En route pour Luderitz

Avec de belles surprises

Mardi 17 janvier 2023

Départ ce matin de bonne heure pour Lüderitz car la route est longue et principalement faite de pistes dont vous en verrez différents aspects dans le diaporama. Évidemment, la moyenne horaire n’est pas très élevée mais cela permet de voir les magnifiques paysages défiler !

Nous avons eu de belles surprises aujourd’hui car nous avons pu observer, outre les springboks et les oryx, un gnou et des zèbres de Burchell, assez rares dans cette région. En tout cas, nous ne nous y attendions pas !

La pause déjeuner s’est faite dans un beau lodge à Aus, petite minuscule ville sans grand intérêt, mais nous avons eu la joie de voir de très jolis oiseaux…

Après cette pause, quelques encablures plus loin, nous nous sommes arrêtés au point de rassemblement des chevaux sauvages. C’est au point d’eau de Garub (unique point d’eau de la région) que l’on peut les observer. Ces magnifiques créatures descendraient des chevaux de l’armée allemande qui les aurait abandonnés après son départ en 1915 (c’est du moins l’une des théories, l’autre étant qu’ils descendraient du haras d’un baron allemand qui aurait été tué pendant la guerre de 14 et ne serait donc jamais revenu en Namibie) ! Quoi qu’il en soit, ils se sont adaptés aux conditions extrêmes du désert, pouvant rester jusqu’à 5 jours sans boire ! Nous avons eu la chance de les voir (ce qui n’est pas toujours évident) et en plus ils nous ont fait un véritable show : éclaboussure dans le bassin, roulades dans le sable… Si vous observez bien les photos, vous pourrez noter qu’ils ne portent pas de fers, que leur queue est très longue et que leur pelage n’est pas entretenu.

Peu de route nous séparait de Lüderitz, et belle surprise, ciel bleu et vent modéré ! La majorité du temps, c’est brouillard et vent fort… Pour la petite histoire, la ville fut fondée par des commerçants allemands dans les années 1880, c’est la plus ancienne ville du Sud-Ouest africain. En 1909, après la découverte de diamants dans la région et la construction de la mine de Kolmanskop, Lüderitz a connu une prospérité soudaine avec une forte augmentation du commerce de son port. Aujourd’hui toutefois, l’exploitation des diamants se fait surtout en mer… mince alors, nous qui espérions en trouver un sur le bord de la route, il va falloir plutôt songer à s’équiper pour la plongée sous-marine !!!

Nous avons dîner merveilleusement bien ce soir de produits de la mer : huîtres, calamar, poisson local, tout était vraiment frais et délicieux.

Demain, grasse matinée, c’est la fête !!!! Vers 11h00, nous irons visiter la ville fantôme de Kolmanskop et pour la suite, on verra bien !

Catégories : Namibie | Un commentaire

Navigation des articles

Une réflexion sur “En route pour Luderitz

  1. Marie-Ange EOZENOU

    Des couleurs dignes de la palette d’un peintre. C’est superbe. Je suis heureuse de avoir que malgré votre grand âge vous puissiez vivre à un tel train d’enfer 😂. Je vous souhaite encore de magnifiques paysages et de voir plein d’animaux. Gros bisous à vous trois.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :