10ème jour à Al Aïn

Dimanche 15 mars 2020

D’Abu Dhabi à Al Aïn

Après avoir appris les mauvaises nouvelles hier soir émanant de chez nous, nous nous sommes dits qu’un petit dépaysement dans le désert nous ferait le plus grand bien. Hélas, juste avant de partir, Josette nous a annoncé que tout était fermé ici ! Nous avons pensé annuler mais comme l’hôtel n’est pas remboursable, tant pis, nous y sommes tout de même allés !

Nous sommes très étonnés puisque Al Aïn est située à la frontière d’Oman et qu’il n’y a pas grand chose d’autre par ici. Force est de constater qu’effectivement, tout est fermé, même l’oasis, qui pourtant, est à ciel ouvert Nous ferons quand même une tentative demain matin.

Nous sommes quand même heureux d’être ici car nous sommes dans le désert de sable, contrairement à notre excursion à Dubaï où l’on comptait les gratte-ciel comme des petits pains, ce qui ne nous changeait pas beaucoup par rapport à Abu Dhabi.

La route pour venir est bordée de palmiers et d’arbres pendant les 150 kilomètres que dure le trajet (imaginez les millions d’arbres qu’ils ont dû planter et qu’ils doivent arroser !!!) et plus l’on s’éloigne d’Abu Dhabi, plus des dunes de sable apparaissent derrière les arbres. Cela nous rappelle de beaux souvenirs, entre autre d’Algérie.

Le désert

Notre hôtel, le Mercure, est situé sur le Jebel Hafeet. S’élevant à 1240 mètres, Jebel Hafeet est le point culminant de l’Émirat, et le deuxième sommet des E.A.U. Cette montagne imposante, qui surplombe Al Aïn à la frontière d’Oman, est façonnée dans la roche calcaire érodée depuis des millions d’années. La route pour y monter est assez impressionnante et nous avons fait plusieurs stops pour prendre des photos. L’horizon était très brumeux mais, grâce à photoshop, nous avons pu récupérer les photos afin de distinguer les choses.

Vue de l’hôtel

La route du Jebel

Vue de notre chambre

Rien que pour ma soif ornithologique, je suis contente d’être venue car nous avons croisé la route d’une perdrix à tête noire, que l’on ne trouve qu’ici, dans la péninsule arabique ! En fait, nous en avons même vu plusieurs, toutes aussi mignonnes les unes que les autres…

Le coucher du soleil est un des attraits de Al Aïn, et particulièrement observé du Jebel, c’est d’ailleurs pourquoi nous avons choisi cet hôtel (sur les conseils de Josette et Gilles). Comme d’habitude, la chance n’était pas vraiment au rendez-vous, étant donné le fog non pas londonien mais presque !!! Vous verrez quand même un joli ciel…

Par contre, les lumières de la ville sont splendides de nuit, vu de l’hôtel mais s’arrêtent net à la frontière d’Oman (qui est juste à nos pieds), ce qui fait contraste saisissant. Je pense que vous verrez ces photos demain car il faut encore que nous allions les faire !!!

Nous espérons que la morosité ambiante n’est pas trop lourde à supporter, surtout, prenez bien soin de vous.

Pour vous aérer un peu, le diaporama est ici.

 

Catégories : EAU | Poster un commentaire

Navigation des articles

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.