Dernières nouvelles de Blandine

Lundi 27 mai 2019

 

C’est pas le pied !

Eh oui, autant avant-hier soir et hier matin son pied n’était pas trop enflé et pas bleu, mais hier soir, ce n’était pas le même tableau ! Comme elle ne souffrait pas à la marche hier dans la journée, elle a profité des vacances, bien qu’en se ménageant tout de même.

Aujourd’hui, c’est déjà nettement plus douloureux et je crois que la première chose en rentrant sera de se rendre aux urgences pour soigner sérieusement cette entorse. Heureusement, cela est arrivé sur la fin du séjour et n’aura pas assombri nos vacances.

Aujourd’hui, si nous faisons une sortie, ce sera essentiellement de la voiture car on n’a pas envie de la porter sur notre dos !!!! Nous déciderons du programme tout à l’heure (ou du non programme !) et si vous n’avez pas de blog ce soir, ne soyez pas étonnés.

 

 

Catégories : Crète | Un commentaire

Chania et les monastères

Dimanche 26 mai 2019

Ils ont des idées les crétois !

Commençons par le plus important… des nouvelles de Blandine ! Rassurez-vous, grâce à mes soins experts (!!!), elle a pu marcher sans trop de douleur aujourd’hui après avoir passé une bonne nuit. Je ne pars jamais sans un minimum dans ma trousse de secours et pour une fois, ça a bien servi : bande, pommade, compresses, anti-inflammatoires ont été utilisés… et le résultat est là. Heureusement, c’est une petite entorse, sans quoi, je n’aurai sans doute pas pu faire grand-chose.

Je vous rassure aussi, notre organisation a été meilleure aujourd’hui et nous avons pu mener à bien notre programme du jour, qui soit dit en passant était tout à fait réalisable, contrairement à celui d’hier.

Nous nous sommes rendus à Chania, 2ème ville de l’île, située à 75kms de notre résidence, incontournable d’après nos guides et nous sommes bien d’accord avec eux. Elle doit beaucoup à ses architectures ottomane et vénitienne. Les tons dorés, ocres, roses et rouge lui confèrent un charme fou. Le phare qui surveille l’entrée du port fut érigé par les égyptiens pendant les 10 années que la ville passa sous leur contrôle (1830-1840). Nous nous sommes régalés de flâner dans ses ruelles ombragées et animées pendant 2 bonnes heures.

De là, nous avons repris la voiture pour nous rendre sur la presqu’île d’Akrotiri. Cette péninsule déroule des collines de garrigue descendant vers la mer, mais l’intérêt majeur réside dans la visite des monastères érigés à cet endroit. Nous avons choisi pour notre part de visiter le monastère Agia Triada (1612), que nous avons trouvé vraiment très beau. Bizarrement, il est beaucoup moins recommandé que celui d’Arkadi et pourtant, nous pensons qu’il vaut autant le détour.

Nous nous sommes rendus ensuite, par une très jolie petite route encaissée dans la montagne, jusqu’au monastère Gouverneto, où, hélas nous avons fait chou blanc ! Nous avons payé le droit d’entrée (certes pas très cher, 2€50/pers.) et après avoir marché pendant une dizaine de minutes, le monastère était fermé et n’ouvrait qu’à partir de 17h00 (il était 15h45)… Étrange de faire payer les gens sans les prévenir !!!

Il nous restait de la route à faire pour rentrer à l’hôtel et nous préférions que Blandine ne fatigue pas trop son pied, nous avons donc repris la route de retour…

Demain, le programme reste à établir…

Pour les photos du jour, cliquez ici.

Catégories : Crète | Poster un commentaire

Le lagon de Balos

Samedi 25 mai 2019

Les chèvres crétoises grimpent même sur les voitures… les crétines !

La météo est toujours très clémente avec nous, dommage que nous nous soyons débrouillés comme des manches ce matin !!! Nous avions mal évalué la distance qui nous séparait des endroits que nous avions choisi de visiter aujourd’hui (comme d’habitude, nous étions levés aux aurores !!!) et du coup, nous n’avons pu en faire que la moitié… ce qui s’est traduit par un seul site visité et plus de 250kms parcourus. Certes, le lieu était très beau mais nous avons un sentiment de journée un peu fatigante pour peu de belles images dans les yeux (et dans nos appareils photos !).

Nous avions projeté d’aller jusqu’à la baie d’Elafonissi, très connue pour sa plage au sable rose. Cette baie est située complètement au Sud-Ouest de l’île et nous n’avons été, en fait, qu’à mi-chemin, sur la presqu’île de Gramvoussa située au Nord-Ouest, jusqu’au lagon de Balos.

Pour y accéder il faut parcourir plus de 8kms de piste carrossable (!!!) , ce qui prend déjà plus d’une demi-heure. Le problème, c’est l’arrivée vers le parking surchargé où la piste est tellement étroite qu’il est impossible de se croiser… S’ensuit donc une galère sans nom, avec une marche arrière sur plus de 500 mètres au bord du précipice pour laisser passer les voitures qui quittent l’endroit ou qui n’ont pas eu de place pour se garer… Il vaut mieux être un chauffeur aguerri !!!

Une marche à pied plutôt agréable, il faisait beau et une légère brise nous rafraîchissait, nous a conduit jusqu’au point de vue sur le lagon. C’est vrai que c’est beau mais nous n’osons même pas imaginer ce que cela peut donner en été ! Peu de gens descendent jusqu’à la plage et se contentent, comme nous, de faire leurs photos et d’admirer le paysage avant de prendre le chemin du retour. Blandine a quand même réussi à se casser la figure et plus embêtant, à se faire une entorse dont on ne sait pas encore la gravité ! Tout ça, pour une dernière prise de vue (qu’elle avait peut-être déjà faite d’ailleurs !). Elle a quand même vaillamment réussi à revenir à la voiture (il faut dire qu’on aurait eu du mal à la porter !).

Nous avons repris la route après un petit stop dans une taverne pour nous rafraîchir et nous remettre de nos émotions (nous y avons rencontré un couple de français bien sympathiques). Nous avons pris la direction de la plage de Falassarna mais nous nous sommes arrêtés au promontoire car nous n’avions pas spécialement envie d’aller faire trempette. La vue nous a suffit…

Demain, nous allons essayer de nous organiser un peu mieux !!! En attendant, le diaporama se trouve par ici.

Catégories : Crète | 3 Commentaires

De Platanes à Chora Sfakion

Vendredi 24 mai 2019

Quand je vous disais que Blan était d’un grand secours avec son grec ancien !!

Ce matin, magnifique surprise, le ciel était d’un bleu d’azur. Nous avons donc commencé la journée en allant prendre quelques photos depuis la plage, les montagnes enneigées sur fond bleu étant du plus bel effet.

Nous avons décidé de traverser l’île du nord au sud en passant par la montagne. Nous avons ainsi découvert des paysages magnifiques et malgré une route des plus sinueuses, nous avons pu nous arrêter très souvent pour prendre des photos. Nous sommes allés ainsi jusqu’au dernier petit village accessible en voiture sur la côte Sud. De là, initialement, nous voulions prendre un bateau pour aller à Loutro, village de pêcheurs dont aucune route, aucune voiture ne vient troubler la sérénité. Hélas, nous n’avons pas été très chanceux !! la mer étant très houleuse, les bateaux ne faisaient pas la navette !! ce ne devait pas être la saison, comme d’habitude !!

Ensuite, nous avons longé la côte entre mer et montagnes jusqu’à Plakias, avant de remonter par l’intérieur des terres jusqu’à notre hôtel.

Désolée pour ces commentaires on ne peut plus succincts mais les photos parlent d’elles-mêmes…

Pour voir le diaporama, qui commence par notre soirée d’hier, c’est par ici.

Catégories : Crète | 3 Commentaires

Monastère d’Arkadi, Eleftherna et Margarites

Jeudi 23 mai 2019

Cette photo aurait peut-être été plus parlante dans notre précédent blog pour symboliser la Crète mais hier, point de drapeau à l’horizon !!!!

En se levant ce matin, le temps était menaçant mais finalement, pas besoin de parapluie, au contraire, il valait mieux l’ombrelle ! Nous avons choisi de rester dans le district de Rethymnon car s’il était un endroit que nous voulions absolument visiter, c’était le monastère d’Arkadi, situé à une petite vingtaine de kms.

On peut doublement remercier Blandine qui, non contente de nous offrir ces vacances, met à notre disposition ses lointaines connaissances de grecque ancien pour déchiffrer les panneaux qui, dans la pampa, ne sont pas toujours traduits dans notre alphabet. Non seulement ils ne sont pas toujours traduits mais en plus, rien n’est indiqué et on a toutes les peines du monde à trouver les sites moins connus, telles les ruines d’Eleftherna.

Nous avons donc commencé par le monastère d’Arkadi d’assez bonne heure (11h !) ce qui nous a permis d’être relativement epargnés par la foule de touristes. Ce monastère, grand complexe fortifié, situé à 500m d’altitude domine de belles gorges. L’église de la Transfiguration occupe le centre du couvent. Elle date de 1587 et est un pure joyau de la renaissance crétoise. Les fleurs abondantes dans l’enceinte en font une agréable promenade. Un peu d’histoire : le 8 novembre 1866, après 3 jours de siège, l’armée turque force les portes du monastère d’Arkadie où sont réfugiés quelques 960 crétois. Désarmés, ils choisissent de faire sauter la poudrière plutôt que de se rendre et c’est une hécatombe. Ce geste désespéré émeut l’opinion mondiale, sensibilisée par des écrits de Victor Hugo…

La foule commençant à arriver, nous avons quitté le monastère pour nous rendre à Eleftherna. Nous avions vu dans le guide que c’était un site archéologique où des anciennes citernes, une tour hellénistique, des églises, le tout en ruine, étaient encore visibles. En fait, nous avons, avec beaucoup de mal, réussi à trouver les citernes, quant au reste, malgré une descente abrupte au plein soleil, nous n’avons vu que quelques pierres enfouies dans les herbes et inaccessibles puisqu’entourées de grillages ! Pas très grave au demeurant, les paysages alentours étaient magnifiques.

Les citernes

Nous avons terminé par Margarites, village voué à la poterie, avec son église byzantine du 14ème siècle et ses maisons vénitiennes.

C’est ainsi que nous avons terminé notre journée de visites. Demain, il fera jour et on verra quel sera le programme…

Cliquez ici pour admirer les belles photos du jour.

Catégories : Crète | Poster un commentaire

Vacances Crétoises

Mardi 21 et mercredi 22 mai 2019

Détail crétois

Ca y est, nous sommes de nouveau en baroude grâce à Blandine qui nous offre cette semaine au soleil (enfin presque pour le moment !).

Hier, nous avons atterri à Héraklion dans la matinée et après avoir pris la voiture de location, nous avons rejoint notre hôtel qui est situé à Platanes, tout près de Réthymnon, 3ème plus grande ville de Crète. Agréablement surpris par notre nouveau logement, nous avons commencé par tester les lits !! il faut dire que nous étions levés depuis 2H du matin et accablés de chaleur (29°C). Après une bonne sieste, nous sommes allés découvrir la plage de l’hôtel ou nous avons passé un bon moment assis sur les transats. Pour clore cette première journée, quoi de mieux qu’un bon resto pas cher, classe et délicieux.

Aujourd’hui, après une bonne nuit réparatrice, nous avons décidé d’aller visiter Réthymnon, le soleil n’étant pas complétement encore au RV pour s’attaquer aux visites des plages paradisiaques. Le centre historique est l’un des plus beaux de Crète, dans ses ruelles escarpées on croise des portes vénitiennes, des balcons ottomans fleuris et des échoppes colorées. Nous y avons déambulé avec plaisir avant de rejoindre la forteresse vénitienne qui se dresse sur un promontoire face à un fabuleux panorama (en cette saison, les montagnes sont encore enneigées). A l’intérieur, une esplanade accueille une église en ruine, une ancienne mosquée, des poudrières… bref, nous en avons fait le tour par les remparts avant de rejoindre la voiture pour rentrer à Platanes.

Nous n’avons pas encore de programme défini pour la semaine, surprise donc pour votre lecture de demain !!

Les photos du jour sont ici.

Catégories : Crète | 2 Commentaires

Balade dans le Vexin

14 mai 2019

Le Vexin

Quand on ouvre un œil et que l’on découvre un ciel bleu d’azur après, il faut bien le dire, quelques journées maussades, l’envie nous prend tout naturellement d’aller à la découverte de notre belle région. Nous avons donc décidé de nous rendre dans le Vexin que nous aimons particulièrement pour ses paysages doux et vallonnés. En consultant nos diverses sources d’inspirations (guides, internet, etc…) nous avons été attirés par un village classé parmi les « plus beaux villages de France », Gerberoy.

Gerberoy

Si vous passez par là, nous vous conseillons de faire le détour car il est très joli. Par contre, nous en avons vite fait le tour car il n’est pas très grand et fort heureusement, les 100 kilomètres qui nous en séparent font que la balade est tout de même très agréable ! La campagne est très belle et les villages qui se succèdent sont tous très mignons, dans le pur style des villages d’Ile de France et des Hauts de France. Sur le chemin du retour, nous avons été attirés par une très belle abbaye (St Germer de Fly) puis nous avons fait un petit détour pour visiter un autre village médiéval, Reilly, qui ne nous a pas particulièrement interpelés !

J’ai pensé que cela pourrait donner des idées à tous nos amis et lecteurs qui passeront par là… Voir le diaporama

Catégories : France | 4 Commentaires

Petite semaine à Nîmes…

Début avril 2019

Une escapade à Nîmes, sous le prétexte de nous occuper de l’appartement d’Alex pendant son stage à Hong-Kong, nous a permis de voir ou revoir des endroits mythiques et magnifiques !

