2ème jour chez les Moaï

Samedi 25 janvier

Nous sommes toujours sous l’enchantement, hélas, je crois que vous n’aurez pas de blog ce soir car au niveau de l’internet, ce n’est pas l’enchantement mais vraiment la galère !!! Je vais réessayer de vous faire passer tout ça demain matin, mais sans certitude ! Et je crois que vous avez de la chance car c’est enfin passé ce matin (avec quel mal !), désolée pour le retard…

Nous avons commencé ce matin par faire un petit tour au port de pêche pour voir les tortues et ce fut un coup gagnant… Une belle grosse tortue se promenait au milieu des bateaux ! Imaginez mon excitation de voir une de mes cousines…

DSC_0782

Nous sommes ensuite partis pour le cratère de Rano Kau et le village cérémoniel d’Orongo. C’est un endroit magnifique qui surplombe l’île a plus de 300m. Le cratère impressionnant, qui mesure plus d’un kilomètre de diamètre, a une allure d’amphithéâtre. Des joncs d’eau douce tapissent la surface du lac et flottent au-dessus d’une dizaine de mètres d’eau. Cela donne une palette de couleurs qui va du bleu profond au gris en passant par le vert ! Grandiose et tout simplement beau !

DSC_0796

Le village d’Orongo, majestueusement perché entre le bord du cratère et les falaises de 325m de haut qui plongent à la verticale dans l’océan Pacifique, jouit d’un cadre spectaculaire. On a une vue plongeante sur les 3 ilots qui étaient le cadre où se déroulait la compétition de l’homme oiseau. Mais avant l’époque où se déroulait cette compétition, c’est-à-dire à l’époque des moaï, Orongo qui, de par sa situation ne pouvait être continuellement habitée (difficilement  accessible et pas d’accès à la mer, donc pas de possibilité de se nourrir), servait de centre cérémoniel où à différentes époques de l’année, se tenaient principalement des rites d’initiation et de passage à l’âge adulte. Quand vint la période des guerres tribales, il a fallu rétablir l’ordre et instaurer un nouveau système de croyance religieuse censé apaiser les dieux afin de recouvrir leurs faveurs, c’est ainsi que naquit la compétition de l’homme oiseau…  Chaque printemps, des volées de sternes venaient pondre leurs œufs sur les ilots situés au bas de la falaise et marquaient le début de la compétition. Les tribus qui s’affrontaient envoyaient dans le village leur meilleurs candidats qui devaient descendre les falaises jusqu’à la mer et nager ensuite sur 2km (aidés par une sorte de planche de surf faite de joncs). Ils s’installaient alors dans des grottes sur l’îlot en attendant que les sternes pondent leurs œufs. Le premier qui ramenait  un œuf intact était désigné gagnant et permettait à son chef de devenir l’homme oiseau. La tribu du vainqueur tirait énormément d’avantages dans la mesure où elle obtenait un meilleur accès et un meilleur contrôle des ressources… Cette compétition a perduré jusqu’en 1866 !

Quoiqu’il en soit, nous avons beaucoup apprécié notre balade dans ce village situé dans un endroit tellement incroyable : le cratère d’un côté, l’océan pacifique de l’autre et nous, marchant sur cette petite bande de terre au milieu de maisons bien restaurées !

Nous avons ensuite suivi la côte et nous sommes arrêtés sur un bon nombre de sites où nous avons vu beaucoup de moaï à terre, détruits par les guerres tribales… C’est un peu triste de voir ces colosses face contre terre, ils ont l’air tellement pitoyable !

Un site nous a particulièrement plu où l’on peut voir 15 moaï alignés, la mer bleue derrière eux. C’est très spectaculaire et vous verrez comme je fais petite à côté de la plateforme… J’ai été obligée de m’entourer d’un cercle pour que vous puissiez me repérer ! On est resté sans voix devant ce spectacle fabuleux !

Un peu plus loin encore, une belle plage de sable blanc et… des moaï ! C’est Anakena, la plus belle plage de l’île. Dommage, l’heure à laquelle nous sommes arrivés ne favorisait pas les photos des statues car la luminosité n’était pas la meilleure. Mais quand même, ces moaï au milieu des palmiers et du sable blanc, ça a de l’allure !

Nous nous sommes offert un petit (ou plutôt un gros) empanada et un ananas présenté comme une énorme glace au bout de son bâton… C’était bon et ça nous a redonné des forces pour rentrer au village. Petit stop à l’église qui est là depuis près de 100 ans, avec son style très particulier qui mélange les symboles chrétiens et rapanui…

Vous verrez aussi bien sûr, tout au long du diaporama, des paysages différents car on se croit parfois dans les landes bretonnes, d’autre fois dans le massif central, bref, j’essaie de vous montrer toutes les facettes de cette île fantastique !

DSC_0949

Un petit clin d’œil pour vous, Mesdames, car j’avais montré de belles fesses de femmes à Ipanema et là, je n’ai pas raté l’occasion de vous montrer de belles fesses d’homme… ben alors, y’a pas de raison !!!

Je vais aussi profiter de cet article pour remercier tous ceux qui nous ont écrit ces derniers temps (en particulier Caroline et Guillaume car c’est la première fois que nous recevons un mot depuis que nous nous étions quittés – quel plaisir !) et puis Christophe, ma soeur, Bénédicte, René…. et tous ceux que j’oublie car c’est trop difficile de vous répondre individuellement, déjà assez de galère pour mettre le blog en ligne !!

Pour voir le diaporama, c’est par ici.

Catégories : Ile de Pâques | Étiquettes : , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.