela ne nous gêne pas vraiment… Au moins, on dort bien !

DSC_0576 (Copier)

Je n’ai pas pu faire autrement que de prendre des moutons (évidemment) mais aussi des vaches car  il y en a beaucoup aussi. Je pensais que seul l’élevage des ovins avait cours ici, mais pas du tout, les bovins sont très bien représentés aussi. Et croyez-moi, un steak de bœuf néo-zélandais, ça vaut tous les jours la viande argentine…

DSC_0593 (Copier)

Vous vous doutez, je suis sûre, qu’il se fait tard, aussi je ne vais pas m’attarder plus et je vous laisse regarder les photos de la journée d’hier en cliquant ici et celles d’aujourd’hui en cliquant là.

Catégories : Nouvelle-Zélande | Étiquettes : , | Poster un commentaire

Wellington à Picton en ferry

Lundi 24 février

Galère et splendeur aujourd’hui !!

Pourquoi galère ? Quand nous avons pris notre voiture à Auckland, il s’est avéré que nous ne pouvions pas la passer sur le ferry pour cause d’assurance ! Pas de problème nous a dit la dame de chez Thriffty, vous laissez la voiture au terminal du ferry de Wellington et vous reprenez l’autre au terminal de Picton… Il y a deux compagnies de ferrys qui font la liaison : Interislansder et Blue Bridge, mais la dame nous a dit que c’était pareil, qu’elle préférait Blue Bridge parce que c’était moins cher, mais pas de problème, c’est le même terminal ! Vu comme ça, c’est cool, alors allons-y pour Blue Bridge puisque c’est moins cher… Il n’y a pas de petites économies ! Sauf qu’à Wellington, on s’est aperçu qu’il y avait deux terminaux et qu’ils étaient distants d’au moins 3km ! Et bien sûr, nous devions rendre la voiture à Interislander ! Il nous a donc fallu remettre la voiture à l’un et prendre le bateau à l’autre… Je vous dis pas la galère quand on sait que le parking où l’on a laissé la voiture était à au moins 800m du terminal d’Interislander (donc il a fallu trainer nos bagages dans les gravillons) et qu’arrivé au terminal il n’y avait pas un chat… Le guichet Thriffty était fermé (on a donc laissé les clés dans une boîte dédiée) mais pour trouver un taxi afin de rejoindre le terminal de Blue Bridge, bonjour ! Heureusement que mon niveau d’anglais n’est pas trop mauvais et j’ai découvert un téléphone gratuit pour appeler une compagnie de taxi… Donc, nous voilà repartis pour le bon terminal et nous avons pu embarquer (enfin) sur notre ferry pour une traversée vraiment splendide qui nous a fait oublier nos déboires. Vous verrez les photos, je ne sais pas si elles retranscrivent vraiment la beauté des paysages, mais pour nous qui avons vu tout ça de nos yeux, c’était vraiment splendide. Arrivés sur les côtes de l’île du Sud, nous avons foncé droit dans un fjord qui nous a conduit après bien des dédales jusqu’à Picton. Il a fait un temps superbe et la mer était d’un bleu incroyable !

DSC_0517 (Copier)

Nous sommes arrivés à Picton après 3h30 de traversée et là, galère à nouveau. A la descente du bateau, il fallait prendre un bus qui nous a conduit à l’endroit où nous devions récupérer nos bagages… Comme la dame avait dit que c’était facile, nous pensions trouver notre voiture de location à cet endroit… mais rien ! Pas l’ombre d’un loueur… Je demande donc à un p’tit gars qui était là et il me dit qu’il fallait prendre un bus pour nous rendre au terminal Interislander où l’on trouverait notre loueur. Sauf qu’il y avait deux bus et que l’on a pris le mauvais (évidemment) qui nous a largués au milieu de nulle part ! Quand j’ai demandé au chauffeur du bus (ou plutôt à la chauffeuse) elle m’a dit qu’elle n’allait pas au terminal, qu’elle allait au centre ville et que j’aurais dû lui demander à elle (ben voyons !), mais pas de problème me dit-elle, vous voyez la maison au toit vert là-bas, c’est pas très loin… Au moins 800m encore à se taper avec tous nos bagages et après tous ces efforts, nous trouvons porte close chez Thriffty… Là, j’ai cru que j’allais péter un boulon !!!! Heureusement, il y avait tout plein de loueurs à cet endroit et l’un d’eux a appelé l’agent Thriffty qui est arrivé 5mn plus tard et nous a (ouf, enfin !) remis les clés de notre voiture… Après, il fallait reprendre nos bagages et trouver cette fichue voiture dont on savait qu’elle était marron et dont on avait l’immatriculation… Vous avouerez que pour quelque chose de si simple d’après l’agent d’Auckland, ce fut un vrai parcours du combattant !!!!

Nous avions réservé ce matin un hôtel et nous nous en sommes félicités car après cette journée olé olé, nous étions bien contents d’avoir un toit sans avoir à faire un tas de démarches.

Vous devez en avoir marre de la Nouvelle-Zélande me direz-vous… Et bien, détrompez-vous, pas du tout, nous continuons à adorer ce pays ! C’est trop beau…

Pour voir notre traversée en bateau, c’est par ici.

Catégories : Nouvelle-Zélande | Étiquettes : | Poster un commentaire

Arrivée à Wellington

Dimanche 23 février

Le 26/02 : Youpi !!!!! Nous avons beaucoup de chance ce soir, moi parce-que j’ai réussi à me connecter et vous parce-que vous allez pouvoir faire un bout de chemin avec nous… Comme je suis une fille bien, j’avais déjà préparé deux articles, que je vais me faire un plaisir de vous balancer ! Le deuxième va suivre dans quelques minutes… Par contre, il faut encore que je prépare celui d’hier et bien sûr, celui d’aujourd’hui. Donc patience, vous n’aurez sans doute pas tout ce soir, mais c’est un commencement. Je ne peux pas vous assurer que demain ça marchera encore, donc surtout ne vous inquiétez pas si vous n’avez pas de nouvelles ! Nous devrions arriver au Mont Cook demain…

Nous avons dormi dans un petit village du nom de Taihape situé à mi chemin entre Rotorua et Wellington. Nous avons repris la route, toujours aussi agréable avec ses jolies petites maisons colorées ! Et puis, en nous approchant de Wellington, nous avons suivi la route côtière et nous avons fait un petit détour pour nous approcher vraiment du bord de mer.

DSC_0332 (Copier)

Nous n’avions pas réservé d’hôtel, mais nous en avons trouvé un sans trop de problème et parfaitement situé au centre ville. Nous avons été étonné car Wellington n’est pas une très grande ville, elle ne compte que 200 000 habitants ! Et pourtant, c’est la capitale de Nouvelle-Zélande… La ville est assez agréable, bien qu’elle nous ait un peu moins plu qu’Auckland, difficile de vous dire pourquoi…  Peut-être qu’en regardant les photos, vous trouverez la réponse !

Nous sommes allés dîner dans un restaurant de viande où nous avons dégusté un filet de bœuf néo-zélandais absolument délicieux ! Une bonne nuit par la-dessus et nous serons fin prêts pour prendre notre ferry demain matin !

Pour regarder les photos, c’est par ici.

Catégories : Nouvelle-Zélande | Étiquettes : , , | Poster un commentaire

Problèmes insurmontables !!

Lundi 24 février

Message de la part de mes parents :

Surtout, ne vous inquiétez pas. L’ordinateur prêté par ACER présente un « Cheval de Troie » (pour les initiés de l’informatique) c’est à dire un énorme virus qui empêche la connexion à Internet notamment. Plutôt que de tomber en « surpression » nerveuse ! maman préfère abandonner pour l’instant. Du coup, vous serez sans nouvelle d’eux pour quelques temps. Il est sûr et certain qu’elle préparera tous les articles de jour en jour mais ne les postera que quand elle pourra (probablement vers le 6 mars quand elle récupèrera son propre ordinateur).

Sinon, tout va très bien. Ils aiment toujours autant leur périple en Nouvelle Zélande.

Bises à tous.

Blandine (p.o. Laurianne)

 

Catégories : Nouvelle-Zélande | 2 Commentaires

Propulsé par WordPress.com.