Escapade (imprévue) dans le Sud… (2)

Lundi 23 octobre 2017

Nous avons encore passé un petit quart d’heure avec Alex avant de lui dire au revoir et avons repris la route, un peu chagrinés bien sûr, mais bien décidés à profiter de cette journée qui s’annonçait sous les meilleurs auspices d’un point de vue météorologique !

Nous avions décidé de remonter en passant par Millau et de visiter les caves de Roquefort… Quant à savoir combien de temps cette remontée nous prendrait, nous ne le savions pas encore ! Et c’est ce que nous apprécions beaucoup dans ce genre d’aventures. Après Montpellier, nous avons vu le panneau indicateur pour St Guilhem-Le-Désert, beau village dont Gilbert m’avait souvent parlé pour y être passé avec ses parents quand il était tout jeune – je ne vous explique pas le nombre d’années qui s’est écoulé depuis !!!! Nous avons donc pris la bifurcation et roulé sur les adorables routes secondaires dont nous sommes si friands !

Peu avant St Guilhem, nous nous sommes arrêtés au pont du Diable, grand site touristique déserté à cette époque de l’année. Quel bonheur de parcourir à pied le kilomètre bien aménagé qui sépare l’immense parking (vide !) au pont lui-même, pratiquement seuls. Ce pont, situé à l’entrée des Gorges de l’Hérault, fut construit entre 1028 et 1031. La légende veut que la construction s’est avérée longue et difficile, le Diable ruinant chaque nuit le travail accompli durant la journée. C’est ainsi que Guilhem (petit fils de Charles Martel et cousin de Charlemagne) passa un accord avec le Diable : ce dernier construirait le pont en 3 jours en échange de quoi Guilhem lui offrirait l’âme de la première créature qui traverserait le pont. Rusé, Guilhem fit traverser un chien au grand dam de Satan qui, de rage, tenta en vain de détruire son ouvrage. De dépit, il se jeta dans les eaux de l’Hérault…

Quelques kilomètres plus loin, le beau village de St Guilhem-Le-Désert, sur le chemin de Compostelle, classé « plus beau village de France » a été construit autour de l’abbaye de Gellone fondée en 804 par Guilhem. Nous en avons fait le tour avec plaisir et en avons profité pour nous restaurer un peu, n’ayant rien avalé depuis la veille au soir ! Vous découvrirez, entre autre, sur les photos une sorte d’énorme chardon accroché aux portes de certaines maisons appelé « cardabelle » ou « baromètre du berger ». Il prévient de la pluie en refermant son cœur… Je trouve cela très joli !

L’après-midi était déjà avancé lorsque nous sommes arrivés à Roquefort (nous savions déjà que le retour à la maison ne serait pas pour ce jour !). A 630m d’altitude, le village de Roquefort Sur Soulzon – de son vrai nom – s’étire au flanc de l’éboulis du Rocher du Combalou, au sud du Larzac, éboulis à l’origine des caves. Aménagées en étages superposés,  les caves sont ventilées par les fleurines (failles) qui maintiennent une température constante, été comme hiver, de 8°C à 10°C et une hygrométrie de 95%. L’affinage du fameux fromage de Roquefort est une tradition vieille de plus de mille ans. Une information nous a étonnés : le temps d’affinage des fromages ne dure guère plus de 15 jours, temps déterminé par le maître affineur. Le fromage ne se fabrique qu’entre décembre et juillet, le reste de l’année les brebis nourrissent leurs petits et ne donnent donc pas leur lait… les fromages que vous verrez sur les photos sont donc des faux, en plastique !!!

Après cette visite instructive, nous avons continué notre chemin jusqu’à Millau où nous avons passé la nuit. Nous sommes passés sous le viaduc de Millau, superbe ouvrage que nous n’avions vu qu’une seule fois, mais en l’empruntant. C’est une toute autre vision que nous avons eue cette fois, beaucoup plus impressionnante.

Un petit hôtel sympa, un bon repas, voilà une belle journée qui s’achève… A ce moment, nous avions déjà une idée du programme du lendemain, la météo continuant à être clémente ! Mais pour l’instant, partagez avec nous cette journée… demain sera un autre jour !

Publicités
Catégories : France | 2 Commentaires

Navigation des articles

2 réflexions sur “Escapade (imprévue) dans le Sud… (2)

  1. Jean-Marie DUCHEMIN

    Super!
    De bons souvenirs pour moi aussi Qui ai fait un camp dans la région il y un demi-siècle.
    Bon retour ! Ou bonne continuation.

    • Effectivement, ça ne date pas d’hier non plus !!!! Bisous à vous deux, on ne devrait pas tarder à aller vous rendre une petite visite… on vous avertira suffisamment avant pour savoir si vous pouvez nous recevoir !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.