La surprise…

Vendredi 11 septembre 2020

Comme nous vous l’annoncions hier, nous avons été visiter un endroit assez extraordinaire ! Nous l’avions découvert depuis très longtemps dans des reportages télé et nous avions toujours eu envie d’aller voir ce drôle de chef-d’œuvre, classé au monument historique tout de même… j’ai parlé du Palais Idéal du Facteur Cheval. En préparant notre itinéraire, nous nous sommes rendu compte que nous passions à proximité, l’occasion était trop belle !

Comment ce Palais de rêve est-il sorti de l’imagination du Facteur Ferdinand Cheval (1836/1924) ? Au gré de ses longues tournées piétonnes de plus de 40 kms par jour, ce rêve va prendre forme grâce à la découverte d’une très belle pierre de forme bizarre au cours d’une de ses tournées. Il va imaginer un Palais féérique en utilisant des cartes postales, des récits tirés des revues qu’il distribuait. Il va consacrer trente trois années de son existence à modeler nuit après nuit, dans ce qui était à l’origine son potager, un monument d’obstination. Il achève son Palais à l’âge de 76 ans et se trouve assez courageux pour bâtir ensuite son tombeau, tout aussi singulier, au cimetière du village de Hauterives durant 8 ans. Il décède à 88 ans et y est enterré.

Statue en bois du facteur Cheval avec sa légendaire brouette

Portrait de Ferdinand Cheval

Le Palais Idéal

Détail d’une des façades

Coucou…

Pour voir toutes les photos, cliquez ici.

Ce soir, nous avons fait d’autres belles découvertes… Encore une surprise que vous verrez demain car ce soir, il se fait déjà tard !!!

Catégories : France | Un commentaire

Le « plan C » se concrétise !!

Jeudi 10 septembre 2020

Après 2 jours d’âpres recherches dont 1 totalement infructueux (entre mauvaise météo, zones rouges COVID, régions non attirantes à nos yeux, difficultés à se projeter en vacances…), nous avons enfin fini par trouver une 1ére destination :  le CANTAL.

OK, vous allez nous dire que c’est une région remplie de vaches et dénuée d’humains mais, c’est justement ce qui nous va bien !!! de surcroît, elle est en zone blanche COVID, quand même appréciable en ces temps difficiles et puis surtout c’est une magnifique région. Quant à la gastronomie, les fromages, la charcuterie, Dieu, que notre cholestérol va s’en donner à cœur joie !!! Après tout, mourir de ça ou du COVID, on a vite fait notre choix !!

Plaisanterie mise à part, après 4 jours de bonheur passés auprès de nos enfants et petits-grands-enfants, nous avons repris la route. Nous arriverons à côté de Salers, notre lieu de villégiature pour 1 semaine après-demain. Ce soir nous faisons étape du côté de Grenoble après avoir traversé la frontière par le col du Montgenèvre. Les magnifiques paysages de montagne se succèdent jusqu’à Grenoble et particulièrement aux abords du col du Lautaret. Voyez plutôt :

Demain, nous ferons étape au Puy en Velay, en ayant visité en cours de route quelque chose d’assez atypique, mais ça, c’est une surprise que vous découvrirez demain !!

Catégories : France | 8 Commentaires

Les vacances « plan C » !!

Du 4 au 6 septembre 2020

Nous sommes aujourd’hui le 6 septembre, jour de notre départ prévu aux USA… mais COVID oblige, il a fallu élaborer un plan B (Espagne), qui hélas s’est avéré également être une mauvaise idée !!! nous en sommes donc au plan C qui commence par l’Italie, mais ne nous demandez pas la suite, on ne la connait pas encore !

Pourquoi a-t-on commencé par l’Italie ? pour fêter mes 70 ans et les 48 ans de Blandine en famille.

Nous avons quitté Achères vendredi matin, direction Bourg en Bresse où nous avons choisi de faire étape. Ce qui a dicté notre choix est la situation de cette localité située à mi-chemin entre Paris et Turin, ainsi qu’un monument du patrimoine historique à visiter : le Monastère Royal de Brou. Construit entre 1506 et 1532, né de la volonté de Marguerite d’Autriche pour y être inhumée avec son défunt bien-aimé mari Philibert Le Beau, l’édifice est magnifique, particulièrement les tombeaux sculptés de marbre et d’albâtre, de style gothique flamboyant. L’extérieur n’a rien à envier à l’intérieur avec sa toiture en tuiles vernissées polychromes.

L’extérieur avec son toit vernissé

Le jubé en dentelles de pierre

Le tombeau de Philibert Le Beau

Le lendemain matin, nous avons repris la route des écoliers pour rejoindre Turin. Cette fois, pas de tunnel du Fréjus mais passage par le col du Mont Cenis, plus long mais tellement plus beau.

Entre Modane et le Mont Cenis

Le lac du Mont Cenis

Sous un autre angle

Après la joie des retrouvailles, Bénédicte et Max nous ont fait la surprise de nous offrir un déjeuner dans un village que j’affectionne particulièrement : Barolo, situé dans la région des plus grands vins d’Italie. C’est déjà dans ce restaurant que nous avions fêté mes 60 ans et par la même occasion, les 38 ans de Blandine. Une magnifique surprise et une non moins magnifique journée !!

Le vignoble

L’emblème de la région !

Barolo

La place de l’église

Nous restons encore quelques jours chez Bénédicte et après, GROS POINT D’INTERROGATION !!! la météo ne semble pas très clémente du côté du pays Basque, que nous avions envisagé de visiter, donc c’est à nouveau le grand flou artistique !!! Nous allons continuer à investiguer….

Pour voir les photos de nos premiers jours de vacances, c’est par ici.

Catégories : France | 6 Commentaires

Week-end à Saint-Omer

Du vendredi 7 au mardi 11 août 2020

Blandine ayant pris 2 jours de congés et les prévisions météo étant à la canicule, nous nous sommes dit qu’il ne serait sûrement pas très agréable de rester enfermés à la maison… Que faire alors ? Essayer de trouver un endroit assez proche de chez nous mais où il ferait moins chaud ! Le bord de mer serait la solution idéale, sur la côte d’Opale par exemple, hélas, impossible de trouver un hébergement. J’ai élargi les recherches et j’ai trouvé un hôtel à Saint-Omer dans le Pas-de-Calais, ville complètement inconnue pour nous. Située dans le Parc Régional Naturel des Caps et des Marais d’Opale, cela m’a tout de suite attirée puisqu’à seulement 280kms de chez nous et pas très éloignée de la côte. Nous avons donc jeté notre dévolu sur cette destination !

Nous avons pris la route le vendredi soir pour échapper au rush de départ en vacances du lendemain. Arrivés là-bas, nous avons pris possession de nos chambres dans un hôtel merveilleusement bien situé au centre-ville avec du personnel absolument charmant… mais il y a un mais, nous nous sommes rendus compte qu’il n’y avait pas de climatisation et que la région venait de passer en alerte rouge canicule, tout comme chez nous !!! Tout faux sur ce coup là… Fort heureusement, la région nous a beaucoup plu et grâce à la gentillesse du personnel (ils nous ont donné des ventilateurs et étaient aux petits soins), nous avons passé un excellent séjour.

Nous avons commencé par la visite de la ville, au ralenti bien sûr, vu la chaleur… Vous pourrez en découvrir les plus beaux aspects en cliquant ici.

La Cathédrale

L’Abbaye St Bertin

Le jardin public

Le long du canal de Neufossé

Le dimanche, il était prévu plus de 37° à l’ombre, nous avons donc décidé de nous rendre sur la côte à une quarantaine de kilomètres, et nous avons choisi Zuidcoote. La plage est immense et nous avons fait une belle balade le long de l’eau avec seulement 27° et une petite brise tellement agréable. Du coup, nous avons déjeuné là et sur la route du retour, nous avons fait un petit détour pour aller voir un moulin à vent du 18ème siècle, à Pitgam. Pour la soirée, nous avions prévu d’aller nous balader à quelques kilomètres de l’hôtel, dans la réserve naturelle de l’étang de Romelaere. Nous sommes partis vers 18h30, là où la chaleur se fait quand même moins intense ! 5 kilomètres d’une promenade bien aménagée au milieu de la nature, c’était vraiment top… Pour partager nos découvertes, c’est ici.