En plus, avec les enfants adorables que nous avons, une étape on ne peut plus sympa nous a été offerte par Bénédicte et Max. Nous faisons généralement le trajet en 2 jours (pourquoi se fatiguer quand on a tout notre temps !) et, surprise, ils nous ont réservé, à mi-chemin, une nuit dans une maison d’hôte vraiment très chouette, « Le Cuisinier en Combraille »… avis à ceux qui passeront par là, c’est une excellente adresse. Elle se situe au cœur de la campagne auvergnate, à Vergheas exactement, et les vaches sont les plus proches voisines ! En tout cas, nous, nous y avons passé un merveilleux moment. (cliquez sur l’une des images et vous les aurez en grand !).

Nous avons fait le peu qu’il y avait à faire dans l’appartement et ensuite, bien sûr, en route pour la découverte !!! Nous sommes tout d’abord allés au Pont du Gard, que nous avions déjà découvert (mais il y a plus de 30 ans de ça !!!), puis un autre jour, ce fut Avignon et là, par contre, vraie découverte puisque nous n’y étions jamais allés. Voir le Palais des Papes et le Pont d’Avignon, quel bonheur. Par contre, nous ne sommes pas allés danser sur le Pont, nous n’y avons pas trouvé un intérêt majeur. Sur la route de retour, nous nous sommes arrêtés à Tarascon : nous y avons vu la Tarasque mais pas Tartarin !

Depuis longtemps, je voulais essayer de m’enfoncer dans la Camargue car nous y étions allés il y a très longtemps et j’étais restée sur ma faim. Bien que difficile d’accès en voiture, nous avons réussi à prendre des petites routes et à découvrir les paysages, les chevaux et les élevages de taureaux. Nous étions déjà heureux de cela et cerise sur le gâteau, nous avons été visiter une réserve ornithologique située à 5 ou 6kms des Saintes Maries de la Mer  : imaginez le ravissement ! Par contre, cette ville des gitans ne nous a pas plus emballés que lors de notre premier séjour. Nous avons terminé la journée par Aigues-Mortes, pleine du souvenir de St Louis et des Croisades.

Sur le chemin du retour vers Achères, nous avons aperçu, depuis l’autoroute, un village perché dominé par un château et Gilbert m’a proposé de faire un petit détour pour aller le visiter. Bien nous en a pris car ce village médiéval, Sévérac-le-Château,  est absolument magnifique et nous y avons passé plus d’une heure à arpenter les ruelles pentues jusqu’au château.

Si vous avez envie d’idées pour de futures escapades ou simplement pour le plaisir de regarder mes photos, c’est par ici.

Catégories : France | 6 Commentaires

Rome : petit tour dans la Ville Eternelle

Tout naturellement, pour notre Noël, nous avons choisi, mon chéri et moi, de nous offrir mutuellement une petite escapade quelque part ! Etonnant, non ? Nous avons trouvé une opportunité pour Rome (sur le site « La Collection Air France ») et comme cela faisait une trentaine d’années que nous avions visité cette magnifique ville, nous avons opté pour cette destination.

C’est ainsi que nous nous sommes envolés le 27 janvier pour 4 jours. Bien sûr, partir à cette période de l’année présente quelques risques liés à la météo mais aussi quelques avantages au niveau des prix et de la fréquentation !

Nous sommes arrivés en toute fin d’après-midi et n’avons pas pu faire grand-chose hormis nous installer dans notre hôtel, The Art, décrit dans notre guide comme « une folie » : « …le nec plus ultra avec des couleurs warholiennes éclatantes sous la nef d’un couvent séculaire »… Je trouve qu’il valait surtout pour sa situation dans la charmante via Margutta qui n’a pas moins de 3 étoiles dans les guides. Cette rue était dans les années 50 le domaine de prédilection des artistes de tous poils. Fellini y vécut jusqu’au début des années 90 et Sophia Loren y avait sa table, c’est tout dire. Située entre la Piazza del Popolo et la Piazza di Spagna, c’est un endroit idéal pour visiter le cœur historique de la ville.

Notre hôtel

1er jour

Le lendemain matin, nous avons pris la direction de la Piazza Di Spagna pour nous rendre à l’Office du Tourisme (situé vers la Fontaine de Trevi) pour retirer notre Roma Pass. Ce pass (38€/par personne pour 3 jours) permet de prendre tous les transports en commun gratuitement et de visiter 2 monuments gratuitement : quelle idée lumineuse nous avons eue d’investir là-dedans !!! Les transports en commun romains étant très mal faits et très compliqués à utiliser (très peu de stations de métro, les lignes de bus sont indéchiffrables) nous n’avons pris qu’un seul bus (qui nous a simplement rapprochés de l’hôtel, il n’y en avait aucun qui allait jusqu’à la Piazza di Spagna !), nous avons donc été obligés de prendre deux fois des taxis. Résultat des courses : 38€ x 2 = 76 € pour un trajet de 2 arrêts en bus et 24€ pour nos entrées au Forum !!!

L’Office du Tourisme nous a fourni un fascicule avec des suggestions d’itinéraires pour visiter Rome en 3 jours (ci-dessous) et nous avons essayé de suivre ces propositions (et réussi assez fidèlement) :

*Nous ne sommes pas allés aux endroits barrés en rouge

Le diaporama du 1er jour va donc vous conduire de la Via Margutta jusqu’au Forum romain sans fatigue, ce qui ne fut pas notre cas ! Il faut dire que nous sommes arrivés à Rome avec une bonne « crève » que je trainais depuis plus d’une semaine et qui débutait pour Pépère… ce qui n’a pas entamé notre désir de découverte !

Nous étions à 5mn de marche de la Piazza di Spagna , très belle place avec la Fontaine de la Barcaccia en forme de bateau prenant l’eau et surtout avec cet immense escalier qui monte vers l’église de la Trinité-des-Monts. La mise en jambe fut immédiate et c’est en soufflant un peu que nous avons atteint la terrasse d’où la vue sur la place et la ville est superbe. Après être redescendus par le même chemin (aïe aïe aïe les jambes !!), nous avons emprunté des rues commerçantes (et pas n’importe quels commerces : Prada, Gucci, Cartier, Bulgari, Dior… j’en passe et des meilleurs !) pour atteindre une autre place, la Piazza Colonna avec la colonne de l’empereur Marc Aurèle érigée entre 176 et 192 pour célébrer ses victoires, toujours sur son site d’origine… 350m nous séparaient de la magnifique Fontaine de Trevi, qui ne nous a pas déçus si ce n’est la foule déjà nombreuse en ce début de matinée rendant difficile la prise de photos ! Une grosse averse a à peine rafraîchi nos ardeurs et nous avons continué à suivre tant bien que mal notre parcours, notre plan (ci-dessus) n’étant pas très détaillé. Il nous fallait constamment recouper avec nos autres plans ce qui n’était pas toujours aisé. C’est ainsi que nous nous sommes retrouvés sur la Piazza di Pietra dont le temple d’Hadrien occupe une grande partie. Il subsiste de beaux vestiges de tout un côté du péristyle, inclus dans le bâtiment de la Bourse. Nous nous dirigions vers le Panthéon et, après avoir traversé une autre place, la place San Ignacio, nous avons enfin atteint notre but.

Le Panthéon apparaît comme l’un des édifices les mieux conservés de la Rome antique. Erigé par Agrippa en 27 avant notre ère, il est réaménagé par Hadrien en 125. C’est lui qui fit construire l’impressionnante rotonde surmontée d’une coupole de hauteur égale à son diamètre (43,3m). Cela en fait la plus grande voûte jamais construite ! Des chapelles abritent les tombes des rois d’Italie Vittorio Emanuele II et Umberto 1er ainsi que du peintre Raphaël.

Encore un tout petit kilomètre et nous voilà à la Piazza Venezia avec le très majestueux monument en marbre blanc dédié à Victor-Emmanuel II. En longeant la Via des Forums Impériaux, nous surplombons la Colonne Trajane, haute de 40 mètres et les forums impériaux pour déboucher face au grandiose Colisée ! C’est impressionnant, nous survolons depuis ce matin des siècles d’histoire et ressentons un besoin impérieux de faire une petite pause…

De quoi être rassasié !

Le ventre plein, nous repartons gonflés d’énergie ! Nous avons choisi de ne pas visiter l’intérieur du Colisée, nous l’avions visité il y a 30 ans et surtout, nous avons visité beaucoup plus récemment ceux de Nîmes et Arles… Nous préférons nous consacrer à la visite du Forum romain et du Mont Palatin.

Nous pénétrons dans le forum par l’arc de Titus et grimpons tout de suite sur le Mont Palatin qui, à l’époque romaine était couvert de demeures patriarcales aux luxuriants jardins. L’intérêt d’y monter est de se rendre à la terrasse qui domine tout le forum, la vue est imprenable. Je ne vais pas vous lasser avec trop d’explications, j’ai indiqué sur les photos les principaux vestiges visibles, certes plein d’histoire, trop, justement, pour pouvoir expliquer en quelques mots… Pour les curieux, internet existe !!!

