Le Cordoue médiéval et l’Alcazar

Dimanche 4 juillet 2021

Comme je vous l’avais annoncé hier, nous avions RV à 13h00 pour la visite de l’Alcazar et donc, du temps libre le matin, à la fraiche !

Hier, nous avons investi dans un petit guide très sympa qui nous propose des circuits à thème et explique par mal de choses. Nous avons choisi de visiter le Cordoue médiéval qui nous a un peu surpris car nous nous attendions à un quartier similaire à nos cités de cette époque… En fait, nous nous sommes retrouvés dans des ruelles qui ressemblent beaucoup à ce que l’on a déjà pu voir hier de la vieille ville. La balade, de 3/4 kilomètres, nous a menés dans des endroits que nous n’aurions certainement pas découvert sans cela. La température était encore supportable à cette heure mais plus midi approchait, plus nous perdions notre précieux liquide interne, en transpiration intense ! Notre circuit se terminait sur une très belle et grande place (que l’on pourrait comparer, en moins jolie quand même, à celle de Salamanque) et nous nous sommes posés pour nous désaltérer, indispensable par ces chaleurs !

Nous avons repris la route pour nous rendre à l’Alcazar en essayant de passer par les petites rues où nous cherchions bien évidemment l’ombre à tout prix, quitte à faire quelques pas de plus !

Nous avions RV avec un guide qui, hélas ne parlait pas français… La visite s’est donc déroulée en anglais, fort heureusement, elle avait un anglais très compréhensible et elle était pleine d’humour. Nous n’étions que 5 personnes, tout petit groupe donc !

Sincèrement, je n’imaginais pas l’Alcazar de Cordoue comme cela, je le croyais plus beau que celui de Séville… Quelle erreur ! En fait, cet édifice a été tellement remanié au cours des siècles qu’il n’a aucun caractère ! La construction commença en 1328 sur des ruines romaines, suivant le désir d’Alphonse XI le Justicier. On lui ajouta plus tard des jardins et il fut postérieurement remanié sous les Rois Catholiques. C’est là qu’eut lieu l’entrevue entre Isabelle 1ère de Castille, son époux Ferdinand II d’Aragon et Christophe Colomb, précédant le départ de celui-ci pour le voyage qui le conduirait à la découverte de l’Amérique. L’Alcazar fut ensuite le siège de l’Inquisition qui l’occupa jusqu’à sa dissolution en 1821, puis ensuite prison civile et militaire… C’est en 1951 qu’il passa sous la dépendance de la Mairie qui le restaura.

En fait, une seule vraie salle se visite ! Il s’agit d’une petite chapelle baroque : le Salon des Mosaïques où sont exposées des mosaïques romaines provenant du sous-sol de la Corredera. La guide nous a expliqué que, par manque d’argent à la découverte de ces vestiges et ne sachant pas comment décorer cette chapelle qui était vide, ils ont transporté ces mosaïques dans la chapelle !

Les jardins, par contre, sont très beaux, plus beaux que ceux de l’Alcazar de Séville.

Nous avons terminé la visite à 15h30 et la température avoisinait les 37°C ! Mais, la curiosité, toujours la curiosité, nous a entrainés dans un chemin de ronces et de racines, longeant le Guadalquivir pour voir un moulin arabe avec sa noria qui nous a rappelé de vieux souvenirs d’Irak ! En fait, nous avons réussi tant bien que mal à arriver au pied de ce vieux vestige mais il était impossible de l’approcher car il fallait traverser un cours d’eau !!! Las, nous sommes repartis par où nous étions venus et nous nous sommes rendu compte qu’il nous suffisait, dès le départ, de faire quelques mètres supplémentaires sur le trottoir pour pouvoir l’admirer !!!!

Demain, à 10h00, visite de la Mosquée/Cathédrale (la Mezquita) qui a l’air splendide… Wait an see !