Le moulin à vent de Pitgam

Romelaere

Balade bien aménagée

Grèbe huppé

Coucher de soleil sur l’étang

Le lundi matin, nous avions rendez-vous à 10h30 pour une promenade en bateau dans les marais. Cela se passe à Clairmarais, petite bourgade qui touche Saint-Omer. J’avais privatisé un bateau pour nous, certes c’est plus cher mais pour les photos c’est tellement mieux ! Et en l’occurrence, cette décision a été la meilleure que nous puissions prendre puisque cela nous a exemptés de porter un masque… vu la chaleur qu’il faisait, quel bonheur ! La balade a été bien sympa, quant aux espèces que nous avons croisées, pas grand-chose de plus que dans la réserve de Romelaere…  En fin d’après-midi, nous avons été voir un autre moulin à vent, à Watten, très beau aussi. La végétation alentours attirait beaucoup d’insectes et je n’ai pas pu résister à l’appel de la macro ! Pour découvrir tout ça, il suffit d’un petit clic ici…

Et c’est parti !

Les maisons au bord de l’eau

Certains courageux rament !

D’autres sont un peu entassés à notre goût !

Le moulin à vent de Watten

Belle mouche !

Enfin, le jour du retour sur Achères, nous avons pris la route des écoliers et sommes allés à Berck (que je vous ai déjà présenté lors de notre escapade pour la fête des cerf-volants, c’était en 2017). En fait, Blandine ne connaissait pas et comme nous voulions lui montrer la colonie de phoques (qui s’est bien étoffée depuis d’ailleurs !), nous avons fait le détour. Nous avons eu un peu peur en arrivant car la marée était vraiment très basse et nous pensions que les phoques étaient partis en mer… Pas du tout, ils paressaient sur le sable ! Pour voir Berck et les phoques, c’est par ici.

L’immense plage de Berck

et ses phoques…

Gros pépère !

En finalité, nous n’avons pas du tout regretté notre escapade, au moins, on s’est bougé ce qui n’aurait pas été le cas si nous étions restés à la maison !!! Je n’ai aucune idée du prochain article que je vous ferai, nous sommes à peine à 2 semaines de nos vacances et nous ne savons toujours pas ce que nous allons faire… Vraiment, nous vivons une période déprimante ! J’espère à très bientôt…

Catégories : France | 5 Commentaires

Escapade en Cotentin

Où pouvons-nous bien être ??

Du 11 au 14 juillet 2020

Eh oui, vous l’avez évidemment deviné, nous sommes à Cherbourg… Après avoir étudié de près la météo, nous nous sommes décidés pour ce petit break dans la presqu’île du Cotentin que nous ne connaissions pas et qui ne nous a pas déçus !

Nous avons longé toute la côte, depuis Ste Mère Eglise jusqu’au Nez de Jobourg…

Nous avons longé la côte entre St Vaast et le Nez de Jobourg…

Le premier jour, nous avons fait un stop à St Vaast-La-Hougue (village préféré des français 2019) et de là, nous sommes directement allés à Cherbourg où nous avions notre appart’hôtel. La circulation était telle que nous avons mis pratiquement le double du temps normal pour faire Achères/Cherbourg !!! Evidemment, il était un peu naïf de notre part de partir un samedi 11 juillet et de s’imaginer ne trouver personne sur la route !!! Nous nous sommes installés dans notre appartement, bien situé tout près du centre-ville et après une bonne nuit, nous avons décidé de commencer par aller du côté de la presqu’île de la Hague en suivant la route des caps.

Partout, des fleurs à profusion !

