ESCAPADE EN IRLANDE

DSC_000

Quelle joie de vous retrouver sur le blog ! Tout d’abord pour renouer le lien avec vous tous, nos fidèles, et puis parce que cela veut évidemment dire que nous sommes repartis arpenter de nouveaux macadams… et cette fois, c’est vers la « verte Erin » que nous avons dirigé nos pas.

Par ailleurs, nous sommes maintenant bien installés dans notre nouvel appartement, tout refait à neuf et c’est donc libérés de tous ces tracas que nous avons pu partir sereins.

En fait c’est grâce à Bénédicte et Max que nous avons fait cette escapade de 4 jours puisque c’était leur cadeau de Noël, à nous et à Blandine… Ils nous offraient l’hôtel et nous choisissions l’endroit. Après avoir mis notre dévolu sur Séville, nous avons finalement choisi l’Irlande !!! Ben oui, ce n’est pas la même chose mais bon, différents critères nous ont fait choisir cette destination : entre autres les vols plus pratiques et moins chers et puis cela faisait longtemps que nous avions envie de découvrir cette île.

Vendredi 20 mars 2015

Après un lever bien matinal, nous étions à Beauvais à 7h00 du matin pour prendre notre vol… L’avantage, c’est que du coup nous sommes arrivés de bonne heure à Dublin et que cela nous a laissé une bonne journée devant nous pour visiter. L’aéroport de Dublin est situé à une quarantaine de minutes du centre-ville et des bus font la navette pour un prix modique… très bien organisés, nous n’avons pas perdu de temps à la recherche d’un transport. Nous avons été débarqués tout près de notre hôtel, qui en plus d’être bien, avait une situation vraiment épatante : en plein centre, dans Temple Bar, le quartier le plus prisé de Dublin.

Un peu affamés, nous n’avions pas « petit-déjeuné », nous avons commencé par chercher un pub où nous alimenter, ce qui ne manque pas à Dublin puisqu’il y est recensé plus de 1000 établissements du genre !!! L’un d’eux nous a attiré, tout proche de l’hôtel, et nous nous sommes rendus compte après coup qu’il était répertorié dans nos guides comme l’une des bonnes adresses, c’est vrai que le décor, l’ambiance chaleureuse et ce que nous y avons mangé… et bu ! nous a bien plu. En plus, nous avons eu droit à de la musique celtique en « live »… tout de suite dans l’ambiance! et à de beaux mecs en kilt, dont nous avons pu apprécier les mollets bien formés…

En forme pour bien entamer la visite, nous avons flâné dans le quartier de Temple Bar avec ses rues hautes en couleur et sa foule bigarrée puis nous nous sommes retrouvés au bord de la « Liffey », rivière qui traverse la ville et qui est enjambée par 24 ponts. Nous avons traversé le « O’Connell Bridge », un pont plus large que long, pour nous retrouver dans la rue du même nom. C’est la plus vaste avenue de la ville, dominée par la colonne d’acier du Spire (que les irlandais, pleins d’humour, décrivent comme un monument qui a coûté 4 millions d’euros et qui ne sert qu’à les diriger pour retrouver leur « home, sweet home » quand ils sont complètement bourrés… ce qui, apparemment arrive souvent !!) et bordée de multiples boutiques où les amateurs de lèche-vitrine peuvent s’en donner à cœur joie, ce qui n’est pas notre cas… Nous avons déambulé d’une rue à l’autre, sans itinéraire précis, admirant les jolies façades en brique dont les portes aux multiples couleurs me donnent toujours envie de les photographier, croisant James Joyce statufié au coin d’une rue, bref un plaisir dont nous aimons tant nous repaître !
Le jour commençait à décliner lorsque nous sommes arrivés au Mémorial de la Famine, 6 bronzes douloureusement réalistes de personnages efflanqués qui incarnent la terrible famine de 1846/1850 qui ravagea l’Irlande. Elles sont disposées là, le long de la Liffey et ce fut un moment émouvant, d’autant que, tout proche, la réplique du Jeanie Johnson, ce célèbre 3 mâts qui transporta à bon port plus de 2500 migrants fuyant cette terrible famine vers les Etats-Unis et le Québec, rappelle un peu plus, s’il le fallait, ces moments terribles vécus par les irlandais.

Passablement sur les rotules, il faut bien l’avouer (nous nous étions levés à 5h du matin, ce qui n’aidait pas), nous avons été manger un morceau avant de regagner l’hôtel et nous vautrer dans les bras de Morphée !!!!

Un clic ici vous permettra de voir les photos du jour.

Samedi 21 mars 2015

Belle journée qui s’annonce ! Le ciel est bien dégagé et nous sommes ravis… nous allons pouvoir faire de belles photos. Nous voilà donc repartis, a pedibus comme toujours ! Heureusement, nous nous sommes rendu compte que la ville n’est pas trop étendue et que nous aurons largement le temps de visiter tout ce que nous avons repéré. A tel point d’ailleurs que nous avons décidé de nous réserver une excursion pour demain, nous irons aux « Cliffs of Moher » (entendez les falaises de Moher) et à Galway…

Mais nous n’en sommes pas encore là et pour l’instant, nous nous dirigeons vers le Trinity College qui se trouve à moins de 3mn à pied de l’hôtel… La création du collège sur l’ancien site d’un monastère, décidée par Elisabeth 1ère, remonte à 1592. Quand on pénètre dans la grande cour pavée entourée de beaux bâtiments, on ne peut s’empêcher de penser aux universités anglaises. Plusieurs cours se succèdent ainsi, bordée de pelouse et nous profitons pleinement du soleil en lambinant dans les allées.

La chose à ne pas rater à Trinity College est la « Old Library » dont on commence la visite par une salle d’exposition qui présente les chefs-d’œuvre de l’enluminure irlandaise. Le clou de la visite est le « Livre de Kells », trésor celte unique au monde. Considéré unanimement comme le plus beau manuscrit enluminé du monde, le livre de Kells n’est pas un évangéliaire ordinaire puisqu’il représente aujourd’hui le plus impressionnant témoignage de la richesse de l’art graphique celte. C’est dans un monastère, vraisemblablement sur l’île de Iona, qu’au VIIème Siècle commence la rédaction de l’ouvrage, 680 pages en parchemin enluminé contenant les quatre évangiles. Au IXème Siècle, les vikings s’emparent du livre auquel ils reconnaissent immédiatement le caractère exceptionnel. Ils le déposent alors au monastère de Kells (Comté de Meath – Irlande) afin qu’il y soit protégé. Pourtant il disparaît, selon un écrit qui fait état du vol en 1007 mais est toutefois retrouvé et restitué au monastère de Kells où il reste jusqu’en 1541, date à laquelle l’Eglise catholique romaine l’emmène à Dublin. C’est en 1661 que le manuscrit est confié au Trinity Collège où il constitue encore à ce jour la pièce maîtresse de la bibliothèque.

Nous nous rendons ensuite dans la « Long Room », 65m de long et haute de plus de 15m, où sont entreposés 200 000 ouvrages. Je dois dire que c’est assez impressionnant de se trouver parmi tant de livres anciens… quelle richesse!

Nous décidons ensuite de nous rendre à la cathédrale St Patrick et chemin faisant, nous passons à côté d’un petit passage couvert, George’s street arcade, qui ressemble à un marché aux puces avec ses fripiers et ses bouquinistes, marrant ! Nous arrivons à la cathédrale, la plus vaste église d’Irlande, qui se dresse depuis 1254 près du mythique puits où St Patrick aurait baptisé les premiers catholiques. C’est aujourd’hui la 2ème cathédrale protestante de Dublin. Le prix à payer pour y entrer est bien élevé pour ce qu’il y a à y voir !