Catégories : Espagne | Poster un commentaire

Départ pour Cordoue, mais avant…

Samedi 3 juillet 2021

Avant de partir pour Cordoue, nous avons terminé la visite de Ronda. Une très jolie ville qui aurait peut-être mérité qu’on lui consacre un peu plus de temps ! Nous avons fait un tour sur la place située à proximité de notre hôtel et de là, nous avons fait une descente vertigineuse pour nous retrouver à l’ancien pont romain du 16ème siècle qui, lui-même, domine un petit pont arabe. Une ancienne porte de la ville, se trouve juste après le pont romain. Bien sûr, qui dit descendre dit remonter… Nous avons emprunté un autre chemin, plus agréable puisqu’il traversait de beaux jardins où l’ombre était plus présente… Des escaliers remplaçaient les rues abruptes, ce qui a facilité la remontée. Nous sommes arrivés juste à côté du « nouveau » pont, que nous avons ainsi pu voir sous un autre éclairage ! Dernier petit tour pour admirer les paysages alentours et nous avons repris la route pour Cordoue.

Nous avons pris possession de notre chambre dans un hôtel on ne peut mieux situé puisqu’il suffit de traverser le boulevard pour arriver dans la Juderia, la vieille ville de Cordoue… Nous y sommes arrivés vers 14h30 et la chaleur était telle que nous avons préféré rester au frais dans la chambre à nous reposer. Ensuite, Blandine et moi avons préparé la 1ere partie du blog et ce n’est que vers 19h que nous avons mis le nez dehors. Il faisait encore 38°C et le soleil cognait encore bien fort ! Nous avons donc fait un petit tour de reconnaissance en attendant demain pour les choses sérieuses ! Nous avons la visite de l’Alcazar programmée à 13h00 mais avant cela, plus tôt le matin, nous irons approfondir l’exploration des ruelles bien sympa du quartier. Nous avons dîné dans un restaurant de la vieille ville, spécialiste de poissons… et nous avons pris une bonne viande !!! Maintenant, un peu de repos (la chaleur épuise !) me fera le plus grand bien… Avant cela, je prends quand même mon courage à deux mains pour vous faire vivre notre fin de journée dans ce diaporama !

Catégories : Espagne | Poster un commentaire

Ronda et les Villages blancs

Vendredi 2 juillet 2021

Départ ce matin pour Ronda en passant par deux villages blancs. La route que nous avons empruntée depuis Séville était magnifique, nous avons traversé des champs d’oliviers, des champs de tournesols à perte de vue. Nous imaginions l’Andalousie très aride et en fait, nous avons découvert de très beaux paysages de toutes les couleurs !

Comment ne pas aimer les « pueblos blanco » andalous ? Légués en héritage par les Maures, ces villages typiques doivent leur charme si particulier à leurs maisons blanches, passées à la chaux et coiffées de tuiles rouges. Nous avons tout d’abord porté notre dévolu sur Zahara de la Sierra et nous n’avons pas regretté notre choix car au détour d’un virage nous avons découvert ce village accroché à la falaise, vraiment superbe ! A son pied, un lac d’une couleur jade qui nous a rappelé le Lago Argentino… Nous avons parcouru ses ruelles étroites et nous sommes désaltérés dans un café de la place principale où l’ambiance était très chaleureuse.

Nous avons ensuite repris la route pour nous rendre à Grazamela, notre deuxième choix. Quelle route ! Une vraie route de montagne, très sinueuse avec des à pics vertigineux… un peu flippant mais tellement beau ! Nous avons passé un col à 1357 mètres, tout de même… L’arrivée sur ce village est moins spectaculaire que celle de Zahara mais le village est aussi très mignon.

Nous avons continué sur Ronda, notre étape de la nuit.

Ronda est perchée à 1000 mètres d’altitude (ce qui n’empêche pas la chaleur accablante) et est coupée en deux par un profond canyon de plus de 150 mètres de profondeur. Elle se compose d’une vieille ville aux réminiscences arabes et au tracé médiéval et d’une ville plus moderne construite à partir du 16ème siècle. A la jonction des 2, le pont Puente Nuevo inauguré en 1793, est impressionnant ! Les arènes de Ronda comptent parmi les plus emblématiques d’Espagne. Construites en 1785, ces arènes sont le temple de la tauromachie. Notre hôtel est situé juste en face… pourvu qu’un taureau ne s’échappe pas !!!

Nous avons attendu 19h00 pour partir à la découverte de ce fameux pont. Il fallait descendre un chemin très pentu pour pouvoir bien observer cet ouvrage extraordinaire, c’est pourquoi nous avons attendu que le soleil soit moins virulent. Le spot photos valait le coup, nous avons été récompensés pour nos efforts !

Nous avons dîné d’un bon repas arrosé d’un vin de Ronda, la région étant aussi réputée pour ses vins et ses différents cépages.

Nous n’avons pas encore terminé la visite de Ronda, nous continuerons demain matin avant de partir pour Cordoue, notre prochaine étape.

Catégories : Espagne | 2 Commentaires

Dernière visite en Hop on-Hop off

Jeudi 1er juillet 2021

Hier soir, nous étions complètement « rincés » par les 10 kms parcourus en pleine chaleur et pour couronner le tout, faire la lessive dans une laverie automatique où l’air était complètement irrespirable avec les machines qui tournaient, rajoutant encore quelques degrés s’il en était besoin !

Comme nous vous l’avions annoncé hier, c’est en bus que nous avons parcouru les endroits les plus éloignés de notre hôtel, ce qui ne nous a pas empêché de faire plus de 7 kms à pied !

Nous avons commencé par nous diriger vers l’arrêt du bus le plus proche (à environ 25mn de marche quand même) et ça tombait bien car sur notre route, le « Metropol Parasol » n’attendait que nous. C’est un monument moderne que nous ne voulions rater sous aucun prétexte car cela se présentait à coup sûr comme un superbe spot photos. Oeuvre de Jürgen Mayer construite en 2011, il offre l’une des plus belles vues sur Seville dans un décor de bois ultra moderne. Ses 6 champignons se dressent sur la Plaza de la Encarnacion, anciennement Plaza Mayor. Nous avons fait la promenade panoramique qui nous a enchantés.

A 5 minutes de là, nous avons pris notre bus et c’est de là que nous avons pris la majorité des photos du jour. Nous avons commencé par faire le circuit complet, histoire de se reposer d’une part et de repérer les endroits qui mériteront une visite approfondie. En fait, à part les places d’Espagne et d’Amérique, tous les lieux intéressants ne sont pas sur le parcours (les ruelles sont trop étroites – par exemple dans le magnifique quartier de Santa Cruz) où ne présentent pas un intérêt majeur pour se faire griller sous 40°C au soleil !!!!

Comme nous vous l’avions promis, nous avons fait l’arrêt à la Place d’Espagne afin de prendre des photos de meilleure qualité, le soleil étant mieux placé en milieu d’après-midi. Ce que je ne vous avais pas dit l’autre jour c’est que les bancs et ornements en céramique représentent 48 des 50 provinces d’Espagne avec chacune le blason, la carte et une mosaïque spectaculaire retraçant une scène marquante de son histoire.

Nous avons même eu la chance de voir une démonstration de Flamenco sur la Place d’Espagne !

Nous avons ensuite traversé le Parc de Maria Luisa, qui fut aménagé en 1929 à la place des jardins du Palacio de San Telmo que Marie-Louise d’Orléans avait cédés à la ville en 1893. Havre de paix et de fraîcheur qui est bien agréable pour rejoindre la Place des Amériques.

Cette place a été édifiée en même temps que la Place d’Espagne pour l’exposition ibéro-américaine de 1929.

Nous avons repris le bus après une longue marche car les arrêts ne sont pas indiqués (la ville refuse à la société Sightseeing de les mentionner !) pour nous retrouver à notre point de départ qui nous assurait presque un trajet dans de petites rues à l’ombre, contrairement aux grandes artères menant de la Place d’Espagne à notre hôtel…

Demain, nous quittons Séville pour Ronda en visitant aux passages quelques « villages blancs ».