Port Racine, le plus petit port de France

Le cap de la Hague et le phare Goury

Le Nez de Jobourg

Comme il n’était pas tard, nous avons décidé de traverser la presqu’île jusqu’à Barfleur, que nous avions délaissé la veille, faute de temps ! Nous avons tout d’abord poussé jusqu’à Gatteville le Phare (que l’on peut apercevoir depuis Barfleur) et ensuite flâné dans les rues de cette charmante petite ville qu’est Barfleur…

Barfleur

Des anciennes embarcations restaurées

Le lendemain, nous avons consacré la journée à la visite de Cherbourg, ce qui nous a pris la journée et fait parcourir plus de 10 kilomètres à pied. Mais ça valait la peine, nous avons découvert de très jolis endroits, insoupçonnés si l’on ne se donne pas la peine de les découvrir !

Nous avons commencé par la visite de la Cité de la Mer, un incontournable de Cherbourg. Installée dans l’ancienne gare maritime transatlantique, chef-d’œuvre Art Déco, c’est un lieu chargé d’histoire puisque l’on peut marcher dans les pas de ces passagers qui embarquaient pour un voyage vers les Amériques, souvent sans retour sur le vieux continent… et même sans retour du tout pour les infortunés passagers du Titanic ! Nous avons commencé par la visite du sous-marin nucléaire « Redoutable » où je n’étais pas du tout à l’aise (pas l’endroit idéal pour les claustrophobes !), mais somme toute très intéressant. Nous avons continué par l’Espace Odyssée du Titanic en traversant la splendide salle des bagages et enfin par le pôle océan qui abrite l’aquarium abyssal (le plus profond d’Europe)

La Cité de la Mer

Dans l’antre du sous-marin

1200 espèces espèces différentes s’ébattent dans l’aquarium

Nous avons déjeuné au restaurant de la Cité de la Mer d’excellentes moules frites avant de partir à la découverte de la ville des parapluies… Nous avons suivi un parcours préparé par l’Office du Tourisme en espérant ainsi ne pas rater quelque chose d’important ! Il est évident que sans cela, nous ne nous serions pas aventurés dans des petits passages, appelés Boëls (boyaux en vieux français), menant à de petites cours magnifiques. Nous avons aussi marché sur les traces de tournage du film « Les parapluies de Cherbourg », nous nous sommes rafraîchis dans le parc Emmanuel Liais avec sa végétation luxuriante, en deux mots, une belle journée bien remplie !

Basilique de la Trinité

Des ruelles étroites

Ce que l’on découvre au fond des passages

Abri bus

Lieu de tournage emblématique du film…

…preuve en est !

Le port

Nous avons pris le chemin du retour le jour du 14 juillet, non sans avoir vu Cherbourg sous le crachin !!! En route, nous nous sommes arrêtés à Valognes, la ville de Guillaume le Conquérant, surnommée « la Petite Versailles » (c’est peut-être un peu exagéré 😁) !!!

Valognes – Le musée du cidre

L’hôtel de Beaumont

Si vous voulez voir plus de photos du WE, c’est ici

Pour Cherbourg spécifiquement, c’est là !

Catégories : France | Un commentaire

Retrouvailles en Italie

Du 18 au 29 juin 2020

Nous n’avons pas tardé à franchir la frontière entre nous et nos enfants dès son ouverture, et dès le 18 juin, nous prenions la route pour l’Italie ! Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras n’est-ce pas… Nous avions fait une croix sur le fait de pouvoir partager le bonheur de notre « Princesse » qui fêtait ses 18 ans ce 20 juin, nous avons été comblés de joie d’être là, au milieu des personnes qui comptent le plus au monde pour nous : nos enfants et petits-enfants.

Margot dans la splendeur de ses 18 ans…

Toute la famille réunie

Mes « petits »…

Nous avons profité de notre liberté retrouvée pour aller visiter quelques beaux endroits aux alentours…

Le château de Rivoli

 

Vue depuis l’esplanade

Les vieilles rues

Les maisons sont colorées

5 minutes de repos

Super soirée au restaurant

Nous sommes aussi allés voir la Basilique de Superga. En se promenant à Turin, il est impossible de ne pas la voir au loin, ornant la colline. On imagine facilement que si on peut voir cette église de partout dans le Piémont ou presque, on peut également voir toute la région de la haut ! Et c’est vrai que la vue est splendide… Turin à nos pieds et toutes les montagnes qui entourent la ville, un spectacle à ne pas rater !

La Basilique de Superga

Avec les garçons, Papy scrute…

A nos pieds, Turin

On distingue bien La Mole, monument emblématique

En 1949, Le Torino Football Club, équipe de football plusieurs fois championne d’Italie, pratiquement invincible à l’époque, revient d’un match amical avec le Benfica de Lisbonne. Leur avion, transportant pratiquement toute l’équipe, s’écrase sur la colline de Superga. Alex étant un supporter de cette équipe, a voulu s’y rendre.

Monument funéraire en l’honneur des victimes

Un autre jour, nous sommes allés, Gilbert et moi, à la Sacra Di San Michele. Cette abbaye du 13ème siècle, perchée à 960 mètres d’altitude sur le sommet rocheux du mont Pirchiriano, se situe à moins d’une heure à l’Ouest de Turin. Haut lieu de pèlerinage à travers les siècles, elle est aujourd’hui, dans l’esprit des lecteurs d’Umberto Eco, associée à son roman médiéval  « Le nom de la Rose », dont elle a inspiré l’idée. La façade, haute de 41 mètres, massive et imposante, impressionne et je dois dire que je m’inquiétais un peu en voyant ce qu’il allait falloir grimper pour accéder à l’abbaye… Finalement, tout s’est bien passé et nous avons vraiment aimé notre balade.

Sur la route pour la Sacra di San Michele

Comme Superga, on la voit de loin !

Imposante est le terme qui convient !

L’escalier de 243 marches, abrupt, qui conduit à la basilique

L’entrée de l’église

L’intérieur

Même pas le vertige !

Heureuse d’être arrivée en haut !

Vue sur la vallée…

Et sur Turin au loin

Autre jour, autre découverte ! Un endroit que nous n’avions jamais visité et qui pourtant se trouve à seulement 12kms de chez nos enfants… C’est une jolie petite abbaye, dans un endroit champêtre et qui vaut surtout pour ses peintures intérieures du XVe siècle, de Giacomo Jaquerio.

Sant’Antonio di Ranverso

Ce qu’il reste du cloître

L’intérieur

Les peintures du 15ème siècle

Polyptique de Defendente Ferrari qui représente la Nativité

Margot et Alex masqués !

La route champêtre

Enfin, nous sommes allés, avec Margot, à la Venaria Reale, résidence royale construite au milieu du 17ème siècle. Nous y étions déjà allés, aussi, nous avons choisi de ne visiter que les jardins. Il faisait très lourd, le temps étant à l’orage, et nous avons pas mal transpiré en faisant nos quelques 5 ou 6 kilomètres de balade ! Mais cela valait le coup… Une bonne partie des jardins sont en travaux et je pense que quand tout sera terminé, ce sera magnifique. Le conseil que je donnerais serait de les visiter en avril/mai, à l’époque des roses car il y a une immense roseraie, hélas sans fleurs à cette époque… Dommage !

La Venaria Reale…

…classée au Patrimoine Mondial par l’Unesco, en 1997.

C’est grand, il faut se repérer !

A la période des glycines, ce doit être beau

Fleurs et légumes sont aussi représentés

Voilà, j’espère que ce petit reportage vous donnera des idées pour vous évader et d’aller faire un tour par là, Turin et sa région valent vraiment le coup d’être vues…

Blandine nous a accompagnés pour cette semaine de retrouvailles mais elle était en télétravail et n’a donc pas pu se joindre à nous pour toutes ces visites. Elle a passé ses journées avec sa sœur et son beau-frère à leur bureau et le soir, elles rentraient toutes les deux à pied (environ 3kms) ce qui leur a permis de se retrouver ! Tout le monde était heureux et après ces mois de confinement, quel bonheur…

Aujourd’hui, nous sommes toujours aussi incertains pour notre futur voyage de septembre aux USA, certains jours nous y croyons, d’autres non ! Je crois que l’on va préparer un plan B, au cas où !!!

Catégories : Italie | 5 Commentaires

Vous avez dit « déconfinement » ?

Jeudi 21 et vendredi 22 mai 2020

Le moment tant attendu est enfin arrivé… Pouvoir partir s’aérer un peu et essayer d’oublier cette difficile période qu’ont vécu tant de gens ! Je ne parle pas de nous car comment se plaindre quand aucun membre de sa famille n’est touché par cette horrible maladie et que nous n’avons pas de soucis particuliers à nous faire pour notre avenir matériel ! Alors avant de passer aux choses plus légères, j’ai une pensée pour ceux qui ont perdu un proche et leur redis toute notre amitié… ils se reconnaitront.

 

Ceci est une évidence !!!

 

En tout cas, on a tout fait pour…

Comment aurions-nous pu résister à la tentation !!!! Le beau temps aidant, nous nous sommes mis à étudier sérieusement ce que nous permettait le cercle de 100kms généreusement alloué par nos services de santé !!! Avoir l’impression de partir, de passer 1 ou 2 nuits à l’hôtel,  bref se croire redevenus totalement libres malgré ces restrictions, était-ce possible ? Eh bien oui, et nous en avons pleinement profité.

Nous avons mis notre dévolu sur Compiègne, que nous ne connaissions pratiquement pas et qui correspondait aux critères recherchés : 87kms à vol d’oiseau, un château et un beau parc (fermés hélas mais on le savait), une jolie petite ville et une magnifique forêt… de quoi nous combler.

Nous avons donc réservé un charmant hôtel très bien situé sur le bord de l’Oise, à deux pas des choses à voir. Le propriétaire, vraiment accueillant, s’est débrouillé pour nous commander nos repas du soir et nous les réchauffer. Idem pour les petits déjeuners, si bien que nous ne nous sommes pas vraiment aperçus de la fermeture des restaurants.

Arrivés sur place mercredi dans la soirée, nous avons été faire un premier tour de repérage après dîner, histoire de se mettre en jambe ! Le lendemain, nous avons visité Compiègne et bien que le château et le parc soient fermés, nous avons eu de quoi occuper toute notre journée… balade dans le jardin de Songeons, très mignon, puis flâneries dans la ville, autour du château et visites de quelques musées ouverts tels celui du Cloître St Corneille et celui des Figurines. Là, clin d’œil à mon frère et ma sœur car en voyant certaines figurines il m’est revenu à l’esprit que notre père peignait des soldats de l’armée napoléonienne collectées dans les paquets de café Mokarex dans les années 50/60 et au même moment que vois-je ?? ça !!!

Etonnant !

Bref, de biens jolies découvertes pour une première journée à plus d’un kilomètre de chez nous !

Le château

Le long du château

Les rues piétonnes

Le lendemain, nous partons tout d’abord voir la clairière de l’Armistice dans la forêt de Compiègne, où se trouvait le wagon dans lequel ont été signés l’armistice du 11 novembre 1918 puis l’armistice du 22 juin 1940 entre la France et le 3ème Reich… Puis nous partons pour Pierrefonds, une autre très jolie ville de l’Oise, connue principalement pour son château. Il domine la ville, et comme il est évidemment fermé pendant cette période, nous avons dû beaucoup marcher pour trouver des endroits propices à la photo car il est impossible de l’approcher ! La ville est très agréable avec son petit lac et ses belles maisons et après quelques heures passées à flâner d’un endroit à l’autre nous avons pris la route du retour en faisant un stop à St Jean aux Bois, nous avons eu une très belle surprise : c’est un très joli village avec une abbatiale du 12ème siècle. Un peu plus loin, Morienval possède aussi son abbaye, ce qui nous a incité à faire un tout petit détour pour aller voir ça de plus près… et là, nous nous sommes rendus compte que nous avions déjà visité cet endroit ! Pas grave, quand c’est beau, on ne compte pas.

Le château de Pierrefonds

Le lac

St Jean aux Bois

Voilà, c’est ainsi que s’est passée notre « première virée après confinement » et nous espérons bien en avoir encore beaucoup à l’avenir ! Nous sommes toujours dans l’espoir de pouvoir partir aux US début septembre mais c’est vraiment sans certitude… nous avons des moments d’optimismes et les jours suivants, on se dit que l’on y arrivera pas !!!! Wait and see…

En attendant, pour voir les photos du 1er jour, c’est ici et celles du 2ème, c’est là.

Catégories : France | 5 Commentaires

Bien rentrés…

Jeudi 19 mars 2020

Coucou tout le monde,

Tout d’abord merci à vous tous qui avez pris le temps de nous envoyer des petits mots sur le blog, que nous apprécions toujours autant… Je n’ai pas répondu à chaque message, manque de temps, nous en passions beaucoup avec nos amis ce qui m’en laissait moins pour vous répondre !

Je viens vous rassurer, nous sommes bien rentrés, tout à fait normalement avec le vol que nous avions réservé (bondé car beaucoup de français ont avancé leur retour, ils venaient de partout – Australie, Thaïlande…) et ainsi, sans avoir à payer de gros suppléments en changeant les réservations ! Tout s’est très bien passé, pas de contrôle particulier à Roissy, mais à part les gens qui rentraient en France, il n’y avait pas l’affluence habituelle. Quant à la route pour rentrer, pas beaucoup de circulation non plus. Cela nous a fait drôle car pour l’instant, à Abu Dhabi, bien que tous les musées et autres lieux publics soient fermés, la vie semblait normale (c’est d’ailleurs ce qui nous a fait le plus grand bien !). Nous avons eu aussi la chance de pouvoir faire nos courses sur la route du retour, sans pratiquement personne dans le magasin et avec les étals très bien garnis en marchandises… Nous sommes donc tranquilles pour une bonne semaine !

Je ne sais pas (hélas, 3 fois hélas) quand j’aurai la joie de pouvoir vous faire partager nos aventures, en tout cas, celles qui étaient prévues à Malte fin avril, sont je pense, d’ores et déjà à l’eau… ce n’est toutefois pas le plus grave !

Je vous souhaite à toutes et tous bon courage et surtout, prenez bien soin de vous.

Je vous embrasse.

Catégories : EAU | Un commentaire

11ème jour à Al Aïn

Lundi 16 mars 2020

Malgré les évènements, nous allons vous faire vivre les dernières « visites »  (si tant est qu’il y ait eu des visites !!) de notre périple.

Avis que l’on trouve, hélas, devant tous les monuments…

Avant cela, je voudrais vous donner de nos nouvelles car bien sûr, avec la fermeture des frontières, nous sommes un peu dans l’expectative… Nous nous sommes rendus tôt ce matin à l’ambassade de France mais au pied de l’ascenseur, un gendarme (très aimable) nous a dit qu’il était inutile de monter, il nous a donné un numéro tout juste mis en place pour nous renseigner ! Retour à la maison pour utiliser le téléphone du pays que Josette a mis gentiment à notre disposition (sans cela, à raison de presque 7€ la minute de communication, cela nous aurait coûté une fortune !). Etant donné que le statut de notre vol était (et est toujours) confirmé, ils ne nous ont pas appris grand-chose si ce n’est de nous assurer de leur soutien si besoin était ! Bref, il faut nous rendre demain matin à l’aéroport (aux aurores puisque nous décollons normalement à 9h05) en espérant que notre vol soit bien maintenu… Croisons les doigts mais nous avons bon espoir.

Donc, hier, nous étions encore à Al Aïn où, hélas, tout était bien fermé, même l’oasis… Comme promis, vous verrez Al Aïn depuis le haut du Jebel Hafeet, de nuit. Il est vrai que les lumières scintillent de tous leurs feux du côté Abu Dhabi (on voit bien que l’argent ne manque pas dans l’Emirat) mais côté Oman, c’est la nuit.

Nous avons fait une tentative pour visiter l’oasis mais nous avons été refoulés. Nous n’avons pu prendre que 2 ou 3 photos car à côté du palais musée (bien loin de l’entrée principale de l’oasis), il y avait 2 portes ouvertes, ce qui nous a permis de faire nos curieux, sans pénétrer bien entendu.

Le palais de Cheikh Zayed a été construit en 1937 pour lui servir de résidence. Il est aujourd’hui transformé en musée, bien entendu fermé comme le reste !

