On the road again…

Vendredi 14 mars

Je vous assure que le camping c’est un métier !!! Premier travail du matin, réussir à s’extirper du lit en essayant de ne pas rater la petite échelle (après avoir bien sûr réussi la même opération à l’inverse la veille au soir, sinon, évidemment, il n’y aura pas de descente !!!). Quand on est prêt à partir, vérifier que toutes les portes de placard soient bien verrouillées sinon, c’est la zone ! Evidemment, doués comme on est, on a été dérangé par un bruit bizarre et en fait, c’était le frigo qui s’était ouvert !!! Ça, on n’avait pas fait très attention… Et encore plus fort, se rendre compte que le réservoir des eaux usées est plein et qu’il vaudrait mieux le vidanger avant que le gros de l’orage qui arrive sur nous ce soir ne soit pas juste au-dessus… Sauf que du temps de brancher les tuyaux, il a commencé à pleuvoir des grosses gouttes et ça pète de tous les côtés !!! Mais ouf, on s’en est pas trop mal tiré et heureusement parce qu’à l’heure où je vous écris, j’aime mieux vous dire qu’il tombe des cordes et que l’orage explose ! Enfin bref, c’est tout un apprentissage ! Heureusement que j’ai Mac Gyver avec moi, vous verrez, parce que notre roulotte n’est sûrement pas de première main et il y a quelques petits trucs qui ont tendance à lâcher !

DSC_0492

Le côté agréable c’est de pouvoir se faire son petit déjeuner à sa guise (ce n’est pas souvent que nous avons cette possibilité) et puis aussi de se retrouver dans la nature tout de suite au réveil, enfin, quand on est comme hier soir dans un camping où il n’y a presque personne, ce qui n’est pas le cas ce soir (il y a des gens autour, c’est pas complètement plein, mais c’est moins agréable). Les australiens ont toujours envie de tailler une petite bavette en plus, mais comme certains ont un accent à couper au couteau et que je ne comprends pas grand-chose à ce qu’ils baragouinent, ils n’insistent pas trop et on se cantonne à quelques banalités ! D’ailleurs Blandine, je pense que tu vas être contente car j’ai pris une photo de nos voisins et je me demande si je ne vais pas pouvoir me faire de nouvelles copines !!! Tu me diras ce que tu en penses ! Si ça se trouve, tout ça va se terminer autour d’un bon Pastis comme aux flots bleus… parce que nous aussi, on a sorti nos sièges de camping (avec l’emplacement pour la bouteille de bibine, une petite pochette type sac Picard pour garder son petit 4h au frais, des petites pochettes pour mettre les magazines…  la Rolls du fauteuil de camping quoi !!

A part ça, tout s’est bien passé aujourd’hui, la route n’est pas extraordinaire pour l’instant, bien que nous commencions à changer de paysages. Nous sommes toujours en Nouvelle Galles du Sud et je crois qu’après, ce sera le Queensland. Nous allons encore continuer sur cette route, nous rejoindrons la route de la côte plus ou moins rapidement selon l’intérêt. Il y a une chose qui commence à me stresser, c’est que l’on n’a pas encore vu l’ombre d’un kangourou… Je pensais que ça pullulait ces bébêtes et pourtant, ce n’est pas faute d’avoir vu des panneaux de mise en garde sur le bord de la route… Par contre, on a vu de très beaux oiseaux, je vous les ai tous rassemblés à la fin du diaporama. Vous verrez encore une perruche très colorée, mais ce n’est pas la même que celles que nous avions vues à Sydney.

DSC_0670

Voilà, vous savez tout maintenant sur la journée d’un campeur lambda ! Si vous voulez voir ça en images, c’est par ici.

Catégories : Austalie | Étiquettes : | Poster un commentaire

Navigation des articles

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.