France

Etape de retour…

Dimanche 27 septembre 2020

Comme je vous l’avais dit dans mon dernier article, il était prévu de faire étape chez des amis qui ont ouvert une magnifique maison d’hôtes (nous passions à quelques kilomètres de chez eux), ce qui a été l’occasion d’avoir une fin de vacances en apothéose !

Nous les avons rencontrés il y a une bonne dizaine d’années lors d’un voyage au Mexique. Nous étions avec notre ami/guide Rachid sur le site de Palenque et il nous expliquait toute l’histoire de cette cité maya (il faut dire que Rachid, ethnologue, en connaît un rayon !!!). Bref, Christophe, Anna et leurs enfants ont tendu l’oreille en entendant parler français et nous ont demandé s’ils pouvaient profiter des explications de notre guide… Et c’est ainsi que nous avons commencé cette longue amitié ! Ils étaient en train de faire le tour du monde et je dois dire que je leur serai toujours reconnaissante car c’est vraiment grâce à eux si nous sommes partis le faire à notre tour. Ils ont été la clé qui a ouvert la boîte des rêves…

Ils habitaient la région parisienne à cette époque, ce qui nous a facilité les choses pour rester en contact. Maintenant, ils ont tourné la page et ont « construit » ce beau projet de Maison d’Hôtes. Ils ont dégoté la perle rare, cette magnifique villa Belle Epoque, mais tout n’a pas été très simple car il a fallu entreprendre de gros travaux pour en arriver à ce qu’elle est aujourd’hui. Ils ont fait un travail extraordinaire, nous n’en revenons toujours pas ! Dans la décoration, chaque détail a été pensé, je crois qu’il faudrait des jours et des jours pour tout remarquer.

C’est bien simple, je crois que la meilleure façon de vous rendre compte, c’est d’aller y faire un petit tour, c’est tout près des Châteaux de la Loire, bel endroit donc ! Et si le cœur vous en dit, je vous mets le lien pour accéder au site internet : https://www.villa-alecya.fr/

Comme cette maison a une belle histoire, je vous mets un autre lien où vous pourrez en savoir plus et aussi voir de belles photos. Pour notre part, nous avons surtout fait des photos d’extérieur ! Quand nous avons fait le tour du propriétaire, nous étions plus occupés à écouter ce que nous racontait Christophe plutôt qu’à prendre des photos et le lendemain matin, nous n’avions pas beaucoup de temps… http://carnetdejuliette.fr/villa-alecya-chambres-dhotes-de-charme-touraine/

La Villa Alecya – Ste-Catherine-de-Fierbois

L’entrée par le Jardin d’Hiver

Détail

Le salon

La salle à manger

La cage d’escalier

Le fumoir avec son magnifique vitrail Art Nouveau

Le jardin d’hiver

Le parc fleuri…

L’arrière de la Villa

Le potager

Le parc

Comme je vous le disais, pour voir les chambres, allez cliquer sur les liens que je vous ai donnés mais je peux vous dire qu’elles sont magnifiques et que nous y avons dormi comme des bébés. Pour notre part, nous étions « du côté de chez Swan » et Blandine chez « Madame Butterfly »… de quoi faire de beaux rêves non ?

Voilà, nos vacances totalement improvisées ont été très agréables et nous en garderons un très bon souvenir. Maintenant, nous espérons pouvoir partir aux Etats-Unis au mois de juin prochain puisque nous avons reprogrammé à l’identique ce que nous avions prévu en ce mois de septembre… Mais nous avons tout de même de sérieux doutes encore ! Croisons les doigts, qui vivra verra…

 

Catégories : France | 2 Commentaires

Dernier jour…

Samedi 26 septembre 2020

Les derniers jours de vacances sont déjà toujours tristes mais aujourd’hui, c’est l’apothéose !! on ne va pas se plaindre car nous avons eu 3 belles semaines ensoleillées mais la visite de Rochefort s’est faite sous la pluie. Il pleut sans interruption depuis ce matin et en plus il fait froid !

Malgré ces conditions fort peu agréables, nous avons décidé de braver la pluie et d’aller visiter Rochefort. Sur le chemin, nous nous sommes arrêtés au pont transbordeur de Martrou. Il en existait 5 en France mais seul celui-ci a été remis en service. Quand nous étions passés par là en 2017, il était en restauration et cela m’avait frustrée de ne pouvoir le voir fonctionner. Mais là, quel bonheur, on a même pu traverser la Charente à son bord (le machiniste a fait la navette rien que pour nous !). Classé monument historique depuis 1976, c’est un impressionnant ouvrage d’art en fer construit en 1900, long de 176 mètres qui surplombe la Charente de plus de 50 mètres.

Le pont transbordeur

La nacelle

Direction Rochefort ensuite qui, comme la première fois, ne m’a pas beaucoup plus emballée !! hormis la corderie royale, l’Hermione mal mise en valeur dans sa cale (on l’a vue à Brest, à côté de la tour Tanguy, elle avait une autre allure !) et la porte de l’arsenal, nous n’avons pas vu autre chose de bien intéressant !

La corderie royale

L’Hermione

Un peu transis de froid, nous avons décidé de rentrer directement sans prendre la route des écoliers.

Demain nous reprenons la route pour Achères mais en faisant une étape en Touraine chez des amis.

Pour voir les photos pluvieuses du jour, c’est par là.

 

Catégories : France | Poster un commentaire

La Citadelle de Brouage

Vendredi 25 septembre 2020

La matinée a été très pluvieuse mais nous avions des espoirs pour l’après-midi, nos météos « téléphones » nous donnant un bon épisode sans pluie pour le reste de la journée. Et ce fut le cas, c’est pourquoi nous avons décidé d’aller visiter une citadelle du 17ème siècle, la Citadelle de Brouage, située à seulement une vingtaine de kilomètres de St Trojan.

Brouage vue du ciel

Fondée en 1555, Brouage avait pour première vocation le commerce du sel. En 1627, le Cardinal de Richelieu  demande à Pierre d’Argencourt de fortifier la ville qui va devenir une place forte réputée imprenable. Dès la fin du XVII° siècle Brouage commence à décliner et Vauban intervient en 1685 pour diminuer l’importance des fortifications. Utilisée comme ville prison pendant la Révolution, Brouage s’endort, oubliée par la mer. Le chenal qui la reliait à la mer n’existe plus aujourd’hui, enlisé dans les marais.

Sa notoriété est également due à un personnage, Samuel de Champlain, né à Brouage vers 1570 et fondateur de la ville de Québec.

L’église, construite en 1608, fut remise en état grâce à la générosité de la ville de Québec et comporte plusieurs vitraux et verrières offerts par le Canada.

Détail d’un vitrail

Nous avons parcouru les 2 kms de remparts sous un vent à décorner les bœufs !!! Notre poids nous a permis de tenir et de ne pas nous envoler !!! Qu’importe, la balade était très sympathique et la vue sur le paysage alentours fait de marais est magnifique.

La rue principale

Une des 19 échauguettes

Les prés salés

Il reste encore aujourd’hui quelques bâtiments de cette époque tels que des poudrières, une forge, une glacière, une halle aux vivres… que l’on peut visiter car ils abritent des expositions.

La poudrière St Luc

La glacière

Intérieur de la halle aux vivres

Cet endroit est aussi un paradis pour les oiseaux puisque ces prés salés en abritent quelques 150 espèces… Hélas, nous n’en avons pas vus autant, mais nous avons réussi à photographier un bel ibis et un épervier.

Sur le chemin du retour, nous nous sommes arrêtés juste avant d’emprunter le pont qui relie le continent à l’île pour nous approcher du fort de Louvois et voir le viaduc sous un autre angle.

La journée s’est achevée par une bonne nouvelle (un peu trop tardive pour moi !) car lors de notre dîner au restaurant, le patron, voyant ma tête, nous a annoncé que les plots qui m’ont précipitée dans les coquilles d’huîtres avaient été retirés par la municipalité !!!

Les photos du jour sont à votre disposition en cliquant ici.

