Dernier jour en Bolivie

Samedi 9 novembre

Notre dernier jour en Bolivie… Bien sûr, beaucoup d’autres bons moments nous attendent, mais nous avons un petit pincement au cœur de quitter un si beau pays !

Aujourd’hui encore, nous avons été subjugués par les paysages que nous avons traversés.  Plus d’une fois, nous avons entendu dire que cette région était l’une des plus belles du monde et nous sommes enclins à le croire…. Vous allez voir, c’est magnifique ! mais imaginez être sur place et avoir une vue à 360°, peut-être comprendrez-vous notre émerveillement.

DSC_0448

Nous avons quitté notre hôtel situé au milieu d’une grande plaine entourée de montagnes de toutes les couleurs pour nous rendre tout d’abord à « l’arbre de pierre », formation géomorphologique due à l’érosion éolienne, situé dans le désert de Siloli.

DSC_0469

Puis nous avons continué à rouler sur des pistes parfois correctes et d’autres fois très accidentées… Après 3 jours de 4×4, on commence à s’y faire… Quand nous sommes arrivés en vue de la Laguna Colorada, nous sommes restés cois… un décor majestueux entoure ce lac qui porte si bien son nom : des couleurs qui passent du blanc au rouge en passant par les bleus ! Des flamands roses, bien roses, peuplent cet endroit et leurs envolées sont des plus élégantes quand ils se reflètent dans l’eau. Nous avons quitté cet endroit superbe et avons repris la piste qui montait, montait… jusqu’à une altitude de 4950 mètres. Pour la première fois, Pépère a ressenti les effets de l’altitude… moi, non !

DSC_0509

Nous sommes arrivés dans une zone de geysers, les geysers Sol de Manãna, en constante activité volcanique, où l’on peut observer en plus des geysers, des mares de boue en ébullition et des fumerolles.

DSC_0561

Nous avons croisé des vigognes, toujours aussi élégantes ! Nous sommes redescendus un peu en altitude et il est vrai que l’on s’est senti un peu moins essoufflé ! Pour le déjeuner, nous étions au bord de la laguna Salada où un bassin d’eau à 35° attire nombre de volontaires à la baignade (sauf nous !).

En continuant notre chemin, nous sommes passés à hauteur d’un endroit appelé « le désert de Dali » car il n’est pas sans rappeler l’une des toiles de ce célèbre personnage. Ensuite, les lagunas Blanca et Verde, proches l’une de l’autre, ont clôturé notre tournée des lagunas… Il a fallu faire vite car notre nouveau chauffeur côté chilien devait nous attendre vers 15h00… et nous avions déjà dépassé l’heure.

Un poste frontière bolivien en pleine pampa où nous avons fait tamponner nos passeports rapidement puis nous avons déchargé les bagages pour les transporter dans l’autre véhicule. Pas facile car une tranchée séparait les voitures, ajoutez à cela un vent à décorner les bœufs, et vous aurez le tableau… Les adieux à Bernardo se sont fait très rapidement !

Changement total côté chilien, les routes sont bien entretenues et les chauffeurs sont hyper prudents et respectueux du code de la route… Après 2 mois de Pérou et Bolivie où les conducteurs doivent gagner leur permis dans une pochette surprise (nous n’avons pas vu une voiture école durant tout notre séjour), ça fait du bien de se sentir en sécurité. Le passage au poste frontière chilien (qui lui se trouve à San Pedro de Atacama, à une quarantaine de km de la frontière), s’est passé sans encombre si ce n’est qu’il a à nouveau fallu descendre les bagages !!!

Surprise en arrivant à l’hôtel, seule une chambre était réservée (la nôtre) et la patronne nous a proposé une petite maison où nous avons pu nous loger tous ensemble. C’est très mignon et l’on a l’impression d’être chez soi, le seul inconvénient c’est que c’est éloigné du village. Une fois de plus, rechargement et déchargement des bagages, on commençait à en avoir un peu marre !

La patronne, après nous avoir ouvert la maison, nous a ramenés en ville pour nous montrer le chemin… Après quelques courses et un dîner au restaurant, nous avons demandé un taxi mais nous nous sommes rendus compte que nous ne connaissions absolument pas l’adresse de notre logis… Franche rigolade avec le chauffeur de taxi quand on lui a expliqué que l’on savait comment rejoindre notre villégiature mais que nous ne pouvions pas lui donner l’adresse ! Nous avons finalement réussi à lui indiquer le chemin… Les premiers pas au Chili ont été un peu folklo, mais comme je vous l’ai déjà dit, l’aventure c’est l’aventure !

Pour voir les dernières (belles) photos de Bolivie, c’est ici.

Catégories : BOLIVIE | Étiquettes : , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.