Catégories : Espagne | Poster un commentaire

Aujourd’hui, l’Alacazar de Séville… et d’autres belles choses

Mercredi 30 juin 2021

Gros morceau aujourd’hui, nous avions RV à 10h00 à l’Alcazar. Comme il nous faut plus d’un quart d’heure pour y aller, plus une bonne marge pour trainailler un peu, nous avons quitté l’hôtel à 9h15… A cette heure, la température est plutôt agréable !

Nous avions acheté billets + audioguides et finalement, une guide, qui parlait parfaitement français nous a proposé ses services que nous avons acceptés… c’est toujours fastidieux d’écouter les audioguides quand on est en charge de prendre des photos. En fait, nous n’avons pas regretté car elle était très compétente, le seul dommage étant d’avoir payé 6€/pers pour ces fameux audioguides !!!

La résidence royale, avec ses patios, ses palais, ses salles Mudéjares et ses jardins est tout bonnement une pure merveille ! Traditionnellement, les Rois d’Espagne y descendent quand ils sont en visite à Séville (il faut savoir que dans ces cas là, on ne visite pas… ce qui apparemment est arrivé la semaine dernière puisque le Roi Felipe est venu à l’occasion du match de foot de l’Euro !!!). Pour une fois, on a eu de la chance. Par contre, nous n’avons pas pu visiter le palais royal lui-même car quand j’ai réservé les billets par internet, pour cause de covid, le palais n’était pas ouvert ! Il a rouvert cette semaine et donc, les groupes étaient déjà remplis…

Ce site était déjà connu des romains. En 712 les Maures y construisirent une forteresse. Après la reconquête, les rois catholiques s’y réinstallèrent. L’ensemble actuel a été bâti progressivement, chaque souverain y apportant sa touche.

Quoi qu’il en soit, nous avons apprécié notre visite !

Tout près, se trouve les Archives Générales des Indes qui sont nées en 1785 de la volonté de Charles III d’Espagne de centraliser en un lieu unique les document relatifs aux colonies espagnoles. Elles abritent aujourd’hui plus de 90 millions de documents mis à la disposition des chercheurs. La visite est gratuite (!!!) et le bâtiment vaut la peine d’être vu, particulièrement un escalier monumental en marbre.

Comme il n’était pas encore très tard et que la chaleur était encore supportable, nous avons décidé d’aller faire un tour le long du Guadalquivir. Nous y avons vu « La Torre del Oro » qui a vu le jour au 13ème siècle afin de contrôler l’accès à la ville depuis le Guadalquivir. Si l’origine de son nom prête à de nombreuses versions, on sait en revanche qu’on y entreposait temporairement l’or que ramenaient les galions d’Amérique du Sud.

Finalement, nous sommes arrivés à la Plaza de Toros – la Maestranza – place mythique de la tauromachie, Séville étant l’une des capitales de la corrida. Encore notre jour de chance, la visite est gratuite le mercredi entre 14 et 16h et nous y étions un peu avant 16h. La construction commencée en 1761 s’est définitivement achevée 120 ans plus tard. Les plus grands noms de la tauromachie y ont toréé et cela durera tant que la tradition vivra… Les arènes peuvent accueillir jusqu’à 14000 spectateurs. Il y a même une chapelle où les toréadors peuvent prier avant d’entrer dans l’arène… C’est assez impressionnant de se retrouver dans cette immense arène, fort heureusement sans taureau !!!

Demain, pour notre dernier jour à Séville, nous avons déjà réservé le Hop on Hop off qui nous permettra de parcourir tous les endroits à visiter les plus éloignés, en nous arrêtant où nous voulons !

Catégories : Espagne | Un commentaire

Séville, l’Andouse

Mardi 29 juin 2021

Après toutes les péripéties d’hier, nous voici à Séville qui, par sa beauté, nous a fait oublier le reste ! Notre hôtel est situé à une quinzaine de minutes des principaux lieux d’intérêt et par chance, pour l’instant, la chaleur est supportable… Je craignais tellement être écrasée par la chaleur que je me sens toute guillerette malgré les 30 et quelques degrés de l’après-midi !