Catégories : France | Poster un commentaire

Visite de Marennes

Jeudi 24 septembre 2020

Quel drôle de temps !! on passe du soleil aux trombes d’eau d’une minute à l’autre. On a quand même réussi à se faire une petite balade en dehors de l’île. Nous sommes allés à Marennes, petite ville située sur l’estuaire de la Seudre, capitale de la fameuse huître Marennes Oléron.

Bien encadrés à Marennes (enfin à La Tremblade mais c’est pareil) !

En fait, pour voir les ostréiculteurs, il faut se rendre aux petits ports de La Grève et de La Cayenne. Le spectacle des bateaux et des cabanes aux couleurs vives le long du chenal sont vraiment très photogéniques.

A l’entrée du port de La Cayenne

Le long du chenal

Cabane d’ostréiculteur

Les producteurs y proposent la vente et la dégustation d’huîtres mais ces dernières se déclinent de bien d’autres façons artistiques (j’en ai fait l’affreuse expérience !!).

Coquilles d’huîtres vues de près (comme je les ai vues !)

Composition artistique

La balade n’a pas été très longue aujourd’hui car la pluie s’est intensifiée en début d’après-midi. Nous verrons ce que demain nous réservera.

Pour voir les photos du jour, c’est par ici.

Catégories : France | Poster un commentaire

Visite de La Rochelle

Mercredi 23 septembre 2020

Nous avons appris ce matin au réveil que l’île d’Oléron avait été touchée par une tornade mais ne vous inquiétez pas, nous n’étions pas sur l’île à ce moment là et bien que nous ayons été touchés par un violent orage sur l’île de Ré, tout va bien pour nous.

Il pleuvait encore beaucoup hier soir sur l’île !!

Autre photo impressionnante, voici les dégâts causés par la chute après 3 jours…

De loin !

De près !

Ce n’est que la partie apparente de l’iceberg !! mains, genoux sont tous autant abimés ! âmes sensibles, ne regardez pas !!

Revenons à notre journée de balade qui a commencé par Fouras (non pas pour aller voir le Père !!) mais pour admirer le Fort Vauban et ses jolies plages. Les cabanes de pêcheurs de Fouras également appelées « carrelets » ne sont pas en grand nombre, nous sommes donc partis plus loin à Yves où nous savions en trouver beaucoup plus.

Le fort Vauban de Fouras

Les carrelets de Yves

Direction La Rochelle ensuite pour une découverte des joyaux de la ville, entre autre, l’entrée du port avec ses tours défensives, ses arcades, ses maisons moyenâgeuses au pans de bois couverts d’ardoises qui alternent avec des demeures renaissance en pierre ornées de fantastiques visages sculptés. Un des plus beaux monuments à nos yeux est l’hôtel de ville, qui avait brûlé en 2013 et qui a été depuis restauré.

Les tours de l’entrée du port

Rue à arcades

Maison à pans d’ardoises

L’hôtel de ville

Après cette belle visite, nous sommes partis en direction de l’île de Ré dont hélas, vous ne verrez que quelques photos car l’orage s’est abattu violemment et c’est sous des trombes d’eau que nous avons fait demi-tour !! Autant dire que nous n’avons rien vu (nous avons quand même donné la modique somme de 8 euros pour passer le pont !!).

Finalement, nous nous estimons très chanceux car toute la journée (ou presque) a été belle et nous sommes passés à côté de la tornade. Avons-nous le droit de nous plaindre ??

Pour partager la journée avec nous, voici le diaporama.

Catégories : France | Poster un commentaire

Visite de Saint-Trojan Les Bains

Mardi 22 septembre 2020

Les pêcheurs du dimanche !

Malgré une journée qui s’annonçait mal (après la chute et les prévisions météo non favorables), nous avons finalement passé une très bonne journée.

Ce matin a été consacré à quelques courses mais surtout au passage chez un opticien pour faire redresser les lunettes !! Il a fallu aller jusqu’à Saint-Pierre d’Oléron, situé au milieu de l’île. Cela nous a permis de découvrir l’intérieur d’Oléron.