Nous nous sommes ensuite dirigés vers le quartier médiéval en passant vers le « Dublinia », musée retraçant la vie sous les vikings et Christ Church, la plus ancienne cathédrale de Dublin (fondée en 1037 par un roi viking). Sa physionomie actuelle date du 19ème siècle. Nous n’y avons pas pénétré (pas le courage !) car nous voulions nous rendre au Château de Dublin et il nous fallait encore marcher ! Ce faisant, nous sommes passés à côté de St Audoen’s church, la plus ancienne église médiévale de Dublin. Dédiée à St Ouen, elle a conservé son clocher du 12ème siècle.

Construit à la demande de Jean sans Terre en 1204, le château représente quelques sept siècles de domination anglaise. C’est en effet ici que résidèrent jusqu’en 1922 les vice-rois d’Irlande. Hormis la tour, il ne reste pratiquement aucune trace de la bâtisse d’origine, notamment à cause de l’incendie de 1684… Les jardins étaient bien agréables !

Nous avons pris le chemin du retour pour Temple Bar, notre quartier… Fatigués mais heureux de notre journée. Demain, lever de bonne heure car nous avons rendez-vous à 7h20 pour prendre notre « coach » qui va nous conduire jusqu’à Galway, sur la côte Ouest de l’île…

Pour voir le diaporama, c’est là

Dimanche 22 mars 2015

Tout s’est bien passé, le bus était à l’heure et à l’endroit dit… Nous voilà donc partis, accompagnés par une bonne cinquantaine de personnes et d’un guide irlandais, pour une journée hors de Dublin. Nous avons traversé l’île de part en part, environ 500km dans la journée.

Dans la première partie du trajet, nous n’avons pas pris de photos hormis à un stop « technique » auprès d’une tour… Après 3 heures de route, nous sommes arrivés aux « Cliffs of Moher », ces célèbres falaises irlandaises qui s’étendent sur plus de 8 km de long, pour une hauteur atteignant jusqu’à 215 mètres de haut. Certes impressionnant mais en Bretagne (et ailleurs aussi…), il y en a des pas mal non plus et nous ne nous sommes pas spécialement sentis dépaysés… Belle balade quand même, un peu ventée ! Au loin, vous pourrez apercevoir les îles d’Aran sur quelques clichés.

Après 2h sur ce site, nous avons repris le bus (incroyable mais vrai, tout le monde était discipliné ce qui fait que nous n’avons pas perdu de temps à attendre les retardataires), direction les Burren. Passage obligé pour nous rendre à Galway, ce fut la partie la plus belle du voyage. Lieu désertique aux allures quasi-lunaires, le Burren est un plateau rocheux gigantesque s’étendant sur plus de 1300km². La singularité du lieu est telle, qu’Oliver Cromwell avait autrefois décrit le Burren en ses termes : « C’est une région où il n’y a pas assez d’eau pour noyer un homme, pas assez de bois pour le pendre, pas assez de terre pour l’enterrer »… C’est tout à fait pertinent ! Pour notre part, nous avons beaucoup apprécié ces paysages désolés, d’autant que tous les champs sont bordés de murets (de pierres évidemment !) et que nous avons retrouvé ici l’Irlande des guides et des reportages.

La route s’est poursuivie dans de très beaux paysages de pierres, de landes et où la luminosité était vraiment propice aux belles photos !

Galway, dont le nom nous faisait rêver n’a pas vraiment tenu ses promesses ! Elle est la 4ème plus grande ville du pays mais nous a donné une impression de petitesse, de tristesse (due au temps gris ?) et pourtant, c’est une ville qui est donnée dans les guides comme très dynamique et touristique… Il faut dire que nous n’avions qu’une heure quarante-cinq pour la visiter et que nous en avons passé une partie pour aller nous restaurer (nous devions rentrer tard à Dublin) et déguster la bière locale… il faut ce qu’il faut ! Nous avons cependant fait un bon tour dans cette ville qui n’a pas réussi à nous enthousiasmer.

