De Campbell à Port McNeill

Jeudi 6 juillet

Je suis un tantinet énervée ce soir, car figurez-vous que nous avons vu un charmant petit ours sur le bord du chemin pour venir à l’hôtel et j’ai raté la photo (bon, je vais vous expliquer un peu plus tard !).

Nous avions 240kms à parcourir sur une belle route très boisée (comme c’est étonnant !). Nous avons croisé, suivi et nous sommes fait doubler par des monstres de camions chargés d’énormes billes de bois, impressionnant !

Comme nous devions arriver à Port McNeill en tout début d’après-midi, nous sommes allés à Telegraph Cove, endroit incontournable d’après les guides, si vous voulez voir orques et baleines s’ébattre sous vos yeux (qu’ils disent !!!). Bref, nous n’en avons pas vu la queue d’une mais le petit village est mignon et nous n’avons pas regretté d’y être passés. Son nom date du début du 20ème siècle, période à laquelle fut érigé un poste de télégraphe.  Les maisons, sur pilotis, sont colorées et chacune d’elle a une histoire contée sur une plaque apposée sur la façade.

La marina

Nous avons passé un bon moment au bout de la marina, à scruter, sans succès, le bout d’un aileron qui passerait par là… C’était agréable quand même car nous étions bien installés et le soleil étant de la partie, nous avons même pu faire un peu de bronzette.

Nous avons pris le chemin de Port McNeill, distant seulement d’une dizaine de kilomètres et, après les 3 derniers kms de route non asphaltée (bonjour la poussière, la voiture n’est plus gris foncé mais gris clair !), nous avons découvert notre adorable cottage où nous allons passer les 2 prochaines nuits.

Comme il n’y a pas de restaurant, nous sommes aussitôt repartis pour aller au village chercher notre pitance et c’est en revenant que nous avons vu l’ours brun dont je vous ai parlé au départ. En fait, je l’ai vu d’assez loin et quand j’ai dit à Pépère de stopper, du temps qu’il réalise je n’ai pas pu prendre de photo puisque les chaos m’en empêchaient et il a voulu s’en approcher beaucoup trop et du coup, il est parti… Je l’ai juste vu se dresser pour voir ce qui se passait ! J’espère que l’on en verra d’autres car il y en a apparemment beaucoup dans la région et qu’il n’est pas rare d’en voir sur le chemin de l’hôtel ! On va voir si l’on est chanceux !

Rassurez-vous, on est heureux de notre journée et on est quand même content d’avoir vu au moins un ours… on ne repartira pas complètement frustré !

Pour voir les photos de la journée, c’est par là.

Publicités
Catégories : Canada | 3 Commentaires

Navigation des articles

3 réflexions sur “De Campbell à Port McNeill

  1. Jacqueline LEPETIT

    que c’ est beau, cette nature vierge m’ enchante, je suis ravie de découvrir l’ ouest Canadien où je ne pense pas aller, bizzzzzzz

    Jacqueline

  2. roselyne

    c’est vrai que c’est beau. Le cottage est charmant et la voiture bien gris clair!!! Je vous admire pour toujours trouver de si beau endroit où vous pauser. Quel régal pour nous. Bibis tendres

  3. Tant pis pour la photo de l’ours, le plus important est d’en avoir vu un en vrai! Les paysages ressemblent à l’Alaska du sud-est vers Juneau, c’est vrai qu’à vol d’oiseau, vous n’en êtes plus très loin. Merci pour toutes ces belles photos, un régal de commencer chaque jour ainsi! Bizzzzz !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.