En route pour Iguazu (4)

Vendredi 22 novembre

Nous avons voulu aller prendre l’air aujourd’hui… Destination, le bord de la rivière Suquia qui traverse la ville, préconisée par mon guide. Une petite trotte pour y aller mais nous étions plein de courage ce matin ! Bardés de nos appareils photos, nous avions même pris en plus l’objectif 70-300mm (qui pèse son poids…) en prévision des oiseaux que nous pourrions admirer puisque nous allions au bord de la rivière. Le guide vantait cette promenade, agréable et ombragée, terrain de prédilection des joggeurs cordobais (vous allez voir, ils sont chouettes les joggeurs !).

Nous avons  parcouru quelques « quadras » (entendez pâtés de maison) et donc au moins 2km dans les rues bondées (il y avait le marché) avant d’arriver… au bord d’une espèce de cours d’eau canalisé dans du béton ! L’environnement était moche, pas d’ombre, quelques arbres cependant où je me suis décarcassée pour trouver quelques oiseaux (la flûte, on n’avait pas porté le 300 pour rien !!!).

DSC_0375

On a parcouru un bout de chemin et comme j’avais une envie pressante (mais alors très pressante) nous nous sommes arrêtés dans un troquet où nous avons liquidé chacun plus d’un demi litre d’eau (voilà toute l’aberration de la chose : vous vous arrêtez pour faire pipi mais pour gagner le droit aux toilettes, vous buvez et vous remplissez immédiatement la vessie que vous venez de vider !!!). Ceci dit, c’était nécessaire car il faisait vraiment chaud encore aujourd’hui.

Nous sommes revenus au centre-ville mais décidément, à part le centre historique, il n’y a rien de folichon dans cette ville. J’ai scruté pour voir si je ne trouverais pas quelques curiosités à imprimer sur ma pellicule (oui, je sais, ça fait ringard de dire ça !) mais rien, nada… C’est frustrant, dans ces moments-là, je me demande « qu’est-ce que je vais bien pouvoir leur proposer ! ».

Heureusement, on savait qu’il nous restait une belle église à visiter donc nous avons dépassé notre hôtel et après encore 2 ou 3 « quadras » nous y sommes arrivés. C’est « la Iglesia de Los Capuchino », construite entre 1927 et 1933 mais hélas, c’est à peu près tout ce que je pourrai vous en dire car je ne trouve aucun document la concernant… En tout cas, nous avons eu une chance inouïe car elle était normalement fermée  (eh oui, il était 13h…) mais un monsieur (peut-être le bedeau – il faisait le ménage…) qui en sortait nous a finalement laissé exceptionnellement entrer quand il a vu notre mine déconfite. Sur le coup, il nous a expliqué qu’il fallait revenir à 16h mais Pépère lui a dit que nous aurions quitté la ville (mensonge, sur le parvis d’une église en plus !!!) et donc vous pourrez apprécier l’intérieur comme nous l’avons fait.

DSC_0401-1 DSC_0408

La dernière photo est marrante car c’est un arbre fait avec un tas de trucs, je suppose que c’est un arbre de noël… C’est une chose qui nous fait tout drôle, on crève de chaud, on transpire et les décorations de noël commencent à fleurir partout !

Demain, nous reprenons la route, nouvelle étape sur la route d’Iguazu qui devrait nous permettre d’atteindre Santa Fe.

Pour les dernières photos de Cordoba, c’est ici.

Publicités
Catégories : Argentine | Étiquettes : , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.