En route pour Nasca

Dimanche 6 octobre

Ce matin, on n’a pas traîné au lit, je vous le garantis ! A 5h30, on était debout car notre bus partait à 7h30 et que, comme pour prendre l’avion, il fallait être une heure avant le départ au terminal des bus. En fait, ça se passe un peu comme dans les aéroports, il faut enregistrer vos bagages et passer le détecteur avant de monter à bord.

Vous pourrez constater qu’il y a un « autel » à l’entrée de la gare routière… Il est sans doute plus prudent de faire une petite prière avant de partir ! C’est d’ailleurs incroyable car tout au long de la route, on ne compte plus les croix qui marquent la fin tragique de nombre de personnes ! C’est pas franchement étonnant quand on voit la conduite des péruviens !!! Pour notre part, on a assuré au maximum en prenant le transporteur donné comme étant le meilleur du Pérou. Il est vrai que le voyage s’est passé sans incident, le bus est très confortable et les chauffeurs relativement prudents… De plus, on était très bien placé puisque au 2ème étage et les deux premiers sièges derrière le pare-brise : super pour admirer le paysage (pour se faire quelques peurs aussi quand le chauffeur doublait dans des conditions un peu risquées !!!).

DSC_0487 DSC_0484

On ne s’attendait pas à découvrir des paysages tels que ceux que nous avons vu défiler tout au long de la route. Nous avons longé la côte sur la majeure partie du trajet et c’est extrêmement  désertique. Je ne sais pas pourquoi, mais je ne m’attendais pas à ça ! Par moment, on aurait pu se croire 25 ans en arrière quand nous étions en Irak ! Nous avons traversé beaucoup de petites villes et villages, il faut admettre que ça fait un peu pouilleux…

Nous sommes arrivés à Nasca vers 15h00, sous un beau soleil et une chaleur sèche qui nous change par rapport au froid de Lima et à la canicule humide de la forêt amazonienne.  Nous avons pris possession de notre chambre dans un hôtel flambant neuf mais situé dans une rue quelque peu défoncée… ils ont dû commencer les travaux mais pour l’instant, on ne sait pas pour quelle raison, ça semble à l’abandon !

Nous sommes grimpés sur la terrasse de l’hôtel et vous verrez Nasca du haut, ce n’est pas très grand et c’est entouré de montagnes.  L’une d’entre elle, la plus haute, n’est d’ailleurs pas une montagne mais une dune de sable, la plus haute du monde d’après le réceptionniste, elle mesure 2980 m de haut !

Demain, nous avons prévu de visiter le cimetière de Chaucilla (des momies), il parait que c’est très intéressant. Et comme nous nous sommes adressés à la réception de l’hôtel pour nous organiser cela, pour un prix modique (environ 25 euros) nous avons cette visite + 2 autres visites (je crois une fabrique d’artisanat et une fabrique de farine de maïs, sans aucune certitude d’ailleurs) un guide et la voiture qui nous y conduit.

Si vous voulez voir les quelques photos du jour, prises pour la plupart à travers le pare-brise, c’est ici.

Catégories : PEROU | Étiquettes : | Poster un commentaire

Navigation des articles

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.