On s’enfonce dans l’Outback…

Mardi 25 et mercredi 26 mars

L’Outback, c’est une véritable aventure ! Nous nous y enfonçons de plus en plus et nous voyons des choses que nous n’avions jamais vues auparavant… C’est une contrée vraiment à part où, pour y vivre, il faut y être né !

Les villes sont de plus en plus distantes les unes des autres (entre 150 et 200km) et par la même occasion, les stations essences aussi ! Les plus grosses villes, comme Hughenden où nous sommes ce soir, font au plus 1200 habitants. Par contre, et c’est complètement fou, il y a une multitude de petites villes marquées sur les cartes qui font 5, 10, 20 habitants ! Nous en avons traversé quelques-unes avec seulement une ou deux maisons ! On roule pendant des kilomètres et des kilomètres sans voir âme qui vive et tout à coup, un troupeau de moutons ou de vaches… mais d’où viennent-ils ? On se demande avec Pépère si les fermiers ne les amèneraient pas en camion pour revenir les chercher après qu’elles aient éclusé le pâturage… c’est une hypothèse car en général, on ne voit pas un bâtiment à l’horizon, et l’horizon est loin croyez-moi !

DSC_0513

Et puis, il y a le fléau des mouches… je vous en ai déjà parlé mais hier, à Winton, c’était le comble ! Nous avions de toutes façons décidé de bifurquer à cet endroit pour reprendre la direction de la côte, mais là, ça nous a enlevé toutes velléités de poursuivre dans les terres ! C’était tout simplement atroce, je ne sais même pas comment j’ai eu le courage de descendre pour faire mes photos… je visais au « pif » car j’étais tellement assaillie que je ne pouvais pas me concentrer sur mon viseur. Elles essayaient de rentrer dans le nez, les oreilles… On s’est finalement cloîtré dans le van ! Pour la petite histoire, on a vu beaucoup de gens porter des chapeaux avec des moustiquaires, un peu comme les apiculteurs ! Hélas, je ne crois pas en avoir pris en photo.

Pour couronner le tout, on s’est aperçu que toutes les belles choses promises par les brochures de chaque ville (parc nationaux, les empreintes de dinosaures…) se trouvaient en fait à plus de 150km et non accessibles aux véhicules comme le nôtre. Pas question non plus de prendre une agence qui puisse nous y conduire, nous ne sommes pas dans la bonne saison et aucun de ces organismes ne fonctionnent actuellement !!! Ça devrait reprendre dans une dizaine de jours, pour Pâques. Il faut dire qu’ici, l’été est la saison la plus chaude (environ 45°) et la plus humide, donc les « routes » pour s’y rendre sont impraticables… Rassurez-vous, nous n’avons qu’entre 35 et 38° en ce moment, c’est quand même la fin de l’été.

Il faut donc une grande prudence quand on voyage dans ces contrées et nous avons justement été quelque peu désappointés ce matin quand il s’est agi de prendre la route de Winton à Hughenden ! Il y a partout ici des panneaux indiquant l’état des routes et sur la nôtre, qui est une route secondaire, il était noté pour aujourd’hui « accessible aux seuls véhicules 4×4 ! Évidemment, nous n’allions pas nous engager dans ces conditions, et refaire la route que nous venions de parcourir depuis Emerald ne nous enchantait pas du tout ! Nous sommes donc allés en ville à l’office du tourisme pour avoir plus de précisions et, avec beaucoup de sérieux, la dame s’est renseignée auprès de l’équivalent de notre centre d’informations routières. En fait, ils devaient changer le panneau, la route étant redevenue praticable pour tous les véhicules, ouf ! Il avait plu il y a 2 jours et en raison de travaux, les déviations mises en place (dans les champs) ne permettaient pas le passage hormis aux 4×4… C’est avec grand plaisir donc et rassurés que nous avons pris la route. Oui, des travaux et des déviations, nous en avons vus mais cela ne nous a pas gênés ! Nous avions quand même 215km à faire… Et sur ces 215km, nous n’avons croisés que 4 véhicules (fort heureusement aucun road train) et sur ces 4 véhicules, il y avait 1 véhicule « des ponts et chaussées » qui dégageait les cadavres de kangourous ! Par contre, nous n’avons vu aucun véhicule dans notre sens de circulation…

DSC_0501

Vous allez pouvoir vous rendre compte de tout ceci dans le diaporama qui commence par des kangourous venus nous rendre visite sur notre camping à Longreach. Puis suivront quelques images du musée Qantas, et l’arrivée à Winton, la ville sur la route des dinosaures. C’est ici aussi qu’est née la chanson « Waltzing Mathilda » l’hymne officieux de l’Australie (il va falloir que j’aille l’écouter, mais comme je radine sur internet, je verrai ça plus tard !). La légende de Waltzing Mathilda commença quand « Banjo » Paterson écrivit cette balade en 1895, un monument est érigé à sa mémoire et c’est une véritable institution ici ! La ville est calquée sur le même modèle que les autres et comme partout, la moindre chose qui sorte un peu de l’ordinaire devient un véritable monument, indiqué dans toutes les brochures… Il en est ainsi du « Arno’s wall » que nous n’avons pas voulu manquer car nous pensons sincèrement qu’ils ont fait une faute d’orthographe dans le nom !!! C’est d’ailleurs un truc assez délirant vous verrez, ce mur fait 2m de haut et plus de 70m de long et est incrusté de toutes sortes d’objets délirants ! Marrant.

DSC_0154

Ce matin nous avons donc pris finalement la route pour Hughenden où nous sommes arrivés en début d’après-midi. La route était changeante et bien agréable après avoir parcouru celle si monotone de Longreach à Winton hier.

Hughenden, comme les autres, est une petite ville très étendue et très « western ». Bien sûr, il y a ici aussi beaucoup de choses hétéroclite mais il y a aussi un musée sur les fossiles et les dinosaures très bien fait et intéressant, gratuit en plus, ce qui ne gâte rien. L’excellente nouvelle c’est qu’en arrivant, nous sommes descendus du van et… pratiquement pas de mouches ! Quel soulagement, quel bien être !!!! Pourtant, sur la route qui menait ici, c’était toujours autant l’horreur. Et puis une autre excellente nouvelle, c’est qu’il y a des gorges à une soixantaine de km (seulement !), les Porcupine Gorges qui sont accessibles à tous véhicules, même le nôtre, on l’a montré à la dame… Si bien que demain, nous restons ici pour aller visiter, enfin, un parc national ! Elle est pas belle la vie !

Pour clore le diaporama, devinez quoi ? De magnifiques perroquets blancs que nous n’avions vus qu’en photo et que vous n’avez encore jamais vus dans ce blog ! Ils sont trop beaux !!!

Pour voir ces deux jours d’aventures, cliquez ici.

PS : J’ai passé plus de 4h aujourd’hui pour vous faire ce blog et j’espère que vous me pardonnerez les éventuelles petites erreurs de frappe ou fautes d’orthographe, voire de lourdeur dans mon texte !!!

Catégories : Austalie | Étiquettes : | Poster un commentaire

Navigation des articles

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.