La Montagne d’Argent

Dimanche 19 à mercredi 22 octobre 2014

La Guyane, c’est le bagne !!!!!! Bien que la chaleur, les bestioles de toutes sortes soient omniprésentes, ce n’est pas tant ça… mais bien le fait qu’il y a des bagnes partout ! Vous allez pouvoir vous en rendre compte sur les photos, notre campement sur la montagne d’argent était juste à côté d’un ancien bagne.

Mais revenons à nos moutons. Après une première journée bien occupée comme vous avez pu vous en rendre compte, nous sommes partis dimanche matin pour St Georges de l’Oyapock (où Rachel a professé durant 6 ans), accompagnés de Jimmy (garçon charmant s’il en est) pour cette escapade forestière. St Georges est située à 190km au Sud/est de Cayenne et nous nous sommes arrêtés en cours de chemin pour visiter (et déjeuner) dans un petit village Hmong (peuple venu du Haut Laos). Ces gens sont des réfugiés politiques arrivés en Guyane dans les années 70 pour éviter les persécutions. Après avoir visité un musée des insectes, nous avons dégusté une soupe pho délicieuse sur le petit marché !

DSC_0535

Nous avons repris la route, long ruban bordé de forêt, pour arriver en fin d’après-midi à St Georges. Nous y avons fait la connaissance de Kelly, amie de Rachel, qui va nous accompagner, et, après que Pépère et moi avons déposé nos bagages à l’unique hôtel de la ville, nous avons été faire un petit tour ! Vite fait le tour, il faut dire que ce n’est pas très grand. Nous avons ensuite embarqué en pirogue pour nous rendre sur l’autre rive, côté brésilien, et avons passé une soirée super sympa dans un bon restaurant bordant le fleuve Oyapock. Vous pourrez voir un joli pont enjambant le fleuve entre la Guyane et le Brésil, inauguré par M. Hollande soi-même il y a 2 ans mais qui n’est toujours pas en service !!!

DSC_0563

Puis, le lendemain matin, de bonne heure et de bonne humeur, nous sommes partis pour cette expérience unique de bivouac sauvage en forêt amazonienne ! Fort heureusement, nous étions accompagnés par des pros : Patricia qui vit en Guyane depuis presque 20 ans et qui est une inconditionnelle de ce genre d’exercice (bon, d’accord, elle a failli noyer ma Didine il y a quelques années mais ça ne nous a pas empêché de lui faire complètement confiance et on a eu raison !), Nathalie, Pierre, Terence le petit jeune, neveu de Patricia, Kelly, Jimmy et nous 4. Effarant tout ce qu’il faut embarquer pour 3 jours de bivouac : les hamacs, les bâches, les fringues, la bouffe et il en faut quand on est une dizaine, sans oublier l’eau… 3 litres par personne et par jour, faites le calcul ! Bref, on a embarqué tout ça et nous voilà partis pour 2h30 de navigation sur le fleuve, jusqu’à son embouchure dans l’Atlantique.

Le débarquement ne fut pas une mince affaire, le « ponton » vous allez voir, n’était pas ce que l’on peut rêver de mieux ! Heureusement, nous avions des costauds et après de grosses suées, tout a été mis à terre. Encore fallait-il trouver un endroit adéquat pour installer le campement, pas facile quand on trimbale les Arnauds et que l’on ne peut pas les poser n’importe où (parce que tous nos amis n’ayant peur de rien, ils peuvent tout aussi bien s’installer juste au bord du précipice !!!). Une fois tout cela réglé, il a fallu installer les couchages : trouver des arbres 2 par 2 (et assez solides) pour tendre les hamacs (Rachel m’a d’ailleurs fourni la « Rolls » des hamacs…). Après avoir débroussaillé les emplacements (Pépère s’est armé de la machette et a fait ça comme un pro), nos « lits » ont été installés. Un petit essai pour s’assurer que les fesses ne traînent pas par terre, et c’est bon.

