Week-end dans la Sarthe

Visite du Mans

Du Jeudi 11 au dimanche 14 novembre 2021

Un week-end de 4 jours se profilant (du moins pour Blandine puisque pour nous… c’est toujours longs week-ends !!!), nous avons cherché un endroit que nous n’avions pas encore visité et digne d’intérêt, avec une météo relativement clémente et avons finalement choisi Le Mans (aidés en cela par un petit reportage télévisé vu quelques jours auparavant !).

Nous logions à deux pas de la ville médiévale, la Cité Plantagenêt, bien pratique pour visiter à notre rythme cette superbe cité. Les premières traces humaines sur le sol du Mans datent d’environ 4000 ans avant JC. Elle est conquise en 56 av JC par les romains mais le nom de cité Plantagenêt commence en 1128 par un mariage en la cathédrale St Julien : celui du comte du Maine Geoffroy V le Bel et de Mathilde, fille du roi d’Angleterre Henri 1er. Il aimait chasser dans les landes proches de sa cité natale et ne manquait pas, selon la légende, d’orner sa coiffe de rameaux de genêts en fleurs. Il fût ainsi surnommé Plantagenêt par les Manceaux, ce qui a donné son nom à cette famille qui allait régner sur l’Angleterre. Voilà un résumé très succinct de l’Histoire de la ville !

Nous avons été charmés et, incultes que nous sommes, très étonnés de découvrir une cité médiévale au Mans car pour nous, comme pour beaucoup de gens je pense, Le Mans se résumait à la célèbre course des 24 heures ! Erreur grossière. Nous avons parcouru avec délice toutes ces ruelles pavées (d’accord, c’est un peu fatiguant…) bordées de chasse-roues qui avaient pour mission de préserver des roues des charriots les murs des maisons. Plus d’une centaine de maisons en pan-de-bois, datant en majorité des 15ème et 16ème siècles, offrent leurs belles façades à nos regards curieux. Certaines sont ornées d’un pilier d’angle (ou pilier cornier) : pilier rouge, pilier vert, pilier aux clés etc… qui représentaient à l’époque des enseignes commerciales mais étaient aussi un moyen de se repérer en l’absence de tout nom donné aux rues ou de numérotation des maisons.

L’histoire de la cathédrale commence au 5ème siècle de notre ère. Le menhir adossé à la cathédrale atteste la permanence d’un lieu de culte, à proximité, depuis le Néolithique. La cathédrale nouvelle date du milieu du 11ème siècle. Sa façade occidentale est aujourd’hui intégralement conservée. Peu de cathédrales romanes ont gardé, authentique, une façade de l’an 1100 ! La nef présente un très important ensemble de vitraux romans dont « l’Ascension » qui a été réalisé à la fin du 11ème siècle. C’est le plus ancien vitrail conservé dans un édifice religieux.

Après nous être un peu reposés à l’hôtel, nous avons remis les baskets et cette fois, nous avons fait le tour de la cité en longeant les murailles d’enceinte.

L’enceinte romaine du Mans, avec celles des deux capitales impériales, Rome et Constantinople, est le mur défensif le mieux conservé de tout l’Empire romain. La profusion de ses décors qui couvrent de bas en haut les tours et les courtines est unique au 3ème siècle de notre ère…

Ce n’est qu’aux 14ème et 15ème siècles, devant les menaces anglaises du début de la guerre de Cent Ans, que de nouvelles enceintes, médiévales cette fois, ont été construites pour renforcer certains points faibles des défenses de la ville, entre autre la cathédrale, l’évêché et le château.

Bien sûr, nous avons été aussi faire un tour dans la nouvelle ville…

Notre première journée a été bien occupée et du coup, le lendemain, nous avons décidé d’éloigner un peu notre terrain de découvertes… Nous nous sommes tout d’abord rendus à l’Abbaye Royale de l’Epau située à quelques kilomètres du Mans. Cette abbaye cistercienne a été fondée en 1230 par Bérengère de Navarre, veuve de Richard Cœur de Lion. Elle a subi bien des vicissitudes au cours du temps : à la révolution, presque désertée par les moines, elle est vendue comme bien national à un industriel. Transformée en blanchisserie puis en exploitation agricole, elle est enfin rachetée par le département de la Sarthe en 1959.

Nous y avons découvert quelques jolies salles dont le chauffoir où les moines venaient se réchauffer, lire ou méditer. Il s’agissait de la seule pièce du monastère avec une cheminée ! Le scriptorium était utilisé par les moines pour recopier et enluminer les manuscrits et, à notre grand étonnement, cette pièce n’était pas chauffée ! C’est pourquoi nous avons découvert un petit guichet (que nous pensions être un passe-plat !) communiquant avec le chauffoir afin de réchauffer l’encre pour ne pas qu’elle gèle !!! brrrr…

Une exposition était en cours d’installation dans l’abbatiale. L’exposition « Anima(ex)Musica-Bestiaire utopique » créée par le Collectif « Tout reste à faire » repose sur l’idée de créer des arthropodes (animaux dotés de pattes articulées) à partir de pièces d’instruments de musique usagées. C’était vraiment très chouette mais dommage, l’expo n’ouvrira ses portes que le 20 novembre. D’après ce que nous avons compris, les insectes seront animés et sonores !

Et pour terminer en beauté ce WE, nous sommes allés au Château du Lude situé à une cinquantaine de kilomètres.  Le château et les jardins du Lude s’inscrivent dans le parcours des grands châteaux de la Loire. Au-delà de son aspect imposant, Le Lude est avant tout un site avec une âme, que l’on ressent tout au long de la visite. En effet, il est un des rares parmi les grands châteaux à être encore habité, objet de tous les soins d’une famille qui l’occupe depuis 260 ans. Malheureusement, les photos sont interdites à l’intérieur… Nous avons eu la chance d’avoir un temps agréable pendant la visite des Jardins mais quand nous sommes ressortis du château, nous avons pris quelques gouttes d’eau. Rien de grave, nous avions de toute façons terminé.

Après un super bon repas dans un restaurant de la vieille ville (nous y avions déjà dîné la veille), « La Vieille Porte », que nous vous recommandons chaleureusement si vous passez par là et une bonne nuit de sommeil, nous avons repris la route. Notre beau WE était terminé, mais que de beaux souvenirs encore !

Catégories : France | Poster un commentaire

Navigation des articles

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :