Du mont Cook à Oamaru

Vendredi 28 février

Journée pluvieuse (et frisquette !)  ce qui explique le peu de photos que j’ai à vous proposer !

Nous avons quitté le Mont Cook ce matin sous la pluie mais par chance, une belle éclaircie s’est développée au moment où on longeait le lac ce qui eut pour effet tout d’abord de lui donner une couleur superbe et en plus de former un très bel arc-en-ciel sur la montagne. Par contre, vous verrez qu’aujourd’hui, pour voir le Mont Cook, il fallait se lever de bonne heure ! Quelle veine nous avons eue !

Nous avons roulé une bonne partie sous la pluie, heureusement, nous n’avions pas un long chemin à parcourir car Oamaru, la ville où nous avons décidé de poser nos valises ce soir, ne se trouvait qu’à environ 150km… Nous y sommes donc arrivés de bonne heure en début d’après-midi. Oamaru se trouve sur la côte Est, en dessous de Christchurch et elle est très connue pour sa colonie de petits manchots bleus. Je dis petits car ils mesurent seulement une trentaine de cm et ne pèsent pas plus de 1kg, ce sont les plus petits pingouins au monde qu’on ne trouve qu’ici et dans le Sud de l’Australie. Évidemment, nous voulions voir ces charmantes petites créatures et nous nous sommes tout de suite rendus là où l’on peut les observer. Surprise, nous nous sommes retrouvés dans le centre de visite et l’on nous a expliqué que l’on ne pouvait les voir qu’en payant un droit d’entrée assez élevé et à partir de 20h30, heure approximative à laquelle ils reviennent de leur journée de pêche ! Vu le temps exécrable, nous avons décidé de remettre à demain cette visite éventuelle (je dis éventuelle car en plus, il est strictement interdit de photographier … Allez donc comprendre pourquoi si l’on n’utilise pas de flash !).

Nous avons par contre vu un rassemblement énorme de cormorans sur un ponton, ce doit être une nursery car ils étaient tous très jeunes.

Nous nous sommes mis ensuite à chercher une chambre d’hôtel et tout, absolument tout était plein… Nous avons donc décidé de partir plus loin et nous avons eu la chance de trouver un motel à une sortie de la ville, du bon côté d’ailleurs pour aller voir les manchots ! Petit motel très sympa où nous avons carrément un appartement avec au moins 5 lits à dispo ! Et puis surtout, le gérant nous a donné un bon tuyau pour voir nos petits amis : aller à l’endroit du centre de visite et attendre aux alentours de 21h : les petits dissidents sortent d’un peu partout (le gros de la troupe allant tout de même à l’endroit bien protégé et inaccessible à ceux qui n’ont pas payé les droits d’entrée !) mais ça, on ne nous l’avait pas dit ! Comme en plus il y a un bon restaurant juste à cet endroit, nous sommes allés nous remplir le ventre et ensuite, nous avons attendu. Vous verrez que ça valait le coup, même si on s’est gelé les fesses !!! Il ne doit pas faire plus de 8° dehors… 2 polaires et notre veste en goretex nous ont permis de ne pas nous transformer en bonshommes de neige ! Par chance, il ne pleuvait plus.

DSC_0821 (Copier)

Il y a aussi d’autres pingouins (enfin manchots) qui viennent sur une plage, ce sont des manchots aux yeux jaunes, qu’il faut attendre à partir de 18/19h… On a réussi à en voir deux, mais tellement loin que vous dire s’ils ont les yeux jaunes nous est impossible ! A ce moment là, il faisait un temps horrible, froid, vent, pluie… mais quand on aime, on ne fait pas attention à ça. Grâce au gros zoom, j’ai réussi à les prendre, mais c’est de tellement loin…

La journée a donc été froide et maussade mais d’avoir vu nos petits pingouins bleus nous a réchauffé le cœur !

Demain, nous restons encore ici et nous allons pousser plus au sud car nous avons vu sur la carte qu’il y a d’autres endroits où observer d’autres manchots. Il paraît en plus que la journée devrait être ensoleillée ce qui pourrait être vrai car ce soir, le ciel est très étoilé… Nous croisons les doigts !

Pour voir les photos du jour, cliquez là.

