Jusqu’à Basse Terre

Jeudi 26 janvier 2017

Et dire qu’il y en a qui disent que c’est super d’aller en vacances… J’aimerais bien les voir, vous n’aurez qu’à demander à Céline ! Aujourd’hui, entre les envies de vomir et la trouille du siècle pour monter à la Soufrière, on a quand même pas mal galéré ! D’accord, d’accord, on ne va pas se plaindre plus que ça mais bon !

Nous sommes partis de bon matin et avons décidé d’aller jusqu’à Basse Terre, la ville située tout au Sud de notre île, en passant par la route côtière, afin de commencer notre découverte par l’endroit le plus éloigné de « chez nous ». On ne s’imaginait pas une route aussi tortueuse et du coup, notre premier arrêt s’est effectué pour essayer de faire passer « la gerbe » comme les filles disent si élégamment !!! Après une pause d’un quart d’heure, nous avons décidé de continuer car autrement, c’était la fin de nos excursions… Heureusement, elle est tortueuse mais magnifique, et la suite a été un peu moins mouvementée… Nous nous sommes arrêtés plusieurs fois pour voir entre autre des bains bouillant à… Bouillante évidemment ! Finalement, nous sommes arrivés en vue de la Soufrière et nous avons eu une chance inouïe car elle était parfaitement visible, chose qui n’a pas l’air d’être si courant (à tel point que l’on se demandait si c’était bien le volcan que l’on voyait).

dsc_0148

Naturellement, nous avons pris la direction indiquée pour monter voir ce géant au plus près. Oh la galère !!! La route est on ne peut plus étroite (très difficile de croiser les autres véhicules – extrêmement nombreux – avec des ravins assez impressionnants) et plus ça allait, pire c’était. En plus, on n’avait aucune idée de ce que l’on allait trouver car les voitures étaient garées bien avant l’arrivée et nous ne savions pas si nous arriverions à faire demi-tour… Assez miraculeusement, nous avons trouvé une place pour nous garer, ce qui nous a permis de descendre reprendre un peu de force (sur des jambes encore tremblotantes, avec une Céline quelque peu pâlotte… non, non Malou, ne commence pas, on va te la ramener entière ta fille, t’inquiète !).

dsc_0152

Rien de tel, après de telles émotions que d’aller se restaurer pour remplir ce pauvre estomac tellement chamboulé depuis le matin… Nous avons parfaitement choisi notre endroit car nous avons superbement bien mangé dans un resto gastronomique (SVP) et en plus pour un prix très raisonnable. Que demande le peuple ?

Nous avons continué par la visite du Musée du café (qui « serait » le meilleur café du monde – on veut bien, mais nous, on préfère quand même le café italien…), petit musée bien sympathique avec dégustation à la fin.

dsc_0190

Comme à l’aller, la route est redevenue tortueuse plus on s’approchait de Sainte Rose et nous nous sommes à nouveau arrêtés pour stopper l’envie de vomir ! La plage de la Perle nous a ravis et comme elle est située à 10mn en voiture d’ici, nous irons nous y prélasser certainement demain.

Pour voir toutes nos aventures du jour , cliquez ici.

Publicités
Catégories : Guadeloupe | Un commentaire

Navigation des articles

Une réflexion sur “Jusqu’à Basse Terre

  1. Heureusement que ce n’est pas toujours aussi rocambolesque!!!! Bonne continuation!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.