Nous avons ensuite essayé de visiter un peu la ville, mais les regards des locaux nous ont incités à ne pas nous éterniser. On peut le comprendre toutefois, des étrangers qui viennent décimer leurs miasmes de Coronavirus font sans doute un peu peur… On ne peut pas les en blâmer !

Nous sommes rentrés à Abu Dhabi (la ville) par une route différente où nous avons pu apprécier beaucoup plus les paysages désertiques. Nous avons même croisé des dromadaires pour notre grand bonheur.

La fin de soirée (23h pour nous) a été un peu plus morose après les nouvelles dispositions du gouvernement. Je dois dire que nous appréhendons un peu le retour mais il faut bien rentrer !

L’ultime diaporama se trouve ici.

Catégories : EAU | Poster un commentaire

10ème jour à Al Aïn

Dimanche 15 mars 2020

D’Abu Dhabi à Al Aïn

Après avoir appris les mauvaises nouvelles hier soir émanant de chez nous, nous nous sommes dits qu’un petit dépaysement dans le désert nous ferait le plus grand bien. Hélas, juste avant de partir, Josette nous a annoncé que tout était fermé ici ! Nous avons pensé annuler mais comme l’hôtel n’est pas remboursable, tant pis, nous y sommes tout de même allés !

Nous sommes très étonnés puisque Al Aïn est située à la frontière d’Oman et qu’il n’y a pas grand chose d’autre par ici. Force est de constater qu’effectivement, tout est fermé, même l’oasis, qui pourtant, est à ciel ouvert Nous ferons quand même une tentative demain matin.

Nous sommes quand même heureux d’être ici car nous sommes dans le désert de sable, contrairement à notre excursion à Dubaï où l’on comptait les gratte-ciel comme des petits pains, ce qui ne nous changeait pas beaucoup par rapport à Abu Dhabi.

La route pour venir est bordée de palmiers et d’arbres pendant les 150 kilomètres que dure le trajet (imaginez les millions d’arbres qu’ils ont dû planter et qu’ils doivent arroser !!!) et plus l’on s’éloigne d’Abu Dhabi, plus des dunes de sable apparaissent derrière les arbres. Cela nous rappelle de beaux souvenirs, entre autre d’Algérie.

Le désert

Notre hôtel, le Mercure, est situé sur le Jebel Hafeet. S’élevant à 1240 mètres, Jebel Hafeet est le point culminant de l’Émirat, et le deuxième sommet des E.A.U. Cette montagne imposante, qui surplombe Al Aïn à la frontière d’Oman, est façonnée dans la roche calcaire érodée depuis des millions d’années. La route pour y monter est assez impressionnante et nous avons fait plusieurs stops pour prendre des photos. L’horizon était très brumeux mais, grâce à photoshop, nous avons pu récupérer les photos afin de distinguer les choses.

Vue de l’hôtel

La route du Jebel

Vue de notre chambre

Rien que pour ma soif ornithologique, je suis contente d’être venue car nous avons croisé la route d’une perdrix à tête noire, que l’on ne trouve qu’ici, dans la péninsule arabique ! En fait, nous en avons même vu plusieurs, toutes aussi mignonnes les unes que les autres…

Le coucher du soleil est un des attraits de Al Aïn, et particulièrement observé du Jebel, c’est d’ailleurs pourquoi nous avons choisi cet hôtel (sur les conseils de Josette et Gilles). Comme d’habitude, la chance n’était pas vraiment au rendez-vous, étant donné le fog non pas londonien mais presque !!! Vous verrez quand même un joli ciel…

Par contre, les lumières de la ville sont splendides de nuit, vu de l’hôtel mais s’arrêtent net à la frontière d’Oman (qui est juste à nos pieds), ce qui fait contraste saisissant. Je pense que vous verrez ces photos demain car il faut encore que nous allions les faire !!!

Nous espérons que la morosité ambiante n’est pas trop lourde à supporter, surtout, prenez bien soin de vous.

Pour vous aérer un peu, le diaporama est ici.

 

Catégories : EAU | Poster un commentaire

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.