Nous avions réservé les billets pour la Cathédrale (quelle bonne idée, cela nous a fait éviter une belle file d’attente) à 13h00 et donc, avant de nous y rendre, nous avons flâné jusqu’à la Place d’Espagne en passant par de très beaux et très rafraichissants jardins.

La Place d’Espagne est magnifique et nous sommes restés abasourdis en y arrivant. Ce petit bijou d’architecture, achevé en 1929, à l’occasion de l’exposition ibéro-américaine, panache différents styles architecturaux. Cette immense place en arc de cercle représente l’Espagne qui accueille à bras ouverts ses anciennes colonies en regardant vers le Guadalquivir, chemin symbolique vers l’océan atlantique et l’Amérique. Nous y retournerons au soleil déclinant afin de pouvoir mieux la photographier et vous montrer les détails.

Il était temps de se diriger vers la cathédrale car nous devions respecter absolument l’heure prévue de visite. Chemin faisant, nous avons pu nous imprégner le l’ambiance de la ville.

La Cathédrale et la Giralda occupent une place de choix dans la ville. Pour découvrir une vue ébouriffante de Séville, nous avons parcouru les 35 paliers (47 mètres) de la rampe de la Giralda, le minaret du 12ème siècle de l’ancienne Grande Mosquée et l’on a approché au plus près d’El Giraldillo, girouette qui culmine au sommet et qui se déhanche suivant les caprices du vent. C’est elle qui a donné son nom à ce minaret.

La Cathédrale, ce sanctuaire gothico-renaissant, élevé entre 1402 et 1509, à la place de la Grande Mosquée, resta, jusqu’à l’édification de St Pierre de Rome, le plus vaste de la Chrétienté. A l’intérieur, démesure et richesses étourdissantes : 500 tableaux signées des peintres les plus prestigieux, le tombeau de Christophe Colomb et le plus grand retable du monde (1482 – 1564) ! 28m de haut, composé de bois et d’or, il présente des centaines de figures de l’ancien et du nouveau testament.

Après cette belle visite, nous avons continué notre découverte en passant par le quartier Santa Cruz, ancien quartier juif appelé la juderia. Véritable havre de fraîcheur, il se distingue par ses ruelles sinueuses, ses patios fleuris et ses maisons chaulées. Nous y avons vu le « balcon de Rosine » mentionné par Beaumarchais dans sa célèbre comédie Le barbier de Séville. C’est ce balcon que Figaro conseilla d’escalader au comte d’Almaviva, sous divers déguisements, pour conquérir sa bien-aimée…

Autre jolie anecdote : c’est dans cet endroit que Carmen, l’héroÏne de Bizet aurait rencontré Don José !!!

Et pour les plus courageux, toutes les photos du jour…

Un beau programme nous attend demain : visite de l’Alcazar et….. laverie automatique (l’hygiène, ça ne peut pas attendre quand il fait chaud !!!). Probablement, d’autres belles choses en plus….

Catégories : Espagne | Un commentaire

Entre Cacérès et Séville

Lundi 28 juin 2021

Comme le centre historique de Cacérès, bien que très joli, n’est pas très grand, nous avons terminé notre exploration assez tôt dans l’après-midi d’hier. Nous avions repéré sur nos guides une réserve naturelle, non loin de Cacérès : Los Barruecos, qui nous a paru très sympa. C’est un petit coin de paradis où les oiseaux aquatiques ainsi que les cigognes peuvent s’en donner à cœur joie au milieu des étangs entourés de blocs de granit sculptés par la pluie qui affleurent à la surface de l’eau. Ce parc a même été choisi comme lieu de tournage pour un épisode de Game of Thrones… En tout cas, pour les amoureux de nature et des oiseaux que nous sommes, c’est un endroit idyllique !

Cette belle visite nous a permis d’attendre le repas que nous avons pris à l’hôtel et nous devons dire que depuis notre arrivée en Espagne, nous attendons nos dîners avec impatience (nous ne mangeons pas le midi !). Tous les mets sont délicats, le jambon est divin et tout cela arrosé de très bons vins en fait un voyage tout autant gastronomique que culturel !