La route du retour fut directe et nous sommes rentrés à Dublin à 20h00, un peu fatigués mais bien contents de notre journée.

Pour les photos, cliquez ici

Lundi 23 mars 2015

Dernier jour, déjà ! Ça passe vite quand on est aussi occupé… Malgré tout, nous sommes arrivés déjà fatigués par notre déménagement et Blandine, qui nous a beaucoup aidés et qui n’a pas eu de vacances depuis plusieurs mois, n’était pas non plus dans une forme olympique !!! Si bien que lundi matin, nous avons profité de notre chambre d’hôtel jusqu’à l’heure limite, c’est-à-dire midi, avant de repartir à l’assaut des rues…

Nous avions prévu d’aller visiter la « Guinness Storehouse » (il faut dire qu’ici, Guinness est omniprésent) mais du coup, vu notre forme, nous avons renoncé. C’est d’ailleurs la seule chose que nous avons « shuntée » de notre programme…

Notre vol étant prévu à 19h25, nous avions jusqu’à 16h30 devant nous pour parfaire notre découverte de Dublin. Bien assez de temps pour nous rendre dans le quartier de Parnell, au nord de la Liffey et celui de St Stepen’s Green au Sud.

Nous avons donc retraversé le O’Connell Brigde et comme nous sommes repassés devant la poste, nous en avons profité pour rentrer à l’intérieur, comme il était fortement conseillé par les guides… Nous avons ainsi pu découvrir plusieurs monuments, dont le « Parnell Monument » et le joli « Garden of Remembrance », jardin souvenir du passé irlandais et puis aussi bien sûr flâner dans les rues comme nous savons si bien le faire. Pour la première fois, quelques gouttes de pluie ont commencé à tomber et nous nous sommes réfugiés dans un restaurant/pub très particulier puisqu’il est installé dans une ancienne église. Très sympa comme endroit, qui nous a permis d’éviter la grosse averse qui a suivi… On a vraiment été chanceux durant ce WE car après, le ciel bleu est revenu !

Après avoir retraversé la Liffey, nous nous sommes donc rendus à St Stephen’s Green, un parc de 9ha bien agréable à parcourir par ses petits sentiers sinueux qui contournent un petit lac peuplé de canards… Autour, les beaux quartiers où l’on a pu admirer « Leinster House » qui abrite depuis 1922 les débats du Parlement irlandais.

L’heure était venue de rejoindre l’hôtel pour récupérer notre maigre bagage et nous rendre à l’arrêt de bus qui nous a conduits à l’Aéroport. Eh oui, toutes les bonnes choses ont une fin mais nous étions quand même heureux de rentrer dans notre nouveau « chez nous » d’autant que la fatigue commençait à se faire sérieusement sentir !!!

J’espère en tout cas que nous vous aurons donné envie d’aller visiter l’Irlande, pour notre part nous ne saurions que trop vous le recommander car en plus du côté agréable de la visite, l’accueil chaleureux et la gentillesse des irlandais vaut vraiment le détour !

Pour voir les dernières photos, c’est là

Publicités
Catégories : IRLANDE | Étiquettes : | Un commentaire

Navigation des articles

Une réflexion sur “ESCAPADE EN IRLANDE

  1. Lorsque j’ai trouvé la petite alerte dans ma boîte mail, comme quoi vous aviez repris du service, je suis tout de suite venue lire votre prose… quel plaisir de vous retrouver par ici ! Votre escapade à Dublin semble avoir été bien agréable, et sous un beau soleil ce qui n’est pas systématique dans la verte Irlande… tout cela m’a rappelé mes propres séjours à Dublin, qui est une ville que j’aime beaucoup. Nous avons la chance d’avoir un ami qui y habite, et j’espère que nous y retournerons bientôt ! Je ne connais pas du tout la partie de l’Irlande que vous avez visitée en bus, cela me donne des idées… Bises et à bientôt !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.