11ème jour – Nara

Dimanche 27 avril

Première nouvelle du jour, nous avons bien dormi sur nos 4 futons empilés… Le petit déjeuner, qui était censé être continental, nous a quelque peu surpris ce matin ! Une soupe, une salade composée, des œufs et du bacon cuits comme hier soir sur un petit réchaud individuel, et quelques autres mets qui n’ont rien à voir avec nos viennoiseries… Seule une épaisse tartine de « pain » estampillée d’un petit daim (incroyable !) avec beurre et confiture nous a permis de retrouver quelques saveurs occidentales !

Vous avez peut-être remarqué hier que nous vous avons montré quelques photos de daims en plastique ou sur des plaques signalétiques… Pas étonnant, puisque Nara est la cité des daims par excellence. Selon la légende, au 8ème siècle, un dieu rendant visite à une famille de Nara (on vous fait grâce de tous les noms de famille et autres endroits…) arriva sur un daim blanc. C’est pourquoi dans le parc de Nara, les gens considèrent les daims comme des messagers divins et prennent soin d’eux. On recense quelques 1200 daims en liberté dans ce parc, très amicaux avec les visiteurs qui peuvent acheter à des marchands ambulants les petits gâteaux dont ils sont si friands. Ce vaste espace vert renferme d’autre part la plupart des sites importants, c’est pourquoi nous avons passé la journée à l’arpenter.

DSC_1038

Quand on vous parle de la cité des daims, ce n’est pas un vain mot puisque même les gâteaux secs sont décorés de ce charmant animal.

DSC_1134

La première visite de la journée fut consacrée au temple Kofuku-Ji, daté du 8ème siècle, dont l’ensemble architectural comptait à l’origine 175 bâtiments. Malheureusement, incendies et conflits destructeurs n’en ont laissé subsister qu’une douzaine. La pagode de 5 étages date de 1426. Elle est la 2ème plus haute du Japon après la pagode de To-Ji à Kyoto qui ne la surpasse que de quelques centimètres…

Le deuxième temple que nous avons visité, toujours dans le parc, fut le Todai-Ji, qui abrite le grand bouddha de Nara. La porte du temple est vraiment impressionnante et elle abrite 2 gardiens Nio à l’aspect redoutable (et bien difficile à prendre en photo à cause des grillages les protégeant). Elles datent du 8ème siècle et ces deux œuvres comptent parmi les plus belles du Japon… Il est vrai que nous fumes impressionnés devant ces gigantesques gardiens ! Quant au bouddha, c’est l’une des plus grandes statues de bronze au monde !!! Coulée en 746, elle mesure 16m de hauteur pour un total de 437 tonnes de bronze et de 130 kilos d’or… On se sent vraiment tout petits ! Pendant que nous admirions les merveilles de ce temple, une grande file de japonais se formait au pied d’une des statues de guerriers… On pensait qu’ils s’apprêtaient à prier mais que nenni, ils s’amusaient comme des fous à passer dans un trou creusé dans un des piliers du temple… Quelle signification cela peut-il avoir, nous n’en savons rien !

DSC_1075

Dans la même enceinte, des temples annexes qui ne sont pas forcément dans les sites à visiter, nous ont attirés et nous n’avons pas regretté les nombreuses marches à gravir car c’était très beau. Il s’agit du Nigatsu-Do et d’un autre dont nous avons oublié le nom !!! Encore des efforts supplémentaires, comme si le trajet normal ne suffisait pas !

Nous avons quand même rejoint le 3ème temple incontournable de Nara, le Kasuga-Taisha. Toujours de la même époque, ce temple comporte approximativement 2000 lanternes en pierre et est lui-même décoré de plus de 1000 lanternes en bronze.

DSC_1158

Peut-être est-ce un concours de circonstance, mais après vous avoir montré un mariage plus ou moins à l’européenne, aujourd’hui nous allons vous montrer un mariage traditionnel qui se déroulait dans ce temple de Kasuga-Taisha… Nous sommes restés un moment à admirer le spectacle, mais la mise en place des mariés pour la photo de famille a été tellement longue que nous avons abandonné la partie au bout d’un long moment…

DSC_1221

Sur le chemin du retour, nous avons observé un arbre pour le moins étrange puisqu’il pousse en son sein une toute autre espèce, à savoir des bambous… C’est une dualité que l’on retrouve aussi dans ce pays quand on croise simultanément des femmes en kimono et d’autres au look plus moderne, pour ne dire que cela !

Enfin, après presque 6h de marche nous avons récupéré nos maigres bagages et repris notre tortillard pour Kyoto où nous avons retrouvé nos « petites habitudes » à l’hôtel Almont…

Ce soir, nous avons opté pour un dîner bien de chez nous (ou presque) puisque nous avons mangé « la pasta »… Ouf, quel bien être après les japonaiseries des jours derniers !!! Le dessert toutefois nous a un peu étonné : la glace était bien blanche mais n’avait ni le goût de la « crema » ni de la « dolce di latte » et le petit biscuit accompagnant traditionnellement ce genre de dessert était un grissin !!! Bizarre, bizarre, mais pas mauvais quand même !

Pour voir toutes ces merveilles, cliquez ici.

 

Catégories : Japon | Étiquettes : | Poster un commentaire

Navigation des articles

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.