Dernier jour à Curitiba

Mardi 10 décembre

On est content de nous ! On a fait plein de choses plus ou moins embêtantes mais qu’il fallait faire. La première chose c’était de passer chez le coiffeur… ça commençait à devenir catastrophique et j’avais une hantise de prendre l’ascenseur ! Vous ne voyez pas le rapport avec la choucroute ? Tout simplement parce-que, 9 fois sur 10, vous montez dans un ascenseur et qu’est-ce que vous voyez… votre tronche dans le miroir qui se trouve juste en face de la porte ! Et ça, je n’en pouvais plus. Un coiffeur se trouvant juste en face de l’hôtel, j’ai eu le loisir de regarder ce qui s’y passait pendant nos pauses cigarettes et cela m’a semblé correct… donc, nous avons franchi le pas (et la rue) et le résultat est satisfaisant. En tout cas, pour le prix, on ne peut pas demander la lune : environ 18 euros pour nous deux ! Petite anecdote en passant… avant de nous décider si nous allions chez ce coiffeur, j’ai demandé à Pépère s’il préférait y aller aujourd’hui ou aller à Sao Paulo et là, je me suis rendue compte de ce que je disais ! Vous rendez-vous compte, se demander si l’on veut aller chez le coiffeur à Sao Paulo et que cela nous paraisse tout à fait normal !!!! Est-ce que beaucoup d’entre vous imagineraient  aller chez le coiffeur à l’autre bout du monde ? C’est la magie de notre périple, nous progressons d’un pays à l’autre en trouvant ça tout à fait normal mais sans pour autant être blasés, loin de là !

Ensuite, nous sommes partis à pied jusqu’à la gare routière pour acheter nos billets de bus pour demain. Nous partirons donc à 10h00 du matin pour Sao Paulo et y arriverons à 16h30. De là, nos petites jambes (je parle pour moi à qui il manque au moins 10cm de chaque côté) se sont remises en marche pour aller dans un grand centre commercial, qui nous avait été indiqué par le réceptionniste de l’hôtel, afin de nous acheter un tout petit appareil photo à utiliser dans les endroits à risques. Deux bons kilomètres et nous y étions, un peu transpirants car il ne fait vraiment pas froid par ici ! Nous avons trouvé notre bonheur et du coup, pour l’essayer, nous sommes passés par le centre historique de Curitiba que nous n’avions aperçu que du bus. C’est d’ailleurs ce que vous allez découvrir aujourd’hui dans le diaporama ! Je n’aime pas ces petits appareils, on n’y voit rien quand on prend les photos car évidemment, n’ayant pas de viseur, il faut faire avec l’écran et quand la luminosité est grande, c’est au pif que l’on cadre… Vous verrez le résultat, peut-être que ce ne sera pas trop mauvais, mais je n’éprouve aucun plaisir à prendre des photos. Tant pis, je préfère ne pas tenter le diable dans ces grandes villes brésiliennes ! Si on nous pique celui-ci, ce ne sera pas trop grave, ça ne coûte pas très cher….

DSC00039

Au début du diaporama, vous verrez Pépère car il a bien fallu que j’essaie ce nouvel engin et quel modèle plus beau puis-je avoir que lui ???? A la fin du diaporama, vous  verrez encore Pépère !! au super marché cette fois, où l’on est passé s’acheter de l’eau et 2 bières car nous avons cherché en vain un café où se désaltérer (on en avait vraiment besoin) et rien ! Du coup, on est revenu à l’hôtel pour siroter notre coup ! Il était temps de toute façon car nous avons marché pendant au moins 4 heures et on commençait à être fatigué…

Pour tester les photos du nouvel appareil, c’est ici.

Catégories : BRESIL | Poster un commentaire

Navigation des articles

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.