D’Alpha à Barcaldine

Dimanche 23 mars

Et voilà, je vous avais dit que je ne vous ferais pas d’article forcément tous les jours et je me réjouissais de ne pas avoir à passer 2 heures devant mon ordi… seulement, voilà, aujourd’hui nous avons vu pas mal de choses intéressantes et j’ai donc beaucoup de photos à vous montrer !

Tout d’abord, Alpha, où nous avons dormi la nuit dernière et où certaines maisons sont recouvertes de peintures murales faites par des artistes locaux où les propriétaires eux-mêmes. Nous avons ensuite pris la route pour nous rendre à Barcaldine, l’étape que nous avons choisie pour ce soir, en passant par Jericho, où là aussi, les artistes en herbe s’en donnent à cœur joie. Et puis il y a le monument des trompettes de Jericho, bien grandiose pour une si petite ville ! On sent nettement un besoin d’égayer la vie de tous les jours et entre autre, les toilettes publiques qui sont une véritable œuvre d’art !

DSC_0923

Après avoir quitté Jericho, la route a été toujours aussi agréable, pas de circulation ou si peu, et des couleurs toujours aussi belles ! Heureusement, nous étions dimanche et malgré le panneau de mise en garde pour les rencontres avec des road trains, nous n’en avons vu que très peu sur la route… Il faut dire que quand on croise ces engins, ça nous secoue quelque peu ! Le déplacement d’air est incroyable et notre « camion » y est particulièrement sensible… Léon n’a qu’à bien tenir son volant !!!

Nous sommes arrivés à Barcaldine en tout début d’après-midi, ce qui nous a permis de visiter cette « grande ville », eh oui, elle compte quand même 1600 habitants ! Bon, d’accord, n’exagérons rien, ce n’est quand même pas Achères, mais pour ici, c’est déjà une grande agglomération ! C’est vraiment la vie dans l’outback, on a l’impression de revenir au temps des pionniers. Barcaldine s’enorgueillit de son « arbre du savoir », arbre sous lequel  les meetings tenus par les tondeurs de mouton de la grande grève de 1891 se déroulaient. De cette grève s’est ensuivi la création de syndicats qui ont beaucoup changé la vie en Australie ! Ce pauvre arbre, après avoir subi 2 fois l’invasion des termites et avoir été sauvé à grand coup de traitement apparemment très onéreux, a finalement été détruit (empoisonné disent-ils) par un inconnu en 2006. Il a été reconstitué avec ce qu’il en restait et un monument a été érigé à l’emplacement même où il avait vécu pendant plus de 150 ans. Vous verrez que c’est assez impressionnant, et bien fait ! L’intérieur du gros cube en bois représente la taille de l’arbre à l’origine. La ville fait très « Far West » et beaucoup de vieilles maisons sont encore debout. Entre autre, la loge maçonnique, construite en 1901, en tôle ondulées et dont la façade est peinte en trompe l’œil pour imiter des briques ! Des églises charmantes, l’éolienne qui puise l’eau d’un puits artésien, l’eau si importante dans la vie des gens de l’outback… Bref, tous les ingrédients sont là pour nous transporter dans un monde hors du commun !

DSC_0988

La campagne environnante est belle et nous sommes allés faire une balade pour du « bird watching » (observation des oiseaux). Nous en avons vu beaucoup ainsi que beaucoup de… kangourous ! Mais vous verrez tout ça demain car je n’ai pas le temps ce soir de m’occuper de ces dernières prises de vue… Et puis, si tout va bien, nous devrions y retourner très tôt demain matin pour avoir une meilleure luminosité, si bien sûr on arrive à se réveiller de bonne heure ! Malgré tout, vous aurez quelques beaux oiseaux rencontrés dans la journée !!

Journée bien remplie encore, c’est un vrai bonheur ! L’Australie de l’intérieur nous plait vraiment beaucoup. Si vous avez envie de vous promener dans l’outback avec nous, c’est par ici.

Catégories : Austalie | Étiquettes : | Un commentaire

Navigation des articles

Une réflexion sur “D’Alpha à Barcaldine

  1. NAVEZ

    Hello les amis !
    Vraiment c’est fou ce que votre périple australien nous fait penser au nôtre sur la route 66, comme je vous le disais déjà la dernière fois.
    Hormis bien sûr les animaux complètement différents, mais on retrouve cette route longue à travers ces immenses paysages, ces maisons en bois, ces petites églises en bois, perdues au milieu de nulle part et cette sensation de liberté « on the road again », même les camions ressemblent aux fameux trucks américains. Voyez-vous des bikers ? Les peintures murales nous rappellent aussi toutes celles qui jalonnent la 66.
    Ah ! comme c’est chouette ! Cool ! Profitez bien .
    Bises, les Navez.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.