Après un petit en-cas et une bonne sieste, nous avons décidé d’aller voir les marais salants de Port Salines. Nous pensions voir beaucoup d’oiseaux mais hélas, la pêche fut maigre ! Quant au sel, comme souvent avec nous, ce n’est pas la saison ! qu’importe, ça nous a fait une belle balade.

Port Salines

Le petit port de Saint-Trojan nous attirait depuis notre arrivée donc nous avons décidé d’y faire un saut. C’est très mignon avec ses maisons colorées et la balade autour est agréable. Direction ensuite vers la plus belle plage de l’île, d’après les dires de notre hôte d’accueil. Effectivement, elle est plutôt belle et grande. Bien évidemment, contrairement à certains, nous n’avons pas testé la température de l’eau !!

Le port de St-Trojan

Maison colorée

Plage de Gatseau

Notre village vacances

Nous espérons que demain, notre « éclopée » sera un peu plus en forme (par contre, certainement encore plus défigurée !!) et qu’elle reprendra la main sur le blog !

Pour voir le diaporama ensoleillé, c’est par là.

Catégories : France | 2 Commentaires

Premier contact avec Oléron

Lundi 21 septembre 2020

Notre village vacances est très bien situé à Saint-Trojan les Bains, jolie petite bourgade. Notre logement est très agréable (bonne literie, grande salle de bain, bien équipée, bref rien à redire). Seul bémol, la restauration type cantoche !!! pas grave, on va au restaurant du coup !!

Nous avons voulu commencer par découvrir l’ensemble de l’île afin de repérer des endroits que nous aimerions revoir. On a donc fait le tour de l’île en longeant le littoral. Comme chacun sait, la principale activité de l’île est axée sur l’ostréiculture : les fameuses Marennes Oléron. Vous verrez les cabanes à huîtres de toutes les couleurs dans le diaporama.

Sur les dunes

Grande plage d’Oléron

Phare Chassiron

Fort Boyard

Cabanes à huîtres

Idem

Le revers de la médaille c’est que les communes utilisent les coquilles d’huîtres pour décorer les terres pleins et autres parterres. Résultat : maman a fait une impressionnante chute qui s’est terminée à moindre mal mais avec beaucoup de coupures et de bleus (+ un bel œil au beurre noir !). Difficile de vous raconter le déroulement de la chute car tout va tellement vite que je n’ai eu que le temps d’avoir peur mais je n’ai rien pu faire ! Du coup, comme vous l’aurez compris, c’est moi, Blandine, qui écris cet article. Je la laisse se reposer un peu car après l’adrénaline d’hier, le lendemain est toujours un peu difficile.

Aujourd’hui, pour commencer, nous allons d’abord passer chez un opticien pour faire redresser ses lunettes (cause de l’œil au beurre noir) ! ensuite, on verra bien !

Pour voir les photos du jour, c’est par ici.

Catégories : France | 2 Commentaires

Visite de Limoges

Dimanche 20 septembre 2020

Nos vœux ont été exaucés puisque ce matin, pas de pluie ! Pas beaucoup de ciel bleu non plus mais on était drôlement content de pouvoir aller visiter sans se faire tremper.

Nous avions 2 petites heures pour faire notre tour (il fallait rendre la chambre d’hôtel à midi et comme d’habitude, il nous est impossible d’être prêts avant 10h !!!) et, armés de notre plan gracieusement offert par l’hôtel, nous avons essayé de voir les plus beaux endroits de cette jolie ville.

Bien sûr, Limoges est connue pour sa porcelaine mais là n’était pas notre intérêt aujourd’hui. Nous avons commencé par la Cour du Temple, qui est une cour intérieure publique du 17ème siècle. Elle est bordée par un hôtel particulier à colonnade et à pans de bois, et est souvent caractérisée comme étant un des lieux les plus enchanteurs de Limoges, à cause de son aspect vierge de toute modernité et son isolement.

La Cour du Temple

Nous nous sommes ensuite rendus à l’Eglise St-Michel des lions qui doit son nom aux lions gallo-romains. Deux gardent son entrée, un autre garde l’intérieur de l’église.

L’intérieur de l’Eglise St-Michel des lions

De là, nous nous sommes dirigés vers la place de la Motte avec une jolie façade en trompe-l’œil et les très belles halles centrales.

Les halles centrales

Vient ensuite le quartier de la Boucherie. Il doit son nom à la corporation des bouchers qui y a longtemps exercé, à partir du Moyen-Âge. Pittoresque avec ses maisons à colombages et ses ruelles étroites, il est un des quartiers de Limoges les plus anciens encore conservés à ce jour. Parmi les principaux monuments, on y trouve la chapelle St-Aurélien.

La Chapelle St-Aurélien

Le Quartier de la Boucherie

Une autre curiosité a attiré notre attention : le Pavillon du Verdurier, face à l’Eglise St-Pierre. Il a été construit en 1919 par Roger Gonthier, architecte de la Gare des Bénédictins. Il est originellement construit comme pavillon frigorifique, destiné au stockage et à la vente de viande importée d’ Argentine, en pleine pénurie liée à la Grande Guerre. Devenu marché couvert, il est cédé à la commune deux ans après sa construction et dès 1942 devient gare routière, fonction qu’il gardera plus de 30 ans.

Il était temps de rentrer à l’hôtel (Place de la République) pour rendre nos chambres mais nous avions encore un autre monument à voir : la Gare SNCF des Bénédictins. Nous y sommes passés en repartant pour notre dernière étape des vacances, j’ai nommé l’île d’Oléron.

La Gare des Bénédictins

Nous y sommes à l’heure où je vous écris, demain, vous aurez plus de détails sur notre lieu de villégiature pour la semaine à venir.

Pour voir le reste des photos, c’est ici.

Catégories : France | Poster un commentaire

Fin du séjour à St Cirgues de Jordanne

Samedi 19 septembre 2020

Comme prévu, notre séjour à St Cirgues se termine aujourd’hui, nous avons beaucoup aimé cette parenthèse « campagne » dans des paysages absolument magnifiques. Hier, nous sommes restés tranquillement au gîte, une partie de la matinée ayant été consacrée à l’écriture du blog, l’après-midi ayant été partagé entre sieste et préparation des bagages !

Ce matin, nous avons quitté St Cirgues alors qu’il commençait à pleuvoir, après une semaine d’un temps splendide, quelle veine ! Cela n’a pas duré et le voyage s’est déroulé très agréablement. En passant sur un pont enjambant la Dordogne, nous avons été attiré par un joli village aux toits de lauzes, nous avons donc fait un petit détour pour aller le visiter. Il s’agit d’Argentat sur Dordogne et c’est très mignon…

Argentat sur Dordogne

Les toits de lauzes

Un pêcheur à la Mouche

La Dordogne

Notre ville étape est Limoges mais hélas, à peine installés dans notre hôtel, situé en plein centre-ville pour pouvoir aller visiter un peu la ville, l’orage a éclaté et depuis, il pleut des cordes !!! Dommage car nous sommes arrivés dans l’après-midi et nous aurions pu bien en profiter ! Tant pis, nous nous sommes reposés dans notre hôtel 4 étoiles hyper confortable jusqu’à l’heure du repas. Nous avons choisi un restaurant proche (averses obligent !), vraiment super.

Demain, nous continuerons la route (après avoir pu, on l’espère, explorer un peu Limoges), direction l’île d’Oléron où nous avons décidé de passer la semaine prochaine.

Par contre, nous sommes étonnés comme les vaches entre races Salers et Limousines sont différentes !!!

Sont-ce de pures limousines ????

 

 

Catégories : France | Un commentaire

Visites de villages

Jeudi 17 septembre 2020

Hier soir, j’ai voulu me mettre à la cuisine locale et j’ai confectionné un plat qui tient bien au ventre, une bonne truffade (à base de tome du Cantal fraîche)  ! En plus, ce fut une réussite, vraiment délicieuse avec plein de fils qui s’étirent de partout !!!! On s’est bien régalé. Si vous voulez la recette, pas de problème, je pourrai vous la donner car je suis devenue la reine de la truffade !

La reine de la truffade !