Catégories : Nouvelle-Zélande | Étiquettes : , | 2 Commentaires

Navigation des articles

2 réflexions sur “Du mont Cook à Oamaru

  1. Coucou les globe-trotters !

    De retour après quelques vacances et un petit périple en méditerranée, nous reprenons le fil de vos aventures, lâché sous la pluie polynésienne. Vos articles et photos m’inspirent quelques réflexions :
    – tout d’abord une évidence : la météo conditionne au plus haut point l’expérience du voyageur. La perception de la beauté et du charme d’un paysage, qu’il soit urbain ou façonné par dame Nature, n’est pas le même sous le soleil et sous la pluie, c’est toujours aussi frappant.
    – mais ce n’est selon notre expérience pas le seul critère conditionnant la perception : dans un TDM, le ressenti par rapport à un nouveau pays est il nous semble très fortement conditionné par le ou les pays visité(s) juste avant et ce qu’on y a vécu : après une expérience frustrante en Polynésie vous appréciez la NZ et son soleil avec d’autant plus d’acuité. Nous avions expérimenté la même chose, mais de façon diamétralement opposée : après notre séjour de rêve en Polynésie la NZ sous une pluie continue nous avait profondément déçue, et ensuite l’Australie nous a enchanté…
    – étonnant aussi de constater que c’est à Moorea et en période pluvieuse que vous avez attrapé une saleté (je parle du zika bien sûr), nous c’est en NZ et dans l’humidité des campings que nous avions chopé un champignon tenace – et très contagieux ! – qui nous a pourri la vie quelques semaines, jusqu’à ce qu’on finisse par se résoudre à prendre les derniers antibio qui nous restaient. On vous comprend sur le fait que cela également nuit grandement au plaisir du voyage !
    – Tout cela étant dit c’est vraiment dommage pour la Polynésie, un ensemble d’îles plus enchanteresses les unes que les autres, mais c’est sûr que sous la pluie cela doit être très décevant, et le rapport « plaisir-prix » devient douloureux ;-( Il est sans doute impossible d’avoir un temps correct dans tous les pays visités pendant un an, donc ça fait malheureusement parti du jeu, comme les zika et autres champignons (et problèmes d’ordi – bon courage pour ça car on sait à quel point c’est important !), mais c’est sûr que quand on est dans une destination aussi mythique pour les français que nous sommes ça, ça doit être rageant !
    – En suivant le raisonnement du premier point (sur les vertus du soleil et de la pluie…), j’ai regardé vos magnifiques (comme toujours) photos de la NZ avec intérêt pour voir si elles me réconcilierait avec ce pays qui nous avait noyé sous 15 jours de pluie, et notamment l’île du sud où nous n’avions pas été. Mais je vais être cette fois un peu à contre-courant et profiter de votre bienveillance et de l’espace d’expression de votre blog pour me faire l’avocat du diable : je trouve que les paysages néo-zélandais ressemblent à ceux d’autres pays, mais en (un peu ?) moins bien à chaque fois : les zones de volcanisme à Yellowstone, les montagnes et glaciers aux paysages d’El Calafate et El Chalten aux confins de la Patagonie et des Andes argentines. Du coup je trouve que les quelques points d’intérêts sont surexploités touristiquement et sur-vendus par les néo-zélandais, à l’image du geyser que vous évoquiez ou du centre touristique pour les pingouins (mais on pourrait citer aussi Rotorua ou les grottes aux lucioles de Waitama sur l’île du nord – je ne sais pas si vous y avez été à celles-là). Enfin encore une fois cet avis n’engage que moi ! En tout cas c’était sympa de revoir les « danseurs-chanteurs » de Rotoruo et leur langue bien pendue : si ma mémoire est bonne ce sont toujours les mêmes (dans l’ensemble) qu’il y a 3 ans. Et ce qui est sûr c’est que les « kiwis » sont très sympas.
    – pour finir, cela fait toujours aussi plaisir de vous voir souriants, bronzés et l’air tellement heureux de votre tour du monde, alors continuez à vous faire plaisir et à vous régaler !!
    Grosses bises de tout l’équipage,

    James

    PS : pour la journée « disparue » on s’était posé la même question que vous : en fait vous l’aviez déjà en partie récupérée (par anticipation en quelque sorte) au fil des heures gagnées par rapport à nous en vous déplaçant vers l’ouest, et vous allez finir de la « rattraper » en vous rapprochant de la France. C’est le fameux secret de Phileas Fogg pour gagner in extremis son pari ! Vous voyagez dans l’espace et dans le temps, en quelque sorte… Alors bons voyages !!

    • Hi James,
      Contents d’avoir de vos nouvelles, il est vrai que depuis Tahiti nous avons bien pensé à vous, sachant qu’effectivement, nos expériences dans ces contrées étaient totalement à l’opposé… Nous sommes assez d’accord avec toi sur toutes tes analyses sauf qu’il faut considérer quelques autres points importants : vous êtes parfaitement dans votre élément quand vous êtes en bord de mer, ce qui n’est pas tout à fait notre cas (tu sais, nous, dès qu’on n’a plus pied, c’est la panique) et la plage ne nous a jamais vraiment attirés. Pour ma part, j’ai plutôt été déçue par les plages tahitiennes (hormis le fait qu’il faisait moche) car pour moi, une plage idyllique, c’est une plage de sable parfaitement fin, ce qui n’est pas le cas dans la majorité des cas en Polynésie… On avait bien des sandales en plastiques mais les petits cailloux s’infiltraient toujours et ça devenait une horreur de marcher là-dessus !!! Ceci dit, il est vrai que nous n’avons pas pu profiter des atolls, ce qui aurait sans doute changé pas mal de choses ! C’est ainsi, comme tu le dis si bien, dans un TDM, il est impossible d’être partout au meilleur moment. Quant à la Nouvelle-Zélande, bien sûr que l’on peut trouver des paysages plus grandioses tels ceux que tu cites, mais dans l’ensemble, je trouve que tous ces petits « vallonnements » sont vraiment très beaux et forment un paysage extrêmement agréable à regarder sans avoir vu l’équivalent ailleurs… Et puis, les Kiwis, c’est vrai qu’ils sont tellement charmants et serviables que c’est un régal d’être ici. Il en ressort vraiment une douceur de vivre qui nous fait envie, nous pauvres éternels excités que nous sommes.
      En fait, dans tout cela, il faut aussi considérer les sensibilités de chacun qui nous font vibrer très différemment !
      Après demain, départ pour l’Australie où nous allons expérimenter une autre façon de voyager : le camping-car !!! Je crois qu’on va bien rigoler…
      Merci encore de rester en contact et gros bisous à vous tous… petits et grands, jeunes et moins jeunes !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.