La fin de notre visite du forum a été quelque peu perturbée par la pluie et nous avons donc décidé de rentrer à l’hôtel car on voyait bien qu’il y en avait pour toute la soirée. Nous étions bien loin de « chez nous » et c’est là, avec l’aide d’un charmant petit monsieur, que nous avons pris un bus qui nous a un peu rapprochés de notre destination.

Inutile de vous dire que nous étions un peu « entamés » en arrivant à l’hôtel et nous nous sommes vautrés sur notre grand lit avec  délice en attendant de repartir pour dîner.

Pour voir les photos de ce premier jour, c’est ici.

2ème jour

La nouvelle journée s’annonce très bien, le temps est beau et le ciel est bleu d’azur… Nous avons programmé une visite guidée du Vatican et nous devons être au point de rendez-vous à 9h30… Comme nous ne sommes pas tout près (3 bons kilomètres), nous avons décidé de nous épargner et avons fait le trajet en taxi (eh oui, les transports en commun, inutile ! Aussi long qu’à pied et avec quand même beaucoup de marche). Nous n’avons pas regretté ce choix car la journée a été longue et difficile.

La visite des Musées du Vatican dure environ 3 heures 30, c’est 3h30 d’émerveillement mais aussi 3h30 de piétinement… très éprouvant pour nos vieux os !!! Notre guide était très sympa et intéressante, nous avons suivi avec un grand intérêt ses explications en parcourant les immenses galeries où nous avons découvert un tas d’œuvres magnifiques : entre autre, l’Apollon du Belvédère, le Groupe du Laocoon, des sols en mosaïque magnifiques, des plafonds tout aussi splendides, la galerie des tapisseries, la galerie des cartes et bien sûr, l’apothéose que représentent les chambres de Raphaël et la Chapelle Sixtine. La chapelle est édifiée entre 1473 et 1484. Michel-Ange a signé les superbes fresques de la voûte ainsi que le célèbre Jugement Dernier et les plus grands artistes de l’époque (Perugin, Botticelli…) ont réalisé les peintures murales des parois latérales. On reste sans voix devant tant de splendeurs… Et ce n’est pas fini puisqu’il nous reste à pénétrer dans la monumentale basilique St Pierre.

Le plus petit état du monde, le Vatican, abrite sur son territoire la plus grande basilique de la chrétienté ! Quand on pénètre à l’intérieur, elle est tellement immense qu’en fait, on ne se rend pas vraiment compte de sa taille… Il faut quelques points de repère tels la hauteur des lettres, les dimensions du baldaquin etc… pour se rendre compte !

Quelques indices…

C’est un reliquaire de l’histoire, héritière d’une première basilique édifiée au IVè siècle qui, elle-même, remplaçait un modeste sanctuaire élevé sur le tombeau de Saint Pierre. En 1506, le pape Jules II entreprend la construction de la basilique actuelle aux dimensions impressionnantes : 187m de long et une superficie de 22000m² ! Le tombeau de St Pierre se trouve sous le baldaquin (œuvre du Bernin), hélas, on ne peut pas y accéder ! On peut passer des heures à admirer tous les chefs d’œuvre depuis les sols en marbre magnifiques et les plafonds non moins beaux. A ne surtout pas manquer évidemment, la célèbre Pietà de Michel-Ange…

Nous avons ensuite emprunté la via della Conciliazione, d’où l’on a une très belle perspective sur la basilique St Pierre, pour rejoindre le château St Ange. Mausolée conçu pour l’empereur Hadrien (130-139), il devint prison, citadelle et résidence des papes, il abrite maintenant un musée retraçant son histoire. Juste en face, enjambant le Tibre, le gracieux Pont Saint Ange est orné de dix anges de marbre blanc dessinés par le Bernin (il y a tant de choses signées du Bernin à Rome !).

Nous continuons nos flâneries pour atteindre la piazza Navona, magnifique place au cœur de Rome. Elle est assise sur les fondations du stade de Domitien et agrémentée de 3 fontaines dont la plus belle est sans conteste la fontaine des quatre fleuves, coiffée d’un obélisque. Cette œuvre du Bernin (encore lui !) met en scène les allégories des fleuves des grands continents : le Danube, le Gange, le Rio de la Plata et le Nil. Plus loin, le Campo de’ Fiori (le champ des fleurs) est très fréquenté le matin pour son marché très vivant dont nous n’avons vu que les restes, il faut dire qu’il était plus de 3h de l’après-midi…

Nous avons poussé jusqu’à l’Ile de Tibérine, et puis là, une énorme fatigue nous a pris et comme nous étions bien loin de notre hôtel, nous avons hélé un taxi pour rentrer directement. Nous avons donc rayé de notre parcours le ghetto et le quartier de Trastevere, mais il faut être raisonnable, nous avons encore une journée de découverte… et devons nous rendre au resto ce soir qui est à un bon 1/4 d’heure de marche de l’hôtel !