Miam miam…

Aujourd’hui, nous avons décidé de faire une petite boucle de St Cirgues à St Cirgues en passant par des villages qui semblaient avoir quelque intérêt. Tout d’abord, Fontanges, réputé pour sa Chapelle monolithe qui mérite vraiment le détour.

Ce sanctuaire a été érigé sur les ruines de l’ancien château féodal de Fontanges, aujourd’hui totalement détruit. Ce dernier s’appuyait sur ce fameux rocher dit de « saint Michel » et servait à surveiller la vallée.  À la Révolution, le petit sanctuaire est finalement détruit et les pierres utilisées pour un autre usage. Mais les habitants restent attachés à ce fameux « rocher saint Michel » et n’entendent pas l’abandonner. À la fin du 19ème siècle, la paroisse coiffe le sommet d’un statue de l’Immaculée Conception de quatre mètres de haut pour lui redonner une vocation spirituelle. Mais au début du 20ème siècle, le village a une meilleure idée encore. Il décide de transformer cette grosse bute en une petite chapelle. Au moyen d’explosifs, les paroissiens dégagent alors l’intérieur et créent une chapelle en forme de croix grecque. La chapelle Saint-Michel est née !

La chapelle monolithe

La porte

Il nous est arrivé une petite mésaventure devant la chapelle… Après les frelons, les serpents !!!! Nous étions en train de prendre une photo de la façade quand un grand bruit mat a attiré notre attention. Un grand serpent et un gros lézard venaient de tomber du haut du rocher, à nos pieds !!! La trouille que nous avons eu en voyant le serpent d’environ 2 mètres de long se tortiller avant de s’enfuir…. Il s’agissait d’une couleuvre de Montpellier, verte et jaune (belle au demeurant). Si la couleuvre s’est enfuie, nous on a fait un sacré bond en arrière croyez-moi ! Pépère nous a reproché de ne pas avoir pris une photo, mais je me demande comment on aurait fait, entre la surprise, la peur et la vitesse à laquelle tout cela s’est passé !

Nous avons ensuite repris la voiture, les routes étroites et sinueuses pour aller à Tournemire. Non seulement le village est classé « Plus beau village de France » mais abrite un château que nous avions envie de visiter.

Le village a, pour nous, quelque peu usurpé le label, car franchement, il est mignonnet mais il n’a rien d’extraordinaire. Par contre, le château mérite vraiment la visite. Seul bémol, toutes photos dans les pièces principales sont interdites sous prétexte que, le château étant toujours habité par ses propriétaires – les mêmes depuis le 15ème siècle – il faut préserver leur vie privée. C’est vraiment dommage car il y a des fresques absolument magnifiques dont plus particulièrement une petite chapelle, jamais restaurée, qui a gardé toutes ses couleurs d’origine. Fort heureusement, sur le site web du château il y a quelques photos que j’ai réussi à copier pour vous.

slide6

slide2

Le château d’Anjony a été construit aux environs de 1430 par Louis d’Anjony, compagnon de Jeanne d’Arc, ayant reçu du Roi Charles VII mission de représenter l’autorité royale. Son histoire, sous l’ancien Régime, est tumultueuse car, durant deux siècles, une véritable «vendetta» opposa la famille d’Anjony à celle des Tournemire, trop proches voisins et rivaux. Au 18ème siècle, Claude d’Anjony ajouta à la construction médiévale un corps de logis plus accueillant et plus conforme aux goûts de l’époque.

Malgré les vicissitudes subies par la famille d’Anjony durant la Révolution de 1789, le château est demeuré intact durant la tourmente. Il n’a pas non plus subi de transformation au 19ème siècle, ce qui nous a permis de visiter un monument, toujours habité, et demeuré tel qu’au temps des Rois.

salle basse

preux hector

 

slide7

Quant à l’extérieur, il est très particulier, voyez plutôt :

Le château d’Anjony

Après ce bel après-midi bien chargé, nous sommes rentrés un peu tardivement à notre gîte médiéval, c’est pourquoi vous ne pourrez lire cet article qu’aujourd’hui, vendredi…

Pour voir toutes les autres photos, cliquez ici.

 

 

 

Catégories : France | Poster un commentaire

Propulsé par WordPress.com.