Aujourd’hui, tout s’annonçait bien agréable : de très jolis paysages, Blandine qui a conduit pendant plus d’une heure de façon exemplaire et un joli petit village avec un bar accueillant pour nous permettre entre autre, de soulager nos vessies avant de les remplir à nouveau !!!

Nous étions bien installés à l’ombre sur la terrasse quand nous avons entendu un bruit suspect et Blandine s’écrier « ma belle voiture, le salaud… »… un indélicat personnage venait de percuter sa voiture, pourtant parfaitement garée, et s’est enfui ! Malgré la présence d’esprit de Blandine d’essayer de relever le n° d’immatriculation de la voiture, elle a dû confondre 2 lettres sous le stress, la police (appelée par le propriétaire du bar, charmant au demeurant) n’a pas pu retrouver le propriétaire. Les policiers étaient vraiment adorables mais comme toujours, un peu compliqué pour se faire comprendre… Malgré tout, tout s’est bien passé et nous avons un procès-verbal en bonne et due forme pour notre assurance. Nous avons été conviés par les policiers à les suivre au commissariat pour faire les papiers et nous avons été très surpris par la propreté et la beauté des locaux (nous qui avons déjà passé un après-midi au commissariat de chez nous pour la déclaration de cambriolage de Blandine, avons vu la différence). En même pas une heure, tout était fait – vraiment, chapeau ! Pendant que nous étions au commissariat, Pépère en a profité pour faire des photos de la place de Llerena, très jolie ! Une visite de plus à notre actif !!!

Vous avouerez que ma pauvre fille a vraiment la poisse en ce moment, mais bon, comme elle dit, c’est la vie et il n’y a pas mort d’homme… quand même, elle est si fière de sa belle voiture !!!

Après toutes ces péripéties, nous avons atteint Séville et sommes maintenant installés dans notre hôtel avec la voiture rangée dans le parking !

Il fait chaud, mais pour l’instant, moins que ce que l’on pouvait craindre : 32°C environ. Demain, nous avons déjà nos billets pour la visite de la cathédrale et de la Giralda et on verra pour le reste du programme. L’Alcazar, ce sera pour après-demain…

Catégories : Espagne | Un commentaire

Cacérès, petit joyau médiéval

Dimanche 27 juin 2021

Ici fut fondé une ville romaine, intégralement rasée 5 siècles plus tard par les wisigoths. C’est au 12è siècle, sous la domination musulmane que la cité laisse entrevoir son visage actuel, avec la construction de remparts et de 30 tours fortifiées. Un siècle plus tard, vers 1220, sous l’influence catholique les maisons fortifiées et les palais d’inspiration renaissance se mettent à fleurir sur les ruelles pavées.

Classée au Patrimoine Mondial de l’Unesco depuis 1986, cette ville magique offre un ensemble architectural romano-arabo-chrétien de toute beauté… Et c’est vrai que nous sommes tombés sous le charme ! Nous avons commencé par l’incontournable Plaza Mayor (comme dans toutes les villes que nous avons visitées jusqu’à présent !) et tout de suite, pour nous mettre en jambes, nous sommes montés à la tour Bujaco, d’où le panorama sur la ville et ses alentours est très intéressant. Ensuite, munis de notre petit plan donné par l’Office du Tourisme, nous avons arpenté pratiquement toutes les rues du centre historique.

Et voilà ce que nous avons découvert : (les premières photos sont celles de notre hôtel/palais…)

Catégories : Espagne | 5 Commentaires

Sur la route de Cacérès

Samedi 26 juin 2021

Nous avons quitté Salamanque ce matin après une dernière soirée géniale : Pépère nous a trouvé un restaurant super chouette, tant par sa situation que par ses succulents plats – entre autre un gaspacho maison absolument divin ! Nous sommes ensuite allés sur la Plaza Mayor (nous étions tout près) et il faut dire que les guides ne racontent pas d’histoire : c’est absolument incontournable car les illuminations la mettent très bien en valeur et l’ambiance chaleureuse est vraiment un bon moment à vivre. Nous y sommes restés un bon moment puis nous avons repris le chemin de l’hôtel en repassant par la vieille ville tellement différente sous les éclairages. Nous avons fait des photos avec nos téléphones mais il y a un problème, je n’arrive pas à les décharger sur mon ordinateur… Désolée !

En route donc ce matin pour l’Estremadure, exactement à Cacérès. Quand nous avions élaboré notre périple ibérique, nous avions repéré un Parc Naturel sur notre route et bien sûr, après des journées entre pierres et bitume (même si c’est magnifique), l’appel de la nature a été le plus fort… Nous avons donc fait un petit détour par le Parc de Monfragüe et nous n’avons pas été déçus… Les paysages étaient splendides et, cerise sur le gâteau, nous avons vu énormément d’aigles impériaux et de vautours noirs, comme rarement nous en avions vus ! Quel régal… En plus, Blandine a repéré, contre toute attente en raison de l’heure très chaude de la journée, 3 magnifiques cerfs rouges. Ce parc est traversé par le Tage (celui-là même que nous avons vu à Lisbonne) et le Tiétar. Bref, nous avons été enchantés par notre escapade !

Nous avons pris possession de notre chambre à Cacérès dans un très bel hôtel, NH Collection, situé dans un vieux palais du 16è siècle, le Palacio de Oquendo, en plein centre historique. Je vous parlerai de la ville de Cacérès demain mais pour l’instant, place au diaporama du jour.

Catégories : Espagne | Poster un commentaire

Suite de notre visite de Salamanque

Vendredi 25 juin 2021

Nous sommes repartis de bon matin pour continuer notre découverte de la ville. Aujourd’hui, nous avions programmé 2 visites majeures : le couvent de San Esteban et l’Université.

Nous avons tout d’abord dû aller nous procurer de l’argent cash car ici, la carte bancaire n’est pas forcément beaucoup utilisée et si vous ajoutez à cela l’absence de connaissance d’autres langues des espagnols (même de l’anglais), au demeurant extrêmement sympas, il est parfois difficile d’arriver à se faire comprendre pour ceux qui hélas, ne parlent pas espagnol !!!

La construction du couvent a débuté en 1525 et s’est terminée en 1618. Il se compose d’une église monumentale et de plusieurs quartiers conventuels. Nous avons apprécié la beauté de la façade avec ses fines sculptures, le cloître des rois et l’escalier monumental. L’église, elle, est dotée d’un magnifique retable construit entre 1692 et 1693.

Après cette belle visite, nous avons pris le chemin de l’Université… Très difficile à trouver ! Il y a des universités partout, mais pour trouver l’ancienne, celle qui se visite, il vaut mieux s’armer de patience. Une fois arrivés sur la place Patio de Escuelas, nous n’avons pu qu’admirer la magnifique façade qui s’offrait à nos yeux. Par contre, l’émerveillement a très vite fait place à la déception car en fait, mis à part l’émotion de se trouver dans un endroit qui a vu passer tant d’étudiants et parmi ceux-ci tant de personnages illustres, on ne voit pas grand chose… Quelques salles assez sobres, la très belle bibliothèque dans laquelle on ne peut pas pénétrer mais nous n’avons pas vu le « Ciel de Salamanque » ni la « cour des écoles mineures » décrits dans les guides. Etait-ce fermé ? Nous ne pensons pas avoir pu rater quelque chose puisque nous avons suivi le parcours… Autre chose, nous avons payé le prix normal mais nous n’avons eu ni guide ni même audioguide ! Tant pis…

Nous avons continué notre visite en parcourant les rues aidés de notre plan pour trouver les endroits intéressants. Nous sommes repassés par la Plaza Mayor et avons pu, cette fois, photographier la façade Est qui était à contre-jour hier matin. Petit tour au marché couvert avec ses étals de jambon appétissants, et pour finir, un stop à l’ombre des arbres du jardin de la place Colon…

Nous quittons cette jolie ville demain matin, direction l’Estrémadure. Nous ferons étape à Caceres pour 2 nuits…

Mais pour l’heure, vous pouvez regarder le diaporama du jour…

Catégories : Espagne | Un commentaire

Propulsé par WordPress.com.