Le diaporama de ce 2ème jour est ici.

3ème jour

Nous avons consulté la météo ce matin, le moins que l’on puisse dire c’est que la journée ne s’annonce pas très bien ! Malgré un ciel très gris, nous avons jusqu’à midi pour nous balader au sec… C’est l’occasion pour profiter de la terrasse Pincio, un des points de vue réputé de Rome, juste au-dessus de la piazza del Popolo. C’est bien puisque nous ne sommes qu’à 5min à pied de cette belle place, en empruntant notre jolie petite via Margutta. La place du Peuple, vaste et ovale, arbore l’obélisque de Ramsès II en son centre et est bordée d’un côté par deux églises jumelles.

Nous prenons notre courage à deux pieds 🤣 et attaquons la montée jusqu’à la terrasse. Nous avons Rome à nos pieds et c’est vraiment magnifique. Dommage pour le ciel mais nous ne boudons tout de même pas notre plaisir. Cette terrasse fait partie du parc de la Villa Borghèse, ladite villa que nous avons cherchée en vain !!! C’est incroyable comme tout est mal indiqué à Rome. Nous n’étions pas les seuls à la chercher (malgré nos téléphones intelligents !). Il faut dire que le parc est immense et que la pluie a commencé à tomber drue, ce qui a bien tempéré nos ardeurs ! J’ai  tout de même été rassurée en rentrant car Blandine nous a dit qu’une de ces collègues l’avait cherchée aussi sans succès !

Il pleuvait de plus en plus et nous avons voulu aller visiter la Villa Medici mais vraiment, ce n’était pas notre jour… La visite guidée, obligatoire pour visiter les jardins et quelques chambres à l’intérieur, venait juste de partir et il fallait attendre plus de 2h pour attraper la prochaine… Vu la pluie en plus, pas vraiment idéal pour se promener dans les jardins, nous avons abdiqué ! Après un stop pour nous désaltérer et surtout nous mettre à l’abri, nous avons décidé de nous rendre dans le quartier de Quirinale, la pluie ayant cessé.  Hélas, d’une part nous n’avions pas étudié ce quartier (nous savions qu’il y avait un palais mais ne savions pas que c’était le palais présidentiel) et d’autre part, sans signalisation comme d’habitude, nous ne l’avons même pas trouvé… il pleuvait tellement que nous n’osions pas ouvrir nos guides de peur de les abîmer. Il y avait aussi une très belle église (œuvre du Bernin) à visiter, mais nous nous sommes cassés le nez car elle était fermée !!! C’en fut trop et nous avons pris le chemin du retour sous la grosse pluie. Sale journée en fait mais c’est comme ça, tout ne peut pas toujours nous sourire.

Nous nous sommes reposés un peu avant d’aller pour la dernière fois dans notre petit restaurant sympa où nous commencions a être connus… Très bon et raisonnable question prix, je vous donne l’adresse : Osteria St Ana, via della Penna, 68 (c’est tout près de la piazza del Popolo)… si vous passez par là, vous pouvez y aller, vous ne serez pas déçus.

Nous avons quitté Rome avec beaucoup de nostalgie d’autant que le temps, en ce jeudi matin, était radieux ! Il y a tant à voir dans cette ville magnifique qu’il faudrait y retourner, sans doute pour un séjour un peu plus long car force est de constater que notre capacité à parcourir des dizaines de kilomètres plusieurs jours d’affilée s’amenuise. Cela n’entame en rien notre désir de voyages, rassurez-vous, vous devriez encore avoir de la lecture de temps en temps !!!

Si vous avez encore le courage de découvrir nos dernières photos, cliquez ici.

 

Catégories : Italie | 2 Commentaires

Avec un peu de retard…

Port Barcarès

Juin 2018

Une fois n’est pas coutume, je suis très en retard pour vous parler d’une très jolie région que nous avons visitée en juin dernier mais si je peux donner des idées d’escapades sympa, je le fais avec plaisir… En fait, grâce à Josette, une de mes bonnes amies, nous avons passé une quinzaine de jours à Port Barcarès, dans l’appartement qu’elle nous avait gentiment prêté. Nos «petits», Margot et Mathieu, sont venus avec nous et Alex est lui aussi venu nous rejoindre pour un week-end.

Nous en avons profité pour visiter un peu les alentours… Ille sur Têt tout d’abord, ce Bryce Canyon miniature à quelques kilomètres de Perpignan, dans la vallée de la Têt, fut un beau but de promenade.