DSC_0642

Nous sommes partis pour l’exploration de cette montagne d’Argent qui doit son nom aux feuilles des arbres bois canon qui ont le dessous argenté. Elle abrite les ruines d’un ancien bagne (eh oui, il n’est pas connu, mais il a bel et bien existé). À l’origine, un établissement jésuite s’est installé puis par la suite la montagne a accueilli l’un des premiers bagnes de Guyane en 1854. Les conditions de vie extrêmement difficiles du lieu, ont contraint les autorités à fermer l’établissement en 1861. Par la suite, une réouverture a été effectuée de 1891 à 1929. Aujourd’hui le site est à l’abandon, les vestiges du bagne sont toujours présents et restent majestueux malgré les années passées. Patricia et Nathalie sont passionnées par ce bagne et elles viennent y faire des relevés GPS de temps en temps. Avec Pépère, on s’est cru transporté au Cambodge !

DSC_0668

L’ambiance sur le camp était vraiment extraordinairement sympa. Les nuits, ponctuées par tous les bruits des animaux qui venaient nous rendre visite et qui, en marchant sur les feuilles mortes imitaient des pas humains, étaient impressionnantes… Vraiment, le souvenir restera impérissable et l’on peut se targuer d’avoir encore vécu une expérience nouvelle. D’accord, c’est quand même un peu dur et ce sera sans doute la dernière du genre car il faut être assez sportif et endurant pour faire ce genre de chose ! Mais on l’a fait !!!!!!

DSC_0708

La dernière journée là-bas a été consacrée à une nouvelle exploration à laquelle Blandine et moi n’avons pas participé… nous étions trop crevées et nous avons préféré rester sur le camp !

Mercredi matin, nous avons rechargé la pirogue de tout notre matériel et nous sommes arrêtés à Ouanary, petit village sur le bord de l’Oyapock. Nous avions prévu de déjeuner dans le seul et unique restaurant du village (il n’y a aucun autre commerce) d’un repas typiquement guyanais mais avant cela, nous sommes partis à la chasse aux mygales par un chemin extrêmement pentu et ensoleillé… Epuisant ! Vous ne verrez que des nids de ces charmantes bébêtes… nous en avons entr’aperçu une mais comme elle était dans son trou et à l’ombre, je n’ai pas pu vous la prendre en photo ! Par contre, petit message pour Evelyne : ne regarde pas la onzième photo à partir du début car il y a une grosse mygale prise dans le musée des insectes !!!

DSC_0847

Nous sommes ensuite arrivés à St Georges et après avoir rechargé le coffre de la voiture, nous avons regagné Cayenne avec Jimmy sur le coup de 19h00. Inutile de vous dire que nous avons roulé vitres ouvertes pour nous préserver des odeurs un peu fortes que nous distillions !!!
Hier, c’est-à-dire le lendemain matin, nous nous sommes levés à 5h30 du matin car nous avions rendez-vous sur le ponton à Kourou pour embarquer dans un catamaran qui nous a conduit sur les Iles du Salut… Journée encore géniale ! Mais ça, vous verrez plus tard car je n’aurai pas le temps de vous préparer les photos et l’article ce soir ! Promis, dès que possible, je m’en occupe…

Pour voir notre virée à la Montagne d’Argent, c’est par ici.

Publicités
Catégories : GUYANE | Étiquettes : | 2 Commentaires

Navigation des articles

2 réflexions sur “La Montagne d’Argent

  1. LEPETIT

    Bravo vous aviez trouvé un hôtel 3 étoiles!!! avez-vous dégusté une bonne salade d’ insectes???
    Toutes mes amitiés
    JACQUELINE

  2. Roselyne

    Je rentre de Suisse où j’ai passé une semaine et je retrouve de vos nouvelles. Super.
    On voit que vous êtes jeunes!!!! Et je comprends en voyant certaines photos que celà vous rappelle le Cambodge : les ruines entourées de lianes, etc… Les photos sont très belles. Vous n’avez pas perdu la main. Je vous embrasse fort. Roselyne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.