Nous avons aussi fait une incursion en Espagne pour aller visiter le splendide musée Dali à Figueres. Nous sommes rentrés par la côte et comme il faisait un temps splendide, nous nous sommes régalés de paysages grandioses.

Une autre journée fut consacrée à la visite de la belle Cité de Carcassonne et comme la famille paternelle de Pépère est de la région, nous avons poussé jusqu’à La Livinière, village d’origine de mon beau-père. C’est toujours enrichissant pour les enfants de découvrir leurs racines et cela leur a permis de faire la connaissance de certains de leurs cousins qu’ils n’avaient encore jamais rencontrés ! En route, nous avons fait un stop à Caunes Minervois dont les carrières lui ont donné une renommée internationale pour son marbre rouge incarnat. Il fut très utilisé sous Louis XIV notamment à Versailles, mais on le trouve aussi à l’Opéra Garnier… nous en avons même vu au Mexique ! Ce fut une très belle journée qui a beaucoup plu à nos petits-enfants. Hélas, c’est toute cette région qui a été dramatiquement touchée par les récentes intempéries…

Pour découvrir cette belle région, c’est ici.

 

Nîmes et l’Occitanie

Octobre 2018

Vive les vieux mariés !!!

Pour cette escapade, je n’ai pas beaucoup de retard, nous sommes rentrés il y a 3 jours…

Comme vous le comprendrez, c’est à l’occasion de nos 50 ans de mariage que nous nous sommes tous retrouvés à Nîmes. Nous avons passé une agréable semaine chez Alex pour parfaire son installation dans son nouvel appartement et le reste de la tribu est arrivée, les uns de Turin et l’autre d’Achères en fin de semaine pour fêter ça dignement !

Nous avons eu du mauvais temps la première semaine (c’est d’ailleurs le jour de notre arrivée que l’Aude et l’Hérault ont subi les terribles inondations – nous avions pris une route de montagne et nous n’étions pas rassurés en voyant les trombes d’eau tomber – mais fort heureusement nous avons pu visiter le charmant village de La Cavalerie juste avant le début du déluge !). A partir du week-end suivant, le temps s’est remis au beau, ce qui nous a donné l’envie de rentrer par la route des écoliers… un deuxième voyage de noces quoi !

C’est ainsi que nous avons visité le cirque de Navacelles, grandiose vraiment, puis la petite ville de Ste Affrique traversée par la Sorgues pour arriver à notre étape du soir, Albi. La vieille ville est très agréable à visiter avec ses maisons en briques, le cloître St Salvi et bien sûr, le joyau : la cathédrale Ste Cécile… Si l’extérieur est massif et austère, l’intérieur laisse sans voix ! 18 500 m² de fresques et décorations en font la plus grande cathédrale peinte en Europe et les dentelles de pierre du jubé et du chœur nous ont laissés pantois ! Seul dommage, je n’avais pas pris mon appareil photo (le coffre de la voiture étant plein à craquer de caisses à outils !!!!), je me suis donc servi de mon téléphone dont la qualité, évidemment, est sans comparaison, notamment en zone sombre…

Ste Affrique

Chœur de la cathédrale Ste Cécile

Cahors fut l’étape suivante avec son magnifique pont Valentré, pont fortifié du XIVè siècle qui franchit le Lot et la vieille ville bien agréable à découvrir.

Pour notre dernier jour de balade, nous avons choisi de rejoindre Figeac en passant par la vallée du Célé à partir de Bouziès. A Bouziès, village sur le Lot, nous avons emprunté un chemin de halage taillé dans la roche. La balade était superbe, la brume flottant au-dessus de la rivière !

Pratiquement parallèle au Lot, le Célé a tracé sa route dans les plateaux calcaires. De nombreux villages bordent son cours tels Cabrerets et son château, Marcilhac-sur-Célé et son ancienne abbaye, Sauliac-sur-Célé et ses maisons accrochées à la falaise, Espagnac-Ste-Eulalie et son prieuré au curieux clocher et, juste avant d’arriver à Figeac, une adorable ancienne chapelle, la Chapelle St Martin à Camboulit.

Nous avons ensuite consacré la fin d’après-midi à la visite de Figeac, bien aidé par un plan très bien fait où tous les points intéressants sont répertoriés sur un circuit. Nous avons vraiment apprécié cette visite et tout notre circuit d’ailleurs. Si le cœur vous en dit, n’hésitez pas, c’est une très belle région !

Pour vous en donner une idée et vous faire envie, c’est par ici.

Catégories : France | 12 Commentaires

Propulsé par WordPress.com.